Vendredi 6 Mai

Olite

Olite, NA-115.

Camping 

20 € avec la carte ACSI

GPS :

42.480598, -1.678280

 

 

Camping avec terrain engazoné dans le fond.

Accès sanitaire et électricité. Très calme. Idéal pour une nuit en passage dans la région. 

accès à l'électricité.


(N° 28378)

 

Paseo de Doña Leonor, 2

31390 OLITE

Latitude : 42.48029° 

Longitude : -1.64721° 

Tarif : Gratuit

Type de borne : artisanale

Services :

 

Autres informations :

 

Ouvert A l'année

10 emplacements

Durée maxi: 2 jour(s)

Tel: +34 948 74 01 75

SITE INTERNET


Pure fantaisie médiévale à portée de main

Une visite a ne pas rater

Partez à la conquête de votre château, promenez-vous dans ses rues et ressentez la magie que l’on vivait au temps du Royaume.

Fermez les yeux et imaginez.

Imaginez un village aux rues pavées, la noblesse des grandes demeures, les galeries médiévales et de splendides églises. Imaginez ses habitants bavarder, les commerçants vanter leurs marchandises et les laboureurs travailler les champs et les vignes au-delà des murailles.

Imaginez un beau château dominant la ville. Avec d’impressionnantes tours, des pièces luxueuses et les jardins verdoyants que l’on pouvait cultiver.

Et maintenant arrêtez d’imaginer, car ce que l’on vous a dit n’est pas une chimère. C’est un endroit très réel situé dans la zone centrale de la Navarre.

Son nom est Olite et son château, le Palacio Real (Palais Royal).

Il est fort probable que vous associez le nom d’Olite à son Palais Royal. C’est normal qu’un tel joyau soit ainsi reconnu. Et bien que nous convenions que le palais est la principale raison pour visiter Olite, il est tout aussi vrai qu’il n’y a pas de meilleur cadre pour que le Palais brille que sa charmante vieille ville.

Cette petite ville d’un peu plus de 3 000 habitants est un dédale de grandes demeures robustes et nobles avec d’imposants blasons sur les façades, des murailles romaines, des arcades gothiques et de belles églises.

Traverser le portail de la Tour du Chapitel et accéder à la Plaza Carlos III, admirer l’hôtel de ville si majestueux et prendre un verre de vin sur l’une des terrasses vous donneront une perspective fantastique de la vie à Olite.

Si vous poursuivez votre promenade, vous tomberez sur des palais de la Renaissance et baroques ainsi que l’église de San Pedro dans la Rúa Mayor.

Histoire du Château d’Olite

Le temps est enfin venu de parler de l’un des châteaux les plus majestueux, non pas de Navarre, mais de tout le pays. Et ce n’est pas nous qui le disons : il suffit de rechercher les avis sur Internet pour être convaincu que le Palais Royal d’Olite est un palais majestueux.

Monument national depuis 1925, l’ancienne cour des Rois de Navarre a été établie à Olite, dans l’un des châteaux médiévaux les plus luxueux d’Europe. Sa construction a été réalisée sur une forteresse du XIIIe siècle, qui a elle-même été érigée sur des vestiges architecturaux romains.

Nous pouvons sentir, dans sa conception particulière, l’influence de l’architecture française et de la décoration mudéjare. La construction de cette œuvre a été chargée au XVe siècle par le roi Charles III « le Noble », qui avait invité les maîtres-artisans responsables de l’œuvre de voyager avec lui en France et en Castille pour contempler les plus beaux palais de l’époque.

Cette abondance économique a donné lieu à un château extravagant, de style gothique, à base de tours, de pièces, de galeries, de jardins et de cours intérieures, construits avec les matériaux les plus nobles et des finitions témoignant d’une décoration abondante.

Visite du château d’Olite

Le château d’Olite, soit dit en passant, est divisé en deux parties distinctes, le Vieux Palais, qui abrite actuellement un Parador national -une magnifique occasion de savourer le goût médiéval en restant au lit- et le Nouveau Palais ouvert aux visiteurs et qui arbore son aspect actuel grâce à une restauration effectuée en 1937, suite à l’incendie de la Guerre d’Indépendance.

En ce qui concerne la visite, vous pouvez la faire librement avec audioguide ou réserver une visite guidée, ce que nous vous recommandons fortement.

