ESPAGNE

De Pampelune à Alès

Pampelune

(N° 29095)

 

Calle Biurdana

31071 PAMPELUNE

 

Latitude : (Nord) 42.82116° Longitude : (Ouest) -1.65683°

 

Tarif : 2022

Forfait Emplacement Service Et Plein Deau : 10.00 €

Type de borne : plateforme

Services :

Campingcar8 M

 

Electricité : 10 ampères, 24h, 33 prises

Plein d'eau : >200 l

 

Autres informations :

Ouvert A l'année

33 emplacements

Durée maxi: 2 jour(s)

Moyen de payment : CarteBancaire

Tel: +34 948 42 07 34

@MAIL

SITE INTERNET

comercioyturismo@pamplona.es

Pendant les Sanfermines, le tarif monte à 20 euros par jour (du 5 au 15 juillet, tous deux inclus)

Aire de pique-nique


Sur la plaine fertile s'étendant autour de l'Arga, se dresse Pampelune, une ville chargée d'histoire et de tradition. Les rues et les places de sa vieille ville sont bordées de constructions historiques, dont principalement des églises et des remparts d'origine médiévale.

La ville de Pampelune est un modèle parfait de cohabitation entre tradition et modernité. Fondée par le général romain Pompée en 75 av. J.-C., la ville ne prit de l’importance qu’au Xe siècle, sous le royaume de Pampelune. C’est sous le règne de Sanche III le Grand (XIe siècle) que fut organisé l’itinéraire actuel du chemin de Saint-Jacques en terres navarraises, un fait qui marquerait aussi bien la physionomie urbaine que l’avenir historique de la ville.

La visite de la capitale navarraise commence par la Pampelune des bourgs, un ensemble de quartiers d’origine médiévale qui constituent la source du noyau urbain actuel. Au centre, la place Consistorial est présidée par la façade baroque et seigneuriale de l’hôtel de ville. L’édifice, construit en 1572, remémore l’union des bourgs de San Cernín, San Nicolás et Navarrería.

Tout près se trouve l’église gothique San Saturnino ou San Cernín, construite au XIIIe siècle, dont les deux tours, autrefois couronnées de créneaux, trahissent l’ancien rôle défensif de l’édifice. À l’emplacement de son ancien cloître se dresse aujourd’hui la chapelle baroque de la Virgen del Camino, co-patronne de la ville.

A proximité, la Cámara de Comptos (XIIIe siècle), qui est le plus vieux bâtiment de la capitale régionale, fut le siège de la Cour des Comptes de Navarre du XIVe au XIXe siècle. La rue Mayor permet de rejoindre l’église San Lorenzo (XIXe), qui abrite la chapelle baroque San Fermín.

La visite se poursuit par la rue Cuesta de Santo Domingo, qui permet d’admirer d’autres édifices de la Pampelune d’autrefois : la façade plateresque de l’intéressant musée de Navarre, qui héberge une importante collection de pièces archéologiques et d’œuvres d’art, ou encore l’église gothique Santo Domingo, du XVIe siècle.

La place del Castillo, ombragée et entourée de superbes immeubles du dix-huitième siècle, occupe le cœur même de la ville. Le palais de Navarre, siège actuel du gouvernement navarrais, date du milieu du XIXe. Il est possible de le visiter, sur rendez-vous. Derrière sa façade néoclassique se cache la salle du Trône, de style baroque, le retable de la chapelle, ou encore un portrait de Philippe VII signé Goya.

Les rues avoisinantes permettent de descendre vers le quartier de la Navarrería, au centre duquel se dresse la cathédrale Santa María la Real. Sa construction commença au milieu du XIIIe sur les vestiges de l’ancienne cathédrale romane, mais les travaux ne s’achevèrent qu’au XVIe. Ce magnifique édifice est composé de trois nefs de facture gothique auxquelles ont été rajoutés des éléments néoclassiques. La nef centrale abrite le mausolée en albâtre du roi Charles III le Noble et de son épouse (XVe siècle), qui est l’un des plus beaux ensembles sculpturaux de Navarre. Le maître-autel est présidé par l’image de la Vierge Santa María la Real, devant laquelle prêtaient serment les monarques navarrais au cours des cérémonies de couronnement.

