De Ferrol à O Ezaro

Ferrol

(N° 8150)

 

Ctra de la Malata AC 3609

Área de Autocaravanas de Ferrol

1540 FERROL (La Coruña)(Galicia)

Latitude : (Nord) 43.49333° Longitude : (Ouest) -8.23944° 

Tarif : Gratuit

Type de borne : Plateforme

Services :

 

Poubelles

Autres informations :

10 emplacements


Capitale maritime et enfant de l’Illustration

La ville de Ferrol, province de A Coruña, nait comme une base navale de par sa position géographique privilégiée. Un dit-on populaire résume ce qu’il y a au Ferrol: Ferrol, playas, marisco y sol (Ferrol, plages, Fruits de Mer et Soleil), quant au soleil! C’est une grosse ironie car comme disent les purs galliciens: !Se chove, que chova! (S´il y a de la pluie, qu’il pleuve!).

Planifiez votre escapade au Ferrol

Une fin de semaine vous suffira pour voir le Ferrol. La ville et petite, mais possède des environs fascinants et de plus… la gastronomie y est formidable, exquise et abondante. Si vous vous logez au Ferrol vous ne pouvez pas vous perdre les plages incroyables de la côte comme Doniños ou San Jorge. Et comme villages proches n’oubliez pas Betanzos et Pontedeume.

Enfin, des bateaux partent du petit village de Mugardos où il est typique de manger le poulpe à la ‘mugardesa’. Un parcours de la ria est ideal pour les fans de gastronomie.

Château de San Felipe

La visite du château de San Felipe est une expérience que le voyageur ne doit pas manquer. Elle le fera voyager à travers les époques passées et lui montrera l'importance que l'élément militaire a prise dans la construction et le développement de la ville.

Forteresse dans les environs de la ville, au bord de la mer, à l'embouchure de la ria. Offre des vues belles et stratégiques sur la ville et un très large panorama sur la ria.

Elle remonte à l'année 1589, lorsque la ville a reçu la visite du monarque Philippe II et de ses ingénieurs militaires. En 1732, sous la direction de La Ferrière, des travaux d'agrandissement sont réalisés ; ils seront achevés en 1775.

la Puerta del Parque

C'est l'une des portes de l'Arsenal...

C'est l'une des portes de l' arsenal militaire de Ferrol , qui relie le quartier de Ferrol Vello ou Viejo (via Praza Vella ) audit arsenal. La porte est couronnée par un imposant blason royal de Felipe V, soutenu par deux lions, et une inscription commémorant la visite d'Isabelle II dans ces installations militaires, qui a accordé à Ferrol le titre de "ville". Cette porte peut être visitée si une autorisation préalable est demandée, et l'accès à la Sala de Armas (caserne d'instruction actuelle), où se trouve un escalier imposant.

Devant la porte il y a une place de jardin avec une sculpture et quelques canons. La sécurité dans l'enceinte est frappante, avec des caméras de surveillance et du personnel militaire à la porte. Juste à côté se trouvent les restes d'un bastion, et du mur et des douves de l'arsenal , et un peu plus loin sur une autre des portes : La Puerta del Dique .

 

Muraille et douve d'Arsenal

Pratiquement en face de la "Vieille...

Pratiquement en face de la "Vieille Place" (appartenant au quartier de Ferrol appelé "Vieux Ferrol") et à côté de la "Porte du Parc de l'Arsenal Militaire", se trouvent les restes des murailles d’un ancien bastion défensif et la douve de l'arsenal qui ont été récemment retrouvés. Tout cela est entouré d’un terrain aménagé en espace vert avec plusieurs bancs pour s'asseoir et un panneau montrant comment était cette construction à l'époque. Sur la place, il y a l'emblématique "Fontaine de la célébrité" (ou Fuente de Fama en espagnol). Un peu plus loin, se trouve la "Porte du Dock" et l'accès au bâtiment

Herrerías dans lequel vous pouvez visiter le "Musée d’Ancres" (ou Anclas en espagnol), le "Musée Naval" et "l'Exponav ou Musée de la Construction Navale".

 

Teatro Jofre

Inauguré en 1892, il s´ agit de l´ une des plus importantes uvres de l´ architecture théâtrale de l´ Espagne du XIXe. Son intérieur magnifiquement décoré possède une merveilleuse acoustique. C´ est le témoin de l´ importante activité culturelle de la ville. Les vicissitudes traversées par le théâtre inachevé se prolongent au XXe siècle. En 1908, il incorpore à sa programmation des projections cinématographiques. Après avoir été vendu à l´ entreprise Fraga, on charge l´ architecte municipal de Rodolfo Ucha d´ une réforme pour le doter d´ un nouveau fronton et de donner au bâtiment un aspect imposant de palais urbain moderne. Il a une triple division horizontale : soubassement, corps principal de double hauteur et corniche. Le long du XXe siècle il continue de subir différents projets et attend encore aujourd´ hui sa restauration.

