Jeudi 16 Mai

Teelin - Burtonport

89 km - 2 h 00


Malin More

Gleann Cholm cille (Malin Beg)

(N° 19933)

R263 Malin BegGLEANN CHOLM CILLE Co Donegal

Latitude : (Nord) 54.66549°   Longitude : (Ouest) -8.77769° 

Tarif : Gratuit

 Grand parking goudronné sur la falaise dominant le Silver Strand Vue et accès à la plage par des escaliers


Glencolumbkille

(N° 30037)

R263 - Kilaned GLENCOLUMBKILLE (Co Donegal)(Glean Cholm Cille)

Latitude : (Nord) 54.707527°  Longitude : (Ouest) -8.740888° 

Tarif : Gratuit

Parking du Folk Village


glengesh pass

route étroite

Glengesh Pass est un fabuleux col de montagne, situé dans le comté de Donegal, près de la ville d’Ardara. Celui-ci se parcoure en voiture, mais peut être également un coin idéal pour y faire de la randonnée… Au programme, des paysages époustouflants, et des points de vue que l’on aurait tort de ne pas photographier !

LE GLENGESH PASS UN COL DE MONTAGNE EXTRAORDINAIREMENT SAUVAGE

Le Glengesh Pass est accessible par la N56, à l’ouest de la petite ville d’Ardara. La route gagne alors en altitude, et devient une succession de virages en lacets, vous donnant accès à un panorama exceptionnel sur la vallée.

Prudence lors de votre ascension en voiture : la route est connue pour ne pas être la plus entretenue !

Vous aurez alors la possibilité de vous garer, et de programmer une rando pour découvrir la beauté des lieux.

Quelques sentiers vous amèneront vers les hauteurs du Glengesh Pass, et vers sa vue impressionnante… On ne s’en lasse pas !

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse : Glengesh View, Main St, Ardara, 

GPS : 54.720591, -8.484578

Ardara

(N° 21643)

Aran Court Accès Main Street N56 ARDARA (Co Donegal)Latitude : (Nord) 54.76254°  Longitude : (Ouest) -8.41047° 

Tarif : Gratuit

22 Juin 2017 nous sommes seul sur ce parking , pas de probléme particulier , idéalement placé pour pour faire le tour de la ville , sympa


Véritable capitale du tweed irlandais, Ardara est une petite ville portuaire du comté du Donegal. Petit paradis terrestre, Ardara est le coin idéal pour se loger, et visiter l’est du Donegal !

Les paysages y sont fabuleux, les plages magnifiques, et ses environs sont propices à d’excellent circuits pour les randonnées ! Et qui plus est, Ardara est la capitale du tweed irlandais !

Si vous souhaitez d’avantage flâner dans la ville, n’hésitez pas à vous promener dans ses rues colorées, et vous arrêter dans un Pub. Vous aurez l’occasion de déguster une bière irlandaise, accompagnée d’un plat traditionnel irlandais comme le fish and chips ou l’irish stew ! Un véritable régal pour les papilles ! (sans parler de leur plat “Huître et Guinness”).

Les gens là-bas sont particulièrement chaleureux et accueillants : aussi ne vous étonnez pas si les irlandais du coin viennent vous parler le temps d’une bière : les irlandais sont friands de rencontres avec les touristes !

Portnoo

(N° 19711)

NaranNARIN-PORTNOO Co Donegal

Latitude : (Nord) 54.83868°  Longitude : (Ouest) -8.44662° 

Tarif : Gratuit 

Parking au bord de la route, en bordure plage


Camping Narin

 

Parking  GPS N 54.83868 W - 8.44662


(N° 20013)

N56

Gweebarra Bridge

KINCRUM Co Donegal

Latitude : (Nord) 54.84308°  Longitude : (Ouest) -8.3164° 

Tarif : Gratuit 

Aire de pique nique Petit parking au bord de Gweebarra River


Dungloe

Parking en bordure de ville, près de l'océan. Pas de panneau signifiant l'interdiction de nuit.

Hauteur limitée :2.10 m

GPS :N 54.950001,W -8.363080

Adresse :Mill Road Dungloe


Burtonport

(N° 19716)

R260 Burtonport

Parking départ pour Aran Island DUNGLOE Co Donegal

Latitude : (Nord) 54.98335° 

Longitude : (Ouest) -8.44126° 

Tarif : Gratuit

Services : Prise d'eau sur le coté de la billeterie

Petit port de pèche sympathique, point de départ des ferry pour l'île Arranmore.Y avons passé la nuit du 26 au 27 mai, très calme et tranquille.Pub et excellent restaurant ("Lobster pot") à moins de 200m du parking.



