LE MAROC après le départ d'Arlette

Lundi 13 Avril

Casablanca


Oualidia

176 km - 2 h 10


20148

 

Parking face au restaurant l'Araignée Gourmande

24252 OUALIDIA

 

Latitude : (Nord) 32.73262°

Longitude : (Ouest) -9.04279°

Tarif : 2015

Stationnement : 30 MAD

Services : 


Parking surveillé

Autres informations :

En face du restaurant l'Araignée Gourmande

2 grands parkings pavés séparés par un petit pont


Le bourg est sur les hauteurs mais, en bas, la station balnéaire est vide à la saison il y a un grand parking réservé aux camping-cars.

Vous pouvez y passer plusieurs jours au calme: voir la lagune et surtout aller à l’Araignée gourmande pour ses crustacés et poissons.

 

Dans la partie haute de la ville, on peut encore voir certains vestiges de sa kasbah, construite en 1634.

Au bord du chemin descendant vers la lagune se trouve le palais du Roi Mohammed V, en attente de restauration.

 

L’un des attraits d’Oualidia est sa lagune, qui a une longitude de 12 kilomètres et est bordée de plages de sable et de dunes.

Les poissons y abondent, aux côtés des fruits de mer et des huîtres.

Cette lagune aux eaux calmes est idéale pour la baignade. Les passionnés d’ornithologie auront l’occasion d’y voir des flamants et d’autres oiseaux.

Au sud, en-dehors de la baie, se trouve la magnifique plage de Karam Daif, ouverte, large et très bien entretenue, avec un drapeau bleu.

Un autre lieu intéressant est le marabout de Sidi Daoud, un saint vénéré dans toute la région.


Mardi 14 Avril

Cap Beddouzza

Cap Beddouzza : après avoir profité du calme de la plage, vous pourrez partir en promenade vers la grotte de Gorani, à la découverte de curieuses peintures rupestres…

Safi

59 km - 1 h 00


est à voir pour ses ateliers de poterie.

Attention, une grande partie de la route côtière entre Safi et Essaouira est très mauvaise car défoncée par les nombreux camions qui y circulent. Il est préférable de prendre celle de l’intérieur.

 Safi, « cité de la mer »

Dès le XVIème siècle, le port de Safi acquît une grande prospérité marchande. Elle est désormais réputée dans tout le pays pour le savoir-faire de ses artisans en matière de poterie et de céramique.

Visiter Safi

À Safi, le château de la Mer (Ksar el Bahr) est absolument incontournable ! À la fin de la visite, grimpez sur le chemin de ronde pour admirer le panorama sur l’océan et sur le port de Safi.

À deux pas du château vous pourrez faire une petite pause gourmande sur la place de l’Indépendance, aux portes des remparts.

Faites ensuite un petit tour dans la médina de Safi en empruntant la rue du Socco jusqu’à la porte de Bâb Chaâba.

Aux pieds de la Colline des Potiers, partez à la découverte des fabriques de poteries et de la galerie marchande, ce sont de véritables cavernes d’Ali Baba !

Non loin de là, au Kechla, vous pourrez visiter la kasbah de Safi, qui abrite aujourd’hui le musée national de la Céramique.

Essaouira

136 km - 2 h 04


22748

 

Lakouach, Ounagha

Camping Esprit Nature

44000 ESSAOUIRA

 

Latitude : (Nord) 31.55275°

Longitude : (Ouest) -9.62622°

Tarif : 2019

C-C, 2 personnes, services : 110 MAD

Électricité 10 A : 30 MAD

Type de borne : Artisanale



Services : 


Lave linge - Restauration - Pain sur commande

Piscine - Cafétéria - Mini golf

Autres informations :

Ouvert toute l'année

35 emplacements d'environ 80 m²,

délimités sur 4 ha arborés

Tel : +212 6 53 05 17 55ou +212 6 50 80 63 92

espritnature.essaouira@gmail.com

http://www.espritnature-essaouira.com/


l’incontournable, son port, sa plage immense, ses petits et grands restaurants de poissons, ses objets ou meubles en thuyas! Grand parking derrière la poste à côté des fortifications et de l’entrée de la vieille ville.

