Projet

D' Alès à Sisteron

Lundi 21 - Mardi 22 Juin

84 - Carpentras

881 Avenue Pierre de Coubertin

Koawa Camping Lou Comtadou.

Camping Municipal petit mais confortable géré par une famille.

Bon traitement et tous les services, au meilleur prix: 16,75 € camping-car 2 adultes et 2 jeunes enfants, sans électricité.

Accès gratuit à la piscine municipale pendant tout le séjour.

Toutes les parcelles ont une prise de lumière et une prise d'eau, et sont confortables.

Presque toutes les parcelles avec de l'ombre.

Aire de jeux pour enfants et terrasse et bar pour prendre un verre ou un repas.

Très recommandable.

 

 

GPS : 44.044543, 5.054261

 

 

Nombre de place(s)

70

Prix des services : 3€

Prix du stationnement : 16,75€/24h

Ouverture/Fermeture :

30/03 al 31/10


D.4  – D.177.

Carpentras est située au coeur du Vaucluse, au pied du Mont Ventoux. Terre papale de 1229 à 1791, elle offre au regard du visiteur ses façades ocres pimpantes, ses ruelles fraîches, ses fontaines... C'est un lieu de villégiature privilégié pour qui veut savourer l'art de vivre comtadin !

Au coeur de la riche plaine agricole, Carpentras offre un terroir de qualité attesté par un marché hebdomadaire qui remonte à l'origine de la ville. La région toute entière est dévouée à la gastronomie et aux primeurs.

Les maraîchers cultivent la fraise, le melon... Le vignoble produit les vins AOC Côtes du Ventoux, et la truffe est mise à l'honneur lors du célèbre marché de la truffe de Carpentras qui a lieu tous les vendredis de fin novembre à début mars. Ne quittez pas la ville sans avoir goûté les spécialités sucrées: le berlingot et le fruit confit, préparés dans la pure tradition artisanale.

Carpentras, ville d'art et d'histoire

La ville doit l'essentiel de son originalité à son appartenance au Saint Siège, du 13ème au 18ème siècle. Son architecture s'inspire des modèles italiens et la présence des Juifs, protégés par les Papes, marque sa culture.

le circuit découverte piétonnier baptisé berlingot, en référence à la spécialité sucrée de la ville, jalonné de 21 lutrins en lave émaillée et vous permettra de découvrir le patrimoine de la ville.

  • la Synagogue la plus vieille de France (1367), toujours en activité, est un lieu empreint d'émotion qui témoigne de la civilisation judéo provençale passée et présente.
  • l'Hôtel-Dieu et sa pharmacopée du 18ème siècle conservée en l'état. Un grand chantier lui permettra d'accueillir bientôt le fonds de la bibliothèque Inguimbertine. Sa collection riche de 76000 volumes d’imprimés anciens et plus de 3000 manuscrits lui confère une renommée internationale.
  • l'ancien Palais Episcopal, devenu palais de justice.
  • l'Arc Romain, la Porte d'Orange, dernier vestige des remparts du 14ème siècle,
  • la Cathédrale Saint Siffrein, de style gothique méridional,
  • le passage Boyer recouvert d'une immense verrière, et ses boutiques.

Carpentras, terre de saveurs

le marché de Carpentras: classé marché d'exception pour son ambiance et la qualité de ses produits, le marché provençal envahit la ville le vendredi matin avec ses 350 forains, dans un kaléidoscope de couleurs, de senteurs florales et fruitées. De fin novembre à début mars, découvrez l'univers feutré du marché aux truffes qui sert de référence à toute la région.

la confiserie du Mont Ventoux : vous apprendrez tout sur la fabrication artisanale du berlingot, petit tétraèdre strié de blanc, aux multiples saveurs.


Mercredi 23 Juin

Le Barroux

Rue des écoles

Une aire gratuite sans eau mais avec WC, on peut visiter le château du Barroux. On peut prendre l'eau de la fontaine juste à côté de l'école pour dépanner.

 

GPS : 44.134899, 5.099900

Prix des services : Sans service

Prix du stationnement : gratuit

Un imposant château du XIIe siècle, doté de tours rondes, domine les maisons du village de Le Barroux.

Ce château est ouvert à la visite.

