Le tour

du

Portugal


De la maison à Vila Viçosa


Mardi 15 Avril

Alès - Saillagouse

330 km - 3 h 35 par autoroute

Alès - Narbonne par autoroute

181 km - 1 h 50

Narbonne - Saillagouse

152 km - 2 h 14


Nous sommes donc partis ce matin vers 10 h 30 direction Narbonne par l’autoroute avec arrêt repas sur une aire de repos, puis par la nationale Perpignan puis dominer et surveillé par le Canigou nous avons rejoint l’aire de Saillagouse…un peu crade, heureusement que nous n’avons pas besoin des services…car jetons à 4 €…

L'aire sur l'autoroute à Narbonne
L'aire sur l'autoroute à Narbonne

Arlette a testé pour la première fois dans le camping car son expresso spécial CC... pas évident la première fois surtout quand on le tient à l'envers !

Le Canigou


Saillagouse



Mercredi 16 Avril

Saillagouse - Saragosse (Espagne)

338 km - 4 h 14

Départ de Saillagouse vers les 10 h direction l’Espagne par Bourg Madame où juste avant d’y arriver il y a une magnifique chapelle romane avec les montagnes enneigées en décor…sublime.


Aujourd’hui étape de transition entre la France et le Portugal Saillagouse – Sarragosse presque 330 km en évitant les autoroutes payantes mais les routes sont tellement chouettes en Espagne que c’est un bonheur, mis à part le nombre impressionnant de camions…

 

Nous avons trouvé au fond d’une zone industrielle un super petit coin au bord du « Avingude canal » pour y faire la pause repas (N : 41.71084 E : 0.74980)


Nous sommes installés pour la nuit à l’aire privée de Saragosse Pénaflor super emplacement (300 places) nous sommes seuls ! 15 € la nuit avec eau, douche, WC…et franchement au calme.

Au fait que je vous dise : Il fait très chaud !



Jeudi 17

Saragosse - Valladolid par Soria

17 Avril destination initialement prévue Valladolid.

Au départ de Saragosse nous empruntons l’autoroute gratuite qui nous mène direction Madrid puis bifurcation vers Almazan que dire de ces paysages aux contrastes saisissant aussi bien sauvages et arides on se croirait parfois au Mexique…que des zones cultivées avec de magnifiques oliviers.

Pause pour admirer de loin le magnifique château de Penafiel.



 

 

 

Pause pour admirer de loin le magnifique château de Penafiel.

 


Puis Valladolid où nous devions faire l’étape du soir, parking au cœur de la ville déjà pleins de CC il faut dire que 15 places seulement…puis sur la même place une fête foraine…et beaucoup de monde auprès du hall de la féria… !!!

Tant pis pour Valladolid, nous sommes venus pour voir le Portugal direction Salamanca où nous sommes installés au camping Régio (message personnel…des souvenirs pour pépé Jojo)

Que ferons-nous demain ?

En tout cas pour un pays pauvre le gas oil est aux environs des 1 € 23.


18 Avril

Salamanca

Salamanca, nous avons enfin… trouvé un parking super sympa au bord de l’eau et pas loin du centre ville, (Photos : vue sur la rivière) hélas nous ne pouvons y stationner trop longtemps car Patou aurait trop chaud pendant notre absence. Donc en 1 heure ½ environ nous avons eu un aperçu très agréable de cette ville de toute beauté.

Si nous devions y revenir ce serait avec plaisir mais à une autre période que la Semaine Sainte car beaucoup, beaucoup trop de monde.


 

 

 

 

Un aperçu de la Basilique extérieur et intérieur.


 

 

 

 

Vue sur le pont romain


 

Après avoir fait le stock de pain au carrefour market en plein centre ville direction « Mimi » pour casser la croûte.


 

 

En début d’après midi direction le Portugal 2 h 20 de route départ à 13 h 30 arrivée programmée sur le Tom-Tom 14 h 50… rien ne vous choque… refaites votre calcul… mais si, bien sûr, il y a une heure de décalage horaire au Portugal.

Donc nous pénétrons sur le territoire et y posons même nos pieds…


Guarda

Installation au camping municipal de Guerda, car le stationnement gratuit n’a rien de très convivial - un vulgaire parking au pied d’immeubles… Et puis 11 € l’emplacement c’est correct.