Quel que soit votre choix, voici les parties que vous devez absolument visiter :

  • Les chambres royales : dans le noyau central, autour desquelles le reste du château est aménagé. Les baies vitrées évasées et la cour des orangers accessibles depuis la chambre de la Reine sont remarquables.
  • Les tours : elles s’élèvent au-dessus des chambres royales, dont trois se distinguent : la Chambre de l’Homenaje, la plus haute et la plus spectaculaire ; la Chambre des Tres Coronas, aux formes fantaisistes ; et la Chambre des Cuatro Vientos, d’où l’on assistait autrefois aux tournois et qui offre aujourd’hui de magnifiques vues sur le centre-ville et les vignobles qui l’entourent.
  • Le puits de glace : dans la partie ombragée du château se trouve ce puits qui servait à stocker des couches de neige pour conserver les aliments. Vous le reconnaîtrez, car son énorme couvercle ressemble à une coquille d’œuf.
  • Les jardins : que ce soit le jardin principal, à l’entrée de l’enceinte, qui était souvent rempli d’orangers, ou encore le jardin de la Pajarera et celui du Morera. C’est dans ce dernier que se trouve un mûrier centenaire déclaré Monument naturel.

Un jardin suspendu

Un jardin suspendu a pu être cultivé dans ses murs, et dans ses cours intérieures vivaient des oiseaux, des cygnes, des meutes de chiens, des lions, un chameau, un loup-cervier, des perroquets, des buffles et même une girafe.

Un palais où se déroulaient de grandes fêtes, des tournois de cavalerie, des spectacles artistiques et des corridas.

Comme vous pouvez le voir, c’était un château très animé à ses périodes fastes, et lorsque vous le verrez de vos propres yeux, vous comprendrez pourquoi.

Église de Santa María la Real

L’Église de Santa María la Real, jouxtant le château, est un exemple très délicat du gothique en Navarre ; en son intérieur étaient organisées les cérémonies les plus solennelles de la Cour.

Précédée d’un vaste atrium original dépourvu d’arches gothiques, sa façade témoigne de l’influence des ateliers parisiens. Ses icônes et la polychromie originale -récupérée suite à sa restauration- vous transportent dans des scènes bibliques telles que l’Annonciation de Marie, la Naissance de Jésus ou l’Exode en Égypte. Et des deux côtés de la porte, des reliefs de la vie des apôtres encadrés par des arcatures.

Un autre élément important est la grande rosace de la deuxième arche ogivale. Ses mosaïques colorées forment des motifs abstraits et géométriques que vous pourrez mieux apprécier en entrant dans la nef.

À l’intérieur se trouve un retable de la Renaissance présidé par une sculpture gothique de la Vierge et une image du Christ de la Bonne Mort, où nous pouvons observer l’influence de la peinture flamande et italienne avec des scènes de la vie de la Vierge Marie et de Jésus.

Comme vous pouvez le voir, l’église comporte une multitude de détails qui vous plongeront dans l’époque faste du Royaume de Navarre.

Balade dans la ville

Vue sur les environs

Tafalla

Le Palacio de les Mencos est en pleine rénovation...Cette petite ville très classique au ruelles pavées est intéressante mais sans plus a mon gout...

De plus toutes les églises comme la plupart du temps en Espagne sont fermées !

ÉGLISE DE SANTA MARÍA

Cette église d’origine romane fut reconstruite aux XVIe et XVIIIe siècles : son inauguration officielle remonte au 25 juillet 1735. Le véritable trésor de l'église se trouve conservé dans le presbytère : le retable principal, fruit du travail exceptionnel de Juan de Anchieta, conçu au XVIe siècle. Cet authentique bijou maniériste, de par la finesse des reliefs et sa richesse iconographique, a fait couler beaucoup d'encre au cours des siècles, tout comme le Cristo del Miserere que l'on trouve ici, véritable chef-d’œuvre de réalisme et de cohérence anatomique.

ÉRMITA DE SAN JOSE


Samedi 7 Mai

Artajona

 AIRE

(N° 33468)

 

Calle las Piscinas

31140 ARTAJONA

Latitude : (Nord) 42.58611° Longitude : (Ouest) -1.76222° 

Tarif : Gratuit

Type de borne : plateforme

Services :

Plein d'eau : >200 l

Autres informations :

Ouvert A l'année

10 emplacements

Durée maxi: 2 jour(s)

Tel: +34 948 36 40 31

SITE INTERNET

 

PARKING

(N° 28112)

 

Camino Cercondoa

31140 ARTAJONA (Navarra)

Latitude : (Nord) 42.59273° Longitude : (Ouest) -1.76642° 

Tarif : Gratuit

Autres informations :

Parking à partager 


CERCO DE ARTAJONA

Epousant harmonieusement la topographie de la colline sur laquelle ils sont posés, les Remparts d'Artajona sont l’une des fortifications médiévales les plus importantes de la Navarre. Cet ensemble fortifié du XIe siècle était à l'origine constitué de quatorze tours crénelées reliées par un chemin de ronde, il n'en reste que neuf. Les remparts entourent l'église-forteresse de San Saturnin, une imposante construction du XIIIe siècle. Pour accéder à l'enceinte, il vous faudra emprunter l'une des anciennes portes : celle de San Miguel ou celle de Remahua.