Blaye


Mardi 21,  Mercredi 22, Jeudi 23 Août

Blaye

(N° 29806)

Chemin de la Porte Royale

Camping municipal de la Citadelle*

33390 BLAYE

Latitude : (Nord) 45.1294°  Longitude : (Ouest) -0.66628° 

 

Tarif : 2018

Emplacement, 1 personne : 6.20 €

Emplacement, 2 personnes : 10,50 €

Electricité : 3 €

Taxe de séjour : 0,20 €

Type de borne : Autre

Services : 

 

 

 

Autres informations : 

Ouvert du 01/05 au 30/09

Tél : +33 (0) 557 420 020

http://www.blaye.fr/patrimoine-touristique/camping-municipal/


Blaye c'est...

Mais c'est aussi ça...


La citadelle de Blaye

Sur  la rive droite de la Gironde la citadelle de Blaye fait partie de l’unique tryptique classé à l’UNESCO et offre de splendides panoramas sur le plus vaste estuaire d’Europe.

1,5 km de remparts, 1 500 soldats à l’époque de Vauban, plus de 30 hectares de fortifications, la citadelle de Blaye porte parfaitement sa devise : étoile et clé de l’Aquitaine.

De la chanson de Roland de Roncevaux à la casquette du Général Bugeaud, le promontoire rocheux choisi par Louis XIV pour construire la citadelle a toujours joué un rôle important dans l’histoire de France.

Le couvent des Minimes

La nuit tombe sur la citadelle

Balade dans la ville

L'Hôtel de ville

L'église

De l’origine de l’Estuaire à celle de la Citadelle 1 heure de déambulation.

Le premier arrêt se fait à une trentaine de mètres de là, sur la place d’armes de la forteresse. Nous surplombons les eaux limoneuses de l’estuaire de la Gironde, l’occasion pour Jeauffrey de nous expliquer l’histoire de cet estuaire, le plus grand et le plus sauvage d’Europe.

Pourquoi l’eau est-elle de cette couleur ? Comment se forment les îles ? En quoi ce passage est-il un lieu  stratégique ? Autant de questions auxquelles il répond, nous amenant finalement à parler du travail du maréchal Vauban, ingénieur militaire et architecte à l’origine de la construction ou de la transformation de 160  citadelles en France.

Nous apprenons que celle de Blaye est un exemple en terme de conservation et d’illustration des techniques du Maréchal et de sa capacité d’adaptation.

Face à nous, le  Fort Paté  sur l’île du même nom et le  Fort Médoc  de l’autre côté de l’Estuaire  témoignent de l’ingéniosité militaire de  Vauban. Son oeuvre ferme ce passage vers  Bordeaux  grâce à ces trois places, justement surnommées le  Verrou Vauban.

 

La visite guidée des souterrains : balade dans le passé

 La visite reprend en alternant la découverte des fortifications par les remparts et leur vue magnifique sur les alentours, avec les plongées au coeur de la Citadelle, où les vestiges du château d’antan ont été habilement intégrés dans le système défensif de Vauban. Ici, un pont d’accès au château fort maintenant mur du bastion, là, la casemate, ancienne défense censée résister efficacement aux tirs d’artillerie ennemis et devenue couloir…

La fraîcheur des souterrains et les anecdotes historiques succèdent aux majestueuses murailles et au grand soleil, pour le plaisir du groupe qui apprécie de se rafraîchir auprès d’une canonnière ou sous un évent d’aération avant de retrouver les grands fossés de défense, les bastions et les demi-lunes.

La Citadelle d’hier à aujourd’hui

  Notre visite nous a emmenés dans, sur, sous et autour du bastion situé sur la route vers Paris. L’une des dernières étapes est un grand champ de tir, utilisé autant par les garnisons du XVIIème siècle que par les gendarmes installés dans la  Citadelle de Blaye  au XXème, et encore aujourd’hui par le Club de tir Blayais.

Un dernier couloir nous conduit dans le « moineau », plus ancien ouvrage défensif de la citadelle construit en 1510 dans la douve du château médiéval. Enterré par les travaux de terrassement de Vauban, canonnières et évents rebouchés, il est devenu un lieu de passage pour les soldats de Louis XIV, comme pour nous.

Une petite grille, un chemin en pente et nous voilà arrivés à la fin de la visite, de retour au coeur de la forteresse. Clara nous explique que le Verrou Vauban fait partie des douze constructions du Réseau Vauban classé au patrimoine mondial par l’Unesco, notamment grâce à sa très bonne conservation et à son emplacement exceptionnel.

La Villa Gallo Romaine de Plassac

 est construite à 5 km au sud de Blaye par un riche italien qui a choisi un site avec une vue splendide sur l’estuaire de la Gironde.

Bâtie autour d’un jardin intérieur, elle est richement décorée de peintures murales, mosaïques et marbres.

Grâce à la visite du site, du musée et de la vidéo en 3D remontez le temps !

Les croisières de passage à Blaye

L'Île Nouvelle

L’île nouvelle est un site naturel sensible géré par le Conseil Départemental de la Gironde et appartient au Conservatoire du Littoral depuis 1991.

Espace naturel  insolite, l’île Nouvelle est un lieu de  restauration de la nature avec un ancien village rénové. De son ponton, on peut imaginer la vie de ses anciens habitants puis se promener sur près de 4 km au milieu de différents paysages.

Née de la réunion de deux îles (Bouchaud et Sans Pain), l’Ile Nouvelle, propriété du Conservatoire du Littoral, s’étend sur 6 km de long au coeur de l’Estuaire face à Blaye. Depuis son apparition au début du XIXème siècle, son histoire est riche en rebondissements : mouvante puis endiguée, exploitée à des fins viticoles et agricoles, habitée et finalement abandonnée. L’Ile Nouvelle s’ouvre au public : une balade nature grâce à des panneaux d’interprétation sur la zone humide et une visite culturelle et historique au milieu de l’ancien village.

Allergiques aux moustiques...s'abstenir !!!!