Jeudi 23 Mai

Grianan of Aileach

Grianan d'Aileach. Parking jour 9-16, beau panorama. Parfois fermé en raison du mauvais temps

GPS :N 55.024700, W-7.426950 


Grianan d’Aileach (“Grianan d’Ailech” en gaélique) est un fort préhistorique circulaire (appelé “ringfort”) datant de l’Âge du Bronze. Bâtit sur la colline de Grianán, ce fort est devenu un site archéologique majeur, source de mystères et de questionnements, qui aurait été occupé de l’âge de bronze jusqu’au XIIème siècle.

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse : à 15km de BurtComté ou localité : La Péninsule d'Inishowen

GPS : 55.023686, -7.427285

Horaires : tous les jours - Durée : 30 minutes - Tarifs : 5€

HISTOIRE DU GRIANAN D’AILEACHUN FORT PREHISTORIQUE UTILISE JUSQU’AU MOYEN-ÂGE

Les origines du fort remonteraient à l’Âge du Bronze, et aurait servit de fort royal à la dynastie royale “Ailech”. Le fort aura subit tout au long de son histoire de nombreuses modifications. On observe les premières modifications dès l’Âge du Fer, où 3 remparts extérieurs en terre sont élevés autour du fort. Puis vient ensuite le Moyen-Âge irlandais, où le fort se voit doté d’un autre fort en pierre de taille, mesurant 23 mètres de diamètre. Le fort est occupé juSqu’au XIIème siècle, date à laquelle le territoire est envahit par les Normands. La forteresse est finalement détruite par Murtogh O’Brien, roi de Munster en 1101.Le fort en ruine n’a été découvert qu’en 1830 par George Petrie, un archéologue qui lance entre 1874 et 1878 une vaste campagne de restauration du site. La majorité du site est restée intact et la restauration a essentiellement consisté à consolider les fondations du site en utilisant les pierres éboulées autour du fort. Depuis, le fort est accessible aux visiteurs.

LE GRIANAN D’AILEACHUN FORT PREHISTORIQUE IMPOSANT

Le ringfort de Grianan d’Aileach se situe à proximité de la ville de Burt, dans le comté de Donegal. Facile d’accès, le fort est impossible à manquer : ce dernier est situé sur une haute colline de la région, et possède une hauteur qui le rend facilement visible.

Le fort est ouvert au public, et vous pourrez sans problème en faire le tour, comme pénétrer au sein de l’enceinte par l’intermédiaire d’un long couloir couvert par un ensemble de dalles en pierre. Les murs dépassent les 2 mètres de haut pour une largeur de 3 à 4,6 mètres. L’intérieur se compose d’une succession de petites terrasses reliées par des escaliers situés à l’entrée du fort. Les diamètres intérieurs du fort sont de 23,6 mètres selon l’axe nord-sud, et 23,2 mètres dans l’axe est-ouest. Autant dire que le site est plutôt imposant !

Jeudi 23 Vendredi 24 Mai

Derry ou Londonderry


Parking de la Bishop's street within, derrière le Old Bishop's Palace

(54.99440, W-7.32388, payant).


Quelques places au fond d'un quartier résidentiel avec vue sur le derry peace bridge.

À 10 min à pied du centre ville par le pont.

GPS :N 54.999189, W -7.313995

Adresse :20 Browning DriveBT47 6HN Londonderry


Très près du centre ville, sur promenade bord de rivière ,bondée de marcheurs le soir.

0,5 £/heure de 8:30 AM a 6:30 PM. Gratuit la nuit, pas de restriction hauteur, mais bruyant.

GPS :N 55.003000, W-7.321509

Adresse :28 Boating Club LaneBT48 7QB Londonderry


Parking à côté des musées ferroviaires sur la rivière, à quelques pas de la ville.

£ 0.30 / € 0.45 par heure (il accepte les €).

GPS :N 54.990398, W -7.322180

Adresse :Foyle RoadBT48 6SQ Londonderry


Seconde ville plus grande d’Irlande du Nord après Belfast, Derry (ou Londonderry) est une ville fortifiée qui se situe dans le comté du même nom. Lieu d’importance dans l’Histoire Irlandaise, la ville fut le théâtre de nombreux affrontements et événements politiques qui marquèrent à jamais la ville. Aujourd’hui, Derry est une ville multi-culturelle, reconnue pour son ambiance festive et sa modernité.

