De la France à l'Irlande

Lundi 8 Avril

Alès - Bellerive sur Allier

356 km


(N° 10129)

Rue Claude Decloître

Camping les Acacias****

03700 BELLERIVE SUR ALLIER 

 

Latitude : (Nord) 46.11652° 

Longitude : (Est) 3.42546° 

 

Tarif : 2018

Emplacement 5.20 – 8 €

Adultes 5 à 6.90 €

Enfant 1 a 7 ans : 3 à 5 €

 

Electricité 10 A : 4.30 €

Taxe de séjour + 18 ans : 0,40 € 

Services : 

Lave-linge

Sèche-linge

Piscine

Canotage 

Pêche 

Canoë kayak

Autres informations : 

Ouvert du 31/03 au 1/10/2018 

88 emplacements sur 2 parties

Tél : +33(0)470 323 622 

camping-acacias03@orange.fr 

http://www.camping-acacias.com



Mardi 9 Avril

Bellerive sur Allier - Montbazon

314 km


(N° 10212)


La Grange Rouge

Camping de la Grange Rouge ***

37250 MONTBAZON

 

Latitude : (Nord) 47.29028°

Longitude : (Est) 0.71583°

 

Tarif : 2015

Emplacement , 2 personnes : 13,50 à 23,50 €

Personne + 7 ans : 3,80 à 4,20 €

Enfant 1 à 7 ans : 2,50 à 2,80 €

Électricité 10 A : 4 €

Animal : 1,20 €

Services C-C : 5 €

Type de borne : Plateform

Services : 


Lave-linge

Salle de bains bébé

Jeux Tennis BarRestaurant

Autres informations :

Ouvert du 30/03 au 31/10

86 emplacements

Tel +33(0)247 260 643

http://www.camping-montbazon.com

contact@camping-montbazon.com


Forteresse de Montbazon

 

La Forteresse de Montbazon, fief du terrible comte d'Anjou, Foulque III Nerra, domine la vallée de l'Indre et la ville de Montbazon, du haut de son éperon rocheux.

Au cœur des châteaux de la Loire, elle représente l'une de nos plus anciennes constructions militaires. Abritant le plus vieux donjon de France encore debout, son histoire s'étend de la fin du Xe siècle jusqu'au XVe.


La forteresse de Montbazon et son donjon fin Xe siècle dominent la ville de Montbazon depuis plus de mille ans. Le site, en plus de sa visite "hors norme", est animé quotidiennement par vingt cinq animateurs présentant les Métiers du Moyen Âge, ses machines de guerre en action, son stand d'arbalestrie mis à disposition des visiteurs et ses souterrains. En famille, essayez vous au tissage, à la calligraphie, à la sculpture de pierre et repartez avec vos créations !

Pont Saint-Jean-Baptiste :

réalisé en suivant les plans de l'ingénieur des Ponts et Chaussées Mathieu Bayeux, il est construit entre 1754 et 1758 et permet à la route d'Espagne (actuelle RN10) de traverser l'Indre.

l'église Notre-Dame de Bonne Aide

fut reconstruite en 1863, à l'emplacement de l'ancienne église Notre-Dame édifiée au XIIe siècle et appartenant à l'Abbaye de Cormery

Le lavoir

Balade dans la ville


Mercredi 10 Avril

Montbazon - Carentan

343 km - 3 h 18


(N° 24536)

 

30 chemin du Grand-Bas Pays

50500 CARENTAN

 

Latitude : (Nord) 49.30906°  Longitude : (Ouest) -1.23921°  

 

Tarif : 2018

Stationnement, services : 9,60 €

5 h de stationnement, services : 5 €

Automate de paiement 

Type de borne : Autre

Services : 

Autres informations : 

Ouvert toute l'année

12 emplacements 35m² sécurisés avec vidéo-surveillance

Tél : +33(0)183 646 921

contact@campingcarpark.com

https://campingcarpark.com/shop/normandie/50-manche/carentan-aire-carentan-port/


 

Capitale du Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin, Carentan a un patrimoine historique et culturel riche.

Située au cœur du département de la Manche, et plus précisément dans la Baie du Cotentin, Carentan a un passé marqué par les sièges et les affrontements. Aujourd’hui encore, la ville porte les stigmates des nombreux combats qu’elle a subi au cours des siècles et jusqu’à la seconde guerre mondiale.

Pourtant, Carentan peut s’enorgueillir de posséder de nombreux bâtiments inscrits au titre des Monuments historiques, vestiges de son riche passé culturel.

Un passé médiéval encore présent

Plusieurs bâtiments, aujourd’hui classés, montrent l’empreinte forte du passé sur Carentan.

L’église Notre-Dame

Construite au XIème siècle, elle a subi au fil du temps de nombreux dégâts puis modifications. Au XVème siècle, sa superficie est doublée puis une chapelle est ajoutée au XVIème. Malheureusement les bombardements de 1944 auront causé beaucoup de dommages. Il reste néanmoins des vitraux anciens, des peintures ainsi que la Grand Orgue (classé également monument historique).

