Mercredi 6 Juillet

Gratangen - Andenes 286 km

Temps gris et brumeux mais il fait particulièrement doux : 15°C à 9h au lever.

 

Bjerkvik, puis Bogen direction Harstad par l’Ofotfjorden et le pont de Tjelsundet vers l’île d’Hinnoya dans les Vesteralen.

 

Apres le repas nous prenons la route pour Kasfjord puis Kvoefjord pour atteindre l’île d’Hinnoya .

 

Revsnes on prend un ferry pour Flesnes, nous arrivons par la Route 82  à Sortland capitale des îles Vesteralen ; nous décidons de parcourir l’île d’Andoya  jusqu’à son extrémité nord : Andenes : ville d’où partent les pécheurs de baleines et ou on organise encore des safaris  aux cétacés.

 

 

Nous ferons étape au camping d’Andenes Toften (Vestaralen) ou il a une centaine de CC et même quelques toiles de tente.

 

(Nord) : 69.30361° 

(Est) : 16.06519°


Petite bourgade très austère, on est au bout du monde, personne ne traine, les rues sont desertent,restaurant vide, le coin ne présente que peu d’intérêt touristique hormis un phare trapu et bas, entièrement construit en tôles d’acier de façon à résister aux assauts des vents et des paquets de mer.

A cet endroit l’île est plate à par quelques dunes, rien pour arrêter le mauvais temps qui est sûrement commun et permanent.

On y trouve aussi les installations militaires de détection (radars et autres antennes) ainsi qu’une station météo qui n’a pas l’air de première jeunesse.

 

La plage de sable blanc serait idyllique s’il ne se trouvait pas sur l’atlantique nord appelé : océan glacial...

Vers Andenes dans les Vesteralen
Vers Andenes dans les Vesteralen

Entre Sortland et Andenes la route  nouvellement bitumée traverse des zones humides et marécageuses infestées de moustiques sans aucune habitation.

Elle est bordée par une barre montagneuse de pics acérés et enneigés. On peut facilement s’imaginer la vie de ces populations de pécheurs surtout pendant les longs mois d’hiver.

Aujourd’hui, à noter le nombre d'habitations abandonnées, ils ne doivent plus être très nombreux, ici pourtant les moteurs ont agréablement remplacés les rames.


J'ai essayé de me garer le plus possible à l'abri, mais...

 

Nuit très ventée et froide. Le soleil luit toujours.

 

Jeudi 7 Juillet

Andenes - Selnesveren 320 km

Beau temps au lever : 7°, le vent n’a pas faibli.

Nous décidons de poursuivre le tour de l’île par la cote ouest bien que le GPS nous signale que la route n’est pas revêtue, si la piste est mauvaise on fera demi tour.

 

Bleik puis Nordela nous accueille, le fjord est très beau et très sauvage les montagnes se reflètent dans l’eau calme.

 

On comprend vite que la route est praticable lorsque on croise un premier puis un second CC on n’est pas seul mais il y a pas grand monde quand même : pas de village, quelques habitations (Nyksund) mais elles paraissent abandonnées.

 

Retour à Sortland pour faire du carburant, le change et des courses au super coop. Arrivée de l'Hurtigrutten.

 

Repas  à13h vers Viked au bord du Gavlfjorden 

 

Problème - le frigo clignote rougepuis repart Ouf.

Départ vers Myre via Sto village de Chasseurs de Baleines.

 

C’est là qu’est née la légende de Moby Dick d’Hermann Melville : ce cachalot albinos qui mangea une jambe au capitaine  Achab , qui perdra la vie et son bateau en voulant se venger.

 

La baleine du rond point à Myre
La baleine du rond point à Myre

Départ pour Myre à 15h, après quelques Kilomètres je fais demi tour car le paysage ressemble fortement à celui de la veille.

 

Retour à Sortland direction Bo sur l’île de Langoya le cap sud opposé à Andenes, mais Bo n’existe pas dans notre GPS. Demi-tour à Virje (pas trouve l’aire de service notée dans le routard) : arrêt sur la route près d’un lac sur un petit parking de bus à Selnesveren en direction de Straumnes.

 

Ce sera notre point de bivouac pour cette nuit Il est 18h.

Vesteralen : des îles sauvages pittoresques désertes.
Vesteralen : des îles sauvages pittoresques désertes.

Il nous semble que dans cette partie des Vesteralen rien n’est aménagé pour les touristes et encore moins pour les Camping Car qui y sont pourtant très nombreux. Aucun bus touristique !

 

Impossible de faire du camping sauvage tout est PRIVAT (barrières, fil de fer, décharge, ou tout simplement rendu volontairement inaccessible).

