De Venise à Alès

Mercredi 14  Février

Venise - Bologne

165 km 2 h 59


(N° 28420)
Via Beverara 157
Bottega del campggiatore
40131 BOLOGNA (BO)


Latitude : (Nord) 44.5246°  Longitude : (Est) 11.3324°
Tarif : 2016
C-C, 2 personnes, électricité : 15 €

Magasin de vente d'articles pour C-C et caravanes

Parking avec barrière et surveillé.
Il faut arriver de préférence aux heures d'ouverture du magasin 9 h à 12 h et 14 h à 19 h.
Tél. + 39 0516353497
info@bottegacampeggiatore.com


Jeudi 15 Février

Bologne

Bologne est une ville relativement calme par rapport à Venise, Florence et Rome, qui sont envahies par les foules de touristes.

Un bon café avant de visiter Bologne!

En france on a l’habitude de boire notre café tranquillement tout en discutant entre ami. En Italie, ça se passe autrement !

30 seconde à tout casser, c’est le temps qu’il faut à un italien pour boire son café au bar. C’est un plaisir solitaire, c’est lui (le café hein) et toi !

 La seule fois où vous avez le droit de le boire à table, c’est après le repas dans un restaurant. ET ENCORE. Les riyals le prennent souvent au moment de payer, donc, au bar.

la Piazza Maggiore.

Un beau spectacle ! Promenez-vous sur la place, asseyez-vous à la terrasse d’un café ou sur les marches de l’église de San Petronio, assurez-vous de bien prendre votre temps pour vous imprégner de l’atmosphère si spéciale de ce lieu.

 jeter un œil sur l’ombre de la statue de Neptune projetée sur les murs du Palazzo Comunale.

la Piazza Santo Stefano.

Les Piazzas sont le cœur de la vie sociale dans les villes italiennes et les places de Bologne obéissent à la règle.

 La Piazza Santo Stefano est plus petite que la Piazza Maggiore mais au moins aussi animée, et bien plus intimiste. (c’est le lieu idéal pour draguer… y paraît !). Vous n’avez plus qu’à vous lancer !

Flânez dans les rues de Quadrilatero…

…un marché médiéval où vous pouvez jeter un œil aux kiosques et stands extérieurs et aux boutiques vendant toutes sortes de spécialités gastronomiques.
C’est ici que vous pouvez acheter la célèbre Bolognaise et les spécialités régionales à ramener à la maison : Les tortellini et autres pâtes maison, la mortadella, le Parmigiano Reggiano, la sauce ragù ou encore les vins locaux comme le Pignoletto, le Lambrusco et le Sangiovese.

Goûtez à toutes les spécialités bolognaises !

Les Tortellini classiques, les tortellini au beurre et à la sauge, les tagliatelle al ragù, la mortadella, la crescentine au fromage comme le stracchino et le squaquerone, à savourer autour du vin local Pignoletto.

Éliminez toute cette nourriture bolognaise

En partant randonner tout en haut de San Luca sous le plus long portico du monde – 3,8 km et 666 arcades.

Votre effort physique est récompensé par le superbe sanctuaire de la basilique de San Luca en haut de la colline.

A noter : le portico est l’une des spécialités de Bologne ; la ville possède 53 km d’arcades construites à partir du 11è siècle.

Grimpez en haut de la Torre Asinelli

construite à la fin du 11è siècle, la tour est le symbole de Bologne au même titre que la Garisenda à ses côtés. Il faut monter 498 marches raides pour arriver en haut mais la vue sur les toits rouges de Bologne et les collines verdoyantes aux alentours vaut vraiment le coup.

Visitez l’Archiginnasio…

premier édifice de l’Université de Bologne, plus vieille université du monde occidental, fondée en 1088.