Vendredi 17 Mai

Burtonport - Horn Head

78 km - 1 h 30


le parc national de Glenveagh

Situé au coeur des montagnes et vallées du comté de Donegal, le parc national de Glenveagh (ou Glenveagh National Park) fait partie des 6 parcs nationaux existants en Irlande. Réputé dans tout le pays pour sa nature sauvage et ses paysages fantastiques, le parc de Glenveagh est un formidable terrain de jeu où vous pourrez trainer vos chaussures de marches jusqu’à ce que la fatigue vous gagne. N’oubliez pas de prendre votre appareil photo : c’est le coin rêvé pour immortaliser de magnifiques vues sur la nature irlandaise !

Tout commence avec un homme : John George Adair, un riche propriétaire irlando-écossais qui au fil des années (de 1857 à 1859), fait l’acquisition progressive d’innombrables parcelles du comté de Donegal. Ces terrains sauvages, sont alors pour lui un magnifique terrain de jeu où il s’adonne aux plaisirs de la chasse et des promenades. Charmé par l’endroit, il décide en 1867 de bâtir un château au cœur même de son domaine.

La construction s’achève en 1873, et il décide de s’y installer avec sa femme Cornelia Wadsworth Ritchie, une riche américaine. Ils y vécurent paisiblement jusqu’à la mort de John George Adair (en 1885). Suite au décès de son mari, Cornelia Wadsworth Ritchie décide d’entreprendre de nombreux travaux d’amélioration du château et des jardins, puis commence à introduire de nombreux cerfs rouges au sein du domaine pour organiser d’énormes parties de chasse.

LE DOMAINE PASSE DE MAINS EN MAINS

En 1921, Cornelia Wadsworth Ritchie décède, laissant le château inhabité jusqu’en 1929, où il est racheté par Arthur Kingsley Porter, un professeur venu d’Havard pour étudier la culture irlandaise et l’archéologie. Cet homme disparait cependant mystérieusement 4 ans plus tard au cours de la visite de l’île d’Inishbofin. Le château et son domaine sont alors racheté en 1937 par Henry McIlhenny, un irlando-américain souhaitant redécouvrir ses racines. Celui-ci restaure le château, entrenant dans le même temps le reste du domaine et préservant sa faune et sa flore. C’est en 1975 qu’il vend le domaine et le château à l’Etat irlandais, qui décide d’ouvrir en 1984 un parc national connu sous le nom de Parc National de Glenveagh (Glenveagh National Park)

LE PARC NATIONAL DE GLENVEAGH11 000 HECTARES SAUVAGES POUR TERRAIN DE JEU

Comme tout parc national, l’entrée à Glenveagh est gratuite, et met à votre disposition plus de 11 000 hectares de montagnes, forêts et lacs de toute beauté. Les activités proposées sont aussi diverses que variées, vous laissant ainsi la possibilité d’aller pique-niquer au beau milieu des landes irlandaises, ou d’arpenter quelques circuits de randonnées pour ne pas rater une miette du décor phénoménal qui s’offre à vous.Cerné par une grande chaîne de montagnes (les Derryveagh Mountains), le parc de Glenveagh se constitue d’un lac gigantesque (le Lough Veagh), qui serpente entre de nombreuses prairies, marécages et forêts profondes. Reprécisions également la présence d’un magnifique château au style irlando-écossais au sein du parc de Glenveagh. Celui-ci, entièrement visitable, possède de fabuleux jardins arborés, dans un cadre de rêve. Il est en quelque sorte le point de départ des randonnées proposées par le parc de Glenveagh, et vous mèneront au fil de votre marche vers les hauteurs du parc.

Au coeur de ce parc naturel de près de 16000 hectares de caillasse, de landes de marais, un immense parc boisé peuplé de cerfs avec en toile de fond les montagnes quasi désertiques de DERRYVEAGH. Visitor's centre et parking gratuits. Visite du château possible mais payante, tranport de Visitor's centre en minibus jusqu'au château.

Falcaragh

Dunfanaghy

Parkings gratuits en ville et en bord de mer. Plusieurs emplacements possibles. Plutôt pour petits véhicules. Commerces à proximité.

