Le Périgord Noir

Page 3


Vendredi 5 Septembre

Hautefort

Dommage qu’aujourd’hui le soleil a fait faux bond pour ma visite du château de Hautefort, il est absolument magnifique perché tout là haut.


Château de Hautefort, N 45°15'34'' - E 1°08'42'' classé monument historique en 1958 et ses jardins en 1967, visitable


Parking plat idéalement situé derrière la Mairie



Brive la Gaillarde

Puis direction Brive la Gaillarde depuis le temps que je désire aller au marché de Brive la Gaillarde comme le chantait si bien Brassens ce sera pour demain matin.


Le soleil étant revenu en à peine 15 minutes j’ai fait le chemin séparant l’aire camping car au centre ville, on sent bien la petite ville bourge de Province, que de bistrots…

Ce doit être assez triste pour les jeunes !!! je suis revenu encore plus vite en empruntant un petit chemin qui longe la rivière « Corrèze »



(N° 21395)
Rue des 3 Provinces
19100 BRIVE LA GAILLARDE


Latitude : (Nord) 45.16505°
Longitude : (Est) 1.54167°
Tarif : 2014
Stationnement :
1 heure : 2 €
 De 8 à 24 heures : 8 €
24 heures : 12 €
Électricité : 2 €/6 heures
Paiement par jetons et carte bancaire

Services :

Navette gratuite pour aller en centre de Brive

Autres informations :
12 emplacements sur une aire clôturée
Tél Office de Tourisme : +33(0)555 240 880


Samedi 6 Septembre

Brive la Gaillarde (le marché)

Ce matin temps absolument splendide et aucune hécatombe pour une balade au célèbre marché de Brive la Gaillarde. J'ai enfin trouvé mes saucisses de canards...tous les ingrédients sont réunis pour un bon Cassoulet....


Au marché de Brive-la-Gaillarde
À propos de bottes d'oignons,
Quelques douzaines de gaillardes
Se crêpaient un jour le chignon.
À pied, à cheval, en voiture,
Les gendarmes mal inspirés
Vinrent pour tenter l'aventure
D'interrompre l'échauffourée.


Le Limousin

Aubazine (Abbaye)

Je suis arrivé un peu avant 11 h ... mais comme je suis seul...Les moines n'ont pas jugé utile de faire la visite du monastère de l'abbaye ...Revenez cet après midi à 15 h...Je visite donc juste l'Eglise attenante.


Un petit détour pour rejoindre Argentat afin d'y déjeuner et voir la ville avant de rejoindre la Ferme de Brossard...

Argentat, réelle citée touristique avec son ancien port des Gabariers, sa Gabare reconstituée à l'identique, ses quais pavés à l'ancienne, ses maisons traditionnelles à bolets et galerie de bois, ses quais illuminés, son vieux centre historique.

Argentat


La ferme de Brossard (Lanteuil)

Pour ceux qui connaissent sur Facebook ou sur les sites Patricia Juin de la Ferme de Brossard...et bien moi j'y suis et je peux vous dire que l'accueil à la ferme a commencé cool...et encore à 19 h il y apéro...

Brossard
La Ferme de Brossard
19190 LANTEUIL


Latitude : (Nord) 45.12595°
Longitude : (Est) 1.62571° 
 
Tarif : 2013
Emplacement : 2 €
Électricité : 2 €
Lave-linge : 3 €

Services :

 Poubelles
Tables de pique-nique Barbecue
Jeux
Produits fermiers

Autres informations :
Ouvert du 01/03 au 15/11
5 emplacements
Patricia et Jean Paul Tronche
Réseau Bienvenue à la Ferme
Tel travail : +33(0)555 855 921
Tel domicile : +33(0)681 961 338
lafermedebrossard@orange.fr
http://www.vacances-en-correze.fr


Que dire de la Ferme Brossard, que du bien, Patricia qui anime l’écomusée et qui dévoile au fil des minutes sa passion pour la châtaigne et ses explication sur le ramassage mais surtout le traitement de celle-ci, le tout fait à la main et Jean Paul son mari que vous retrouverez bientôt sur les stands et les foires de producteurs…

La visite de l’installation puis le verre de l’amitié j’ai rejoint « Mimi » à 21 h 30 que le temps passe vite avec des gens si sympathique et qui pour ma part avant je ne connaissais que par quelques phrases sur Facebook…

Je suis heureux de cette rencontre…Un conseil, faites comme moi.  Passez y à l'occasion.


