Alès – Le Grau du Roi

85 km - 1 h 17 

 

Ca y est nous sommes partis très tôt ce matin de la maison vers 11 h, et nous sommes arrivés à l'aire "Les Poissons d'argents" vers 12 h 30 le temps de sortir la table, les chaises et dérouler le store, un petit Ricard et on attaque la première journée de labeur.

Le soleil et la chaleur sont présent.

Donc une sieste bien méritée après le repas.

Combien de fois sommes nous passés sur la CD 62 entre Aigues Mortes et le Grau du Roi devant cette entrée marquée « Les Poissons d’Argent » sans s’y arrêter et puis dernièrement notre ami Bernard Perrier me l’a conseillée.

 

Donc notre balade en direction de Céret était l’occasion et bien nous sommes loin de le regretter et même nous vous conseillons d’y faire un détour.

 

Maintenant c’est facile à trouver…un drapeau orange flotte à l’entrée…et puis « la gourde » sur le GPS vous indique l’entrée à N 43.56337 et E 4.16398.

Tout de suite vous êtes accueillis avec le sourire, ce qui est assez rare pour être signalé…les conditions sympas 11 € avec l’électricité et la possibilité de pécher dans les viviers votre daurade ou votre loup…(8€ sans le courant).

 

Le seul inconvénient ne venez pas là si vous cherchez de l’ombre…

 

D’un côté par une piste en vélo 4 km pour Aigues Mortes et 6 de l’autre pour le Grau du Roi.

 

Mais alors le « summum » c’est le petit resto du style paillote super simple avec la toile cirée sur la table, inutile de demander une choucroute ou un steak –frites… ici c’est la maison du poisson…

 Allez on le suit, il va nous chercher dans le vivier notre commande un loup grillé sur sarment de vignes…

 Les entrés tellines, ou moules sauces tomates, mais aussi les escargots de mer avé l’aioli…

Promis nous y retournerons.


   

 

LES POISSONS D’ARGENT - BP 73 – voie rapide - 30220 AIGUES-MORTES

06 77 92 32 60 - 04 66 71 37 94 - fax. 04 66 51 51 28 -

http://www.lespoissonsdargent.com

 

 

 Le Grau du Roi –

             Narbonne plage

129 km - 2 h 15 

Ce matin nous avons donc quitté  l'aire "Les poissons d'Argent" afin de rejoindre l'aire de Narbonne plage. (Félicitation à cette commune pour cet effort...)

Localisation GPS : N 43.14726, E 3.15415

où il fait très chaud mais l'aair marin jouant son rôle il y a une petite brise...

 

Ce matin nous avons quitté Narbonne plage chassé par un vent violent...

 

 

 

Narbonne plage - Collioure

116 km - 1 h 50 

Latitude : (Nord) 42.52566° Longitude :(Est) 3.06861°


Aire CC

-pas de réservations possible
-le tarif 10.00 € 24h00 (les tarifs sont affichés à l'entrée)
-le parking et prévu pour 300 places... mais ce ne sont que des marquages au sol pour voitures de tourismes, donc obligation de se mettre dans le sens de la longueur.

Et les arbres sont encore petits pour faire de l'ombre.
-eau , électricité (sur quelques places seulement) , égout

Navette gratuite aller et retour du parking à l'entrée de Collioure toutes les 20 mn de 9 à 19 h 45 h et jusqu'à 00h00 du 1/07 au 31/08

Chaleur lourde et orageuse, le ciel s'assombrit, 3 gouttes de pluie, l'orage gronde au loin, nous sommes en limité des pyrénées.

Arlette ayant trop chaud est restée avec Patou et j'ai pris la navette pour faire une balade dans Collioure. 

L’église Notre-Dame-des-Anges, construite entre 1684 et 1691 dans un style gothique méridional. Elle est, avec son célèbre clocher, pratiquement entourée par la mer sur ses trois côtés.