Vendredi 8 Juillet

Selnesveren - Straumnes 219 km

Lever 9h30 Temps gris, il pleut depuis 4h du matin sans arrêt .Cimes embrumées : l’hiver doit être long.

 Direction Sortland pour service (cassette, eaux,). Station Esso sortie de ville à 3km.

 

Par la E10 puis route 837 direction Kanstad puis Offersoy : petit port de pêche ou on peut louer des rorbuers avec le bateau et le matériel.

 

Repas sur le parking il tombe quelques gouttes, j’observe une paire de pécheurs qui préparent un bateau et n’ont pas l’air très doués, leur voiture est immatriculée en Russie, ils doivent se louer au black pour gagner un peu d’argent.

 

Retour à Kanstad pour retourner à Sortland et prendre la E 10 vers Fiskebol ou nous prenons l’option bord de mer : la route devient une bonne piste non revêtue d’abord puis revêtue à nouveau


Très beaux sites les montagnes se reflètent  dans les eaux turquoise.

 

Arrêt bivouac à Straumnes proche de Laukvik en bord de mer à coté de rorbuers l’église est à 100m mais pour nous, elle est fermée !

Des pécheurs, muets, préparent leurs lignes.

 

Beau temps chaud mais les moustiques  et les taons réapparaissent.

 

7000 km sans voir le moindre képi !

 

Le soir le soleil est toujours là le ciel et la mer se confondent, le temps est calme et reposant X iéme partie de rami.

Samedi 9 Juillet

Straumnes - Honnigsvaer 70 km

Lever 8h30 pluie dans la nuit pas de vent 21°C Int et 16°C ext. à 9h.

 

Des pécheurs reviennent avec leurs prises, ils sont accompagnés par les mouettes qui se jetteront sur les abats (têtes, écailles queues, etc.).

A 10h on arrive à Svolvaer, capitale des "Lofoten". Parking Supercoop pour achats.

Visite de la ville (quais, marchés, etc.)

 

Une française est installée içi depuis une quinzaine d’année et vend des lainages typiques ;elle fait aussi le change.

Je goutte à la charcuterie de rennes, quand à la baleine je préfère celle de mes Cévennes.

 


Ici aussi il y a des cales de réparations et énormément de touristes.

 

Beaucoup d’entre eux en chemises blanches et casquettes de marin vivent sur de superbes Yachts aux fanions Norge.

Direction parking CC sortie sud de la ville payant, allons parking garage Ford.

 

D’autres nous y rejoignent (français) pour le repas de midi face à l’océan. (Zone en cours d’aménagement) nous rédigeons nos cartes postales et cherchons le bureau de poste symbolisé par un cor de chasse.

 

Même avec le GPS nous avons eu du mal à le trouver.

Direction Kabelvag à 4km Cathédrale en bois debout très belle, on arrive 5 minutes trop tard : elle est fermée ; un mariage en tenue locale en sort.

Kabelvag  Cathédrale en bois debout
Kabelvag Cathédrale en bois debout


Un car de français  (du Vaucluse) arrive ;

Certains sont surpris de voir nous ici et  posent plein de questions sur notre voyage et le véhicule.

 

Ils vont vers le Cap, bon courage !

 

Nous continuons vers Honnigsvaer, on s’arrête d’abord sur la plage 4km avant car il y a plein de baigneurs ; continuons notre route pour atteindre notre destination qui est d’ailleurs un cul de sac mais qui vaut le détour, un petit paradis là aussi ; dommage qu’il y ait autant de touristes.

 

Après la visite de la ville par les quais et quelques boutiques retour au parking ou nous passerons la nuit en compagnie d’une dizaine d’autres CC, tout service compris (eau et WC) Face aux séchoirs à morues qui ,et c’est surprenant, ne sentent pas !

Dimanche 10 Juillet

25 ème jour de voyage et quelques 6810 km

Honnigsvaer - Ramberg 214 km

Surprise  au lever à 8h30: la première  bouteille de gaz est vide.

 

Apres les traditionnelles préparations (WC, eaux etc.) nous partons en direction de l'église de  Valberg 

2 CC hollandais ventouses sur parking ; par la E10 la plus belle route du monde d’après

les norvégiens nous poursuivons vers Stamsund, puis Steine et Leknes.

 

Repas à 4kmm de Leknes  sur un parking proche du camping de Hagstua.

La suite du trajet nous conduit à Hammoy en passant par Napp, Flaksta et son clocher à bulbe (église encore une fois fermée).