Le cloître gothique (XIIIe-XVe) et sa porte del Amparo, la chapelle Barbazana ou encore la porte Preciosa méritent une mention particulière. Le musée diocésain, quant à lui, rassemble une intéressante collection d’œuvres d’art sacré, dont un groupe de sculptures médiévales de la Vierge et plusieurs pièces d’orfèvrerie médiévale française.

À proximité de la cathédrale, se trouvent plusieurs demeures nobles comme celle des Itúrbide, datant du XVIIe et arborant toujours le blason d’armes de la famille, et le palais des Goyeneche, construit un siècle plus tard. Les quartiers modernes de la ville sont caractérisés par leurs vastes espaces verts : le parc de la Ciudadela, celui de la Taconera et les jardins de la Media Luna sont les témoins vivants d’une croissance urbaine exemplaire.

 

S’il y a des endroits qui se doivent d’être visités tranquillement, le centre historique de Pampelune est bien l’un d’entre eux. Arpentez les rues de ce quartier historique et découvrez les monuments les plus importants de la capitale de la Navarre. Situé au cœur de la ville sur un replat, voici un quartier médiéval aux rues étroites pleines de charme. Prenez note et découvrez tous les endroits incontournables de cette partie de la ville de Pampelune.

 

Plaza del Castillo

Cette place emblématique se trouve au sud de la vieille ville. Également surnommée « salon » par les habitants de Pampelune, elle est considérée comme le cœur de la ville et le noyau de la vie sociale des habitants. Visitez-la et asseyez-vous à l’une de ses nombreuses terrasses pour déguster un frito pamplonica (sorte de beignet salé) : un délice culinaire traditionnel de Navarre que vous allez adorer.

Calle Estafeta

Tout près de la Plaza del Castillo, vous trouverez la célèbre Calle Estafeta. Vous en avez probablement entendu parler : c’est en effet l’un des principaux endroits où se déroule le lâcher de taureaux pendant les fêtes de San Fermín. Cette rue étroite est bordée de boutiques et de bars tout à fait typiques de la ville. Venez-y un jeudi pour profiter du « juevintxo » : une activité au cours de laquelle de nombreux bars de la ville proposent un pintxo (amuse-gueule) et une boisson (vin ou bière) pour deux euros. Divertissement et plaisir gastronomique garantis !

L’hôtel de ville

Lorsque vous vous rendez dans une ville, une visite pour voir la façade de l’hôtel de ville s’impose. Celui de Pampelune date de 1423, bien que l’édifice actuel ait été reconstruit en 1951. Cet endroit est cher au cœur de tous les habitants de Pampelune, car c’est là que le Chupinazo (coup d’envoi) est lancé chaque 6 juillet pour annoncer le début de la San Fermín.

Cathédrale de Pampelune

La cathédrale de Santa María la Real fait également partie de la vieille ville. De style gothique et arborant une façade néoclassique, il s’agit de la cathédrale la plus complète encore conservée en Espagne, car elle possède encore des salles uniques comme le cellier, le réfectoire, la salle capitulaire et le dortoir. Chaque pièce ayant été construite à une époque différente, la visite des lieux devient un voyage historique extraordinaire.  est un passage obligé !

Plaza de toros

Visite de la Plaza de Toros de Pampelune

 

Vous avez sûrement gardé en mémoire cette image matinale des arènes de Pampelune, teintes en blanc et rouge en attendant l’arrivée de la course de taureaux de San Fermín. Vous pourrez voir des vidéos impressionnantes, des projections enveloppantes qui vous permettront de voir les taureaux de près, visiter les basse-cours, la chapelle ou les étables, et vous divertir avec le photocall ou faire des passes avec le capote sur le sol de l’arène.