GPS :N 55.183724,W -7.970127

Adresse :N56F92 W0Y7 Dunfanaghy Ireland


à DUNFANAGHY belle  balade à faire en empruntant Horn Head Scenic Route (drive) la route panoramique fait une boule avant de revenir vers le village. 

Horn Head

Route en cul-de-sac. Superbe vue du sommet de la presqu'île. Isolé.

GPS :N 55.215401,W -7.977760 


Horn Head est une péninsule du Donegal en Irlande

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse : suivre la N56Comté ou localité : Comté de Donegal

GPS : 55.229503, -7.982909

Durée : une demie-journée

 

 Réputée pour la beauté exceptionnelle de ses paysages, on lui apprécie sa richesse, avec ses étendues de landes, de bruyères, ses oiseaux et ses montagnes… Un lieu magique, où l’océan côtoie avec équilibre montagnes et forêts !

Horn Head conviendra parfaitement aux amoureux de paysages sauvages, ainsi qu’aux amateurs de rando. La péninsule est cernée par les montagnes, et acculée vers la mer.

Sa plage, la Killahoey Strand est l’une des principales attractions pour les visiteurs : les nageurs et surfeurs apprécient son sable fin, et sa taille plutôt impressionnante ! De plus, son eau peut atteindre d’incroyables camaïeux de bleus : de quoi avoir envie de faire trempette !N’hésitez pas à visiter aussi Dunfanaghy, un petit village présent sur Horn Head. Cette petite bourgade possède un charme vraiment particulier, et possède quelques restos et Irish Pub plutôt sympas !Enfin, n’hésitez pas à découvrir les falaises de Horn Head : elles sont somptueuses, et surtout vertigineuses !


Samedi 18 Mai

Horn Head - Rosapenna

37 km - 0 h 53


Cresslough

Carrigart

Rosguil

(N° 20049)

Altaheeran Bay ROSGUILL (Co Donegal)

Latitude : (Nord) 55.22462°  Longitude : (Ouest) -7.81475° 

Tarif : Gratuit

Parking avec accès à la plage

Stationnement interdit, no camping, hors du parking stabilisé


(N° 24182)

R248, direction Melmore Camping caravaning Holyday Park ROSGUILL Latitude : (Nord) 55.23361° 

Longitude : (Ouest) -7.79576° 

Tarif : 2013 Emplacement, C-C : 20 € Electricité : 5 €

Douche : 3 €

Lave-linge et sèche-linge : 4 €

Type de borne : Artisanale

Services : 


Parcours de golf 12 trous, gratuit pour les campeurs avec prêt de club et de balles.

Autres informations : Ouvert de mai à septembre

Tél : + 00353 7491 55766rosguillholidaypark@yahoo.iehttp://rosguillholidaypark.com


Rosapenna

camping (17 h)

Camping Casey's Caravan et camping

GPS N 55° 11' 41.428" W 7 ° 50' 15.309"

20 €



Dimanche 19  Mai

Rosapenna - Derry

86 km - 1 h 35


Letterkenny

GPS :N 54.951099,W -7.739670

Adresse :Castle StreetLetterkenny


Newmills

Le moulin de Newmills

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse : suivre la N56Comté ou localité : Comté de Donegal

GPS : 55.229503, -7.982909

Durée : une demie-journée

 

Situé à moins de 5km de Letterkenny, se trouve un moulin de blé et de lin, âgé de plus de 400 ans. Considéré comme le plus vieux bâtiment de la ville, le Moulin de Newmills est un merveilleux témoignage de l’essor industriel d’antan…

La visite du Moulin est gratuite, et vous donnera accès à l’une des plus grandes roues à eau de toute l’Irlande. Celle-ci, encore en activité, servait autrefois à actionner les mécanismes nécessaires pour écraser le blé ou le lin dans une meule en pierre. L’ensemble du moulin a été magnifiquement conservé, et les outils présents semblent ne jamais avoir bougés. Vous pourrez ainsi découvrir les anciennes méthodes de travail du blé et du lin, au travers des outils de l’époque, des moyens mit en place, et des techniques artisanales locales. Une façon enrichissante d’aborder la vie paysanne du XVIIIème siècle en Irlande !A noter qu’il est possible de visualiser un petit documentaire vidéo de 17 minutes, présenté en anglais, et qui compte l’Histoire du Moulin de Newmills. Celui-ci passe environ toutes les heures, et présente une vision historique de l’essor industriel en Irlande, en prenant l’exemple du Moulin de Newmills… Une vidéo très ludique et intéressante !

