De Saintes à Aubeterre sur Dronne


Jeudi 16 et Vendredi 17 Août

Saintes

(N° 8619)

8 Rue de Courbiac

Camping municipal au Fil de l'Eau***

17100 SAINTES

Latitude : (Nord) 45.75509° Longitude : (Ouest) -0.62875° 

Tarif : 2018

Camping car + électricité + 1 personne  : 14   Euros

Camping car + électricité + 2 personnes  : 19   Euros

Camping car +  1 personne  : 10   Euros

Camping car + 2 personnes  : 15   Euros

Personne + 7 ans : 5  €

Enfant - 7 ans : 3 €

Animaux : 2 €

Taxe de séjour + 18 ans : 0,50 € 

Services C-C de passage: 5 €

Type de borne : Autre

Services : 

Lave-linge

Sèche-linge

Accès handicapés

Jeux 

Piscine

Restaurant - Bar

Autres informations : 

Ouvert du 01/05 au 30/09

réception de 8 h à 12  h

et de 15 h à 19 h 30

214 emplacements

Tel : +33(0)546 930 800

http://www.camping-saintes-17.com

info@camping-saintes-17.com 


La Charente

Arc de Germanicus

L'arc de Germanicus, ou arc de Saintes, est un monument romain érigé vers 18 apr. J.-C. en l'honneur de la famille impériale des Julio-Claudiens à Saintes.

Il fut édifié à l'entrée de la ville, sur un pont au-dessus du fleuve de la Charente. Long de 16 mètres et haut de 15 mètres, l'arc faisait face à une importante route romaine en direction de Lyon. Les constructions avaient été financées par Caius Julius Rufus, le plus grand bourgeois de la ville antique connu ; malgré son nom romain, sa riche famille installée de longue date dans la ville était gauloise.

Au cours des siècles, le pont se fragilisa sous le poids du monument. En 1843, le célèbre écrivain et archéologue Prosper Mérimée, après une inspection dans la ville, déclara qu'il était urgent de le déménager pour éviter un écroulement ; il proposa comme nouvel emplacement la rive droite de la Charente.

Selon ses souhaits, donc, l'arc fut soigneusement démonté, puis reconstruit, en dépit des protestations de nombreuses personnalités dont l'écrivain Victor Hugo. Des restaurations profondes furent entreprises à l'occasion de ce déplacement.

Cathédrale Saint Pierre

L’étonnante inachevée, 

Bâtie au 15ème siècle au coeur du centre historique, la cathédrale St Pierre étonne par son clocher porche massif et imposant. 

Elle est caractérisée par le contraste entre l’architecture de son clocher et la subtilité de son portail sculpté. La pierre si finement travaillée s’apparente à de la dentelle raffinée. 

Ce vaste édifice gothique fut victime des heurts de l’histoire. Sa nef fut détruite puis reconstruite au 17ème, son clocher inachevé est recouvert d’un dôme métallique. 

Les Thermes St Saloine

Datés de la seconde moitié du 1er siècle, les thermes auraient été construits dans une deuxième phase d'extension du tissu urbain de la ville antique. Les vestiges dégagés permettent de reconnaître en partie le secteur du bain chaud (caldarium), bordé par un mur de soutènement présentant des niches. 

L’amphithéâtre gallo-romain

construit en 40-50 après J.-C., est adossé au creux d’un vallon naturel. Un parcours pédestre presque champêtre permet d’y accéder depuis la ville. Ses dimensions grandioses reflètent la puissance de la cité au 1er siècle. 

Aujourd’hui, il est l’un des amphithéâtres les mieux conservés de France. En descendant dans l’arène, il est facile d’imaginer la clameur des 15 000 spectateurs. 

Il faut se poser sur les gradins, approcher l’obscure "Porte des Morts" et ressortir de l’arène, tels les combattants victorieux, par la lumineuse "Porte des Vivants". 