LA VILLE DE DERRY (OU LONDONDERRY)DEUX NOMS DE VILLE POUR UNE QUERELLE VIEILLE DE PLUSIEURS SIECLES

Profondément marquée par les conflits opposants britanniques aux irlandais, Derry fit à de nombreuses reprises les frais d’actes d’humiliation et de violence. A commencer par le nom même de la ville, qui connaît à ce jour 2 appellations distinctes : Derry et Londonderry. Plus précisément, la ville aurait toujours été appelée Derry, mais ce fut au XVIIème siècle que la ville fut parrainée par les corporations de Londres, et rebaptisée “Londonderry”, dans le but d’humilier ses habitants et ainsi mieux s’imposer dans la ville. Depuis ce jour, seuls les catholiques (nationalistes) nomment encore la ville sous le nom de “Derry”, alors que les protestants (unionistes) la nomment Londonderry.

LES EVENEMENTS MARQUANTS DANS L’HISTOIRE DE DERRY

L’Histoire de la ville de Derry pullule de faits marquants qui ont à jamais dessiné le visage de la ville et du pays entier. De la Grande Emigration jusqu’au drame du Bloody Sunday (1972), Derry est à jamais une ville historique et poignante. Voici un petit récapitulatif des grands événements traversés par Derry :Fin des années 1600 : la ville essuie l’un des plus importants sièges britannique de l’Histoire d’Irlande. D’une durée de 100 jours, ce siège provoque une famine qui décime exclusivement les catholiques. XVIIIème et XIXème siècle : Derry est le point névralgique des départs vers l’Amérique. L’émigration est massive, et la majorité de la population irlandaise gagne le port de la ville pour se rendre sur la côte Est américaine.

Les Troubles (1969-1998) : les conflits opposant les irlandais aux britanniques sont de plus en plus violents. Derry devient le lieu d’affrontements terribles, où de nombreux quartiers comme le Bogside sont barricadés. Les jeunes irlandais tentent de se défendre contre l’armée britannique à coup de pierres et autres cocktails explosifs. Il fallut plusieurs jours aux britanniques pour endiguer le conflit.

Le Bloody Sunday du 30 janvier 1972 : cet événement, tristement célèbre fut le jour où une manifestation pour les droits civiques tourna au cauchemar. Cette manifestation pacifique étant illégale, plusieurs militaires britanniques décidèrent de tirer sur la foule de peur d’être la cible de tirs de l’IRA. Ils abattirent ce jour là 14 personnes et firent de nombreux blessés, scandalisant l’opinion publique internationale. A noter que chaque année, est commémorée cette journée, au travers d’une marche pacifiste.

Le Museum of Free Derry situé dans le centre-ville commémore par ailleurs cet événement tragique.

Le Museum of Free Derry

est un musée de Derry, consacré au conflit nord-irlandais. Présenté d’un point de vue républicain, il revient sur plus d’un siècle de tensions et de violences, et vous permettra ainsi de mieux comprendre l’histoire en Irlande du Nord…

LE MUSEUM OF FREE DERRY UN MUSEE SUR LE CONFLIT NORD-IRLANDAISLE 

Le Museum of Free Derry est avant tout consacré à la période des “Troubles”, période s’étendant de 1969 à 1998, où les violences en Irlande du Nord firent plus de 3500 morts et 47 500 blessés. 

Le musée y aborde les différents attentats ayant touchés la région, et consacre une attention toute particulière au Bloody Sunday de 1972, jour tragique où les britanniques ouvrirent le feu sur une foule de militants pacifistes, faisant 14 morts. A noter qu’il vous sera même possible d’entendre la célèbre chanson du groupe U2consacré à ce triste épisode…Le Museum of Free Derry, bien que peu interactif est très intéressant, et particulièrement clair dans ses explications. Présentant les faits de façon chronologiques, il expose les faits avec finesse, et vous permettra ainsi de mieux saisir le contexte géopolitique actuel de l’Irlande du Nord.