Visite guidée à heures fixes prévues : 11h00, 12h00, 13h00 et l'après-midi 16h00, 17h00 et 18h00

Tarif unique 5 €


Olite

(N° 28378)

 

Paseo de Doña Leonor, 2

31390 OLITE

 

Latitude : (Nord) 42.48029° Longitude : (Ouest) -1.64721° 

Tarif : Gratuit

Type de borne : artisanale

Services :

 

Plein d'eau : >200 l

 

Autres informations :

Ouvert A l'année

10 emplacements

Durée maxi: 2 jour(s)

Tel: +34 948 74 01 75

 

SITE INTERNET


Château - palais d'Olite

Le château-palais d'Olite fut la résidence des rois de Navarre jusqu'à l'union du royaume avec la Castille, au XVIe siècle. Déclaré monument national en 1925. Aux XIIIe et XIVe siècles, il fut soumis à diverses transformations, mais les plus importantes se produisirent au temps du roi Charles III le Noble. La visite peut commencer par le Palacio Viejo ou ancien palais, qui héberge aujourd'hui un hôtel Parador de Turismo, l'église gothique Santa María et l'église romane San Pedro, qui possède un cloître et une tour gothique surmontée d'une flèche.

Église Santa María la Real

 

Cette église de style gothique se distingue par son impressionnant portail, une immense richesse iconographique. À l’intérieur, elle possède un grand retable Renaissance signé Pedro Aponte, surplombé d’un beau crucifix gothique. Les motifs sculpturaux de son portail datent du XVe siècle.

Eglise San Pedro Apóstol

Un clocher gothique tout en finesse, couronné par une élégante flèche et connu sous le nom de « Tour-aiguille », caractérise l’église San Pedro Apóstol d’Olite, qui se dresse à côté du Palais royal de la cité.

Ce bel édifice, dont la construction fut entreprise au XIIe siècle, conjugue harmonieusement les styles roman, gothique et baroque. Le cloître roman du milieu du XIIIe s., le Saint-Jacques gothique, un intéressant grand retable et, sur un sépulcre gothique, le bas-relief en albâtre polychrome représentant la Trinité, constituent les joyaux de la plus ancienne église de la ville.

L’église San Pedro préside la place du Fosal d’Olite, petite ville de la Zone Moyenne de Navarre qui offre l’un des ensembles monumentaux les plus remarquables de cette région. L’église, d’origine romane puis agrandie à l’époque baroque, est la plus ancienne de la cité. Son portail, son cloître et sa fine tour gothique méritent le détour.

Le Portail

Le portail roman, sobre et élégant, présente un arc rampant à six archivoltes lisses entre frises richement décorées de damiers et de rinceaux. A signaler les chapiteaux illustrés des combats de saint Georges contre le dragon et d’un centaure contre une harpie. Le tympan et le linteau sont des ajouts gothiques ; au tympan sont représentés saint Pierre, saint André et saint Jacques et, sur le linteau, des scènes de la vie de saint Pierre. La façade est complétée par une frise de feuillages et de scènes mythologiques ainsi que par une belle rosace.

Tour gothique

L’originale tour gothique de 52 mètres de haut attire le regard. Elle sert de plateforme à l’aiguille octogonale, du XIVe s., un modèle intéressant en son genre par le défi architectural qu’elle constitue et par la gracieuse courbure de ses arêtes. La tour-clocher était décorée de peintures murales gothiques du XIIIe s. aujourd’hui déposées au Musée de Navarre, à Pamplona, pour des raisons de sécurité et de conservation.

Le Cloître 

Adossé à l’édifice, du côté nord, s’ouvre un cloître exempt du milieu du XIIIe siècle sur plan carré. Il est formé d’arcades en plein cintre soutenues par des colonnes géminées. Sur ses chapiteaux, le visiteur distinguera clairement des formes végétales, des visages humains et des scènes de la Genèse centrées sur Adam et Ève.

À l’intérieur de l’église, de plan rectangulaire, la nef centrale et les collatéraux sont couverts de voûtes en croisée d’ogive et la croisée coiffée d’une coupole sur pendentifs. Les grandioses piliers gothiques, cruciformes, contribuent à accentuer l’impression monumentale transmise par l’église.