On vous proposera certainement d’y passer la nuit, mais il est très, très bruyant.

Donc allez à l’autre bout du front de mer où vous trouverez un parking prévu pour les camping-cars.

 

Essaouira, l’occasion d’un repos bien mérité au bord de l’océan Atlantique.

Un brin bohème, la ville invite à la flânerie sur son joli port de pêche, le long de ses longues plages de sable doré ou sur une terrasse de l’un de ses excellents restaurants.

La Médina

La Médina d’Essaouira se découvre au gré de balades dans les ruelles pittoresques, notamment celle appelée « La Scala de la Kasbah », petit chemin menant au cœur même de la ville. Envie de découvrir l’artisanat local ? Direction le souk, où fruits, légumes et épices envahissent les étals. Mais la spécificité d’Essaouira réside dans le savoir-faire des ébénistes (notamment pour la construction de bateaux en bois), et surtout dans la fabrication de l’huile d’argan, dont l’arbre ne pousse que dans cette région du Maroc ! Enfin, Essaouira est également réputée pour… ses galeries d’art. La ville et son atmosphère si paisible inspirent en effet bon nombre d’artistes.

Le port

Construit au XVIIIème siècle, le port d’Essaouira fut autrefois l’un des plus importants comptoirs commerciaux du Maroc. S’il s’apparente aujourd’hui plus à un charmant port sardinier, il reste une étape incontournable pour découvrir et comprendre l’histoire de la ville, qui vit essentiellement de la pêche.

Le matin, le retour des bateaux et la criée sont un véritable spectacle à ne pas manquer.

Les quais et la corniche méritent également un coup d’œil, le premier servant de chantier naval pour la construction de bateaux en bois de Thuya, selon des techniques traditionnelles, et le deuxième permettant d’apprécier une jolie vue sur les mâts des chalutiers, et le bleu de l’océan qui s’étend à perte de vue.

Les remparts

Les imposants remparts encerclant la médina de l’ancienne Mogador furent construits au XVIIIème siècle pour protéger la ville des invasions étrangères.

Flanquée de quatre grandes portes au Nord, à l’Ouest, à l’Est et au Sud, on peut se promener le long de cette grande muraille de pierre, où se trouvent encore des canons tournés vers la mer.

Le soir, c’est l’endroit idéal pour contempler le coucher du soleil avec la vue sur le port.

Pour la petite histoire, les remparts d’Essaouira furent construits par l’architecte français Théodore Cornut, élève d’un certain Vauban.

Les souks d’Essaouira

Comme de nombreuses villes au Maroc, le souk d’Essaouira est un plongeon dans la culture locale, le meilleur endroit où côtoyer les habitants de la ville tout en faisant ses emplettes. Sectionné en plusieurs parties distinctes, le souk se compose d’un marché aux poissons (et oui, on est quand même au bord de la mer), d’une place aux épices, d’un marché aux puces aussi appelé La Joutia, théâtre de ventes aux enchères, et enfin d’un marché des joailliers où l’on peut acheter de sublimes bijoux en or ou en argent. Sans oublier les objets issus de l’artisanat marocain tels que des tapis ou des articles de maroquinerie et de marqueterie.


Mercredi 15 Avril

Diabat

7.5 km - 0 h 11


village de Diabat, village berbère sur l'embouchure de l'oued Ksob. Dar Sultan, le palais ensablé, est construit dans le style andalou, à la fin du XVIIIe siècle, par Sidi Mohammed ben Abdallah afin de recevoir en audience les consuls et les négociants installés dans la kasbah.

Des cinq pavillons meublés à l'européenne et aux plafonds ornés de boiseries richement sculptées, il n'en reste que les ruines d'un seul, sans doute le plus ancien.

Au début du siècle dernier, le palais est occupé par Moulay Abderrahmane, gouverneur d'Essaouira, avant de devenir la résidence des ambassadeurs en mission.