Pendant qu’Arlette se repose je vais faire un tour de découverte culturelle par la cathédrale puis une balade dans la vielle ville malheureusement entourées de la ville nouvelle…



19 Avril

Castelo Branco

Durant la nuit des bruits assez désagréables sur le toit du camping car, pleuvrait-il ? Au matin découverte sans grand enthousiasme de l’environnement dans le camping un brouillard à couper au couteau…



Cette brume va nous suivre toute la journée, perturbant un peu notre programme…

Sur la route une fois de plus nous traversons des étendues à perte de vues de rochers… nous pensons qu’ils proviennent de chutes volcaniques.



 

 

 

 

Autour de Guarda il existe 18 places fortes de l’Est dont le château fort de Sabugal.


Dans le programme initialement prévu nous devions arriver pour déjeuner et passer la nuit à Monsanto, village médiéval en haut d’une colline situé au cœur d’une vaste plaine… Et d’un, impossible de voir la colline… mais de plus, en gravissant avec peine la côte pour arriver au parking de plus en plus de voitures de chaque côté de la route… de plus en plus dur de se frayer un chemin ; un sympathique gendarme Portugais s’exprimant dans un français impeccable nous déconseille de poursuivre notre route et nous aide à faire demi tour… en raison de la semaine sainte les messes attirent une foule immense… alors en levant les yeux au ciel il me conseilla de revenir après Pâques...

Donc nous prolongeons notre route jusqu’au camping de Castelo Branco (8 € avec l’électricité, ça va…), nous y sommes les seuls.



 

A la porte du camping comme dans beaucoup d’endroits traversés nous y remarquons de nombreuses fontaines;

 

 

Il est 16 h (heure Portugal) la brume se lève enfin mais le soleil n’est toujours pas là.



20 Avril

Castelo Branco et Monsanto

 

 

Pas facile de se garer en ville à Castelo Branco un dimanche matin peu de monde dans les rues, petite promenade découverte de la ville avec Patou

(Photos)

 

puis après déjeuner, visite du magnifique «  Jardim do Antigo Paço Episcopal »


Revenons sur nos pas… en souhaitant que Monsanto soit accessible aujourd’hui, ouf oui et ce village à l’allure toute particulière mérite réellement le détour… Il n’y a pas que les guides touristiques qui le disent, moi aussi ! Par contre il faut grimper… Je n’ai pas eu le courage de grimper jusqu’en haut du rocher à la pointe du château mais Arlette l’a fait et elle est redescendue à pieds jusqu’au camping-car en se trompant de route et elle a donc raté la navette gratuite qui mène de la ville basse où l’on couche avec le CC à la ville haute et nous ramène en bas.



21 Avril

Marvao

Quelques gouttes de pluie cette nuit, ce matin le village perché de Monsanto est dans la brum, puis petit à petit le soleil se lève, nous prenons la direction de Castelo de Vide où nous nous posons au bord de la retenue du barrage de Povoa, tout au long de route nous croisons des nichoirs de cigognes avec de petits oisillons dans le nid.



Nous finissons notre trajet du jour à Marvao où nous retrouvons notre amie Wendy et sa maman, qui a fait le tour du Portugal mais dans l’autre sens ! Wendy, pour ceux qui étaient de la balade découverte du Gard ou du réveillon de l’an dernier, vous la connaissez.

 

Nous avons fait ensemble un petit resto dans la ville de Marvao où nous sommes balayés par  un vent pas possible, mais que c’est beau les murailles éclairées.



22 Avril

Marvao

Toujours un ciel incertain et beaucoup de vent pas chaud du tout cette nuit, il a même fallu un peu de chauffage.

Notre ami Wendy et sa maman nous ont quitté pour remonter vers leur Belgique natale..

Promenade découverte de Marvao, une des plus belles et emblématiques petite ville de l’Alentejo et tout de suite ont est conquis par ses paysages spectaculaires, la préservation exemplaire du bourg, avec ses maisons blanches, et l’important patrimoine architectural et naturel…

Dont le Château, magnifique forteresse parfaitement conservée ; le site de Marvao aurait été construit  dans le dernier quart du 9° siècle.

Nous passons la nuit ici et demain destination Estremoz où nous resterons jusqu’à samedi afin de profiter de sa célèbre foire mais aussi de la commémoration de la Révolution des Œillets.