Le grand retable est une uvre baroque consacrée à saint Pierre, accompagnée par des toiles de Vicente Berdusán représentant les deux patrons de Navarre, saint Firmin et saint François-Xavier. La chapelle de la Vierge del Campanal, de facture proto-gothique, était décorée de peintures murales de la fin du XIIIe s., aujourd’hui visibles au Musée de Navarre, et considérées comme les ?uvres les plus remarquables de la peinture murale navarraise de l’époque.

L’église abrite également le sépulcre du notaire d’Olite, Enequo Pinel, qui en commanda la construction en 1432 au sculpteur préféré de Carlos III le Noble, Jean Lome de Tournay, le plus important artiste navarrais du XVe. Parmi ses chef-d’oeuvres, citons le sépulcre de Carlos III et de son épouse Léonore qui se trouve à la cathédrale de Pamplona.


Arguedas

(N° 23971)

 

Calle Val

31513 ARGUEDAS

 

Latitude : (Nord) 42.17356° Longitude : (Ouest) -1.59158°

 

Tarif : 2022

Eau : 2.00 €

Type de borne : eurosrelais

Services :

Campingcar8 M

 

Wifi gratuit : oui

Plein d'eau : 100 l

 

Autres informations :

Ouvert A l'année

16 emplacements

Durée maxi: 2 jour(s)

Moyen de payment : Jeton

Tel: +34 948 83 00 05

SITE INTERNET

 

Jetons disponibles dans les commerces

16 emplacements délimitées au sol sur gravier

Stationnement gratuit limité 48 h

Face aux falaises et aux anciennes habitations troglodytes, à côté du cimetière


Arguedas est la porte d'entrée des Bardenas Reales, un paysage désertique unique qui est presque un incontournable lorsque vous arrivez en Navarre. Elle dispose de nombreux services d'accueil et d'hébergement pour les visiteurs du Parc Naturel et est une ville heureuse et ouverte avec une vie sociale animée.

Vous pouvez visiter les "habitations troglodytes", les grottes dans lesquelles vivaient nombre de ses voisins aux XIXe et XXe siècles,

la belle église paroissiale de San Esteban avec son haut clocher ou grimper jusqu'aux ruines de ce qui était un puissant château à l'époque Les médias et depuis le balcon du Maure, contemplent la vue sur la ville et les rives de l'Èbre.

Arguedas est la porte d'entrée des Bardenas Reales, un paysage désertique unique qui est presque un incontournable lorsque vous arrivez en Navarre. Elle dispose de nombreux services d'accueil et d'hébergement pour les visiteurs du Parc Naturel et est une ville heureuse et ouverte avec une vie sociale animée. Vous pouvez visiter les "habitations troglodytes", les grottes dans lesquelles vivaient nombre de ses voisins aux XIXe et XXe siècles, la belle église paroissiale de San Esteban avec son haut clocher ou grimper jusqu'aux ruines de ce qui était un puissant château à l'époque Les médias et depuis le balcon du Maure, contemplent la vue sur la ville et les rives de l'Èbre. 

Désert de Bardenas

La réserve naturelle des Bardenas Reales. Souvent décrite pour la partie dite “Blanca”, ou autrement dit “ le désert espagnol à 2h de route de l’Espagne”, cette réserve naturelle c’est bien plus que juste un désert.

La réserve est divisée en 3 régions principales :

El plano ou “le plateau” : situé plus en altitude, c’est une terrasse alluviale qui abrite de nombreuses terres cultivables et où l’on trouve un lac de barrage assez impressionnant de par sa taille et de par sa couleur.

Bardenas blanca ou “le désert blanc” : situé au centre de la réserve naturelle, cette zone se subdivise elle-même en deux parties 1- La Blanca Baja et 2- La Blanca Alta. C’est la première partie qui est la plus connue, car elle abrite le circuit classique de visite. La Blanca Alta est également visitable, cependant, elle est fermée une partie de l’année (généralement de mars à septembre) car c’est la zone de nidification de nombreux rapaces, dont les fameux vautours fauves.

Plana de La Negra ou “les plaines” : on y retrouve de grandes plaines côtoyant des forêts de pins d’Alep et de chênes.

 

Parc Naturel des Bardenas Reales

Loin de vouloir vous inonder avec une multitude d'informations, laissez-nous vous en toucher en 2-3 mots : ça peut vous intéresser.