Vers la fin du XIXe siècle, les étangs et la forêt de tamaris qui entouraient le palais disparaissent pour laisser place aux dunes.

Ce spectacle, particulièrement impressionnant au crépuscule, a inspiré à Jimi Hendrix - qui a squatté les ruines quelques années - la chanson Castle in the sand.

Les amateurs de dunes et les photographes aventureux feront un détour jusqu'à la plage de Sidi Harraz. En quittant Dar Sultan, revenez sur vos pas jusqu'à Tangaro et empruntez la piste forestière sur votre droite (7 km). C'est un véritable champ de dunes, étendu à perte de vue, qui se présente alors à vous sur une dizaine de kilomètres, jusqu'au cap Sim.

Sidi Kouaki

22 km - 0 h 23


(N° 8367)

 

P2201

Camping Kaouki Beach

44125 SIDI KAOUKI

Latitude : (Nord) 31.35032°

Longitude : (Ouest) -9.79488°

Tarif : 2017

C-C, 2 personnes, électricité : 80 MAD

Type de borne : Autre

Services : 

Lave-linge - Restauration possible

Autres informations :

Ouvert toute l'année

60 emplacements délimités

Tel : +212 06 12 22 33 38

GSM : +212 06 27 97 13 16

 

(N° 28966)

 

Camping Le Soleil

44125 SIDI KAOUKI

 

Latitude : (Nord) 31.34788°

Longitude : (Ouest) -9.79544°

Tarif : 2017

Stationnement, C-C : 50 MAD

Électricité : 20 MAD

Type de borne : Autre

Services : 

Autres informations :

Tel : +212 632 250 504

ayssar83@gmail.com


Il se peut que vous croisiez une coopérative d’huile d’argan sur votre chemin, arrêtez-vous pour connaître les secrets de son processus de fabrication,

Près du cap Sim, la longue plage de sable fin de Sidi Kaouki, qui porte le nom de son marabout, un saint guérisseur, est bordée de thuyas et d'arganiers.

Ce site est encore peu fréquenté par les touristes et demeure encore à l'état sauvage.

En été, l'endroit, très exposé au vent, est dangereux pour les baigneurs (vagues de sable) mais fait le régal des véliplanchistes et autres surfeurs (débutants s'abstenir !).

Le vent y est tel, que le paysage de la plage est changeant, les dunes se forment et se déforment presque sous nos yeux, amateurs de belles photos, à vos appareils !

Les arganiers dominent la falaise de Sidi Ahmed Essaïh, les couchers de soleil y sont fabuleux.

Depuis 2007, deux maîtres nageurs surveillent la plage, tout de suite à gauche du Marabout lorsqu'on lui fait face. C'est aussi depuis peu que Sidi Kaouki dispose de l'électricité et désormais de la fibre optique dans le centre du village !

Les amateurs de paysages dunaires profiteront de l'arrière-pays, de nombreuses promenades sont proposées, à cheval en dromadaire ou encore en quad.

cascades de Sidi M’Barek

12 km - 0 h 14


 Promis, vous ne le regretterez pas !

À SIDI M’BAREK : ENTRE CASCADES ET PAYSAGES DUNAIRES !

Pour trouver les cascades de Sidi M’Barek, il faut longer la superbe route côtière qui serpente sur les collines plantées d’arganiers au sud d’Essaouira.

Inutile de compter sur les panneaux d’indication pour vous mettre sur la voie. Il n’y en a pas !

À partir de Sidi Kaouki, il faut rouler précisément 12 km (regardez bien le compteur). Un panneau rudimentaire indique bien les cascades mais il est positionné… dos à la route : pas très pratique !

Au kilomètre 12, non loin du village de Aït Idir, on aperçoit une vallée verdoyante, lovée dans un canyon débouchant vers la mer.

À partir de là, il convient de se garer où on peut.

Nous choisissons pour notre part de parquer les voitures légèrement en contrebas de la route, sur les bords de la piste menant vers la mer.