Les arcades de la galerie couverte

Uniques en Normandie, elles seraient le reste d’un ancien marché couvert.  

L’Hôtel de ville

Il a connu de nombreuses vies : couvent à l’origine (les religieuses furent ensuite délogées), le bâtiment devint au fil des siècles, garnison, caserne, gendarmerie, école, bibliothèque,…

Le lavoir des Fontaines

Dans le quartier des fontaines, il existe un important lavoir entouré de colonnes de pierre de Caen et de gargouilles sculptées.  

D’autres immeubles de la ville sont également chargés d’histoire :

> l’Hôtel de Dey (qui aurait accueilli Honoré de Balzac),

> l’Hôtel de Maillé (où Napoléon 1er séjourna),

> l’Hôtel de Lessey,

> l’Hôtel de Ponthergé. 

Navire construit en chêne


Jeudi 11 Avril

Carentan - Ste Mère Eglise - Cherbourg

52 km - 0 h 50


Utah Beach

Musée du débarquement


Sainte mère Eglise

(N° 24484)

 

Derrière le Musée du Débarquement

50480 SAINTE MÈRE ÉGLISE

Latitude : (Nord) 49.40744° 

Longitude : (Ouest) -1.31273° 

Tarif : 2016

Stationnement 9 à 18 h : 2 € 

Stationnement 18 à 9 h : 8 €

Services : 

Très près de la ville, des commerces et du musée 

Autres informations : 

50 emplacements à proximité du Musée du débarquement


Le célèbre parachutiste

L'église


Cherbourg

Jeudi  11 - Vendredi 12 - Samedi  13 Avril

(N° 26529)

Allée du Président Menut

Cité de la Mer

50100 CHERBOURG

Latitude : (Nord) 49.64294° ′

Longitude : (Ouest) -1.61756° 

Tarif : Gratuit

Type de borne : AIRESERVICES

Services : 



Autres informations :

Ouvert à l'année

10 emplacements

Tél Office de tourisme: +33(0)233935202


Située sur la presqu’île du Cotentin, comme semblant s’élancer vers la mer, Cherbourg-en-Cotentin est une ville surprenante. Avec sa rade artificielle, son port situé en pleine ville, sa gare transatlantique et ses activités nautiques, la cité est résolument tournée vers la mer. Pourtant, Cherbourg offre bien plus avec ses parcs et jardins, ses musées d’art, ses sites historiques au patrimoine exceptionnel, à parcourir lors d’une balade dans le centre-ville 

Le port

Manufacture des parapluies

Le théatre

Situé en plein centre-ville, le Théâtre à l’Italienne est l’endroit idéal pour en prendre plein les yeux à la fois sur scène et dans la salle. Inauguré en 1882 par l’architecte Charles de Lalande, sur l’emplacement d’une partie des halles, il impressionne dès l’extérieur par son imposante façade sculptée qui met à l’honneur les arts qui sont représentés en son sein. A l’intérieur, le faste de son décor lui valut rapidement le surnom de « théâtre d’or » par les cherbourgeois subjugués par son raffinement, notamment par la coupole peinte et son lustre majestueux.

La cour Marie

Se perdre dans les Boëls

Si les vestiges du Moyen-Âge ne sont pas aussi visibles que dans d’autres cités, en cherchant bien il est pourtant possible de partir sur les traces médiévales de Cherbourg. Pour cela, il ne faut pas hésiter à s’engouffrer dans les passages étroits, les boëls (boyaux en vieux français) qui se cachent dans le centre-ville. Ceux-ci mènent à de petites cours, à de jolies maisons ceintes de tourelles et rappellent, par leurs noms, l’existence du château, détruit au XVIIe siècle.

Balade dans la ville

Basilique Sainte-Trinité

Adossée au rempart de la ville médiévale de Cherbourg, l’église de la Trinité est l’un des plus anciens monuments de la ville. Cet édifice gothique, inscrit aux Monuments Historiques, abrite de nombreux mobiliers déjà classés : le maître-autel à retable sculpté par Armand Fréret (1758-1816) ; les fonts baptismaux du XIVème siècle ; bas-reliefs de la nef (danse macabre et scènes de la vie du Christ) ; des albâtres sculptés du XVème provenant de Nottingham

La Cité de la Mer, l’histoire maritime

Dans l’ancienne gare maritime transatlantique, chef d’œuvre d’Art Déco qui a vu des millions de passagers embarquer vers le Nouveau Monde au cours du XXe siècle, la Cité de la Mer retrace depuis 2002 la grande histoire qui lie l’homme à la mer depuis des millénaires. Le lieu cherche à sensibiliser les visiteurs à la richesse des profondeurs avec le Pôle Océan et le parcours « On a marché sous la mer » et à enseigner les grandes épopées qui ont permis des découvertes exceptionnelles, avec la Grande Galerie des Engins et des Hommes, le sous-marin Le Redoutable et l’espace « Titanic, retour à Cherbourg » qui propose de revivre la traversée du navire qui fit halte à Cherbourg.!