On accède généralement au Parc Naturel par le village d’Arguedas, même s'il existe d’autres passages secondaires. Au sein du parc, vous observerez trois zones différentes :

- El Plano, il s'agit d'un vaste plateau horizontal situé sur les zones nord et ouest, réservé aux cultures

- La Negra, sur le flanc sud, formée par un ensemble de reliefs horizontaux recouverts de pins et de buissons

- La Blanca, partie la plus basse du désert, située entre les deux autres, où l'érosion est la plus importante. C'est également de la zone préférée des touristes : visitée de tous et présente sur les photos, on y retrouve les formations les plus spectaculaires, comme celles de Castildetierra et Pisquerra, que vous avez probablement déjà vu dans un film.

Pourquoi ce parc en particulier ? C'est simple, il a plusieurs cordes à son arc :

Reconnue Réserve de la Biosphère par l'UNESCO, les Bardenas Reales sont un Parc Naturel de 42 5000 hectares.

Attendez-vous à visiter un vaste espace à l'écosystème riche et divers où le développement durable est le maître-mot.

La faune et la flore du site sont plus caractéristiques de la nature du continent africain que du nord de la Péninsule Ibérique, autrefois paradis des crocodiles et autres tortues.

Aujourd’hui, les buissons, les brousses, les marais salants et les terrains de sparte abritent aigles, vautours, hiboux, outardes, renards, chats sauvages, genettes, amphibiens et autres reptibles. Imaginez une oasis au milieu du désert... Mais à l'envers.

De nombreuses routes et chemins tissent le désert, parmi lesquels se trouve la Cañada Real de los Roncaleses, en provenance directe des Pyrénées, qui vous offre la possibilité de faire de la randonnée et du vélo dans un environnement à perte de vue.

Si vous êtes plutôt branché moteur, pas de soucis : démarrez votre voiture, quad, segway ou buggie pour ne faire qu'un avec le chemin balisé.


Sarragosse

AIRE (N° 31582)

 

Calle Poeta Luciano Gracia

50018 ZARAGOZA

 

Latitude : (Nord) 41.68324° Longitude : (Ouest) -0.89025° 

Tarif : Gratuit

Type de borne : plateforme

Services :

Transport En Commun

 

Plein d'eau : >200 l

 

Autres informations :

Ouvert A l'année

36 emplacements

Durée maxi: 3 jour(s)

Tel: +34 976 20 12 00

SITE INTERNET

CAMPING (N° 6729)

 

Calle San Juan Bautista de la Salle

50012 ZARAGOZA

Latitude : (Nord) 41.63799° Longitude : (Ouest) -0.94324° 

Tarif : 2022

Electricite : 5.85 €

Campingcar : 10 € à 12.75 €

Adulte : 5.10 € à 6.85 €

Enfant : 4.5 € à 6 €

Animal : 3 € à 4 €

Type de borne : plateforme

Services :

Transport En Commun

 

Electricité : 10 ampères, 24h, 105 prises

Wifi gratuit : oui

Plein d'eau : >200 l

 

Autres informations :

Ouvert A l'année

105 emplacements

Moyen de payment : CarteBancaire

Tel: +34 876 24 14 95

@MAIL

SITE INTERNET

 


La ville de Saragosse a plus de 2000 ans d'histoire. Connue pour sa colossale Basílica del Pilar, sa fondation romaine, sa diversité culturelle et la proximité de ses habitants.

Mais ceux qui la visitent découvrent bien plus dans ses rues. Saragosse possède deux cathédrales majestueuses, un palais islamique fortifié dans le centre de la ville, des vestiges monumentaux de la Cesaraugusta romaine, des maisons-palais de style Renaissance, des trésors uniques de l'œuvre de Francisco de Goya, des emblèmes de l'architecture moderne et l'une des scènes gastronomiques les plus diverses d'Espagne. 

À la croisée des chemins

Saragosse, capitale de l'Aragon, est la cinquième ville espagnole en nombre d'habitants. Située au carrefour d'autres grandes villes espagnoles, la capitale de l'Èbre s'impose comme une destination idéale pour un city break. Grâce à son aéroport international, sa gare de train à grande vitesse et son réseau routier, elle se trouve à 2-3 heures des principales destinations du nord et du centre de l'Espagne, ainsi que du sud de la France. 