L'Abbaye aux Dames

L'histoire de l'église de l'abbaye-aux-Dames remonte à la fin du VIe siècle quand un premier sanctuaire est construit par l'évêque de Saintes. Les invasions le mirent à sac. Le comte d'Anjou et sa femme, Agnès de Bourgogne, firent une nouvelle donation et les filles de Saint Benoît s'installèrent dans les lieux dès 1047. Les donations se multipliant, la prospérité suivit. L'abbesse de Saintes, qui venait toujours d'une grande famille, était une autorité respectée et puissante. L'abbaye était rattachée directement au pape. Vers 1145-1150, il fallut tout rebâtir. À cause de l'exiguïté? À cause de la fragilité? On ne sait. De cette époque date l'église Notre-Dame que l'on visite aujourd'hui. Pendant la guerre de Cent Ans, l'abbaye fut dévastée. Pendant les guerres de Religion, elle manqua d'être démolie par les chefs protestants. En 1648, un incendie ravagea l'église et les bâtiments conventuels. L'ensemble fut restauré.

Cathédrale Saint Eutrope

La vie de l'église Saint-Eutrope a été mouvementée jusqu'au XIXe siècle. Pour honorer les reliques du saint, des moines clunisiens fondèrent un monastère au IXe siècle, puis firent construire une fastueuse église à deux niveaux. D'abord une crypte, véritable église basse située sous le choeur de l'église haute, celui-ci se prolongeant à l'ouest par une nef de même longueur. La ville était une étape jusqu'à Compostelle : il fallait pouvoir accueillir les nombreux pélerins venus honorer le saint. Le pape Urbain II consacra l'église en 1096. Le bâtiment, immense pour la Saintonge, était décoré de magnifiques chapiteaux, dont une partie subsiste encore dans la crypte et dans l'église haute. L'abside a été allongée au XVIe siècle.

Située hors des murs de la ville, l'église eut à souffrir du vandalisme aux cours des âges. Pendant les guerres de Religion, elle fut dévastée et incendiée. Mais, à chaque fois, réparée. L'imposant clocher en gothique flamboyant est une adjonction voulue par Louis XI, à la fin du XVe siècle. Mais le pire restait à venir : le vandalisme d'État. En 1803, pour éviter la réparation d'un pilier, le préfet de Charente-Inférieure décida de faire abattre toute la nef jusqu'au transept, privant Saintes d'un véritable joyau roman. De ce fait, l'église s'est trouvée «décalée» : l'ancien choeur est devenu la nef actuelle ; l'ancienne abside, le choeur actuel. La verrière, dont une partie relate la vie de saint Eutrope, date des XIXe et XXe siècles.

La crypte

Balade dans la ville

Mediolanum


Samedi 18 Août

Saint Agnant

Le pigeonnier de Montierneuf

L'un des plus beaux pigeonniers de France, construit en pierre de taille et de vastes proportions. Edifié au XVIème siècle, il est un chef d'oeuvre de la première Renaissance avec sa coupole et sa grande richesse ornementale. L'élevage des pigeons avait pour but essentiel la récupération de la fiente, riche engrais. 

Marennes

La cité de l'Huitre

(N° 23660)

Accès/adresse :

Chenal de la Cayenne

Cité de l'Huître

17320 MARENNES

Latitude : (Nord) 45.81289°  Longitude : (Ouest) -1.11334° 

Tarif : Gratuit (réservé aux visiteurs de la cité de l'Huître !!!)

Services : aucun

Stationnement limité 24 h

Tel : +33(0)546 367 898

http://www.cite-huitre.com/


Située à Marennes, entre claires, fleuve et océan, La Cité de l’Huître vous fait découvrir l’huître et l’ostréiculture autrement…

Coucher de soleil sur le port


Dimanche 19 Août

Pons

En arrivant dans ce grand bourg, il est impossible de ne pas voir LE donjon médiéval.

Ses caractéristiques physiques

Les dimensions de cette beauté sont impressionnantes :

- La base : 26m par 15m.

- La hauteur : 33 mètres.

- Son âge : A mes yeux, elle a 20 ans, mais en réalité plus de 8 siècles.

- Epaisseurs des murs : 2,5m sur 3 faces et 4m coté Nord.

Les ouvertures

Le donjon possède de nombreuses ouvertures. Beaucoup ont été créées  5 siècles après la construction du donjon (une porte basse au moyen âge est "inadmissible").

Les fenêtres  les plus impressionnantes  se trouvent au premier étage. Ce coté Sud comporte deux  fenêtres géminées  surmontées de  deux autres plein-cintre.

Le système défensif

les hauts murs ne comportent aucune archère  et encore moins des canonnières.

Cognac

Inutile de tenter de se garer sur les places de parking pour CC...3 malheureuses places pour cette ville touristique....