Concathédrale de San Julián

Ce bâtiment se situe entre le "Théâtre Jofre" et le "Marché de la Magdalena". Il a été proclamé concathédrale en 1959 par Juan XXIII et c’est le plus important temple de la ville. Il a été construit par l’architecte Julian Sánchez Bort à la fin du XVIIIe siècle. Il est de style néoclassique, avec un rez-de-chaussée en forme de croix et quatre chapelles latérales. Sa façade est l’élément le plus significatif avec deux tours jumelles surmontées de dômes, qui abritent plusieurs cloches. Il a trois portes d’entrée. Sur le porche d’entrée il y a deux inscriptions, l’une en commémoration de la nomination comme Concathédrale, et l’autre en mémoire d’un prêtre du début du XXe siècle.

A l’intérieur, il y a un crucifix de l’Académie de San Fernando.

 

La Plaza de la Constitucion

 

 de Ferrol possède l'un des kiosques à musique les mieux conservés de toute la Galice, mettant en valeur son double escalier en fer forgé.

La Porta de Fontelonga

(1923) est l´unique vestige des portes qui permettaient d´accéder à la ville depuis la mer.

Après avoir franchi la porte, une rampe étroite, légèrement inclinée et pavée de pierres de taille nous conduit à l´arc dont l´épais contrefort est encastré dans la muraille au niveau inférieur. Sur la muraille, observons la guérite crénelée, surmontée d´un phare et orientée vers la mer.

Les jardins Herrera

 se trouvent sur la Place de Juan Sebastian Elcano, en face de la rue des jardins de San Francisco. Les jardins sont très propres et très jolis, vous pouvez découvrir de nombreuses espèces végétales, notamment des magnolias. Les jardins ont été conçus par l'architecte naval Andrew Comerma. Au centre de la place il y a un monument dédié au marin Jorge Juan.

Les Jardins de San Francisco et l'Obélisque de Churruca

 

Ces jardins se trouvent dans une zone élevée de la ville, qui offre une bonne vue panoramique sur la ria et les Arsenaux. La place où ils se trouvent est la limite entre les deux quartiers principaux de la ville : Ferrol Vello et La Madeleine. En face de ce parc, on trouve l'Hôtel de Tourisme et l'Église de San Francisco. Les jardins abrite un monument, l'Obélisque de Churruca qui commémore les héros de la Bataille de Trafalgar. Au départ, c'était une fontaine couronnée par une urne funéraire qui était antérieurement placée sur la Place d'Armes, ensuite, elle a été déplacée ici. En face de ces

Jardins se situe la Place de Jean Sebastián Elcano, avec les jardins de Herrera et le Monument au marin Jorge Jean.

Eglise de Saint Francisco

 

Cette église jouxte l'office du Tourisme, en face des jardins de Saint Francisco et l’ Obélisque de Churruca, dans la zone limitrophe entre les quartiers de La Magdalena et Ferrol Vello (vieux). Elle a été construite au XVIIIe siècle dans le style néo-classique, sur les restes de l’ancien couvent franciscain, déjà dissout, du XVIe siècle. Il s’agissait d’une église militaire de façade sobre, avec un étage de croix latine et trois nefs séparées par des colonnes toscanes, chapelle principale et sacristie. La façade est inachevée, car il manque les deux tours de la façade, probablement puisqu’elles empêchaient la visibilité d’un observatoire astronomique de la Marine, qui n’allaient alors jamais être construit.

L’intérieur abrite un magnifique retable, œuvre du sculpteur néoclassique galicien José Ferreiro, l’image de Sainte Barbara (du XVIII, considérée comme l’une des meilleures images religieuses de la ville) et de précieuses sculptures en bois. Fait intéressant, dans cette église, ce fut l’endroit où Franco a été baptisé. Sur l’un des côtés de cette église, il y a la Fontaine de Saint Roque avec le blason de la vieille ville de Ferrol.

VENDREDI SAINT

Semaine Sainte de Ferrol

 

Semaine Sainte de El FerrolDes processions d’inspiration marine.La Semaine Sainte de Ferrol est l’une des plus spectaculaires du nord de l’Espagne. La tradition marine et militaire de la ville donne une touche particulière à une célébration qui commémore la passion et la mort de Jésus-Christ. Il s’agit d’un événement d’une beauté sobre et très visuelle, en raison des vêtements aux couleurs vives que portent les membres des confréries (associations de religieux), lorsqu’ils partent en procession et parcourent les rues de la ville en portant les images des saints, connues sous le nom de pasos, au rythme des tambours et de la musique jouée par les différents orchestres. Parmi les processions les plus traditionnelles, soulignons celle des Caladiños, avec l’un des pasos les plus anciens de Ferrol, celle de la Sainte Rencontre et celle du Vendredi saint.

11H30 DU MATIN.

