Festival Interceltique à Lorient

3 au 12 Août

En 2018, on fêtera le Pays de Galles

 

Pour cette 47e édition, l’Ecosse et sa jeune scène enchantent les festivaliers, c’est le Pays de Galles, une autre nation celte légendaire, qui sera mise à l’honneur.

"Terres d’Arthur, chants des bardes, mémoire des ancêtres"… Du 3 au 12 août 2018, pour sa 48e édition, le Festival interceltique de Lorient mettra en avant le Pays de Galles. Depuis 1994, année où l’on a commencé à avoir un pays invité d’honneur, c’est la troisième fois que nos cousins britanniques seront sur le devant de la scène. 

4 Août

Loudéac - Lorient

82 km - 0 h 56


(N° 21720)
Rue du Stade
56670 RIANTEC


Latitude : (Nord) 47.717353° Longitude : (Ouest) -3.317783° 

Tarif : 2017
Stationnement 24 H : 7,30 à 9,30 €
Stationnement 5 H : 5 €
Taxe de séjour : 0,70 € / C-C

 

100 emplacements
40 bornes électriques

Tél : +33(0) 805 694 869
contact@campingcarpark.com
http://www.camping-car-park.com/fr/aire-camping-car-park/riantec-kerdurand 

Lorient à première vue est une ville détruite par les bombardements alliés peu ou pas de vestiges du passé. Mais l’effervescence des préparatifs du Festival Interceltique bousculent me semble t il cette petite ville paisible.

 

Ville ou il est difficile de s’y retrouver.

Ville récente fondée au 17e siècle, Lorient recèle des parcelles d’histoire mondiale dans son patrimoine et ses paysages. Maisons, plages et quais racontent la conquête des Indes, la grande pêche, la 2 ème  guerre mondiale, l’essor de la course au large ou la fierté retrouvée des nations celtes.

 

Tournée vers l’Orient

C’est dans le creux de la rade, à Port-Louis, que la Compagnie des Indes orientales s’installe en 1664. Le site gagne rapidement l’autre rive du Scorff. Sur ces nouveaux chantiers, naît le vaisseau Soleil d’Orient, surnomméL’Orient. La nouvelle ville a trouvé son nom ! Le panorama sur la citadelle de Port-Louis, l’enclos du port avec la tour de la Découverte et l’hôtel des Ventes Gabriel, évoquent ce prospère passé coloré de soie et d’épices.

A la pêche aux couleurs et aux sons !

Suivant l’évolution de l’activité lorientaise, des ports se construisent : militaire, de commerce à Kergroise, de pêche à Kéroman. Ce dernier est le 2e port de pêche de France. Sur ses quais et dans la criée, un véritable spectacle s’anime chaque matin, mêlant bateaux, hommes et machines ! Etincelants de fraîcheur, poissons et fruits de mer se retrouvent directement aux halles de Merville.

Entre vagues et douces plages

Pour se remettre des émotions de la ville, le littoral s’étend jusqu’à l’estuaire de la Laïta. Donnant sur cette petite mer intérieure qu’est la rade, Larmor-Plage a des allures de riviera bretonne. Longeant ses villas, une balade côtière s’étire vers l’ouest avec l’ île de Groix pour horizon. Face à l’océan, plages et mouillages s’égrènent. Lomener offre une sympathique pause avant de rejoindre le Fort-Bloqué et son fort du 18e siècle accessible à marée basse. Puis les plages de Guidel réunissent des surfeurs de tous niveaux. Entre Finistère et Morbihan, le bas-Pouldu révèle un décor changeant, où rives boisées, bancs de sable et rivière rencontrent les marées de l’Atlantique. A découvrir les pieds dans l’eau et le nez au vent  !

Immersion dans l’histoire du 20e siècle

Kéroman, comme toute la ville de Lorient, a été malmené par l’histoire. Une base sous-marine y a été érigée par l’armée allemande entre 1941 et 1943. Aujourd’hui, ces blocs de béton s’abordent pacifiquement. Ils abritent un musée dédié aux submersibles et le sous-marin Flore, devenu visitable. En centre-ville, un abri anti-bombes a été rouvert pour rappeler la vie particulière de cette époque. Dans les rues, des maisons Arts Déco des années 1930, épargnées par les bombardements, côtoient des constructions d’après-guerre, à l’esthétique moderne.

Prendre le large à la Cité de la Voile Eric Tabarly

Comme pour mieux changer de cap, la base sous-marine arbore une nouvelle vocation. Un pôle Course au large y est amarré. Il a pour navire amiral la Cité de la voile Eric Tabarly. Cette nef de verre et de métal embarque les visiteurs dans l’univers du nautisme avec des ateliers ludiques et interactifs. A ses pieds, auprès d’agréables terrasses, les célèbres Pen Duick d’Eric Tabarly invitent au voyage.