L'ancienne gare maritime

Hommage au Titanic

Le redoutable

UN TÉMOIGNAGE SUR LES PREMIERS SOUS-MARINS NUCLÉAIRES

Le sous-marin Le Redoutable propose une visite audioguidée à bord, de 35 minutes  au fil des différents lieux de vie des sous-mariniers : salle des machines, poste de commandement, cafétéria, cabines de l’équipage et des officiers, salle des torpilles.

Le premier sous-marin français destiné à être nucléaire reçut le numéro de construction Q244. Sa construction fut commencée à la fin des années 1950 puis abandonnée, le réacteur à uranium naturel-eau lourde ne pouvant tenir dans la coque pour une puissance suffisante. Les morceaux fabriqués furent néanmoins assemblés pour devenir le sous-marin Gymnote, sous-marin à propulsion classique mais équipé de 4 tubes lance missiles. Il fut toute sa carrière le sous-marin d'essais pour la qualification des systèmes de lancement des missiles stratégiques.

Le 2 mars 1963, la décision de construire le premier SNLE français est signée, il se nomme le projet Q-252 (no  de coque).

La construction de ce nouveau type de matériel débute fin 1964 à Cherbourg. Il s'agit de créer un sous-marin de plus de 9 000 tonnes, équipé d'un système de propulsion nucléaire et capable en outre de tirer des missiles à têtes nucléaires.

Le 29 mars 1967, il est lancé à Cherbourg en présence du général de Gaulle et avec comme commandants les capitaines

de frégate Louzeau et Bisson, commandant chacun l'un des deux équipages.

 

Équipage 135 hommes

Caractéristiques techniques

Longueur 128,7 m

Maître-bau 10,6 m

Tirant d'eau 10 m

Tirant d'air 11 m

Déplacement 8 080 t en surface, 8 920 t en plongée

Propulsion

1 réacteur à eau pressuriséede 100 MW

1 groupe turboréducteur

1 hélice à 5 puis 7 puis 11 pales

1 moteur électrique auxiliaire alimentée par 2 diesel-alternateurs SEMT-Pielstick 8 PA V 185 de 750 kW chacun (combustible embarqué pour une autonomie de 5 000 nautiques)

Puissance 2 × 12 000 cv

Vitesse 25 nœuds en plongée

Profondeur 300 m

Caractéristiques militaires

Armement 16 MSBS

4 tubes lance-torpilles de 533 mm avec 18 torpilles L 5, F 17 et missiles Exocet

Le Thalassa

(« mer » en grec) est un trois-mâts goélette qui a subi une importante rénovation en 1995, après son renflouement, pour devenir un voilier de croisière.

Histoire

Construit sur le modèle d'un voilier traditionnel, il a d'abord servi, sous le nom de Relinquenda comme chalutier.

Le Thalassa est un beau voilier, un trois-mâts goélette de 50 mètres. Il est aussi un bateau à l'histoire originale, née d'un drame et d'un sauvetage.

En août 1984, à proximité de l'île de Texel en mer de Frise, il s'empale sur une épave de la Seconde Guerre mondiale, et coule à pic.

Le bateau est vite renfloué, et remorqué vers la côte. Sa timonerie est récupérée, et un repreneur rachète la coque pour en faire un yacht, mais il fait faillite. 

Un jeune sociologue Arnold Hylkema et son ami Henk Stallinga (qui, plus tard fait restaurer le Gallant) vont dessiner le bateau de leurs rêves sur cette coque vide, dont le deuxième lancement a lieu en 1995.

Ce voilier aux dix-huit cabines voyage beaucoup avec les 34 passagers qu'il peut accueillir en plus de son équipage.

Il peut embarquer jusqu'à 120 passagers à la journée.


Dimanche 14 Avril

Sur le port en attendant le ferry

Cherbourg

Cherbourg port : Lat 49.6466 Long -0.01.6040

Enregistrement : 13 h 30

Départ 15 : 00

Rosslare

Arrivée 8 : 15

par le Ferry Stena Lines


Le service à bord est plutôt agréable, et vous permettra de relier l’Irlande à moindre prix, le tout avec votre voiture ! le bateau est confortable, et le personnel aux petits soins pour vous assurer le meilleur confort possible.

Aussi, vous bénéficierez d’un service de restauration sur place, ainsi que la possibilité de consommer votre petit déjeuner à bord. Les voyages sont le plus souvent effectués de nuit pour pouvoir poser le pied en Irlande au matin dans les meilleures conditions.

Arrivée à Rosslare sous une pluie battante.