SAINTE RENCONTRE

FRATERNITÉ DES DOULEURS

Lieu de départ | église dolores

Étapes | Jésus le Nazaréen, Saint Jean l'Évangéliste, Sainte Véronique et Notre-Dame des Douleurs

Les marches partent du Corralón de la Cofradía de Dolores, sur la Plaza de Armas, et arrivent à la Plaza de Armas par deux itinéraires différents. Il y a Jesús Nazareno, San Juan, Santa Verónica et la Virgen de Dolores, dans l'un des actes les plus massifs de la Semaine Sainte de Ferrol.

Visite : A 11h30. sortie du col du Nazaréen par Méndez Núñez, Real, Sánchez Barcáiztegui, Magdalena, Rubalcava et Plaza de Armas. A 11h45 sortie des marches de San Juan, Verónica et Virgen de Dolores par Méndez Núñez, Real, Tierra et Plaza de Armas. A 12h30 Sainte Rencontre sur la Plaza de Armas.

16H30.

CORTÈGE DU CRUCIFIÉ

CONFRÉRIE DU MERCED

Lieu de départ | Chapelle de la Miséricorde

Étapes | Christ rédempteur

Dans cette procession, la croix cesse d'être un symbole de torture pour représenter le salut. Le moment où, après s'être couchés de la chapelle, pour franchir le cadre de ses portes, les frères lèvent la croix avec le Christ Rédempteur sur son trône pour commencer la procession est particulièrement émouvant.

Itinéraire : chapelle de La Merced, María, Arce, Real, Sánchez Barcáiztegui, Magdalena, Coruña, Real, Méndez Núñez, María et chapelle.

18H00

PROCESSUS DE TRANSFERT

FRATERNITÉ DES DOULEURS

Lieu de départ | église dolores

Étapes : Saint Jean et la Vierge de Dolores

Itinéraire : Méndez Núñez, Real, Sánchez Barcáiztegui, église et co-cathédrale de San Julián.


19H00.

PROCESSION DU SAINT ENTERREMENT

FRATERNITÉ DU SAINT ENTERREMENT

Lieu de départ | Co-cathédrale Saint-Julien

Étapes | Saint Jean l'Évangéliste, Sainte Urne du Saint Enterrement avec le Très Saint Christ du Saint Enterrement et la Très Sainte Vierge des Douleurs

La Confrérie du Saint-Sépulcre est chargée depuis 1951 de représenter solennellement la sépulture du Christ. C'est une procession qui n'a été suspendue que dans des circonstances très exceptionnelles, comme la pandémie, car en cas de pluie, elle a lieu à l'intérieur de San Julián.

Depuis 2022, la Confrérie a récupéré la cérémonie de la Descente, qui ne s'était pas tenue à Ferrol depuis 1912. Avec cette fonction, qui a lieu à 18h00 dans l'atrium de la co-cathédrale, la confrérie complète la représentation de l'inhumation de Jésus.

Itinéraire : Co-cathédrale, église, Sánchez Barcáiztegui, Magdalena, Rubalcava, Real, Arce, Magdalena, Sánchez Barcáiztegui, église et co-cathédrale.

21H00.

CORTÈGE DE SOLEDAD

FRATERNITE DE LA SOLITUDE

Lieu de départ | Chapelle du Tiers Ordre de Saint François

Étapes | Sainte Marie Madalena et Sainte Vierge de la Solitude

La communauté des tertiaires franciscains célébrait déjà cette procession avant l'année 1868. La Confrérie de la Solitude maintient la tradition d'enlever cette image, auparavant sur des trônes à roulettes et depuis 2019 avec des porteurs qui la portent sur leurs épaules.

Itinéraire : Chapelle du Tiers Ordre de San Francisco, Glorieta de Alfredo Martín, Real, Concepción Arenal, Magdalena, San Diego, Real et chapelle du Tiers Ordre.

23H30.

PROCESSION DOS CALADIÑOS

FRATERNITÉ DES DOULEURS

Lieu de départ | Co-cathédrale Saint-Julien

Étapes | Croix du Suaire, Saint Jean l'Évangéliste et Sainte Vierge des Douleurs

Comme son nom l'indique, le plus caractéristique de cette procession est le silence, interrompu seulement par le bruit des tambours et le traînement des chaînes. Il est de tradition qu'à la fin du défilé, le Salve Regina soit chanté à la Vierge de Dolores.

Itinéraire : co-cathédrale de San Julián, église, Sánchez Barcáiztegui, Magdalena, Tierra, Real, Méndez Núñez et retraite.

Cabo Prior

>  16 km

Description

La paroisse de Covas abrite un site naturel d´une grande beauté, le Cabo Prior, formé par un isthme de 1,75 km de large qui s´avance dans la mer ; son altitude s´élève progressivement pour atteindre 171 mètres à l´extrémité du cap (où l´isthme descend brusquement vers la mer) ; le phare se trouve à cette extrémité ; il est en activité depuis 1853 ; à ce même endroit, il existait encore il y a peu de temps un détachement militaire dont il ne reste que les infrastructures. Ce site jouit d´un paysage splendide.