Buis les Baronnies

Parking


2 Chemin de sous ville

 

Ok pour camion et camping car haut

 

GPS : 44.273328, 5.274568

 

33 Allée des Platanes

 

Grand parking partagé à deux pas du centre ville

 

GPS : 44.277053, 5.277139

 


D546 – D. 108 D.108A – D546.

Buis-les-Baronnies est un village de la Drôme Provençale, situé en région Rhône-Alpes dans le Parc Naturel Régional des Baronnies Provençales.

La rivière de l'Ouvèze coule sur les bords de la rive droite et en point de mire le Mont Ventoux.

La légende affirme qu'Hannibal, le chef de guerre carthaginois, s'arrêta en ce lieu et fit boire ses éléphants à la fontaine du Buis.

Le nom de "Baronnies" date du Moyen-âge et provient de la réunion des baronnies locales de Mévouillon et de Montauban, dont le Buis fut la capitale. Les Baronnies furent rattachées au Dauphiné, lui même incorporé au Royaume de France en 1349.

Pendant la Révolution, la population rétive au nouveau pouvoir renvoya la curé constitutionnel. Le Buis perdit alors définitivement son statut de capitale administrative au profit de Nyons.

L'économie de Buis les Baronnies est concentrée autour de deux activités, agricole et touristique.

La commune est favorisée par sa situation géographique, implantée au cœur de prairies, d'oliveraies, de champs de lavande, de vergers, à  l'abri des grands vents de la Vallée du Rhône, les montagnes qui l'entourent la protègent. Toutes ces conditions réunis favorisent un climat et la croissance d'une flore méditerranéenne.

La spécialité du village est le tilleul depuis le milieu du XIXe siècle, chaque année une fête célèbre cette précieuse plante. De nombreux négociants et producteurs développèrent leurs activités autour du tilleuls ainsi que d'autres plantes médicinales et herbes aromatiques comme la sarriette, la sauge, le thym et la lavande.

Des petites industries et des marques renommées virent le jour comme « La Maison des Plantes de Buis » où depuis deux siècles, ils excellent dans une production locale et une gamme de produits de haute qualité : des huiles essentielles, des produits cosmétiques, alimentaires et une herboristerie.

Buis-les-Baronnies est doté d'un charme pittoresque, son patrimoine historique riche en témoigne avec un habitat rural et provençal.

La visite est incontournable, de nombreux édifices à découvrir comme

  • la Place du marché aux arcades du XIVe siècle,
  • le couvent des Dominicains,
  • le vieux pont roman sur l'Ouvèze,
  • le moulin à l'huile 
  • le jardin des senteurs.

Rosans


(N° 25775)

D25

05150 ROSANS

Latitude : (Nord) 44.393031°  Longitude : (Est) 5.474096° 

Tarif : gratuit

Autres informations :

Pour les services voir aire N°21550 de CCI sur la D994 en bas du village

A noter en face de l'aire de stationnement dans le jardin public il y a des toilettes sèches et un point d'eau en service toute l'année


D.949.

Lieux et monuments

Rosans a conservé son caractère féodal avec ses rues et ses impasses à arceaux.

Château de Lesdiguières.

La Tour carrée de Rosans, au centre du pays attire encore l'attention malgré les mutilations qui l'ont considérablement abaissée et détériorée. Construite avec des blocs de pierre taillés en diamant, ses murs ont quatre mètres d'épaisseur et chaque face regarde l'un des quatre points cardinaux de sorte que lorsque trois de ses côtés sont dans l'ombre, elle marque l'heure de midi.

Cette tour, appelée à tort « Tour Sarrasine » n'est pas un spécimen de l'architecture mauresque dans le Midi de la France. L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 1932

Chauvac laux Montaux

D.316 –D.116 – D.130 – D.30 -(à proximité d’Orpierre)  D.65 -Col de Perty – Col de la Chapelle – D.65A – D.65 – D 546. La Lavande alterne avec la forêt avant de prendre le dessus.

Le Chauvac est un ruisseau qui a sa source sur la commune de Roussieux, traverse celles de Chauvac et de Laux-Montaux, et se jette dans l'Eygues après dix kilomètres de parcours. En 1891,

il avait une largeur moyenne de huit mètres, une pente de 372 mètres, un débit ordinaire de 0,60 m3 et extraordinaire de six mètres cubes

Lieux et monuments

Chauvac

  • Vieille tour perchée
  • Serre de Châtelas, donjon rectangulaire dominant l'ancien castrum médiéval de Chauvac
  • Église rurale remaniée
  • Deux oratoires
  • Chapelle Saint-Georges, du xiiie siècle, dans le hameau de Laux

Laux-Montaux

  • Village ancien de Laux
  • Chapelle médiévale.