Old Town

Burnfoot

Lundi 20 - Mardi 21 Mai

Derry ou Londonderry

Parking de la Bishop's street within, derrière le Old Bishop's Palace

(54.99440, W-7.32388, payant).


Quelques places au fond d'un quartier résidentiel avec vue sur le derry peace bridge.

À 10 min à pied du centre ville par le pont.

GPS :N 54.999189, W -7.313995

Adresse :20 Browning DriveBT47 6HN Londonderry


Très près du centre ville, sur promenade bord de rivière ,bondée de marcheurs le soir.

0,5 £/heure de 8:30 AM a 6:30 PM. Gratuit la nuit, pas de restriction hauteur, mais bruyant.

GPS :N 55.003000, W-7.321509

Adresse :28 Boating Club LaneBT48 7QB Londonderry


Parking à côté des musées ferroviaires sur la rivière, à quelques pas de la ville.

£ 0.30 / € 0.45 par heure (il accepte les €).

GPS :N 54.990398, W -7.322180

Adresse :Foyle RoadBT48 6SQ Londonderry


Seconde ville plus grande d’Irlande du Nord après Belfast, Derry (ou Londonderry) est une ville fortifiée qui se situe dans le comté du même nom. Lieu d’importance dans l’Histoire Irlandaise, la ville fut le théâtre de nombreux affrontements et événements politiques qui marquèrent à jamais la ville. Aujourd’hui, Derry est une ville multi-culturelle, reconnue pour son ambiance festive et sa modernité.

LA VILLE DE DERRY (OU LONDONDERRY)DEUX NOMS DE VILLE POUR UNE QUERELLE VIEILLE DE PLUSIEURS SIECLES

Profondément marquée par les conflits opposants britanniques aux irlandais, Derry fit à de nombreuses reprises les frais d’actes d’humiliation et de violence. A commencer par le nom même de la ville, qui connaît à ce jour 2 appellations distinctes : Derry et Londonderry. Plus précisément, la ville aurait toujours été appelée Derry, mais ce fut au XVIIème siècle que la ville fut parrainée par les corporations de Londres, et rebaptisée “Londonderry”, dans le but d’humilier ses habitants et ainsi mieux s’imposer dans la ville. Depuis ce jour, seuls les catholiques (nationalistes) nomment encore la ville sous le nom de “Derry”, alors que les protestants (unionistes) la nomment Londonderry.

LES EVENEMENTS MARQUANTS DANS L’HISTOIRE DE DERRY

L’Histoire de la ville de Derry pullule de faits marquants qui ont à jamais dessiné le visage de la ville et du pays entier. De la Grande Emigration jusqu’au drame du Bloody Sunday (1972), Derry est à jamais une ville historique et poignante. Voici un petit récapitulatif des grands événements traversés par Derry :Fin des années 1600 : la ville essuie l’un des plus importants sièges britannique de l’Histoire d’Irlande. D’une durée de 100 jours, ce siège provoque une famine qui décime exclusivement les catholiques. XVIIIème et XIXème siècle : Derry est le point névralgique des départs vers l’Amérique. L’émigration est massive, et la majorité de la population irlandaise gagne le port de la ville pour se rendre sur la côte Est américaine.

Les Troubles (1969-1998) : les conflits opposant les irlandais aux britanniques sont de plus en plus violents. Derry devient le lieu d’affrontements terribles, où de nombreux quartiers comme le Bogside sont barricadés. Les jeunes irlandais tentent de se défendre contre l’armée britannique à coup de pierres et autres cocktails explosifs. Il fallut plusieurs jours aux britanniques pour endiguer le conflit.

Le Bloody Sunday du 30 janvier 1972 : cet événement, tristement célèbre fut le jour où une manifestation pour les droits civiques tourna au cauchemar. Cette manifestation pacifique étant illégale, plusieurs militaires britanniques décidèrent de tirer sur la foule de peur d’être la cible de tirs de l’IRA. Ils abattirent ce jour là 14 personnes et firent de nombreux blessés, scandalisant l’opinion publique internationale. A noter que chaque année, est commémorée cette journée, au travers d’une marche pacifiste.