Samedi 8 - Dimanche 9 Avril

La Corogne

(N° 27777)

 

Paseo Marítimo Alcalde Francisco Vázquez

15002 MARINA A CORUÑA

Latitude : (Nord) 43.36992° Longitude : (Ouest) -8.38782° 

Tarif : 2022

Forfait Emplacement Service Et Plein Deau Et Electricite : 16.00 € à 27.00 €

Type de borne : plateforme

Services :
 

Campingcar8 M

 

Electricité : 10 ampères, 24h, 25 prises

Wifi gratuit : oui

Plein d'eau : >200 l

Autres informations :

Ouvert A l'année

25 emplacements

Durée maxi: 7 jour(s) ou plus

Moyen de payment : CarteBancaire

Tel: +34 606 69 51 06

@MAIL

SITE INTERNET


(N° 2588)

 

Avenida de Navarra

15000 A CORUÑA (Galicia)

Latitude : (Nord) 43.38378° Longitude : (Ouest) -8.40228° 

Tarif : Gratuit

Services :

 

 

 

Tous commerces à proximité, arrêt bus et trams

Autres informations :

Parking spacieux calme et sûr

Sous la Tour d'Hercules

Proche du centre ville et des plages


Située face à l'océan Atlantique, La Corogne est une ville dont l'histoire est étroitement liée à son ancien port de commerce et de pêche.

La péninsule sur laquelle s'édifia la vieille ville abrite, outre la tour d'Hercules qui est l'un des symboles de la ville, un intéressant ensemble roman de rues, de places et d'églises médiévales.

L'aquarium Finisterrae, le Domus et le Musée des sciences sont quelques-uns des espaces qui affichent le côté le plus moderne et ludique de La Corogne, ville qui offre l'un de ses plus beaux visages sur les vastes plages de Riazor et Orzán. Le tout est complété d'une gastronomie reconnue dans tout le pays, marquée par l'excellence des produits de la mer et des viandes provenant de l'intérieur de la province.

À l'origine, La Corogne fut peut-être un site celte, mais l'histoire de la ville a commencé à prendre de l'importance à l'époque romaine, quand le port devint un passage clé des routes de navigation. La tour d'Hercule, seul phare romain en fonctionnement et véritable emblème de la ville, est le témoin de cette époque. Aujourd'hui classé Monument national, il fut construit au début du IIe s. sous le mandat de l'empereur Trajan. De nombreuses modifications se sont succédées au cours de l'histoire, la dernière remontant à 1791, quand Charles III confia à l'architecte Giannini la restauration et le revêtement de la tour.

Depuis toujours, le port a été le théâtre des plus grands événements historiques de la ville, comme la défaite en 1589 du corsaire anglais Francis Drake grâce à la résistance des habitants de La Corogne menés par l'héroïne María Pita.

Le bourg médiéval primitif est délimité par la péninsule de La Corogne. Dans ses rues animées sont conservés de beaux exemples d'architecture romane. Un des plus beaux est sans doute l'église Santiago. Ce temple, le plus ancien de la ville, fut construit au XIIe s. Des ajouts postérieurs furent apportés aux XIVe et XVe s. Sa vaste nef intérieure en arcs brisés abrite une sculpture polychrome de l'apôtre saint Jacques qui date du XIIIe s. Son intérêt architectural lui a valu d'être classée Monument historique et artistique.

Dans la partie haute du centre urbain primitif se trouve une autre église également classée Monument historique et artistique, Santa María del Campo. La construction de cette ancienne collégiale remonte aux XII et XIIIe s. et fut dirigée par la corporation des navigateurs. La visite du Musée d'art sacré situé à l'intérieur du bâtiment, qui dispose d'œuvres datant du XIIe au XVe s., est particulièrement intéressante.

Quant au couvent Santa Bárbara ( XVe s.) et la belle place du même nom, ils sont inscrits comme Ensemble historique et artistique. L'enceinte du couvent, construit sur un ancien ermitage dédié à la sainte, fut ultérieurement agrandie aux XVIIe et XVIIIe s.

Le baroque de La Corogne

Le style baroque est présent dans d'autres constructions religieuses. L'église de las Capuchinas, par exemple, est terminée par une belle façade de style baroque compostellan datant du XVIIIe s.

Juste à côté, se trouvent les églises San Nicolás et San Jorge, toutes deux construites au début du XVIIIe suivant des canons baroques. La première, construite près de l'hôtel de ville, fut dessinée par Domingo de Andrade. De la seconde, on remarque une niche, à l'intérieur, contenant une image de la Mater Dolorosa datant de la même époque.

N'oublions pas de mentionner également le couvent Santo Domingo, dont la svelte façade XVIIIe s. cache une chapelle dédiée à Notre-Dame du Rosaire, patronne de la ville.

Il faut aussi visiter les constructions civiles les plus importantes de la ville. L'hôtel de ville se trouve sur la plaza de María Pita, centre névralgique de la ville. C'est un bâtiment élégant et monumental construit au début du XXe s., qui se caractérise par ses arcades et ses galeries, ainsi que par trois tours couronnées de grandes coupoles.

