2010 - La Hongrie


Politique

La Hongrie (Magyarorszag) est une république parlementaire monocamérale.

Le régime parlementaire hongrois a évolué depuis une décennie vers un système marqué par la prépondérance du Premier ministre. Le Parlement, pour le renverser, doit désigner simultanément son successeur. Le Président joue avant tout un rôle d’arbitre et le Parlement monocaméral doit partager certaines prérogatives (comme l’initiative des lois) avec l’exécutif.

Le pays et l'Union européenne

Comme tous les pays d’Europe centrale et orientale, la Hongrie a envisagé son ancrage à l’Ouest à travers le double prisme de l’OTAN et de l’Union européenne. Elle a débuté les négociations d’adhésion à l’UE le 31 mars 1998 et rejoint l’Alliance atlantique le 12 mars 1999.

La Hongrie a conclu avec succès les négociations de son adhésion à l'Union européenne lors du Conseil européen de Copenhague les 12 et 13 décembre 2002. Le référendum d'adhésion s'est tenu le 12 avril 2003 : 83,9% des suffrages ont exprimé un "oui" et confirmé le relatif soutien de la population hongroise (l'abstention a dépassé les 50%). La Hongrie a officiellement rejoint l’Union le 1er mai 2004, puis l'Espace Schengen le 21 décembre 2007.

Avec la Pologne, la République tchèque et la Slovaquie, la Hongrie appartient au groupe de Visegrad, un groupement chargé notamment de défendre les intérêts de ses membres dans l’UE. Elle soutient l’élargissement aux pays balkaniques, avec lesquels elle compte jouer un rôle de pivot du fait de sa position géographique.

Le pays se trouve cependant depuis fin 2011 sous le feu des critiques de l'UE : les réformes institutionnelles imposées par le gouvernement Orbàn ont suscité l'inquiétude des institutions européennes et des Etats membres, concernant notamment le fonctionnement de la justice, de la Banque centrale hongroise, ainsi que la loi sur les médias, les églises et l'autorité de protection des données. Viktor Orbàn a du intervenir à plusieurs reprises devant la Commission européenne et le Parlement européen pour justifier les mesures adoptées. Plusieurs dispositions ont également fait l'objet de procédures devant la Cour de Justice de l'Union européenne.

Géographie

Située au centre de l'Europe dans le bassin des Carpates, la Hongrie est délimitée au nord par la Slovaquie, à l'est par l'Ukraine et la Roumanie, au sud par la Croatie et la Slovénie, à l'ouest par l'Autriche. C'est un pays de plaines : les 2/3 du pays sont composés de plaines et de régions vallonnées. 7,6% de la superficie nationale sont protégés.

Les principaux fleuves sont le Danube et la Tisza. La Hongrie compte quelques 1200 lacs naturels et artificiels dont le lac Balaton, qui est le plus grand lac d'Europe (595 km2). On l'appelle "la mer intérieure hongroise".

La Hongrie est par ailleurs un pays très riche en eaux thermales. Ces eaux naturelles et médicinales contiennent, en raison des activités volcaniques passées, de très nombreuses substances minérales. Le climat est tempéré, le pays se situe au carrefour de trois zones climatiques : méditerranéenne, continentale et atlantique.

Histoire

La naissance de la Hongrie

  • 35 av. J.C. – 9 après J.C. : les Romains conquièrent la Hongrie et fondent la province de Pannonie. Les magyars n’arrivent dans la plaine du Danube qu’en 896 sous la direction de leur prince Arpad.
  • 1000 : le prince magyar Etienne est couronné roi chrétien de Hongrie. C'est la naissance officielle de la nation hongroise.
  • 1458-1490 : le règne de Mathias Corvin, qui conquiert la Moravie et la Silésie, marque une période brillante du Royaume de Hongrie.

Le temps des divisions

  • 1541 : après la prise de Budapest par les Ottomans, la Hongrie est divisée en trois : la partie occidentale revient aux Habsbourg, le centre et la partie orientale tombent sous la coupe des Turcs.
  • 1703-1711 : Ferenc Rakoczi prend la tête d’une insurrection hongroise contre les Habsbourg et la paix de Szatmar reconnaît une large autonomie au royaume de Hongrie au sein de la monarchie danubienne.
  • 1848-1849 : les nationalistes hongrois se soulèvent contre Vienne, une insurrection rapidement écrasée par les autorités impériales avec l'appui de l'armée russe. En 1867, la Hongrie recouvre une certaine forme de souveraineté, lorsque l’Empire unitaire et centralisé se transforme en double monarchie austro-hongroise.
  • 4 juin 1920 : par le Traité de Trianon, la Hongrie perd les deux tiers de son territoire. Cinq millions de Hongrois se retrouvent en dehors du territoire national (ce qui, aujourd’hui encore, constitue une source de tension avec les pays voisins).
  • 1920-1944 : l'amiral Horthy, ultraconservateur, dirige le pays après la répression sanglante de la république communiste de Bela Kun. Il fait le choix de l’alliance avec l'Allemagne nazie favorable à la révision des traités de paix.

La période soviétique

  • 1945 : la Hongrie est occupée par l’Armée rouge et bascule sous tutelle soviétique. En 1956, le soulèvement démocratique de Budapest est brutalement écrasé par les troupes soviétiques.
  • 1989 : la Hongrie proclame la IIIème République le 23 octobre. C'est la fin de l'ère soviétique. Quelques mois auparavant, la décision d'ouvrir les frontières hongroises aux milliers d'Allemands de l'Est fut à l’origine de l’effondrement du rideau de fer et du mur de Berlin.
  • 2004 : la Hongrie adhère à l'Union européenne