L'Isle Jourdan

56 Km

0 h 55


AIRE CAMPING CAR PARK

Chemin du Pont Tourné

32600 L'ISLE JOURDAIN

 

Latitude : (Nord) 43.6159° 

Longitude : (Est) 1.07795° 

Tarif : 2024

Forfait Vidanges Et Plein Deau : 6.00 €

Forfait Emplacement Vidanges Et Plein Deau Et Electricite : 12.50 € à 13.20 €

Taxe De Sejour Par Personne Ou Campingcar : 1.60 €

Type de borne : plateforme
Services :

 Transport En Commun

 

Electricité : 6 ampères, 24h, 20 prises

Wifi gratuit : oui

Plein d'eau : >200 l 

Ouvert A l'année

20 emplacements

Durée maxi: 7 jour(s) ou plus

Moyen de payment : AutomatePayment InternetAppli

Tel: +33 1 83 64 69 21

contact@campingcarpark.com

https://www.campingcarpark.com/fr_FR/sejour/aire-etape-camping-car/occitanie/32-gers/lisle-jourdain-le-lac

- La zone de services est à l'extérieur et nécessite l'utilisation de la carte Pass Etapes



"OASIS" DE SUPAKITCH ET KORALIE

Point GPS 43.61191, 1.08158

Description de la fresque

Cette oasis a poussé en plein cœur de L’Isle-Jourdain sous la chaleur du mois de juillet 2020. On peut voir dans les motifs qui la composent, piscine, plongeoir, ciel bleu, palmiers, et carreaux en céramique, un clin d’œil au Bigger Splash de David Hockney, figure majeure du mouvement pop art des années 1960.

Mais la composition, jouant sur des formes-contre formes est déconstruite à la manière de collages, un des procédés favoris du surréalisme, donne à cette oasis une dimension poétique, en lien avec l’inconscient et l’inexplicable.

Cette fresque à L’Isle-Jourdain est une fenêtre de végétation dans l’urbain, une source d’eau et un horizon ensoleillé aux parfums de vacances, une respiration dans la ville.

"LA CRÉATURE DU LAC" DE VIRGINIE LOZE

Point GPS 43.61545, 1.07360

Description de la fresque

« La créature du lac », fresque peinte par Virginie Loze, rend hommage au patrimoine culturel et géographique de L’Isle-Jourdain. La silhouette de profil évoque l’image de «la semeuse» des encyclopédies Larousse, dont les différentes versions chronologiques sont exposées à L’Isle-Jourdain dans la Maison Claude Augé, créateur du Larousse Illustré.

Aquatique et androgyne, mi-poisson, mi-serpent, elle s’apparente à la créature de bois sculpté à la base de l’escalier, ainsi qu’à la figurine stylisée sur le cuir estampé d’un des sièges de cet exceptionnel hôtel particulier qu’est la Maison Claude Augé. L’animal apparaît parmi des plantes aquatiques extraites d’une planche illustrée d’une ancienne édition de l’encyclopédie.

La créature tient dans sa main un œil, symbole de la connaissance, relié à des ramifications décoratives évoquant un cerveau.

Le cervelet devient une fleur stylisée, détail en métal et en marbre d’une des cheminées de la Maison Claude Augé. Les circonvolutions du cerveau sont remplacées par les motifs semi-circulaires d’un détail de la ferronnerie du balcon intérieur. Le lobe occipital est suggéré par un iris stylisé, motif de la tapisserie de soie du rez-de-chaussée. Le tronc cérébral est prolongé de motifs floraux visibles sur une cloche carrée du Musée Campanaire de la ville. Les feuilles de chêne et les feuilles d’olivier rappellent les stucs ornant l’escalier de la demeure. La fleur d’églantier évoque l’urne-trophée des jeux floraux exposée sur le site. Les feuilles de pissenlit suggèrent la fleur soufflée par la semeuse. Enfin les barbillons de la créature proviennent de l’ornement de l’anse d’une cloche représentant deux dragons, exposée au musée campanaire.

L’ensemble de la profusion des éléments décoratifs est peint en regard du style Art Nouveau de ce patrimoine architectural. L’intensité des couleurs de la fresque où se mêlent de façon contrastée couleurs chaudes et couleurs froides souligne la somptuosité des couleurs diffusées par les verrières et les vitraux de ce lieu incontournable.

“THE INSIDE MESS” DE PEDRO ET KAZI-K

POINT GPS : 43.61564, 1.08045

Description de la fresque

Que se passe-t-il dans l’esprit humain et comment le symboliser ?

Au centre de l’image, une lune. Sur cette lune est posée une échelle, qu’un lion sur fond rouge (rappelant le blason de L’Isle-Jourdain) à l’apparence quelque peu démoniaque est en train d’escalader. Autour, un grand désordre de formes et de traits où l’on pourra distinguer un damier, un visage féminin, un paysage nocturne au-dessus duquel se produit une éclipse, mais encore un arbre calciné, des flammes.

«The Inside Mess», «le désordre intérieur» en français, a été réalisée collectivement par les artistes Pedro & Kazy-K à la manière des «jams sessions» propres au mouvement du graffiti, en un temps-record (2 jours) et avec des couleurs et des traits bruts, rappelant ceux de Jean-Michel Basquiat, un des symboles de la culture underground, dont les codes s’opposent à ceux de l’ordre établi.

Il y a aussi les yeux, sur le même plan alors que le personnage est de profil, ou encore la netteté et la violence des couleurs, qui, pourront évoquer les peintres cubistes, comme Picasso, ou expressionnistes, dont les visions angoissantes, déformant et stylisant la réalité cherchent davantage à atteindre une certaine intensité expressive qu’à reproduire la réalité.

Ces procédés renforcent le sentiment d’un désordre général, un désordre au milieu duquel une ampoule semble s’allumer : la créativité pourrait-elle naître du désordre ?

Le Pont Tourné

est un pont de briques du XIIIème siècle.

Il reste l’élément le plus ancien de l’architecture civile de la vielle.

Ses origines médiévales sont reconnaissables grâce à sa forme architecturale. Avec son unique arche, il possédait à l’origine un tablier de bois. Régulièrement endommagé par les crues de la Save, le tablier n’a plus été réparé et a complètement disparu, après la construction, un peu en amont, du Pont Neuf en 1785. Pourtant, les paysans ont continué d’emprunter le pont Tourné avec leur charrette d’où le creusement des ornières que l’on voit à sa surface.

Situé sur la vieille route de L’Isle-Jourdain à Auch, le Pont Tourné a vu passer, entre autre, Henri de Navarre à trois reprises (1575, 1578 et 1580) et Louis XIV à deux reprises (1659 et 1660).

Il a pourtant failli disparaître sous la pioche des démolisseurs en 1844. Il était question de le détruire pour récupérer la brique qui serait utilisée pour édifier un muret autour de la place de la volaille, mais le Préfet de l’époque s’y opposa.

Attesté dès 1217, le pont Tourné doit son nom au fait qu’il n’est pas perpendiculaire au lit de la Save. Le Pont Tourné est un pont de briques a une seule arche. A l’origine, il possédait un tablier de bois qui reliait les deux rives.