Dimanche 7 Septembre

Ce matin j'ai quitté mes nouveaux amis Patricia et Jean Paul direction Collonge la Rouge et passant par Turenne.

Turenne


Portant le nom d’une puissante vicomté ayant régné sur le Limousin, le Périgord et le Quercy durant dix siècles, Turenne a gardé de nombreuses traces de son histoire : les tours César et du Trésor, vestiges du château dominant le village, d’anciens hôtels particuliers des XVe au XVIIe S ornés de tourelles ou d‘échauguettes et des demeures plus simples aux toits couverts de lauzes ou d’ardoises...


Merci à la commune pour l'aire simple mais gratuite, services avec jetons

N 45.05394 E 1.58019
N 45.05394 E 1.58019

Collonges la Rouge


Le grès rouge, le patrimoine naturel :

Ce qui surprend tout visiteur arrivant à Collonges, c’est la couleur rouge de ses pierres. L’explication est géologique : la faille géologique reliant le bassin de Brive à Meyssac marque la rupture entre les sols calcaires et les sols de grès. Des grès qui ont cette couleur rouge grâce à l’oxyde de fer, ce qui en fait une particularité du patrimoine naturel local.


On me l’avait bien dit et a raison Collonges la Rouge il faut absolument voir…et bien c’est vrai, je confirme…au point que je vais y rester demain afin de « la » voir au soleil levant et puis demain soir ul y a une visite nocturne éclairée aux torches…Je ne peux rater ça…



Cet incomparable grès rouge signe l’originale identité de cet ancien fief des Comtes de Turenne. Il est partout, sous les toits de lauze ou d’ardoise des maisons nobles des XV et XVIème siècles, de la halle aux grains et aux vins ou encore de l’église Saint-Pierre.

Maurice Biraud, qui a beaucoup aimé Collonges-la-Rouge, repose dans le cimetière de cette petite commune de Corrèze.


(N° 4046)

 

Parking Le Marchadial
19500 COLLONGES LA ROUGE

Latitude : (Nord) 45.05843°
Longitude : (Est) 1.65885°

Tarif : 2014
Stationnement : 5 €
Services gratuits

Services :

Ouvert toute l'année
42 emplacements ombragés
Eau coupée en période de gel
Tél mairie : + 33 (0)555 254 109
http://www.collonges-la-rouge.fr



Lundi 8 Septembre

Collonges la Rouge

L’histoire :

Un trait d’histoire, tout d’abord un lieu qui prospère autour d’un prieuré dès le VIIIème siècle et étape sur la route du pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle avant de devenir le chef lieu d’une châtellenie au XIIIème. Au fil des siècles, Collonges devient un lieu de prédilection pour les nobles de la Vicomté de Turenne, véritable état dans l’Etat. C’est ainsi que naissent des maisons nobles dotées de tourelles. L’activité de Collonges décline au XIXème avec la crise du phylloxéra suivi de l’exode rural. Aujourd’hui Collonges vit de ses richesses patrimoniales et de son tourisme, pour le plaisir de tous Collonges continue de briller sous l’éclat de ses pierres rouges.

 

Ce magnifique village ce matin avec un soleil d'Est pas trop violent filtré par un ciel un peu gris...Mais tout cela reste magnifique.

Le dépaysement :

Les yeux ne savent plus où se poser tant il y a à voir de part ses richesses patrimoniales et ses trésors architecturaux : les castels de Benge, de Maussac et de Vassinhac datant du XV et XVIème siècle. La chapelle des pénitents du XVème avec son exposition permanente, le Prieuré, l’Église Saint-Pierre du XIIème avec son portail et son tympan en calcaire marquant le contraste avec le rouge du grès. Mais aussi la Halle du XVIème avec le four banal, la porte Plate et la porte du Prieuré, la maison Ramade de Friac avec ses deux tours, la maison de la Sirène du XVIème avec sa tour tronquée devenue le petit musée des Arts et Traditions populaires et enfin le château du Martret.

Avant de clôturer le tour d'horizon de cette magnifique ville, j'ai participé à la visite guidée aux torches organisée par l'Office de Tourisme, Vous qui allez passer par Collonges la Rouge je vous conseille pour 5 € de la faire.





Minuit, l'orage éclate...un seul coup de tonnerre puis pendant près de 2 heures de la pluie, parfois violente.

Au petit matin la visibilité était un peu restreinte.