Le Museum of Free Derry situé dans le centre-ville commémore par ailleurs cet événement tragique.

Le Museum of Free Derry

est un musée de Derry, consacré au conflit nord-irlandais. Présenté d’un point de vue républicain, il revient sur plus d’un siècle de tensions et de violences, et vous permettra ainsi de mieux comprendre l’histoire en Irlande du Nord…

LE MUSEUM OF FREE DERRY UN MUSEE SUR LE CONFLIT NORD-IRLANDAISLE 

Le Museum of Free Derry est avant tout consacré à la période des “Troubles”, période s’étendant de 1969 à 1998, où les violences en Irlande du Nord firent plus de 3500 morts et 47 500 blessés. 

Le musée y aborde les différents attentats ayant touchés la région, et consacre une attention toute particulière au Bloody Sunday de 1972, jour tragique où les britanniques ouvrirent le feu sur une foule de militants pacifistes, faisant 14 morts. A noter qu’il vous sera même possible d’entendre la célèbre chanson du groupe U2consacré à ce triste épisode…Le Museum of Free Derry, bien que peu interactif est très intéressant, et particulièrement clair dans ses explications. Présentant les faits de façon chronologiques, il expose les faits avec finesse, et vous permettra ainsi de mieux saisir le contexte géopolitique actuel de l’Irlande du Nord.

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse : 55 Glenfada Park, Derry BT48 9DR, Irlande du Nord Comté ou localité : Derry

Horaires : du lundi au samedi, de 10h00 à 17h00 - Durée : 30 minutes environ - Tarifs : entrée gratuite

Le Derry Peace Bridge

Le Derry Peace Bridge est un pont tout neuf qui enjambe la rivière Foyle dans la ville de Derry en Irlande du Nord… Inauguré en juin 2011, il est devenu l’un des symboles forts de la ville ! A voir !

LE DERRY PEACE BRIDGEUN PONT MODERNE ET AMBITIEUX !

Du long de ses 235 mètres, le Peace Bridge de Derry a de quoi impressionner ! Dessiné par l’architecte Wilkinson Eyre Architects, il a pour fonction de relier Ebrington avec le reste du centre-ville de Derry, qui autrefois n’étaient pas assez bien reliés.Ultra moderne, le pont est blanc, et traversé de 2 piliers principaux, relié par des traverses tendues. On lui observe quelques ressemblances avec le James Joyce Bridge de Dublin !Le pont accueille le passage de voitures, mais aussi de trains et de piétons. Son accès est gratuit, et la vue qu’il offre sur le Guildhall et le reste de la ville est superbe !

Un pont complet, symbole de modernité !

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse : à Derry - Irlande du Nord

GPS : 54.997960, -7.316287

Les murs de Derry

Les murs de Derry (Derrys Walls en anglais) figurent parmi l’une des attractions les plus visitées par les touristes passant par la ville de Derry ! Vous aurez la possibilité de découvrir les plus anciennes fortifications de la ville, âgée de plus de 1450 ans !

 

LES DERRYS WALLS LA SEULE VILLE D’IRLANDE A ETRE ENTIEREMENT FORTIFIEE

La ville de Derry s’est très tôt constituée de fortifications : les premiers murs défensifs remonteraient au Vème siècle. La visite vous permet de faire le tour des plus importants murs de l’enceinte de la ville. Vous y croiserez également des tours crénelées, des passages protégés, ainsi que des traces à même les murs, dévoilant l’Histoire parfois troublée de Derry. Les canons protégeant la ville ont été conservés pour mieux replonger au cœur du patrimoine de Derry. Comptez une heure environ pour en faire le tour. La visite est libre, et gratuite, à moins que vous ne souhaitiez découvrir ses murs avec un guide. La visite guidée est ludique et attractive, et apporte de nombreuses précisions sur l’Histoire de Derry.

Le Bogside

Le Bogside est un quartier catholique de la ville de Derry en Irlande du Nord. Sa proximité, avec le quartier protestant Fountain est responsable d’un des plus lourds épisodes du conflit nord-irlandais : celui des Troubles, et du Bloody Sunday.