Une destination de surprises

Saragosse est une destination où se sent tout de suite très facilement à l'aise. La proximité de ses habitants, l'accessibilité de ses espaces et la fraîcheur de son ciel bleu sont le meilleur cadre pour une ville telle, dotée d'un riche patrimoine et caractérisée par sa diversité culturelle.

Saragosse possède également un centre historique piéton avec des monuments, de grands espaces verts au caractère unique, des kilomètres de pistes cyclables, des transports urbains durables, une grande variété de places, de belvédères, de terrasses, de recoins, de surprises, de palais, de musées et d'églises. Et à cela s'ajoute l'ambiance chaleureuse de ses rues, la variété gastronomique de ses restaurants, ses tapas et sa vie nocturne.

Et une ville monumentale

Saragosse possède un riche patrimoine historique et monumental. Ses rues portent l'héritage de quatre cultures ancestrales. Sa principale attraction, la basilique de Notre-Dame du Pilar, symbole de la ville, est la deuxième cathédrale de Saragosse. À l'intérieur, on trouve de magnifiques œuvres de Francisco de Goya et la sculpture vénérée de la Virgen del Pilar. Lorsqu'on visite la basilique, il est primordial de monter à la tour de guet de San Francisco de Borja.

À quelques pas de là se trouve la cathédrale d'El Salvador, principal temple historique de la ville et référence de l'art mudéjar aragonais, déclarée site du patrimoine mondial par l'UNESCO. À l'intérieur, on trouve également l'une des meilleures collections de tapisseries flamandes des XV-XVIIe siècles.

Le magnifique Palacio de la Aljafería est également incontournable, une forteresse islamique du XIe siècle, construite comme palais de plaisance pour les rois de la taïfa de Saraqusta. Le palais, dont l'art mudéjar a été déclaré site du patrimoine mondial en 2001, continue de surprendre ses visiteurs par la beauté inattendue de son style arabe, dans un palais construit tant au nord de l'Espagne. 

Palais de l’Alfafería

Un palais arabe au cœur de Saragosse.

Il fut construit pour servir de lieu de loisirs. Mais il eut aussi une fonction défensive.

C'est un château-palais arabe du XIe siècle. Il conserve des vestiges de son enceinte fortifiée. Ce palais est de plan quadrangulaire, avec de grosses tours rondes, hormis l'une d'elle, connue sous le nom de Grosse tour du Troubadour (Torreón del Trovador) dont le plan est rectangulaire. Les pièces se répartissent autour d'un patio à ciel ouvert. Leurs plafonds à caissons et les ornementations en stuc en font tout leur charme. Il est actuellement le siège du Parlement d'Aragon.


Le palais de l’Aljafería a été une enceinte fortifiée, une résidence royale aragonaise, un siège et une prison de l’Inquisition, un palais pour les Rois Catholiques, une caserne et, depuis 1987, un resplendissant siège des Cortes d’Aragon.

C’était une résidence de loisirs pour les rois musulmans. Elle reflète la splendeur atteinte par le royaume taïfa à son apogée politique et culturel.

Il a été construit au XIe siècle comme palais de loisirs des rois musulmans qui régnaient le taïfa de Sarakusta. Dix siècles plus tard, ce palais de la joie qui avait rêvé le monarque musulman Al-Muqtadir continue d’être, avec l’Alhambra de Grenade et la Mosquée de Cordoue, un des joyaux artistiques de la présence musulmane au sud de l’Europe.

En 2001, l’UNESCO déclare Patrimoine de l’Humanité l’art mudéjar d’Aragon, en soulignant que le palais de l’Aljafería est l’un des monuments le plus représentatifs du mudéjar, qui est devenu le symbole de l’architecture civile aragonaise et, probablement, une des références obligées de l’histoire et la culture espagnoles.

En accédant au monument vous trouverez les belles arcatures du palais islamique, qui contrastent avec l’imposante présence de la tour du Troubadour, mais également le palais médiéval des Rois d’Aragon.