Au départ, le clocher est un ancien phare médiéval, annonçant la position du port de Collioure par des fumées le jour et par des feux la nuit. À la fin du XVIIe siècle, l’église médiévale sur les hauteurs de Collioure fut rasée sur l’ordre de Vauban. Les consuls de Collioure obtinrent tout de même de Vauban l’autorisation de construire une nouvelle église sur les récifs qui ferment la passe. Cette église s’appuie alors contre le phare. Entre-temps, Vauban ne veut plus de port à Collioure, il préfère la baie en eau profonde de Port-Vendres. Du fait, Collioure n’a plus besoin d’un phare. Il devient dès lors le clocher de l’église. Mais, ce n’est que 100 ans plus tard, vers 1809, qu’une décision municipale est prise pour le couvrir d’une coupole en s’inspirant d’un modèle originaire de Toscane.

L’intérieur possède une collection de neuf retables sculptés en bois dorés. Le retable du maître-autel a été réalisé par Joseph Sunyer en 1698. Il prend la forme d’un grand triptyque de trois étages occupant tout l’arrière-chœur. Au centre figurent la Vierge de l’Assomption et au sommet le Père Éternel entre la Justice et la Charité. À gauche du chœur, un autre retable de Joseph Sunyer évoque le Saint-Sacrement.

Faisant l’objet de plusieurs restaurations extérieures et intérieure, l’église a vu son ancienne sacristie réhabilitée, pour accueillir le trésor. Ainsi sont visibles un meuble-vestiaire d’époque Louis XIII, des peintures du XVe siècle, un reliquaire du XVIe siècle, une Vierge du XVIIe siècle.

 

 

Collioure - Céret

35 km - 0 h 33 

 

 

 

 

Direction Céret le terrain de camping municipal  N 42.484227 - E : 2.758126 que nous avons déjà fréquenté il y a déjà 3 ans en 2008 pour la même fête...Mais là il pleuvait (souhaitons que...)

 

Nous sommes arrivés au camping de Céret vers 11 h 30 après une énorme étape de plus de 35 km…

 

L’accueil toujours aussi sympa du gestionnaire du camping municipal 7 années au camping 23 ans à la Mairie et toujours aussi fan de musique « rocky »

 

Bien que dans ce camping municipal rien n'est fait pour les campings-car hormis le tarif : 15 € 20 la nuit avec électricité...mais vous ne pouvez pas vidanger vos eaux grises !!!

 

Le soleil devrait revenir…

Le Pont du Diable ou Vieux Pont de Céret est un pont de pierre à arche unique datant du XIVe siècle. Il franchit le Tech.
Le pont a une portée de 45,45 m, la plus grande portée d'une arche de pierre au Moyen Âge. La hauteur au sommet de l'arche est de 22,30 m. Le pont a été construit de 1321 à 1341 et en partie reconstruit au XVIIIe siècle.
Selon la légende, il manquerait une pierre au pont, enlevée par le Diable.



Nous écourtons un peu notre séjour à Céret, car hier nous avons bien profité de la fête. Diner en plein air accompagné des « Bandas » superbe ambiance, heureusement qu’il y avait cela car 20 € le menu…franchement dégueulasse…plateau repas…charcuterie soit disant Catalane !!! et cuisse de canard grillée avec pommes de terres directement sorties de la boite de conserve baignant dans un jus au nom non spécifié et un dessert « étouffe chrétien »



Heureusement que dans cette ville il y a l’amabilité et la conscience professionnelle de l’employé municipale gestionnaire du camping !

Dimanche 29 Mai

 

 

 Céret – Murviel les Béziers

140 km - 2 h 15 

N 43.479254 - E 3.143367
N 43.479254 - E 3.143367

Sur le chemin du retour, nous nous sommes arrêtés à Murviel lez Béziers, où j’avais déjà été une fois en Février 2010... au château de Coujan vignerons sur des crus de St Chinian absolument excellents, (à consommer seul ou avec modération) accueillie par Florence toujours aussi sympathique bien que ce dimanche elle était un peu débordé par un marché de producteurs régionaux mais accueillant les campings cariste toujours avec le sourire.


 

En plus du sourire, de la cave et du vin, le spectacle est permanent avec plus de 80 paons qui évoluent en liberté et comme en ce moment c’est le moment des amours nous avons eu le droit à de magnifiques roues...


Lundi 30 Mai - retour à la maison.