Orpierre


(N° 10770)

 

Flonsaine

Camping des Princes d'Orange ****

05700 ORPIERRE

Latitude : (Nord) 44.3111°  Longitude : (Est) 5.69622° 

Tarif : 2018

C-C, 2 personnes, électricité : 25 à 45 €

Taxe de séjour : 0,50 €
Services :

Piscines

Restaurant

Epicerie

Autres informations :

Ouvert du 30/03 au 4/11/2018

124 emplacements

Tel : +33(0)492 662 253

http://www.camping-orpierre.com


Blotti au pied de dents rocheuses, impressionnantes falaises verticales et situé sur la "route des princes d'Orange", Orpierre est un vrai village du Sud, avec sa placette ombragée de platanes et de tilleuls, occupée par des boulistes nonchalants, sur laquelle trône une jolie église à abside ronde.

Dans l'histoire, Orpierre fut successivement fief dauphinois, bourguignon, germanique et français (en 1713) : flâner dans ses fraîches ruelles, pavées et étroites (éviter les talons aiguilles !), vous semblera très agréable car vous ne manquerez pas d'admirer les restes d'un très beau patrimoine qui remonte au 16ème siècle.

Même s'il ne s'agit parfois que d'une façade Renaissance donnant sur le vide :

  • une imposante fontaine,
  • une prison seigneuriale,
  • un four "barral" où "chacun venait faire cuire son pain, moyennant taxes de fournages",
  • de vieilles portes
  • de belles proportions (17ème siècle),
  • de nombreux porches voutés et passages couverts…
  • Sans oublier la maison des Chalon-Arlay (1334-1530).

En empruntant tout simplement la Grand Rue, puis en traversant le "quartier des Manants", vous ferez un inoubliable voyage dans le temps...

Et même d'en haut, Orpierre ravit l'oeil, étalant ses toits de tuiles romaines avec, en arrière plan, les vertigineuses dents rocheuses.

Orpierre est incontournable pour les amoureux de vieilles pierres !


St Auban sur l'Ouvèze


Parking

Saint-Auban-sur-l'Ouvèze, Le Village

 

Parking accessible par la D546, en contre bas près du village très coquet de saint Aignan sur L'Ouveze.

Parking très plat et calme pour la nuit.

 

GPS : 44.288898, 5.417730

 

 

Nombre de place(s) 10

Prix des services : gratuit

Prix du stationnement : gratuit

Ouverture/Fermeture : Ouvert toute l'année


D.546. -

Village perché de la Haute-vallée de l’Ouvèze.

Fief des Montauban, possession des Adhémar au 14ème siècle, Saint-Auban n'est aujourd'hui qu'un tranquillissime petit village construit légèrement en hauteur, sur une plaine quadrillée de champs de lavandes et de haies de cyprès.

Un merveilleux paysage de Provence encadre ce “village producteur de tilleul" ; et c’est d’ailleurs sous les tilleuls que vous trouverez à vous garer, sur un tout petit parking où se dressent un monument aux morts et le Christ sur sa croix.

On voit qu'ici, rien n'est fait pour le tourisme : l'amateur d'authenticité sera ravi d’emprunter la "rue du château" bordée de maisons basses, en vieilles pierres, dont quelques granges à l'abandon.

Après avoir dépassé deux tours rondes, sans doute des restes de remparts, il trouvera sur son chemin une grosse église qui ne paie pas de mine... mais c'est en descendant quelques “calades” en pente qu'il découvrira les charmes cachés de Saint-Auban, les nuances brunes ou bleues lavande des volets, un passage voûté couvert à plafond en poutres de bois, une belle fontaine à l'ombre d’un tilleul centenaire...

Et partout, à demi enfouies sous les rosiers et tonnelles de vigne, de superbes maisons de pierre grise datant de la Renaissance, parfois en ruine, d’autres en cours de restauration.