Tout près, se trouve la maison-musée Emilia Pardo Bazán, maison noble du XVIIe s. où vécut l'écrivaine galicienne, figure remarquée de la littérature espagnole du dix-neuvième. De nos jours, une partie de l'immeuble est occupée par l'Académie royale galicienne.

Dans le centre de La Corogne, le jardin de San Carlos, classé Ensemble historique et artistique, est aussi une visite incontournable. Les murs de la forteresse San Carlos, qui date de 1843, abritent cet espace singulier qui accueille les archives du royaume de Galice et dont le centre est présidé par la tombe de Sir John Moore, général britannique mort en 1809 pendant la bataille d'Elviña.

Entourant la vieille ville, on aperçoit la côte, où La Corogne réunit tradition et modernité. Face au port, sur l'Avenida de la Marina, se trouvent les typiques maisons à galeries blanches et vitrées ( XIXe s.), des éléments architecturaux qui constituent l'une des plus célèbres images de La Corogne et qui ont valu à la ville d'être surnommée la « ville cristal ».

Le château de San Antón, à une extrémité de la zone portuaire, à caractère défensif, fut construit à la fin du XVIe s. puis restauré au XVIIIe s. Il accueille le Musée archéologique provincial, qui propose un parcours intéressant à travers la préhistoire galicienne par le biais de divers objets, pièces d'orfèvrerie et outils correspondant à la culture des castros.

Sur le front de mer de La Corogne se trouvent d'autres lieux culturels incontournables. L'Aquarium Finisterrae, situé près de la tour d'Hercule, est parmi les plus grands aquariums d'Espagne et contient aussi des salles d'expositions interactives sur le monde de la mer. L'être humain est le thème central du Domus ou Maison de l'homme, situé dans un bâtiment futuriste dessiné par l'architecte Arata Isozaki. À l'intérieur, diverses salles interactives montrent l'homme d'un point de vue multidisciplinaire. Le front de mer conduit enfin aux vastes plages de Riazor et Orzán, principales références pour les habitants en termes de loisirs.

Le parcours des musées peut s'achever par une visite du Musée des sciences, dans le parc de Santa Margarita, un des plus grands espaces verts de la ville. On remarque le Planétarium, tandis que l'exposition permanente aborde les principes scientifiques, technologiques et du monde naturel de manière interactive.

Une autre promenade intéressante consiste à effectuer la route Picasso, sur les pas de l'artiste génial qui vécut presque quatre ans à La Corogne. Le parcours comprend différents arrêts, par exemple dans la maison du peintre, sur la Plaza de Pontevedra (son lieu de jeux et d'études), la plage de Riazor (que Picasso aimait peindre), l'école des arts et métiers (où sont conservés ses diplômes), le cimetière de Santo Amaro (où est enterrée sa petite sœur), ou la tour d'Hercule (où il trouva si souvent l'inspiration).

Gastronomie et environs

La gastronomie de La Corogne réunit le meilleur de la côte et des terres. La côte fournit de très bons fruits de mer : étrilles, pouce-pied, araignées, langoustines, etc. D'excellentes recettes sont aussi préparées à base de poissons, comme la caldeirada de rape (ragoût de baudroie), la merluza a la gallega (colin avec des oignons, de l'ail et des carottes) ou le lenguado a la plancha (sole). L'empanada (chausson salé) sert de transition vers l'intérieur, car elle peut contenir du poisson et des fruits de mer, mais aussi de la viande. Quant à la viande, le porc est utilisé pour préparer le célèbre lacón con grelos, tandis que le bœuf de Galice est protégé par une appellation d'origine. Ces plats seront accompagnés à merveille par les savoureux vins galiciens d'appellation d'origine (Monterrei, Ribeira Sacra, Ribeiro, Rías Baixas et Valdeorras). En dessert, choisissez la célèbre tarta de Santiago (un gâteau à base d'amandes, de sucre et de farine).

Autour de La Corogne, vous pourrez visiter d'intéressantes villes comme Betanzos, classée Ensemble historique et artistique, Saint-Jacques-de-Compostelle, capitale de la Galice et classée au Patrimoine de l'humanité, ou Ferrol.

À Saint-Jacques-de-Compostelle, vous pourrez séjourner dans le parador « Hostal de los Reyes Católicos » ( XVe s.), classé Monument national. Quant au parador de Ferrol, c'est l'un des meilleurs hébergements de cette ville côtière. La province de La Corogne conserve certains des écosystèmes les plus importants de Galice, comme le parc naturel Fragas do Eume ou le parc naturel Complejo Dunar de Corrubedo y Lagunas de Carregal y Vixán. La Costa da Morte est également très intéressante : il s'agit d'un circuit qui parcourt l'abrupte côte atlantique en traversant des villes comme Camariñas, Corcubión ou Fisterra.

La tour d'Hercule

Le repos d'Hercule

 

C'est l'un des plus anciens phares romains en fonctionnement au monde.