 

Ce qui n’est pas forcément une bonne idée… Il nous faudra un quart d’heure pour désensabler une des voitures de groupe. Mais ce sont là les risques de l’aventure !

Pour rejoindre les cascades, il faut s’aventurer sur un des sentiers muletiers descendant vers la vallée verdoyante aux airs de petite oasis (prenez le sentier menant vers la mer si vous décidez de faire la boucle dans l’autre sens).

Une fois trouvée la rivière (ou le mince filet d’eau, c’est selon la saison), il ne reste plus qu’à pratiquer l’aqua-trekking en longeant le lit verdoyant de l’oued Aghbalou.

Oyez, oyez voyageur, n’ayez pas peur de vous mouiller… les pieds !Tout au long du parcours se succèdent des paysages aux accents naturels et contrastés. 

Végétations, terre, rocher, cultures en paliers, eau douce, cascades, dunes de sables, falaises et océan : les éléments ne font plus qu’un !

On fait des rencontres impromptues avec les rares habitants du cru : bergers, troupeaux de chèvres, moutons, randonneurs et femmes en pleine opération de lessive.

La cascade (ne pas s’attendre aux chutes du Niagara) est bordée par une immense dune de sable qu’il faut grimper pour se voir généreusement récompenser…

Rendus tout là-haut, on contemple, béat, le spectacle des vagues qui roulent sans fin entre ciel et mer dans un vacarme océanique assourdissant.

Happé par la lumière et la puissance régénérante des éléments, on sent les moindres cellules de notre corps irriguées d’un vent profond de sérénité.


Jeudi 16 - Vendredi 17 Avril

Agadir

162 km - 2 h 48


(N° 25494)

Semble très vétuste

Rue Choucha da Mokhtar Soussi

Camping International

80000 AGADIR

Latitude : (Nord) 30.42446°

Longitude : (Ouest) -9.60816° 

Tarif : 2019

C-C, 2 personnes, services, électricité : 100 MAD

Douche chaude : 10 MAD

Taxe de séjour : 20 MAD

Type de borne : Autre

 

Services : 

Accès handicapés

Jeux

Lave-linge

Restauration

Autres informations :

Ouvert toute l'année100 emplacements

Tel +212 528 846 683

 


est connue pour son front de mer. Vous pouvez vous garer dans l’avenue face à Uniprix, place Mohamed-VI. Ce magasin est très intéressant: grand choix de souvenirs à prix corrects et affichés (pas besoin de marchander!) et vente d’alcool.Ou bien vous vous garez le long du front de mer, sur la place derrière les restaurants. Allez aussi chez Marjane, dernière grande surface avant le Grand Sud (sauf si vous allez jusqu’à Guelmin où l’un de ces magasins vient d’ouvrir).Dans la ville, prenez un taxi et allez au petit restaurant Ibtissam, place Tamri (80 dirhams env.). Très fréquenté par les Français d’Agadir.

 

En cas de problèmes sur votre camping-car,
Camping-Car Services,
13, rue Cheik-Ma-Al. Tél. : 06 73 79 43 62

Le Souk el Had

Passer un moment au Souk est incontournable.

Le cachet moderne du Souk el Had le différencie un peu des autres souks marocains, mais n’en reste pas moins authentique !

Ce trésor au coeur de la ville regroupe plus de 3000 commerces sur une superficie de 11 hectares.

Vous découvrirez ici un univers authentique, vivant, tout en couleurs, où la senteur des épices envoûtera vos sens. Indéniablement l’un des endroits les plus agréables et les plus animés d’Agadir !

Les musées de la ville

Parce visiter Agadir est aussi synonyme de découvertes culturelles, vous prendrez plaisir à arpenter les plus beaux musées de la ville. Spécialisé dans l’art du sud du Maroc, le Musée Municipal Bert Flint, également appelé Musée Tiskiwin, vous dévoilera une sublime collection d’objets traditionnels marocains venant de la région saharienne et de la vallée du Sousse.