L’Aljafería a vécu plusieurs aléas, changements et périodes. Ils sont nombreux les aragonais qui se rappellent encore sa condition en tant que caserne au XXe siècle. Aujourd’hui, en revanche, c’est un bâtiment vivant et ouvert, un exemple culturel qui montre sa longue histoire et accueille parmi ses murs l’institution qui représente tous les aragonais : les Cortes de Aragón.

 

Réservation de billets online

 

Informations de base

Ouverture: de lundi à dimanche.

 Visites guidées: indispensable de réserver à l'avance.

Les heures de visite sont, du 1er avril au 31 octobre, du lundi au dimanche les suivantes:

Matin: de 10h 00 à 14h 00. Après - Midi: de 16h 30 à 20h 00.

Prix: gratuit.

Téléphone: 976 28 96 85 / 976 28 96 83

Temple baroque de la Vierge du Pilar

C'est un joyau de l'art baroque. Il fut construit entre le XVIIe et le XVIIIe siècle. A l'intérieur, il faut remarquer la Sainte-Chapelle, œuvre de Ventura Rodríguez, qui abrite l'image de la Vierge du Pilar.

Le grand retable en albâtre et le coro renaissance, sont également d'un grand intérêt. La basilique est classé Monument National. Avec la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, la basilique du Pilar est l'une des destinations spirituelles les plus importantes d'Espagne.

C’est aussi un centre artistique de tout premier ordre, rassemblant des œuvres de grande valeur et appartenant à différentes époques. Les fresques de Goya, dans le coreto (chœur) et la coupole « Regina Martyrum », sont dignes de mention.

La Seo ou cathédrale San Salvador

 

Le nombre et la variété de ses styles architecturaux reflètent les diverses transformations de ce monument.

Au Ier siècle av. J.-C., un temple se dressait déjà au même emplacement, appelé San Vicente à l’époque wisigothique. Une mosquée prit ensuite sa place. Mais c’est au XIIe siècle que le premier temple chrétien a été édifié sur les vestiges des constructions précédentes. On remarquera son orientation nord, et non est comme le voulait la tradition de l’époque, pour éviter de coïncider avec la direction des prières musulmanes vers La Mecque. Le temple a ensuite subi de nombreuses transformations. La Seo rassemble ainsi les styles gothique, mudéjar, Renaissance et baroque. La porte principale par exemple, datée du XVIIIe siècle, répond au style baroque. À l’intérieur, le trésor de la cathédrale, avec ses célèbres tapisseries, peut être visité.


La Seu d'Urgell

(N° 34194)

 

Avinguda del Camí Ral de Cerdanya

25700 la Seu d'Urgell

 

Latitude : (Nord) 42.358822° Longitude : (Est) 1.465465° 

Tarif : 2022

Forfait Service Et Plein Deau : 5 €

Forfait Emplacement Service Et Plein Deau Et Electricite : 11 €

Type de borne : plateforme

Services :

 

CAMPING CAR PARK

 

Informations Touristiques

Electricité : 8 ampères, 24h, 8 prises

Plein d'eau : >200 l

 

Autres informations :

Ouvert A l'année

29 emplacements

Durée maxi: 7 jour(s) ou plus

Moyen de payment : AutomatePayment

 

SITE INTERNET

 



Narbonne

(N° 30938)

 

Route de Gruissan

11100 NARBONNE

Latitude : (Nord) 43.1447° Longitude : (Est) 3.14531° 

Tarif : 2021

Electricite : 2.00 €

Emplacement : 10.00 €

Eau : 2.00 €

Taxe De Sejour Par Personne : 0.61 €

Type de borne : flotbleu

Services :

Campingcar8 M

Electricité : 10 ampères, 4h, 117 prises

Wifi gratuit : oui

Plein d'eau : 10 mn

 

Autres informations :

Ouvert A l'année

117 emplacements

Durée maxi: 7 jour(s) ou plus

Moyen de payment : CarteBancaire

Tel: +33 4 68 49 83 65

Tel: +33 6 77 28 50 96

@MAIL

SITE INTERNET

 

2 points de vidange



Alès