HISTOIRE DU BOGSIDE - L’EPICENTRE D’UN CONFLIT SOUS HAUTE TENSION DES 1969

Le quartier du Bogside est une zone de la banlieue de Derry, essentiellement habité de catholiques républicains. Dès la fin des années 60, le quartier connait des tensions avec les protestants loyalistes vivant aux alentours du quartier. Les catholiques s’y sentent discriminé, tant au niveau de leurs droits civiques, que dans leur considération sociale quotidienne. Ils ont l’impression d’être parqués dans des ghettos catholiques, et protestent contre la présence britannique sur le territoire nord-irlandais… Les portestants loyalistes de leur côté, n’hésitent pas à multiplier les provocations, en organisant des parades orangistes dans leurs propres quartiers catholiques… Une véritable insulte pour les républicains..

DE LA BATAILLE DU BOGSIDE, AU BLOODY SUNDAY

Dès 1969, les catholiques décident de réagir, et de faire du Bogside une enclave autonome baptisée “Free Derry”. Les réactions ne tardent pas à se faire entendre, et une émeute éclate le 12 août 1969, opposant loyalistes aux républicains : c’est alors la Bataille du Bogside. Cette émeute va alors être contagieuse, et d’autres villes d’Irlande du Nord vont s’embraser avec pour modèle la ville de Derry. Toutefois, la bataille du Bogside provoquera la mort de 9 personnes, et plus de 750 blessés…Trois ans plus tard, les républicains entendent toujours protester, mais cette fois-ci de manière pacifique, par le biais de meeting et de marches. Le 30 janvier 1972, plus de 10 000 catholiques traversent alors le Bogside, avant que l’armée britannique ne tire sur la foule non armée… Le bilan fera alors 14 morts.

 LE BOGSIDE DES MURS POUR TEMOIGNER…

Le quartier du Bogside est particulièrement connu pour ses fresques murales impressionnantes, peintes durant l’époque des Troubles. Celles-ci témoignent à elles seules du contexte historique et politique nord-irlandais, avec ses luttes, ses idéologies, et ses épisodes tragiques qui ont jalonnés l’histoire. Parmi les grandes fresques, notons surtout celles de “Free Derry”, ou encore celle commémorant le Bloody Sunday de 1972. D’autres murs sont à l’image de factions militaires, comme l’IRA, ou encore l’IRA de la Continuité…Des fresques fascinantes, qui sont comme un livre ouvert sur l’Histoire de l’Irlande du Nord et ses combats…

Hands Across the Divide

est une sculpture érigée dans la ville de Derry (aussi nommée Londonderry), sur Carlisle Square… Ce dernier représente 2 hommes tendant la main vers l’autre, sans toutefois se résoudre à se toucher… Un symbole fort, qui retraduit ici toute la complexité du conflit nord-irlandais, opposant les républicains aux loyalistes…

HANDS ACROSS THE DIVIDEUN SYMBOLE FORT, REPRESENTANT L’ETENDUE DU CONFLIT NORD-IRLANDAIS

Le monument Hands Across the Divide a été réalisé en 1991, par Maurice Harrron, un éminent sculpteur originaire de Derrymême… Son souhait consistait en effet à représenter le conflit, conflit qui sévit cruellement dans la ville de Derry au travers d’attentats, et d’assassinats perpétrés par chaque camps depuis les années 1960…Le monument se situe sur Carlisle Square, dans la ville de Derry… Facilement accessible, ce monument est situé sur un promontoire artificiel en béton et en pierre… De chaque côté, deux murs montants de plus de 2 mètres de haut forment ensemble un cercle qui permet de réunir les 2 statues masculines en bronze, tendant la main vers l’autre, au dessus du vide… Les 2 hommes semblent ainsi séparés par un fossé gigantesque, les empêchant chacun de franchir le pas vers l’autre… Une façon de signifier ici toute la difficulté d’une réconciliation et le blocage dans lequel les 2 camps (les républicains et loyalistes) se sont enfermés…De nos jours, et malgré la signature des Accords du Vendredi Saint (10 août 1998), ce monument résonne encore et toujours dans les esprits… Alors que le Processus de Paix est en marche, ce monument illustre encore à la perfection les difficultés d’une harmonie entre 2 camps en tout point opposé qui cherchent à co-exister dans la paix…

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse : dans Carlisle Square à Derry

Le Guildhall

Le Guildhall est un bâtiment en briques rouges situé en plein centre de Derry. Il sert de nos jours d’hôtel de ville et peut être visité par le grand public. On lui apprécie son architecture chaleureuse, et surtout ses magnifiques vitraux 