Avant que l’ Archiginnasio soit construit, entre 1562 et 1563, les cours avaient lieu dans des maisons soit privées, soit louées pour l’occasion, dans des bâtiments religieux et parfois même sur les places publiques. Pensez à rentrer dans le superbe et fascinant Teatro Anatomico, l’endroit où les corps étaient disséqués lors des toutes premières études scientifiques sur le corps humain. A ne pas manquer non plus, la bibliothèque et ses 12 000 manuscrits et 500 000 textes, la plus grosse de toute l’Italie.

Visitez le Musée de l’Histoire de Bologne.

Installé à l’intérieur du Palazzo Pepoli, la résidence de l’une des familles médiévales les plus importantes de Bologne, ce musée retrace toute l’histoire de Bologne, de la Felsina à la Bologne romaine en passant par le Moyen-Âge et les temps modernes.

Finissez la journée en sirotant un aperitivo…

 

dans l’un des nombreux bars du centre-ville. Pour faire comme tout le monde, commandez un spritz, une boisson à base de Prosecco et d’Aperol. Souvenez-vous que vous pouvez accéder au buffet, installé aux environs de 19h, où vous pouvez vous resservir autant de fois que vous le souhaitez !


Vendredi 16  Février

Bologne - Florence


(N° 24883)

Via Generale Dalla Chiesa 1/3

Area Camping Firenze

50100 FIRENZE (FI)

Latitude : (Nord) 43.765704

Longitude : (Est) 11.315674

Tarif : 2015

2 personnes, électricité, wifi : 22 à 30 €

Personne en + : 4 à 5 €

Type de borne : Plateforme

 

Douche

Jeux

Laverie

Autres informations : Ouvert toute l'année

150 emplacements

Tel : +39 (0)554 698 300

campingfirenze@ecvacanze.it

http://www.ecvacanze.it/it/camping/camping-in-town/area-di-sosta-camping-firenze



Samedi 17 Février

Florence

Ponts

Le Ponte Vecchio est un des symboles de la ville de Florence. Il traverse l’Arno dans son point le plus étroit. La première construction en bois remonte à l'époque romaine. Détruit en 1333 par le fleuve, il fut reconstruit en pierre en 1345. Sa particularité réside dans le fait qu’il possède des boutiques (principalement des bijouteries) sur tout son long. Le corridor de Vasari surplombe une des deux rangées de boutiques et permettait aux Médicis de rejoindre le palais Pitti depuis le Palazzo Vecchio et les Offices sans les dangers de la rue.

Le pont Santa Trinita.

Le Ponte alle Grazie.

Le Ponte alla Carraia.

Le Ponte di San Niccolò.

Le Ponte Amerigo Vespucci.

Le Ponte alla Vittoria.

Le Ponte all'Indiano.

Seul le Ponte Vecchio a échappé aux destructions de la Seconde Guerre mondiale (bombardements et minages allemands). Les autres ont tous été reconstruits depuis, plus ou moins à l'identique.

Eglises

La cathédrale Santa Maria del Fiore est le Duomo de Florence. C’est la plus grande église d’Europe derrière la basilique Saint-Pierre de Rome,

la cathédrale Saint-Paul de Londres est la cathédrale de Milan. Elle est avec le Ponte Vecchio l’un des symboles de la ville.

Le baptistère Saint-Jean (battistero di San Giovanni) est considéré comme le plus ancien bâtiment de la ville. Situé face au dôme, il est connu pour ses magnifiques portes de bronze.

La basilique Santa Croce (Basilica di Santa Croce), dont la construction commença le 3 mai 1294 sur les fondations d'une petite église, est située sur la Piazza Santa Croce. Elle est la plus grande église franciscaine au monde et elle est une sorte de panthéon, au regard des illustres personnages qui y reposent : Michel-Ange, Machiavel, Galilée…

L'église San Lorenzo commencée par Brunelleschi, continuée par Antonio Manetti, intérieur de la façade de Michel-Ange.

La Biblioteca laurenziana est accessible par son cloître.

L’église Santa Maria Novella est la première grande basilique de Florence. Construite au XIIIe siècle par les dominicains ; elle possède une remarquable façade en marbre du XVe siècle (comme le dôme), et à l’intérieur, de superbes fresques.