La tour d'Hercule se trouve entre l'anse d'Orzán et le golfe Ártabro. Il s'agit d'un phare romain de l'ancienne Brigantium. Datant du IIe siècle ap. J.-C., de l'époque de Trajan, il fut transformé en 1788 par ordre du roi Charles IV. La construction fut confiée à l'architecte lusitain Caius Sergius Lupus. 

De plan carré, il mesure 68 mètres. Le faisceau lumineux qu'il émet est visible à une distance de 32 milles. La tour est divisée en trois tronçons de moins en moins larges jusqu'à la lanterne. Il faut gravir 242 marches pour arriver au sommet du phare, mais l'effort en vaut la peine car le panorama sur la ville et la côte de La Corogne est magnifique. La mythologie raconte qu'Hercule, après avoir coupé la tête de Gérion, aurait enterré son corps et érigé le monument sur lui.

Avenue de la Marina

La Corogne est également connue sous le nom de la Cité de Verre (Ciudad de Cristal) grâce à ses boulevards, comme celui présenté ci-dessous. Le long de l’Avenue de la Marina, impossible de manquer les saisissantes galeries de verre construites au XIXe siècle. Ces galeries, conçues par Juan de Ciórraga, étaient autrefois les demeures des pêcheurs de la ville. Ce bâtiment leur permettait d'observer la marina à chaque instant. Vous pouvez retrouver une autre de ces galerías (balcons fermés) le long de l’Avenue Montoto.

 

 

Église Santiago

 

 

Il s’agit de la plus ancienne église de La Corogne. De style roman, elle fut construite au XIIe siècle puis rénovée suivant un style gothique. La façade est ornée de modillons représentant des figures grotesques.

Château San Antón

 

Puisque vous êtes dans la vieille ville, pensez à visiter le Château San Antón. Ce château, datant du XVIe siècle, se situe sur une petite île reliée au continent par un pont. De nos jours, cette île abrite le musée d’Histoire et d’Archéologie, où vous pourrez découvrir un peu plus l’histoire de La Corogne.

Église Santo Domingo

À quelques minutes du musée militaire, vous trouverez l’église Santo Domingo. À l’origine, le couvent Santo Domingo était situé à l’extérieur de la ville, mais il a été détruit par les Britanniques en 1589. C’est seulement au XVIIe siècle que l’église a été déplacée à son emplacement actuel. Aujourd’hui, l’édifice s’impose de par son architecture baroque. L’intérieur est cependant plus modeste, à l’exception de l’autel doré et de l’orgue.

La vieille ville

Passez le reste de l’après-midi à explorer la vieille ville. Aussi connue sous le nom de Casco Antiguo, cette zone est entourée de monuments phares, de restaurants et de cafés. C’est l’endroit parfait pour s’arrêter boire un verre ou pour déguster la délicieuse tarte de Santiago (un gâteau traditionnel aux amandes). Assurez-vous de passer par le parc María Pita, avant de vous diriger vers son musée si vous voulez en apprendre plus sur cette célèbre héroïne locale.

Collégiale Santa María del Campo

 

Une paroisse importante

Elle se trouve dans la vieille ville. Elle date du XIIe et du XIIIe siècle et c'était à son époque la deuxième paroisse la plus importante. Sa construction a été achevée en 1302 et c'est une collégiale depuis 1411. Elle est de style roman et son plan compte trois nefs sans transept.Elle abrite des œuvres du XIIe au XVe siècle. Ses colonnes intérieures sont inclinées. Elle possède une tour de clocher avec chapiteau du XVe siècle et une rosace en ogive sur la façade. Le musée d'art sacré se trouve à l'intérieur.

Musée Casa de las Ciencias

 (Parc Santa Margarita)

En fin de journée, direction le parc Santa Margarita pour une petite balade. Au sein de ce large parc urbain, se trouve la Casa de las Ciencias, un musée de sciences interactif. Installé dans un ancien palais, celui-ci offre des pièces d’expositions dédiées à la science, la technologie et le monde naturel. Le dôme de l’édifice abrite un planétarium, où vous pouvez en apprendre plus sur les planètes et les constellations.

Domus

C'est le premier musée interactif au monde consacré à l'être humain.Une construction spectaculaire dessinée par l'architecte japonais Arata Isozaki héberge ce musée pensé pour amuser le visiteur tout en stimulant sa curiosité. Ses expositions présentent les différentes caractéristiques de l'espèce humaine, comme le moi (l'identité), le nous (la démographie), les sens, le cœur, le système moteur, le cerveau, les facultés ou le langage. Il compte près de 200 modules, presque tous interactifs, où le visiteur doit actionner un mécanisme pour accéder à l'information. Un tableau formé de plus de 10 000 photos de personnes reproduit l'image de La Joconde de Léonard de Vinci. Le bâtiment abrite aussi une salle de projection IMAX.