LE GUILDHALL DE DERRY UN HÔTEL DE VILLE AUX ALLURES PROCHES DE BIG BEN

Installé sur les remparts médiévaux de Derry, le Guildhall est un peu le lieu où tout se passe ! Sa place animée en fait un lieu de choix pour découvrir l’animation authentique de la ville !L’édifice aurait été offert en 1890 par les guildes de la ville de Londres. D’ailleurs, l’horloge ressemble en tout point à Big Ben !A l’intérieur, possibilité d’admirer de somptueux vitraux colorés, situés sur les frontons principaux de l’édifice. L’intérieur est très classe, et alterne bois chaleureux et lumière tamisée.

Des expositions sont organisées tout au long de l’année par le Guildhall. A commencer par une expo permanente qui présente l’histoire de Derry.

St Eugene’s Cathedral

St Eugene’s Cathedral (Cathédrale Saint Eugène en français) est un édifice religieux situé à Derry en Irlande du Nord. Principale église du diocèse de la ville, il s’agit d’une église catholique, particulièrement fréquentée par les habitants de Derry.

LA ST EUGENE’S CATHEDRAL UN CHANTIER COLOSSAL, ABOUTIT À LA FIN DU XXème SIECLE 

La construction de la cathédrale démarre en 1840, pour s’achever en 1873. Son architecte, James Joseph McCarthy, n’a pas lésiné sur les moyens : de style néogothique, la cathédrale aura demandé plus de 33 ans de travaux, et plus de 400 000$ pour sa construction.

Une somme colossale, à la hauteur d’un projet démesuré, qui entraîne très vite des difficultés financières. Ainsi, par manque de fond, la cathédrale est privée de vitraux, de clocher, et de flèche. Son aspect général, bien que sympathique, semble inachevé, et sans cachet. Ces derniers ne seront finalement ajoutés qu’en 1890 : les simples fenêtres se parent alors de vitraux colorés, et la cathédrale se dote d’une flèche et d’un clocher entre 1900 et 1903.Du XXème siècle à nos jours, la cathédrale a subit quelques modification concernant son aménagement interne. Des rénovations et travaux d’agrandissement ont été entrepris entre 1984 et 1989 : ainsi on note l’agrandissement de la sacristie, la construction d’une nouvelle salle de conférence, et la pose d’un nouveau sol, en granit de Sardaigne.

 LA ST EUGENE’S CATHEDRAL UN STYLE NEOGOTHIQUE TRES AFFIRME

La Cathédrale ouvre ses portes tout les jours aux habitants de Derry, de 8h00 à 21h. Les touristes sont également autorisés à y pénétrer, à condition que ces derniers fassent preuve de discrétion, en s’abstenant de faire crépiter leurs flash. (Les photos sont tolérées, à condition d’avoir un petit geste pour l’église…)La décoration intérieure de la Cathédrale est plutôt somptueuse, bien qu’un peu chargée. Vous pourrez y admirer un orgue splendide, des vitraux lumineux et colorés, ainsi qu’un tabernacle d’une grande beauté, réalisé par un artisan de Kilkenny à la deuxième moitié de XXème siècle.

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse : entre Francis Street et Creggan Street à Derry

Aughlish

!INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse : à 3,6 km de Feeny

GPS : 54°53'46.2"N 7°02'27.6"W

Horaires : tous les jours - Durée : 45 minutes - Tarifs : gratuit

 

 Aughlish est un site archéologique du comté de Derry où se tient 6 cercles de pierres ainsi que 2 alignements mégalithiques. Magnifique, le site est plutôt dense et est gratuit pour les visites. Ce dernier daterait de l’âge de bronze, et offre un spectacle fascinant !

AUGHLISH UNE FORTE CONCENTRATION DE CERCLES DE PIERRE

Aughlish a le mérite d’interpeller du fait de sa multitude de cercles de pierre. Perdu en pleine campagne, le site daterait de l’âge de bronze au temps de la préhistoire irlandaise…Le plus grand cercle se composerait de 41 pierres, dont certaines ont été déplacées ou excentrées. Quand aux alignements, le plus grand atteint 18 mètres de long, et vient interagir avec les cercles de pierre…Le lieu est facile d’accès et idéal pour une petite promenade le long des mégalithes. Un joli site, qui devrait faire plaisir aux amateurs d’histoire irlandaise