(N° 19877)

Boulevard de Chatenay

Camping de Cognac***

16100 COGNAC

Latitude : (Nord) 45.70919°  Longitude : (Ouest) -0.31272° 

Tarif : 2015

Emplacement : 5 à 6 €

Personne + 13 ans : 5 à 6 €

Personne 2 à 13 ans : 3,50 à 4 €

Électricité : 3,40 €

Animal : 3 €

Lave-linge : 5 € / jeton 

Type de borne : Autre

Services : 

Accès handicapés

Piscine

Lave linge

Autres informations : 

Ouvert 01/05 au 15/09

Tel : 33(0)545 321 332

http://www.campingdecognac.fr


Cognac, bourgade charentaise dont la divine eau-de-vie en fait la renommée jusqu'en Asie. Pourtant Cognac a bien d'autres fiertés !

À commencer par François Ier. Il naquit en effet dans l'imposant château qui se mire dans la Charente  et c'est de la place qui porte son nom que l'on commence la flânerie. 

Vous êtes sur la rive gauche de la ville, celle du vieux Cognac aux ruelles pavées qui alignent 300 ans d'hôtels particuliers. Un petit détour rue d'Angoulême, pour passer devant la maison Jean Monnet, l'un des fondateurs de l'Union Européenne. Allez, on va compter ici les gargouilles grimaçantes, là les salamandres, emblème du fameux monarque ; des maisons à colombages qui scandent la rue Grande celle de la Lieutenance est la plus célèbre, avec ses charpentes sculptées du XVème siècle.

Le château

Hennesy


Balade "un dimanche" dans la ville

Lundi 20 Août

La Rochefoucauld

et son superbe château

Villebois-Lavalette

 ses halles du XVIIe siècle et son château.

Aubeterre sur Dronne

(N° 324)

 

Route de Ribérac, D2

16390 AUBETERRE SUR DRONNE 

Latitude : (Nord) 45.2693° Longitude : (Est) 0.17617° 

Tarif : Gratuit 

Type de borne : FLOT BLEU

Tous commerces 

Autres informations : 

Ouverte toute l'année

10 emplacements  !!!!!

Quand c'est gratuit...c'est beaucoup plus....

Tel :+33(0)545 985 033 

Par arrêté municipal, le stationnement des camping-cars est uniquement autorisé sur le parking.

Accès interdit à la prairie et le long de la rivière


Arrivez un jour de soleil et vous comprendrez pourquoi ce nom d'« Alba Terra », Aubeterre, éclate de mille évidences dans la blancheur de ses venelles. Avec un brin de midi annoncé par les toits de tuiles, on sent à la fois la lumière de la  Charente  et le début du Périgord, et c'est tout le charme de ce joli village.

 

Eglise souterraine St Jean

Il y a deux petites merveilles architecturales à visiter. Enfoncez-vous dans la roche et entrez dans l'incroyable église souterraine Saint-Jean. Cette église troglodyte du XIIème siècle, creusée dans les parois calcaires, est particulièrement émouvante. Ses dimensions impressionnantes ajoutent au mystère et son sol creusé de centaines de fosses montrent l'importance sacrée du lieu

La crypte

Puis retournez sous le ciel, contempler la façade richement sculptée de l'église romane Saint-Jacques. Et sur ses 18 mètres de façade, perdez-vous dans les détails : motifs végétaux, géométriques, représentation de travaux champêtres, monstres issus du bestiaire médiéval, lions, centaures, coquilles Saint-Jacques. Prenez le temps de vous faire chasseur d'énigmes et transformez n'importe quel descriptif austère de la façade en vaste jeu !

Eglise Saint Jacques

Le château

Balade dans la ville

On aime ses entrelacs de rues qui descendent en amphithéâtre jusqu'à une boucle de la Dronne, ses façades de craie blanche à galeries de bois débordantes de fleurs généreuses, son côté vivant et animé, ses terrasses de cafés, son marché du dimanche, sa place ombragée de tilleuls.

Et puis on ne quitte pas Aubeterre sans pousser la porte de Keith, le marionnettiste  qui pour vous, tirera les ficelles d'un Pinocchio dans le cadre d'un de ses petits spectacles enchanteurs.  (hélas 2 jours par semaine et sur réservation)