La place de María Pita

est la plus importante place de La Corogne, l’équivalente de la Puerta del Sol à Madrid. Elle est située au nord, juste avant la vieille ville, à la fin de l’avenue de la Marine. C’est un lieu avec beaucoup d’ambiance, surtout les week-ends, et où vous pouvez manger ou boire dans ses agréables terrasses. C’est ici que la municipalité se trouve et où se trouve le monument de l’héroïne de la ville, María Pita, plus particulièrement de la défense de La Corogne en 1589 contre l’Armée marine anglaise dirigée par le capitaine Francis Drake. L’histoire raconte que le 4 mai 1589 les troupes anglaises ont entouré La Corogne, et ont ouvert une brèche dans la muraille et ont commencé l’assaut de la vieille ville, dirigé par un sous-lieutenant qui, avec le drapeau de la résistance à la main, a réussi à monter à la plus haute partie de la muraille.

María Pita a tué le sous-lieutenant anglais et a réussi à arrêter l’invasion.

Le Palacio de la Ópera

de A Coruña est situé sur le site qui était occupé par l'ancienne carrière, dans la Glorieta de América de l'actuel Parque de Santa Margarita . C'était l' ancien Palais des Congrès , jusqu'à l'inauguration du nouveau centre d'expositions et de congrès ( Palexco ) dans la zone du Port.

Le bâtiment a des lignes classiques et sur la façade il y a une cascade artificielle spectaculaire qui a été réalisée en profitant d'une pente dans la carrière.

C'est actuellement le siège de l' Orchestre symphonique galicien et de l' Orchestre municipal , ce qui facilite souvent l'exécution de fonctions à des prix très bas et même gratuitement. Le programme complet est géré conjointement par des entités publiques en collaboration avec des entités privées, parmi lesquelles la Fondation Caixa Galicia . Il comprend l'opéra, la musique classique et des alternatives telles que le jazz, l'ethnique ou la fusion.

L' Auditorium principal a une capacité de 1 729 places et des caractéristiques techniques et acoustiques d'excellente qualité.

Église Saint-Georges

 

L’église Saint-Georges se situe entre le marché et la place María Pita. À sa façade baroque, s’ajoutent deux tours jumelles ainsi qu’une statue de Saint-Georges au-dessus de l’entrée principale.

L’église est célèbre pour avoir scellé la première union d’un couple de même sexe en Espagne, entre Elisa et Marcela en 1901.

Plaza del Humor

 

Près de l’église Saint-Georges, se trouve une place excentrique : la Plaza del Humor. Comme le nom l’indique, cette place est connue pour ses caricatures loufoques. Là-bas, vous pouvez retrouver des statues et des dessins de personnalités, allant de la Panthère Rose à Cervantes.

Mont San Pedro

Il y a un endroit à La Corogne que nous devons visiter si nous voulons nous déconnecter du monde et respirer l'arôme de l'océan Atlantique. Là, nous pouvons sauter, courir, manger, nous allonger sur l'herbe, prendre les meilleures photos, avoir les meilleures vues de la ville et profiter du bruit de la mer. Monte de San Pedro est un endroit qui comblera tous nos caprices.

L'HISTOIRE DU MONT DE SAN PEDRO

Le parc situé sur cette montagne est un ancien point défensif converti en parc en 1999. Il a une superficie de plus de 90 000 mètres carrés, ce qui en fait l'endroit idéal pour toutes sortes d'activités.

La première chose qui retiendra votre attention lors de leur visite, ce sont les immenses canyons que vous y trouverez. Ce sont deux pièces Vickers acquises en 1929 et installées en 1933 qui mesurent 17 mètres de long. Sur eux, vous pouvez monter et prendre l'une des photographies les plus typiques des visites à La Corogne.

Ces canons ont été utilisés dans l'entre-deux-guerres comme défense côtière, mais bien qu'ils aient été tirés 23 fois, ce n'était jamais dans un contexte de guerre. La dernière fois qu'ils ont été licenciés, c'était en 1977 pour nettoyage, ce qui a fait beaucoup de bruit dans la ville.

LES VUES DU MONT SAN PEDRO

L'une des principales attractions de Monte de San Pedro est ses vues évocatrices, qui nous permettent d'un côté d'observer l'océan Atlantique et le littoral jusqu'à Arteixo et les Illas Sisargas qui appartiennent à Malpica de Bergantiños, et de l'autre côté dans un Dans le premier terme, la ville de La Corogne et la côte d'Ártabra avec l'estuaire de La Corogne, où nous trouverons Mera, Santa Cruz et la côte d'Oleiros, et dans le second terme, l'estuaire de Betanzos, l'estuaire d'Ares, l'estuaire de Ferrol et la côte de la cité Départementale, nous permettant d'observer même son Avant-Port.

Tout cela, mélangé à l'influence de l'Atlantique, nous fera voir qu'en peu de temps le panorama peut varier considérablement et nous passerons de l'observation d'une journée ensoleillée à une journée où les nuages couvrent la ville ou vice versa. Un vrai spectacle à voir.

Ascenseur San Pedro

Toutes ces vues peuvent être agrandies depuis l'ascenseur panoramique et c'est que depuis le Monte de San Pedro lui-même, vous pouvez descendre la pente de la montagne jusqu'au Paseo Marítimo dans un ascenseur en forme de boule de verre dans lequel vous pourrez profiter de vues panoramiques privilégiées sur la baie de La Corogne en atteignant la plus longue promenade d'Europe, longue de plus de 13 kilomètres.