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse : 55 Glenfada Park, Derry BT48 9DR, Irlande du Nord Comté ou localité : Derry

Horaires : du lundi au samedi, de 10h00 à 17h00 - Durée : 30 minutes environ - Tarifs : entrée gratuite

Le Derry Peace Bridge

Le Derry Peace Bridge est un pont tout neuf qui enjambe la rivière Foyle dans la ville de Derry en Irlande du Nord… Inauguré en juin 2011, il est devenu l’un des symboles forts de la ville ! A voir !

LE DERRY PEACE BRIDGEUN PONT MODERNE ET AMBITIEUX !

Du long de ses 235 mètres, le Peace Bridge de Derry a de quoi impressionner ! Dessiné par l’architecte Wilkinson Eyre Architects, il a pour fonction de relier Ebrington avec le reste du centre-ville de Derry, qui autrefois n’étaient pas assez bien reliés.Ultra moderne, le pont est blanc, et traversé de 2 piliers principaux, relié par des traverses tendues. On lui observe quelques ressemblances avec le James Joyce Bridge de Dublin !Le pont accueille le passage de voitures, mais aussi de trains et de piétons. Son accès est gratuit, et la vue qu’il offre sur le Guildhall et le reste de la ville est superbe !

Un pont complet, symbole de modernité !

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse : à Derry - Irlande du Nord

GPS : 54.997960, -7.316287

Les murs de Derry

Les murs de Derry (Derrys Walls en anglais) figurent parmi l’une des attractions les plus visitées par les touristes passant par la ville de Derry ! Vous aurez la possibilité de découvrir les plus anciennes fortifications de la ville, âgée de plus de 1450 ans !

LES DERRYS WALLS LA SEULE VILLE D’IRLANDE A ETRE ENTIEREMENT FORTIFIEE

La ville de Derry s’est très tôt constituée de fortifications : les premiers murs défensifs remonteraient au Vème siècle. La visite vous permet de faire le tour des plus importants murs de l’enceinte de la ville. Vous y croiserez également des tours crénelées, des passages protégés, ainsi que des traces à même les murs, dévoilant l’Histoire parfois troublée de Derry. Les canons protégeant la ville ont été conservés pour mieux replonger au cœur du patrimoine de Derry. Comptez une heure environ pour en faire le tour. La visite est libre, et gratuite, à moins que vous ne souhaitiez découvrir ses murs avec un guide. La visite guidée est ludique et attractive, et apporte de nombreuses précisions sur l’Histoire de Derry.

Le Bogside

Le Bogside est un quartier catholique de la ville de Derry en Irlande du Nord. Sa proximité, avec le quartier protestant Fountain est responsable d’un des plus lourds épisodes du conflit nord-irlandais : celui des Troubles, et du Bloody Sunday.

HISTOIRE DU BOGSIDE - L’EPICENTRE D’UN CONFLIT SOUS HAUTE TENSION DES 1969

Le quartier du Bogside est une zone de la banlieue de Derry, essentiellement habité de catholiques républicains. Dès la fin des années 60, le quartier connait des tensions avec les protestants loyalistes vivant aux alentours du quartier. Les catholiques s’y sentent discriminé, tant au niveau de leurs droits civiques, que dans leur considération sociale quotidienne. Ils ont l’impression d’être parqués dans des ghettos catholiques, et protestent contre la présence britannique sur le territoire nord-irlandais… Les portestants loyalistes de leur côté, n’hésitent pas à multiplier les provocations, en organisant des parades orangistes dans leurs propres quartiers catholiques… Une véritable insulte pour les républicains..

DE LA BATAILLE DU BOGSIDE, AU BLOODY SUNDAY

Dès 1969, les catholiques décident de réagir, et de faire du Bogside une enclave autonome baptisée “Free Derry”. Les réactions ne tardent pas à se faire entendre, et une émeute éclate le 12 août 1969, opposant loyalistes aux républicains : c’est alors la Bataille du Bogside. Cette émeute va alors être contagieuse, et d’autres villes d’Irlande du Nord vont s’embraser avec pour modèle la ville de Derry. Toutefois, la bataille du Bogside provoquera la mort de 9 personnes, et plus de 750 blessés…Trois ans plus tard, les républicains entendent toujours protester, mais cette fois-ci de manière pacifique, par le biais de meeting et de marches. Le 30 janvier 1972, plus de 10 000 catholiques traversent alors le Bogside, avant que l’armée britannique ne tire sur la foule non armée… Le bilan fera alors 14 morts.

