BRETAGNE

56 - Port Louis

Aire CC

La citadelle

Sentinelle de pierre, la citadelle veille sur la ville et sur les eaux aux nuances de nacre de la rade de Lorient. Derrière les remparts laissés intacts par les canons et le temps, se mêlent le faste de la Compagnie des Indes et le charme pittoresque d’un port de pêche. A parcourir le nez au vent ! 

Du sel à la sardine

Dans le havre médiéval du Blavet, transitent vin, sel et céréales. Les Espagnols érigent les premiers élément de la citadelle en 1590. Les hommes de Juan del Aguila partis, Louis XIII achève les fortifications en 1637 et donne à la ville le nom de Port-Louis. Choisie pour être le site de la Compagnie des Indes, Port-Louis connaît une période de prospérité dans des senteurs épicées. La Compagnie ayant déménagé à Lorient, la cité se reconvertit dans la pêche et le tourisme balnéaire.

Voguez en bonne compagnie

Dans la citadelle, un musée retrace la passionnante épopée de la Compagnie des Indes, créée en 1664 par Colbert. Vous retrouverez les routes africaines et orientales du 17e et 18e siècles en admirant les maquettes de bateaux, les reconstitutions de comptoirs, les étoffes, épices, porcelaines… Pour l’équipage, il ne s’agissait pas de croisières. En témoignent les inquiétants instruments des médecins de bord !

Un château venu d’Espagne

De ses origines, la citadelle garde deux bastions à l’allure ibérique. On y accède en franchissant un petit pont et en traversant la demi-lune, ouvrage défensif en triangle. Sur le chemin de ronde festonné de verdure, de silencieux canons restent tournés vers l’ île de Groix.    Aujourd’hui, les regards s’orientent plus pacifiquement vers la pointe de Gâvres.

Des pâtis, ancienne place d’arme, une porte trouant les remparts rejoint l’agréable plage des Grands-Sables.

Musée de la marine et de la Cie des Indes