Qui saura apprécier les beautés secrètes de Saint-Auban-sur-l'Ouvèze sera heureux : il aura à coeur d'y retaper une de ces vieilles granges historiques, tout en profitant de la vue dégagée sur le doux paysage et en respirant le bon air léger de ses collines boisées.

Et les géologues en herbe se pencheront sur un “mystère” encore inexpliqué : pourquoi les châtaigniers poussent-ils sur le sol siliceux de la colline avoisinante ?

A voir, à visiter :

  • Église (1870).
  • Fontaine "tête de cygnes".
  • Maisons Renaissance.
  • Vestiges de château.
  • Ancienne maison familiale des Comtes de Rioms.

Mévouillon


D.546.

Après le col d'Aulan sur la droite, se trouve Mévouillon, village coincé entre les montagnes de Buc et de Croc. La Commune se compose d'un chef-lieu : Gresse, puis des hameaux du Col, de la Farette et de Pelleret.

 

Dispersés aux trois extrémités de la commune, ils témoignent de l'éclatement d'un bourg aujourd'hui disparu.

Victime de sa puissance, la forteresse et l'ancien village des Mévouillon furent rasés en 1684 par arrêté de Richelieu.

De nos jours, ce petit village est réputée pour sa lavande bleue, et ses sites de parapente.

Séderon


D.542

Séderon est un bourg provençal modeste, qu'on traverse en voiture sans le voir, si ce n'est qu'on n'oublie pas son étrange situation, construit entre deux falaises rocheuses, car ici s'interpénètrent les reliefs alpins et méditerranéens.

D'origine médiévale, à l'origine bâti sur le rocher qui domine actuellement le village, Séderon fut, entre autres, le fief du fameux Raymond de Turenne qui, au 14ème siècle, ravagea Provence et Dauphiné pour une question d'héritage.

Dominé par les rochers de la Tour et du Crapon qui ferment la vallée par un étroit goulet laissant échapper la rivière Méouge,

Séderon est un passage naturel entre Provence et Dauphiné, et fut longtemps à ce titre un important centre de commerce.

Entouré de terres arides aux flancs de ses montagnes, le village est en été rafraîchi par la Méouge impétueuse, et resplendit au milieu des champs de lavande d'un bleu intense, des blés et genêts couleur or, des tilleuls qui embaument, sous un ciel intensément bleu.

Séderon devient en hiver une “petite Sibérie”, très ensoleillé mais avec des températures souvent rudes à cette altitude.

Parking

44.205941 - 5.536589


Sisteron


Camping

44 Chemin des Prés Hauts

Camping des Près Hauts à Sisteron

avec des grands emplacements limites par des petites haies, camping calme hors saison, ferme le 30 septembre, le prix hors saison est 15€20 sans électricité.

 

 

GPS : 44.214100, 5.936470

 

Prix des services : 2.99

Prix du stationnement : 15.20


Gorges de la Méouge

Classées réserve biologique, les gorges de la Méouge, situées près de Châteauneuf-de-Chabre, sont, en période estivale, un havre de fraîcheur pour les promeneurs amoureux de la nature et les amateurs de baignade. Au printemps ou après de fortes pluies, les eaux de la Méouge attirent également les kayakistes.

Au fil de la rivière, la balade permet, outre les multiples richesses naturelles de ce territoire protégé, d'admirer un pont médiéval à trois arches et les ruines d'un moulin.

Situées à 5 km au sud de Laragne, les gorges de la Méouge sont classées réserve biologique et représentent un véritable joyau pour le département. Désignées comme une Merveille des Hautes Alpes, les gorges de la Méouge sont baignées de chaleur et de lumière et sont un lieu réputé pour les baignades et promenades.

Gorges profondes et sinueuses entourant un torrent fougueux qui bondit en cascade, forme 
des tourbillons, des trous d'eau, des plages de galets polis, des réservoirs naturels…

Même les amoureux des vieilles pierres seront contents, en admirant un vieux pont roman à trois arches, encore en très bon état, ainsi que les vestiges d'un moulin qui fut emporté par une crue en 1901.

Les géologues en herbe admireront les énormes blocs de rochers formant de belles strates couleur ivoire. Les curieux liront avec profit les panneaux explicatifs de la faune et de la flore : vous êtes ici dans un site Natura 2000 regorgeant de plantes alpines, provençales, méditerranéennes, ibériques et même d'Afrique du Nord.