 LE BOGSIDE DES MURS POUR TEMOIGNER…

Le quartier du Bogside est particulièrement connu pour ses fresques murales impressionnantes, peintes durant l’époque des Troubles. Celles-ci témoignent à elles seules du contexte historique et politique nord-irlandais, avec ses luttes, ses idéologies, et ses épisodes tragiques qui ont jalonnés l’histoire. Parmi les grandes fresques, notons surtout celles de “Free Derry”, ou encore celle commémorant le Bloody Sunday de 1972. D’autres murs sont à l’image de factions militaires, comme l’IRA, ou encore l’IRA de la Continuité…Des fresques fascinantes, qui sont comme un livre ouvert sur l’Histoire de l’Irlande du Nord et ses combats…

Les murs peints

Free Derry Corner

Hands Across the Divide

est une sculpture érigée dans la ville de Derry (aussi nommée Londonderry), sur Carlisle Square… Ce dernier représente 2 hommes tendant la main vers l’autre, sans toutefois se résoudre à se toucher… Un symbole fort, qui retraduit ici toute la complexité du conflit nord-irlandais, opposant les républicains aux loyalistes…

HANDS ACROSS THE DIVIDEUN SYMBOLE FORT, REPRESENTANT L’ETENDUE DU CONFLIT NORD-IRLANDAIS

Le monument Hands Across the Divide a été réalisé en 1991, par Maurice Harrron, un éminent sculpteur originaire de Derrymême… Son souhait consistait en effet à représenter le conflit, conflit qui sévit cruellement dans la ville de Derry au travers d’attentats, et d’assassinats perpétrés par chaque camps depuis les années 1960…Le monument se situe sur Carlisle Square, dans la ville de Derry… Facilement accessible, ce monument est situé sur un promontoire artificiel en béton et en pierre… De chaque côté, deux murs montants de plus de 2 mètres de haut forment ensemble un cercle qui permet de réunir les 2 statues masculines en bronze, tendant la main vers l’autre, au dessus du vide… Les 2 hommes semblent ainsi séparés par un fossé gigantesque, les empêchant chacun de franchir le pas vers l’autre… Une façon de signifier ici toute la difficulté d’une réconciliation et le blocage dans lequel les 2 camps (les républicains et loyalistes) se sont enfermés…De nos jours, et malgré la signature des Accords du Vendredi Saint (10 août 1998), ce monument résonne encore et toujours dans les esprits… Alors que le Processus de Paix est en marche, ce monument illustre encore à la perfection les difficultés d’une harmonie entre 2 camps en tout point opposé qui cherchent à co-exister dans la paix…

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse : dans Carlisle Square à Derry

Le Guildhall

Le Guildhall est un bâtiment en briques rouges situé en plein centre de Derry. Il sert de nos jours d’hôtel de ville et peut être visité par le grand public. On lui apprécie son architecture chaleureuse, et surtout ses magnifiques vitraux 

LE GUILDHALL DE DERRY UN HÔTEL DE VILLE AUX ALLURES PROCHES DE BIG BEN

Installé sur les remparts médiévaux de Derry, le Guildhall est un peu le lieu où tout se passe ! Sa place animée en fait un lieu de choix pour découvrir l’animation authentique de la ville !L’édifice aurait été offert en 1890 par les guildes de la ville de Londres. D’ailleurs, l’horloge ressemble en tout point à Big Ben !A l’intérieur, possibilité d’admirer de somptueux vitraux colorés, situés sur les frontons principaux de l’édifice. L’intérieur est très classe, et alterne bois chaleureux et lumière tamisée.

Des expositions sont organisées tout au long de l’année par le Guildhall. A commencer par une expo permanente qui présente l’histoire de Derry.

St Columb's Cathedral

Nerve Centre

Tower muséum

Balade dans la ville

Danse dans la ville