L'église Santa Maria del Carmine contient des fresques de Masolino, Masaccio et Filippino Lippi dans la célèbre chapelle Brancacci.

La basilique San Miniato al Monte et son cimetière monumental (enceinte fortifiée de Michel-Ange et tombe de Collodi).

L'église Santa Maria Assuntanella (de l'Assomption) dite Badia Fiorentina et son Apparition de la Vierge à saint Bernard de Filippino Lippi. Plus ancienne abbaye bénédictine de Florence, elle fut construite en 978.

La basilique della Santissima Annunziata : chapelle dei Puccio de San Sebastiano, le cloître des Morts (Chiostro dei Morti), le premier cloître, Chiostrino dei Voti.

L'ancienne église Orsanmichele, devenue ensuite loggia delle Arti et entrepôt dans les étages, puis chapelle. Elle est connue

pour ses statues des saints protecteurs des corporations dans les niches du pourtour de ses murs extérieurs dont Les Quatre Saints couronnés de Nanni di Banco.

La basilique Santo Spirito, dans le quartier d'Oltrarno, avec ses trente-six chapelles familiales et son crucifix réalisé par le jeune Michel-Ange.

L'église Santa Felicita, dans le quartier de l'Oltrarno, une des plus anciennes églises de Florence.

L'église San Michele a San Salvi et son cloître.

L'église orthodoxe russe de la Nativité.

Palais

Le Bargello (Palazzo Bargello) est un palais construit en 1255 qui abrite depuis 1865 un musée national, le Museo Nazionale del Bargello. Ce bâtiment austère, qui est surplombé par une tour de 60 mètres, fut à son origine le palais du podestat, puis tribunal, prison et enfin musée depuis 1859.

Le Palazzo Vecchio qui se trouve sur la Piazza della Signoria, est l'hôtel de ville de Florence. Construit à la fin du XIIIe siècle par Arnolfo di Cambio, il fut entre autres, le siège de la Chambre des députés du royaume d'Italie durant cinq ans lorsque la ville était la capitale du pays (1865-1870). Le palais abrite également un musée.

Le palais Pitti (Palazzo Pitti) est aujourd'hui le plus grand palais de la ville. Sa construction débuta en 1458, pour le compte d'un banquier du nom de Luca Pitti, et fut dessiné par Filippo Brunelleschi. Les Médicis acquirent le palais en 1560, et y emménagèrent. Actuellement, le palais abrite notamment la Galerie Palatine, la galerie d'Art moderne et les appartements royaux.

Le palais Bartolini (Palazzo Bartolini o Palazzo degli Sportici) est l'hôtel le plus vieux de la ville (première mention en 1386). L'actuel palais fut construit par Baccio d'Agnolo autour de 1520, au même emplacement qu'il occupait depuis le XIIe siècle probablement. Il abrite en ses murs une tour du XIIe siècle, la torre Monalda[1] [archive], des verrières[2] [archive] de Ulisse de Matteis du début du XXe siècle. Il est par ailleurs en plein centre de la ville, dans un quartier prestigieux, et entouré d'autres palais historiques (Palazzo Davanzati, palais Strozzi, Palazzo dello Strozzino…)

Le palais Davanzati, haut palais du XIVe siècle, surmonté d'une loggia de la Renaissance. Il abrite aujourd'hui un musée.

Le palais Strozzi, résidence principale de la famille Strozzi jusqu'au XXe siècle, abrite, depuis la Seconde Guerre mondiale, un grand espace d'expositions.

Le palais dello Strozzino, autre résidence des Strozzi, construite par Michelozzo et Giuliano da Maiano.

Le palais Medici-Riccardi et la chapelle des Mages décorée par Benozzo Gozzoli.

Le palais Rucellai, conçu par Leon Battista Alberti entre 1446 et 1451 et exécuté, en partie tout du moins, par Bernardo Rossellino pour la famille de banquiers des Rucellai.