Le batiment de Groupama

détruit par un incendie suite à un orage

Keroman, base de sous marins

DE 1940 À 1942

La ville de Lorient a joué un rôle stratégique dans la Bataille de l’Atlantique lors de la Seconde Guerre mondiale. En juin 1940, la guerre s’abat sur Lorient. Pour que les U-Boote de la Marine allemande soient plus rapidement opérationnels dans l’Atlantique, l’Amiral Dönitz, commandant en chef des sous-marins allemands, décide, dès 1940, de les baser dans les ports français et notamment celui de Lorient. Très rapidement, l’Allemagne engage la construction d’une base sous-marine sur une superficie de 26 hectares située au sud de la ville afin de protéger les sous-marins des bombardements aériens anglais. La construction de la base de sous-marins de Keroman nécessite la participation de 15 000 ouvriers.

Trois blocs aux dimensions impressionnantes sont construits et nommés successivement KI, KII, KIII 

En février 1997, le ministère de la défense abandonne le site dans le cadre de son plan de restructurations. Après 50 années de présence sur le site, le départ de la Marine Nationale et de la Direction des Constructions Navales représentera pour Lorient et son territoire, un nouveau grand défi, économique, historique, patrimonial à relever. La Base de sous-marins est aujourd’hui un pôle d’excellence nautique européen.

Le Festival Interceltique met du celte dans la ville  !

Active, Lorient est aussi festive ! Autour du port de plaisance et de passagers, une marée humaine célèbre tous les ans les nations celtes. Brassant kilts, binious, violons irlandais et gaïtas galiciennes, le Festival Interceltique fête une culture bien vivante ! Après la grande parade ouverte par le bagad de Lann-Bihoué – venu en voisin, concerts, fest-noz, repas géants s’enchaînent dans une chaleureuse convivialité.


5 au 12 Août

Dimanche 5 Aout

Venez assistez à ce spectacle haut en couleurs le dimanche 5 Août 2018.

La Grande parade des nations celtes est un des évènements majeurs du Festival Interceltique de Lorient. Chaque année, plus de 3500 artites défilent en costumes dans les rues de Lorient, pour une arrivée au Stade du Moustoir, sous les applaudissements du public.

En 2016, vous avez été plus de 60 000 à suivre cet évènement unique. Comme à l’accoutumé, la Grande Parade commence à 10h par le passage des drapeaux des nations celtes, suivis du célèbre Bagad de Lann-Bihoué, et de tous les musiciens et danseurs des nations celtes : banda, pipe bands, cercles bretons, bagadoù, … La parade démarre cette année du Pont Carnel à l’Avenue de la Marne (où se tiennent les équipes de France 3) pour se terminer dans l’enceinte du Stade du Moustoir.

Vidéo de la parade à venir

Vidéo  du défilé des sonneurs à venir

Mardi 7 Aout

Port Louis

Pour ceux qui ne veulent rien payer pendant le Festival Interceltique  il y a une aire gratuite avec emplacements délimités...

La citadelle

Sentinelle de pierre, la citadelle veille sur la ville et sur les eaux aux nuances de nacre de la rade de Lorient. Derrière les remparts laissés intacts par les canons et le temps, se mêlent le faste de la Compagnie des Indes et le charme pittoresque d’un port de pêche. A parcourir le nez au vent ! 

Du sel à la sardine

Dans le havre médiéval du Blavet, transitent vin, sel et céréales. Les Espagnols érigent les premiers élément de la citadelle en 1590. Les hommes de Juan del Aguila partis, Louis XIII achève les fortifications en 1637 et donne à la ville le nom de Port-Louis. Choisie pour être le site de la Compagnie des Indes, Port-Louis connaît une période de prospérité dans des senteurs épicées. La Compagnie ayant déménagé à Lorient, la cité se reconvertit dans la pêche et le tourisme balnéaire.

Voguez en bonne compagnie

Dans la citadelle, un musée retrace la passionnante épopée de la Compagnie des Indes, créée en 1664 par Colbert. Vous retrouverez les routes africaines et orientales du 17e et 18e siècles en admirant les maquettes de bateaux, les reconstitutions de comptoirs, les étoffes, épices, porcelaines… Pour l’équipage, il ne s’agissait pas de croisières. En témoignent les inquiétants instruments des médecins de bord !

Un château venu d’Espagne

De ses origines, la citadelle garde deux bastions à l’allure ibérique. On y accède en franchissant un petit pont et en traversant la demi-lune, ouvrage défensif en triangle. Sur le chemin de ronde festonné de verdure, de silencieux canons restent tournés vers l’ île de Groix.    Aujourd’hui, les regards s’orientent plus pacifiquement vers la pointe de Gâvres.

Des pâtis, ancienne place d’arme, une porte trouant les remparts rejoint l’agréable plage des Grands-Sables.

Musée de la marine et de la Cie des Indes

Parade des Irlandais et Ecossais

Festival interceltique de Lorient

Temps forts du Festival Interceltique de Lorient, les Nuits Interceltiques sont un moment incontournable du programme.

Féérie, magie, contes et légendes, scènes de la vie quotidienne d’antan et d’aujourd’hui, tous les éléments sont au rendez-vous pour cinq nuits hors du temps. Spectacles familiaux par excellence, ponctuées de feux d’artifice, les créations présentées lors de ces soirées émerveilleront petits et grands.

De nouveaux jeux de lumière, ainsi qu’un nouveau spectacle de feux d’artifice accompagneront les artistes tout au long de ces soirées grandioses et la réalité augmentée sera à nouveau au rendez-vous pour toujours plus de surprise.

Vidéo de la Nuit Interceltique à venir