Madrid



(N° 9285)

 

Avenida de Logroño
s/n, Alameda de Osuna
Camping Osuna
28042 MADRID (Comunidad de Madrid)

Latitude : (Nord) 40.45374° Longitude : (Ouest) -3.60337°


Tarif : 2015
Emplacement, C-C : 9,50 à 12 €
Personne : 6 à 7 €
Enfant : 5,50 à 6,50 €
Electricité : 4,50 à 5,50 €

Services :

 

Ouvert du 01/03 au 08/11
Tél : +(34) 917 410 510
osunacamping@gmail.com
http://www.campingosuna.com/


Conseils pour visiter Madrid

Télécharger
MADRID.pdf
Document Adobe Acrobat 1.4 MB


Dimanche 18 - Lundi 19 - Mardi 20 Mars

Le métro

A travers la ville

Faro Moncloa

De Madrid al cielo (De Madrid au Paradis). La célèbre devise qui reflète si bien l’atmosphère madrilène devient réalité. Les 92 mètres que gravissent les ascenseurs panoramiques mèneront les visiteurs jusqu’au grand mirador du Faro de Moncloa, qui se dresse au coeur de la Ciudad Universitaria de Madrid. Il s’agit d’un ancien phare de 110 mètres de haut, construit en 1992, année où la ville fut désignée Capitale Européenne de la Culture.

Monter au sommet du Faro de Moncloa est toute une expérience. Vous n’aurez qu’à laisser votre regard se perdre à travers les immenses baies vitrées pour contempler tout un chapelet de monuments: le Palais royal, la Cathédrale de la Almudena, le bâtiment de Telefónica sur la Gran Vía, les gratte-ciel du Cuatro Torres Business Area… Avec en toile de fond les éternels sommets de la sierra de Guadarrama.

La Bourse

Catedral de la Almudena

Teatro Real

Mercado De San  Miguel

C'est en plein coeur de Madrid, à quelques rues de la Plaza Mayor  que l'on découvre le Marché de San Miguel avec sa structure en verre, en fer et en céramique qui date du siècle dernier.

Ce marché est un haut lieu de restauration et de sortie pour les Madrilènes et les visiteurs de passage. Ses quelques 1200 mètres carrés abritent des producteurs et vendeurs de fruits et légumes, viande, poisson et spécialités locales ; des bars et autres restaurateurs.

Plaza Mayor

 La place est l'un des centres les plus actifs de Madrid du xviie siècle. Des spectacles en tous genres s'y tiennent tels que corridas, procès de l'Inquisition, bûchers, etc. La foule assiste à ces actes publics depuis les balcons qui la surplombent.

De nos jours, c'est un site incontournable du tourisme madrilène et l'un des emblèmes de la capitale. L'été et les fêtes de fin d'année constituent ses périodes les plus animées.

La Plaza Mayor fut édifiée sur le terrain de l'ancienne Plaza del Arrabal, là où se tenait le marché le plus fréquenté de la ville à la fin du XVe siècle, lorsque Philippe II installa la cour à Madrid. En 1617, l'architecte Juan Gómez de Mora fut chargé d'uniformiser les bâtiments de la place qui allait accueillir, au fil des siècles, des fêtes populaires, des corridas, des béatifications, des couronnements,

au coeur trône La statue équestre de Philippe III qui est l'une des plus précieuses oeuvres d'art qui ornent les rues de Madrid. Conçue par Juan de Bolonia  et achevée par Pietro Tacca en 1616

Palazio Sta Cruz

Plaza de la Villa

Palazio Real

Le palais royal de Madrid a été longtemps habité par les familles royales. Ce n'est plus le cas aujourd'hui, mais certaines manifestations protocolaires y ont toujours lieu. C'est aussi un véritable musée ouvert aux touristes.

OU IL EST QUASIMENT INTERDIT DE PHOTOGRAPHIER ET FILMER

L'architecture de cette résidence a été inspirée par celle du  Louvre. Il comprend une cour entourée de bâtiments ainsi qu'une place d'armes. Une galerie d'art abrite 70 tableaux, la plupart venant de peintres espagnols. Elle a été aménagée dans 9 chambres du palais, qui en comprend des dizaines réparties sur 6 étages. On trouve aussi des jardins richement décorés.

Atocha (la gare)

En pénétrant dans la gare d’Atocha, nous sommes surpris par la vision de ce jardin tropical environné de fer et de verre. L'ancien bâtiment des voyageurs  est devenu un jardin tropical qui vise à mettre en valeur la gare suite à la ré-inauguration de celle-ci pour accueillir le train à grande vitesse

La structure métallique et recouverte de verre qui couvrait les quais de la gare a été utilisée comme serre avec des étangs. Le jardin est intégré par plusieurs milliers de plantes de 260 espèces différentes, en provenance d'Amérique, d'Asie et d'Australie.

Puerta del Sol

La Puerta del Sol était à l'origine l'une des portes permettant de franchir le mur qui entourait Madrid au xve siècle. Son nom provient du fait qu'au fronton de l'un de ses édifices figurait jadis un cadran solaire. Entre le  xviie  et le  xixe s iècle, la place était un important lieu de rendez-vous. Le Bureau de Poste constituait le lieu d'arrivée des messages provenant de l'étranger et du reste du pays, faisant de la place le lieu idéal pour obtenir les dernières nouvelles

Pendant la dictature de Francisco Franco, le bâtiment a abrité le siège du ministère de l'intérieur et de la sécurité de l'État. Aujourd'hui, il est le siège de la présidence de la Communauté de Madrid.

Une plaque y matérialise le point kilométrique zéro (kilómetro cero) des routes espagnoles, et représente le centre symbolique du pays.