Jardins

Le Jardin de Boboli (Giardino di Boboli)est adjacent au palais Pitti et au Forte Belvedere. Le jardin, construit pour Eléonore de Tolède, est remarquable pour sa collection de sculptures, qui vont de l'Antiquité romaine aux XVIe et XVIIe siècles.

Le Jardin des simples (Giardino dei Semplici) est un département du musée d'histoire naturelle de l'université de Florence.

Parc des Cascine, le plus grand espace vert de Florence (170 ha), et abritant de nombreuses installations sportives, un hippodrome…

Giardino delle Rose, près du Piazzale Michelangelo, vers la colline de San Miniato al Monte, Oltrarno (rive gauche du fleuve Arno).

Giardino dell'Iris, également près du Piazzale Michelangelo Orti

Oricellari (jardins de la famille Rucellai), près de Santa Maria Novella. Giardino

Bardini dans l'Oltrarno (4 ha): jardin historique avec des terrasses en pente sur la colline

Giardino dell'Orticultura, avec sa grande serre en verre du XIXe siècle, et sa loggetta Giardino

Torrigiani, grand parc à l'anglaise du XIXe siècle


Dimanche 18 Février

Florence - Pise


(N° 2448)
Via di Pratale
Area Di Pratale
56127 PISA (PI)
Latitude : (Nord) 43.72146°  Longitude : (Est) 10.42089° 

Tarif : 2017
Stationnement, services : 12 €
Stationnement de jour 6 H : 5 €
Electricité 3 A : 3 €
Services C-C de passage : 3 €



Lundi 19  Février

Pise

 

La Piazza dei Miracoli

 

La Piazza del Duomo est une vaste esplanade, recouverte de pelouses et bordée sur un flanc par les murs médiévaux, qui forme le cœur religieux et monumental de la ville. Elle a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987. Le surnom de piazza dei Miracoli (place des miracles) lui vient d'un poème de Gabriele D'Annunzio.

 

On y trouve :

 

·         Le Duomo (la cathédrale de Pise) : commencée en 1064 et achevée au milieu du XIIe siècle, elle est caractéristique du style roman pisan. L’extérieur est recouvert de marbre vert et blanc et la façade est remarquable par ses quatre rangées d’arcatures aveugles. L’intérieur est composé d’une nef à cinq vaisseaux. La voûte de l’abside est décorée d’une grande mosaïque du XIVe siècle représentant un Christ Pantocrator. Autre élément remarquable, la chaire réalisée par Giovanni Pisano entre 1302 et 1311.

 

·         La Tour penchée est en fait le campanile de la cathédrale. Haute de 58 m, elle est composée de huit étages soutenus par des colonnes aveugles en marbre de Carrare. La tour penche depuis les premières années de sa construction, débutée en 1173, en raison d’un affaissement du sol. Elle a été sécurisée par des travaux entre 1990 et 2001. Elle est ouverte à nouveau au public.

 

·         Le Baptistère : édifice circulaire de 110 m de circonférence et coiffé d’un dôme de 55 m de haut, c’est le plus grand baptistère d’Italie. Il fut construit entre le XIIe et le XIVe siècle : par conséquent, si les deux premiers niveaux sont de style roman, les arcades sont gothiques. L’intérieur est réputé pour son acoustique et pour la chaire décorée par Nicola Pisano en 1260.

 

·         Le Camposanto est le cimetière monumental. Il se compose comme un vaste cloître étiré en longueur avec des fenêtres gothiques à quatre baies. Commencé en 1277, il ne fut achevé que deux siècles plus tard. Le centre contient de la Terre sainte ramenée par les croisés. Les nombreuses fresques qui le décoraient ont été endommagées pendant les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Certaines ont été sauvées et restaurées, comme le Triomphe de la Mort et leurs dessins préparatoires, détachés, sont exposés dans le museo delle sinopie situé en face.

 

 

Autres édifices religieux

 

·         L'Église San Paolo a Ripa d'Arno : construite à partir du Xe siècle, elle est agrandie au XIIe siècle sur le modèle du Duomo. Sa façade, à trois niveaux d’arcatures aveugles, fut complétée au début du XIVe siècle par Giovanni Pisano.