Le Musée de la Mémoire conserve l’histoire du terrible séisme qui a ravagé la cité le 29 février 1960, le tout situé dans une ravissante oasis de verdure qui laisse rappeler les jardins de l’Alhambra à Grenade.

Le Musée du Patrimoine Amazigh, quant à lui, vous séduira par ses somptueuses collections de bijoux, talismans, tapis, porteries et autres objets relatifs à la vie des Berbères.

La Kasbah

C’est ici que se trouvait la ville d’Agadir avant le terrible tremblement de terre.

La Kasbah était une forteresse, construite en 1540, pour protéger la ville des assauts des Portugais.

Les ruines de ses remparts et son entrée sont les seuls restes du patrimoine architectural d’Agadir.

Vous découvrirez un site véritablement majestueux perché à une hauteur à 236m d’altitude, offrant un incroyable point de vue sur la ville et ses ports. L’ascension dure une vingtaine de minutes en marchant. En fin de journée, alors que le soleil commence à se coucher, le spectacle est juste à couper le souffle !

La Vallée des Oiseaux

Domicile de plusieurs espèces d’oiseaux méconnus comme les nandous ou les demoiselles numide, ce parc animalier qui débouche sur le front de mer vous plongera dans un superbe décor exotique, au milieu des bananiers, des magnolias et des bougainvilliers.

Durant votre visite, en plus de nombreux oiseaux, vous pourrez apercevoir d’autres représentants de la faune locale, comme le singe magot ou le mouflon à manchette. Idéal pour une pause nature en plein cœur de la cité marocaine.

La médina Polizzi

Si vous vous demandez que faire à Agadir, sachez qu’un passage à la médina, la vieille ville, s’impose.

L’expérience est unique puisque la médina de la ville est récente, mais elle recrée fidèlement toutes les caractéristiques des médinas marocaines, des ruelles sinueuses aux souks effervescentes.

C’est ici que vous trouverez le souk El Had.

Cette médina est le fruit de l’imagination de l’artiste italien Coco Polizzi.

SI vous souhaitez faire le plein de souvenirs, c’est le lieu idéal !

Le jardin portugais et Crocoparc

Le jardin portugais, nommé également jardin d’Olhao, est un joli coin de verdure qui commémore à l’origine les liens entre le Maroc et le Portugal, à travers le jumelage d’Agadir avec la ville d’Olhao.

C’est ici que vous trouverez le Musée de la Mémoire Vous apprécierez sans aucun doute cet espace vert propice à la détente.

Pour une expérience plus reptilienne, rendez-vous à l’incontournable Crocoparc ! Avec ses 300 crocodiles du Nil et ses beaux jardins exotiques et aquatiques, la visite du parc promet des souvenirs enrichissants pour petits et grands.

Les plages d'Agadir

 

 

Considérée comme l’une des plus belles d’Afrique du Nord, avec plus de six kilomètres de sable fin, la baie d’Agadir est idéale pour profiter du soleil et des palmiers.

Que vous préfériez les coins touristiques qui proposent diverses activités nautiques comme des sessions de jet ski ou des cours de planche à voile, ou les étendues plus sauvages, vous aurez l’embarras du choix !

Le désert de Massa

Véritable bijou de la nature situé dans la région de Massa à 60km d’Agadir, le désert de Massa offre un spectacle époustouflant.

Là-bas, faune et flore majestueuses se lovent dans cette réserve naturelle de… 33 800 hectares !

Du parc national Souss Massa, au barrage d’eau Youssef Ben Tachfine jusqu’aux jusqu’aux dunes du dénommé « Petit Sahara » : la région vous promet une expérience immersive.

Pour en profiter pleinement, optez pour les visites à la journée qui vous permettront d’apprécier l’excursion en bonne et due forme.

la vallée du Paradis


 

 

 

Également appelée la vallée verte, cet écrin de verdure est un véritable havre de paix. C’est l’endroit idéal pour les amoureux de la nature et tous ceux qui veulent sortir un peu de la ville et changer de la plage. Pour en profiter pleinement, vous pouvez opter pour une excursion à la journée proposée par les plateformes d’activités.