Gran Via

Ministère de l'Agriculture

Le Prado

Le musée du Prado à Madrid est l'une des plus grandes et des plus importantes pinacothèques du monde. Il présente principalement des peintures européennes du XIVᵉ siècle au début du XIXᵉ siècle, collectionnées par les Habsbourg et les Bourbons.

Plaza De Espana

La Place d’Espagne est située en plein centre-ville, sur l'axe touristique Sol/Gran Vía. C'est là que s'élève le monument  à  Cervantès, l'un des lieux préférés par les touristes. Inauguré en 1915, il est l'oeuvre de Rafael Martínez Zapatero et Lorenzo Cullaut Valera.

La place possède une fontaine avec un étang et des jardins. Elle est encadrée par deux bâtiments emblématiques de la ville : la Torre de Madrid (Tour de Madrid) et l’Edificio España (l'immeuble Espagne) qui constituent l'un des ensembles architecturaux les plus intéressants de la capitale.

Eglise de la plaza de Espana

Monumento de Cervantes

Templo de Debod

Le temple d'Amon, situé à l'origine à Debod, aussi connu comme le Temple de Debod, est un temple nubien de l'Egypte antique, datant du -IIᵉ siècle, dédié au dieu égyptien Amon.


Mercredi 21 Mars

San Lorenzo de El Escorial

Aujourd'hui nous avons quitté pour la journée Madrid afin de découvrir le site de San Lorenzo de El Escorial qui est situé en pleine sierra de Guadarrama, à seulement 50 kilomètres de Madrid. Autour du monastère de L'Escurial, le paysage est composé du mont Abantos, de sa pinède et des pâturages de La Herrería. Le tracé urbain est une amalgame heureuse de demeures seigneuriales de style herrera, d'avenues rationalistes et de petites places d'un style plus ancien. Cette ville située en pleine sierra de Guadarrama offre de très nombreuses possibilités de loisirs et d'itinéraires culturels, tels que les routes menant à Ávila, Ségovie, Tolède ou Madrid.

San Lorenzo del Escorial, ville de la province de Madrid classée Site historique, naquit lors de la construction du monastère de L'Escurial. Ce remarquable ensemble architectural, classé Patrimoine mondial par l'UNESCO, fut construit à l'initiative de Philippe II au XVIe siècle aux fins de commémorer la bataille de San Quintín. Peu à peu, le tracé urbain se consolida autour du monastère, étant donné que les aristocrates et les bourgeois de Madrid y venaient faire construire leur résidence d'été. En définitive, on a affaire à une ville élégante entourée de montagnes et de forêts et possédant un riche patrimoine architectural.Le monastèreLe « Real Monasterio » possède une structure complexe, projetée par Juan Bautista de Toledo et exécutée par Juan de Herrera. La simplicité de ses lignes dévoile la répartition harmonieuse des patios, des fontaines, des cloîtres et des tours. Les parties principales du monastère comptent plus de 4000 pièces. Le patio de los Reyes de Judea permet d'accéder à la basilique, dont on remarquera, entre autres, la tour lanterne (haute de 95 mètres) et les tableaux de Lucas Jordán.San Lorenzo fut fondée aussi dans le but d'y installer le Panthéon royal où sont enterrés les monarques espagnols des maisons d'Autriche et de Bourbon. Les princes, les infants et les reines sans descendance royale reposent au Panthéon des infants.

Abbaye Bénédictine Santa Cruz

Valle De Los Caldos

Creusée dans la roche.

Grandiose monument funéraire construit entre 1940 et 1956 à la mémoire des victimes de la Guerre civile de 1936. Il comporte une immense croix en pierre, ainsi que la basilique même.

La basilique Santa Cruz se trouve à environ 13 km au nord de l'Escurial, sur le site connu sous le nom de Valle de los Caídos. Ce grandiose monument funéraire a été construit entre 1940 et 1956 à la mémoire des victimes de la Guerre civile de 1936. Il comporte une immense croix en pierre et la basilique même, creusée dans la roche. La structure de la basilique compte un transept ouvert avec une coupole décorée de mosaïques et une crypte creusée dans la roche même, abritant le maître-autel. La crypte héberge les tombes de José Antonio Primo de Rivera et de Francisco Franco, entre autres.

Mais comme dans la majorité des établissements religieux les photos sont interdites.


Jeudi 22 Mars

Quartier de Moncloa

Faro de Moncloa

15:00

Visite guidée du palais Royal - 90 mn


Visité guidée très intéressante du Palais Royal de Madrid une seule petite déception interdiction de photographier…Mais c’est un peu comme partout où a la fin de la visite il y a une boutique avec des belles cartes postales et de beaux bouquins remplis d’images….


Vendredi 23 Mars

Visite des arènes

La piste de la plus grandes arène d'Europe  est protégée pour qu'elle puisse être opérationnelle pour la corrida de dimanche. 

Mes impressions sur Madrid ? Une grande métropole ou il semble bon vivre…où il est préférable d’utiliser les transports en communs plutôt que sa voiture…A ce sujet un métro super…propre tout comme la ville d’ailleurs  et sans y trouver d’incivilités des jeunes la aussi laissant souvent leurs places assises aux plus âgés…

 

Et puis l’Espagne sait d’une certaine mesure respecter ses anciens n’hésitez pas a présenter votre carte d’identité au-delà de 65 ans ce sera en général 50% de remise ou même parfois gratuit…La France qui a toujours tendance à se référer aux autres pays d’Europe ferait bien de prendre exemple…Car il me semble bien que nous soyons le seul pays d’Europe a ne pas le faire.

Un souvenir de Madrid...
Un souvenir de Madrid...

Écrire commentaire

Commentaires: 0