Hammoy l’aire de service ne permet pas le stationnement déjà 5CC et plus de place, nous poursuivrons jusqu’à Reine : très beau puis Moskenes  et Sorvagen tout aussi magnifique et sauvage, mais bien équipé.

Arrêt après le tunnel, le parking est bien plein je me fais réprimander par des gens biens installés pour être mal garé, mais eux alors !!! Quel culot.

 

On est arrivé à l’extrémité sud de l’île Moskenesoya dans le village de A. Visite de l’île et des maisons de pécheurs dont certaines ont l’air abandonnées. La plupart se louent pour des parties de pêche.

La pointe de l’île est très rocheuse,bizarre, il n'y a pas de phare mais énormément d’oiseaux marins.

Le village de A (Extrémité sud des Lofoten)
Le village de A (Extrémité sud des Lofoten)

Demi tour, nous décidons de nous rendre à Nusfjord (signalé à ne pas rater par le Routard) avec espoir d'y trouver une place  : petit port très charmant mais rien n’est prévu pour nous, alors demi-tour difficile tellement il y a peu de place pour manoeuvrer.

 

Nous passerons la nuit sur une aire de la E10 que j’avais repérée à l’aller au bord de l’océan qui ce soir est déchaîné. L’aire d’une quinzaine de places se situe avant Ramberg à 2km du camping il y a de l’eau chaude, WC, gratis. Elle fait office d'arrêt de bus?

 

Le temps ne s’arrange pas la sciatique de Danièle est de retour.

 

Repas et puis cartes avec un peu de chauffage.

 

Lundi 11 Juillet

Ramberg - Bornesveien 248 km

Direction Lodingen pour prendre le ferry, destination Bognes, beaucoup de monde sur le parking, nous ne prendrons pas celui là mais le suivant dans une heure. Départ de Lodingen à 17h arrivée Bognes 18h15.

 

Direction Hulvsvag puis Innaveth avec des travaux sur la route.

 

Arrêt  à Bornes derrière la station Shell (ou il y a les services WC et Eaux) en bas à coté du petit port, la marée est basse donc pas de pécheurs pas de bruit,il pleuviote et il fait gris 13°C à19h.

 

Nuit calme commence à marquer, on est en compagnie de 3 autres CC qui nous on rejoint.

 

Tour d'horizon des flêches d'églises nordiques

Mardi 12 Juillet

Bornesveien - Mosjoen 443 km

Temps gris au lever T° ext. 13°.pluie au départ vers Fauske.

 

Plusieurs tunnels se succèdent suivis de cols enneigés dans une région de plateaux de gneiss couverts de forets arctiques et parsemés de lacs alimentés par de puissantes cascades provenant  de la fonte des neiges. Direction Bodo par la route 17, la route et la circulation dans Bodo sont à péage

 


 Le pont du Maelstrom
Le pont du Maelstrom

Nous l’éviterons pour nous diriger vers Straumen ou l’on doit pouvoir observer une curiosité : le Maelstrom : un fort courant d’eau circulant à chaque marée (toutes les 6 heures dans un étranglement d’un fjord. Hélas nous n’avons vu pas grand-chose si ce n’est que quelques remous au pied du pont.


Repas parking Coop. Puis direction Mo I Rana par la route 812 puis E 6.

 

C’est la partie la plus étroite de la Norvège.

 

Apres Lonsdal  arrêt face au glacier de Svartisen sur le site du Cercle Polaire Norvégien : Polarsirkelen

 

On est à 100km des cotes atlantique, le glacier culmine à 1594m au Snotinden et occupe une surface grande comme un département français.

 

Beaucoup de monde sur le site qui fait face au glacier ; mais il s’agit encore une fois d’un seul et unique magasin à souvenirs, un restaurant, des monuments commémorateurs.

 

Il n’y a rien de typiquement géographique comme du coté finlandais.

 

La tradition veut que chaque passager perpétue sa venue par la construction d’un petit cairn symbolique sur le versant face au glacier.

 

La route suit la Rana qui est une très belle rivière à saumons…….. Ici finit le Norrland.

A Mosjoen, arrêt sur l’aire de service de Kor (WC - eau - petit éclairage) dans une région quasi désertique face au lac de Luktvassbygda.

Nous sommes 8 CC, des bordelais sont nos voisins. Le temps est gris, il pleut, la nuit tombe - Nuit calme.

 

 Glacier de Svartisen
Glacier de Svartisen

Ce pays doit battre tous les records en matière d’essuie-glaces.


Demain la route sera longue, Trondheim est encore environ à plus de 500km.


Présentation > SEMAINE : 1-2    3     4     5     6-7