De plus, dans le Monte de San Pedro lui-même, vous trouverez le seul point de vue couvert à 360 degrés de toute l'Espagne, le Dôme Atlantique, auquel vous devez accéder par son étage inférieur. De là, vous pourrez observer toutes les attractions depuis une position couverte et plus élevée.

Le Mirador San Pedro offre l’une des vues les plus exceptionnelles de la ville. Il est conseillé de s’y rendre au coucher du soleil et de monter dans l’Ascenseur Panoramique, un immense ascenseur en verre qui vous amènera au sommet. Une fois là-haut, vous pouvez diner dans le restaurant Mirador San Pedro. L’établissement comporte un restaurant dînatoire, un café, une cave à vin et un bar à cigare.

Campo da Rata

Le Campo da Rata surplombe l’océan sur la côte nord-est de la ville. Les touristes s’y rendent pour la vue, mais également pour voir la collection de menhirs installés en 2003. Aussi connue sous le nom Menhires por la Paz (Menhirs pour la Paix), ce monument récent a été conçu par le sculpteur galicien Manolo Paz. Chaque menhir comporte un petit trou en son milieu, créant ainsi une fenêtre sur la mer. Juste à côté, se trouve un autre monument, créé par Isaac Díaz Pardo, qui imite les mégalithes préhistoriques. Ceux-ci rendent hommage aux personnes ayant soufferts pendant la dictature franciste. Les taches de peinture rouge éparpillée sur les colonnes de granit représentent le sang des exécutés. 

Des processions d’inspiration marine.

La Semaine Sainte de Ferrol est l’une des plus spectaculaires du nord de l’Espagne. La tradition marine et militaire de la ville donne une touche particulière à une célébration qui commémore la passion et la mort de Jésus-Christ. Il s’agit d’un événement d’une beauté sobre et très visuelle, en raison des vêtements aux couleurs vives que portent les membres des confréries (associations de religieux), lorsqu’ils partent en procession et parcourent les rues de la ville en portant les images des saints, connues sous le nom de pasos, au rythme des tambours et de la musique jouée par les différents orchestres. Parmi les processions les plus traditionnelles, soulignons celle des Caladiños, avec l’un des pasos les plus anciens de Ferrol, celle de la Sainte Rencontre et celle du Vendredi saint.


Muxia

(N° 28501)

 

Ctra AC 440

Figueiras de Abaixo

15124 MUXÍA

 

Latitude : (Nord) 43.09866° Longitude : (Ouest) -9.21288° 

 

Tarif : Gratuit

Type de borne : plateforme

(Services :

Plein d'eau : >200 l

 

Autres informations :

Ouvert A l'année

5 emplacements

Durée maxi: 7 jour(s) ou plus

Tel: +34 981 74 25 63

 

SITE INTERNET



Santuario da Virxe da Barca

Je te recommande plus que fortement d’y aller l’après-midi pour profiter en fin de journée du coucher de soleil. Je peux t’assurer qu’admirer ça assis sur les rochers, proche du phare et de la Nosa Señora da Barca est un moment qui restera graver dans ta tête (à condition qu’il fasse beau). Muxía c’est la beauté de la nature, du littoral et de l’océan. C’est l’idéal pour te détendre après quelques jours de marche et de voiture.

Il faut un peu de temps pour accéder à la ville et à la côte étant donné qu’il s’agit d’une pointe à l’ouest du pays. Au départ de La Corogne, il faut compter 1h30 environ d’après mes souvenirs. La route est vraiment sympa avec pas mal de curiosités à découvrir en chemin.


Cabo Fisterra

Fisterra, route de Cabo Fisterra

 

Grand parking gratuit sur terrain herbeux dédié aux camping-cars, par ailleurs interdits à la pointe Finistère. Vue exceptionnelle quand il fait beau, ça arrive! Aucun service mais source sur un parking sur la route de Fisterra.

 

GPS : 42.886600, -9.272040


davantage à l’ouest de la Galice, surplombant la mer, se trouve le cap Finisterre. Pendant l’Antiquité, les Romains croyaient que ce lieu était la fin de monde connu, c’est pourquoi le nom Finisterre signifie « fin de la terre » en latin. Aujourd’hui, c’est la dernière ligne droite pour certains pèlerins qui décident de continuer leur voyage après Saint-Jacques-de-Compostelle. D’autres y viennent pour les coucher de soleil ou pour passer la nuit à O Semaforo, un hôtel aménagé dans un phare.

 


O Ézaro

Cascade del Ézaro

direction le village de O Ézaro, où vous découvrirez la Cascade del Ézaro, une des plus belles cascades du pays. Entourée de falaises rocheuses, l’eau s’écoule directement de la rivière Xallas à 40 mètres d’altitude. Profitez de la vue depuis le port ou suivez le chemin plus bas vers la cascade pour une meilleure vue.