 

·         L'église Santa Maria della spina : une toute petite église gothique extrêmement décorée qui fut construite entre 1323 et 1370, pour accueillir une épine de la couronne du Christ. Bâtie sur les rives de l’Arno, elle fut démontée et remontée pierre par pierre à un niveau plus élevé au-dessus du fleuve.

 

·         L’église Santa Caterina d’Alessandria

 

·         L’église San Francesco : construite à la fin du XIIIe siècle et dotée d’une sobre façade en marbre du XVIIe siècle.

 

·         L’église San Frediano

 

·         L’église San Zeno

 

·         L'église San Sepolcro, qui renferme le tombeau de Marie Mancini.

 

·         L'église Santo Stefano : construite par Vasari en 1569, sa façade est réalisée en marbre blanc de Carrare.

 

 

Édifices civils

 

·         Le palazzo della Carovana : construit par Vasari entre 1562 et 1567, à l'emplacement d'un palais médiéval. Sa façade incurvée est remarquable pour sa décoration en graffiti. C'est aujourd'hui le siège de la Scuola Normale Superiore.

 

·         Le palazzo dell'Orologio : c'est un ancien édifice médiéval, où résidait le capitaine du peuple. Transformé au XVIIe siècle, il inclut l'ancienne Torre della Fame (Tour de la Faim) où fut enfermé le comte Ugolino della Gherardesca, le commandant de la flotte pisane qui avait perdu la bataille de la Meloria, qui y mourut de faim.

 

·         Le palais des Médicis, construit aux XIIIe et XIVe siècles, est le siège de la préfecture.

 

·         Le palazzo Agostini : palais gothique en brique rouge du XVe siècle. Il abrite le caffè dell'Ussero, fondé en 1775, très fréquenté par les écrivains du XIXe siècle, et le cinéma Lumière.

 

·         Le palazzo Gambacorti : l'hôtel de ville.

 

·         La loggia dei Banchi.

 

·         Le collegio Puteano

 

·         Le palais archiépiscopal

La Tour Guelfe : elle fut construite par les Florentins en 1406. Détruite en 1944, elle a été reconstruire en 1956

 

 

Places et sites intéressants

 

·         La Piazza dei Cavalieri (La Place des Cavaliers) était le cœur politique de Pise au Moyen Âge. Elle a été profondément remaniée sous l'impulsion de Cosme Ier de Médicis, qui a chargé son célèbre architecte Vasari de construire des édifices pour accueillir l'ordre des Chevaliers de Saint-Étienne (cavalieri di Santo Stefano). Elle accueille le palazzo della Carovana, le palazzo dell'Orologio, l'église Santo Stefano ou encore le collegio Puteano.

 

·         La piazza delle Vettovaglie : reconstruite sous les Médicis, elle accueille le marché horticole.

 

·         La piazza Garibaldi

 

·         Le Borgo Stretto : la principale rue du cœur médiéval de Pise, caractérisée par ses arcades.

 

·         Le Tuttomondo : grand murale réalisé par Keith Haring en 1989 sur un mur extérieur de l'église Sant'Antonio Abate.


Mardi 20 Février

Pise - Loano

236 km - 2 h 46


(N° 3787)
Via del Fornaci
Area LA SOSTA
17025 LOANO (VS)
Latitude : (Nord) 44.1313°  Longitude : (Est) 8.24113° 

Tarif : 2015
Forfait : 15 €
Services C-C de passage : 5 €
Navette toutes les 1/2 h
Douches
Laverie
Jeux enfants

36 emplacements dont 1 pour handicapé.
Calme, barrières automatiques
Tel : +39 347 5507503
http://www.lasosta.biz


Mercredi 21 Février

Loano - Antibes

150 km - 2 h 06



Jeudi 22  - Vendredi 23 Février

Antibes


Samedi 24 Février

Cannes - Alès

295 km - 3 h 08