D'Alès au Cap Ferret

Lavardac

(N° 29940)

 

9 Laprade

47230 LAVARDAC

Latitude : (Nord) 44.18216° 

Longitude : (Est) 0.2957° 

Tarif : Gratuit

Type de borne : Autre

Services :


 

Aire de pique nique

Pêche

Poubelles

Autres informations :

Ouvert toute l'année

4 emplacements

Tel mairie : +33 553 974 151

https://albret-tourisme.com/toutes-les-offres/offre/1253-aire-de-camping-car-de-lavardac.html


Les origines de Lavardac se perdent dans la nuit des temps. La ville, située à l'orée de la forêt landaise, au confluent de la Gélise et de la Baïse est à égale distance de Toulouse et de Bordeaux. Du XVe au XVIIIe, centre d'entrepôt et de transit, plaque tournante entre le Bordelais, l'Armagnac et le Périgord : tout le commerce en gabarre passait par la Baïse. Les axes de communication ont toujours été le point fort de la ville. De nombreux vestiges disséminés dans la campagne attestent de l'existence d'une cité gallo-romaine. Il convient de découvrir le parc de la mairie avec ses arbres de légende, ses allées ombragées et son kiosque à musique.

Histoire

Lavardac est une bastide fondée vers 1256 par Alphonse de Poitiers. En 1841, Lavardac absorbe la commune voisine d'Estussan, sur la rive gauche de la Baïse.

Lieux et monuments

Place Centrale, où se situe un magnifique kiosque.

Monument aux morts de la Première Guerre mondiale, réalisé en 1922 par le sculpteur Daniel Bacqué.

Église Notre-Dame.

Église Saint-Pierre d’Estussan.

Temple protestant de Lavardac.

Maison à colombages dans le centre historique de Lavardac

 

Maison éclusière de Lavardac.

Grignols

Lieux et monuments

Château de Grignols, ancien château féodal au nord du bourg, à l'origine des xve-xvie siècles, restauré au xixe siècle : donjon carré, logis flanqué de tourelles, chapelle.

Halle reconstruite en béton et verre et en 1939. 

Le monument aux morts au début des allées Saint-Michel (sept. 2012).

La commune ne compte pas moins de six églises ;

du nord au sud :

  • église Notre-Dame-de-Sadirac, dans un écart au nord du territoire communal, en limite du département de Lot-et-Garonne, près de la route de Cocumont ;
  • église Saint-Michel-de-Campin, également au nord du territoire communal, en limite de la commune de Sigalens ;
  • église Saint-Martin-de-Campot, au nord-est, également en limite du département de Lot-et-Garonne, non loin de la route de Romestaing, sans clocher et quelque peu à l'abandon ;
  • église Saint-Loubert-de-l'Outrange, au centre du territoire communal, entre Cauvignac et Romestaing ;
  • église Saint-Jean-Baptiste-d'Auzac, en direction du nord-est depuis le bourg, en ruines et dont trois chapiteaux datant du xiie siècle ont été sauvegardés au Musée d'Aquitaine à Bordeaux.

Auros

Lieux et monuments

L'abbaye Sainte-Marie du Rivet,

nichée au cœur de la forêt, est une abbaye cistercienne qui a été classée monument historique par arrêté en 192628.

L'église Notre-Dame

date du xiiie siècle ; elle est remaniée en 1858 et 1878 par un architecte bordelais en style néogothique, mais conserve les murs gouttereaux de l'ancienne église paroissiale. Son chevet est plat ; elle comporte trois travées et deux chapelles latérales et une ancienne chapelle castrale des xiie et xve siècles où étaient inhumés les anciens barons d'Auros et abrite des stalles de l'ancienne abbaye du Rivet.

Au nord-ouest du village, sur une route menant à Brouqueyran, se trouve l'église Saint-Germain, ancienne église paroissiale qui date des xie et xiie siècles ; dévastée par les calvinistes en 1577, puis par les frondeurs au xviie siècle, le service religieux fut transféré dans la chapelle du château qui devint l'église paroissiale Notre-Dame ; l'église a été entièrement restaurée, en particulier les cloches refondues en 1887.

Bazas

(N° 5025)

 

Rue du 11 novembre 1918

Cours Gambetta

33430 BAZAS

Latitude : (Nord) 44.43389° 

Longitude : (Ouest) -0.21509° 

Tarif : Gratuit

Type de borne : RACLET

Services :




Autres informations :

Ouvert toute l'année

Stationnement interdit du lundi au vendredi

de 7 h à 19 h 30

L'eau est coupée en période de gel

Grand parking sur place bordée d'arbres

sol goudronné


Lieux et monuments

Le jardin du chapitre avec ses vestiges du xve siècle ;

Le jardin du Sultan et sa roseraie ;

La poterne de la Brèche et la porte du Gisquet ainsi que divers vestiges de l'enceinte de Bazas, rue de Pontac, rue Bragous, place de la Taillade et allée de Tourny qui ont été inscrits en tant que monuments historiques en 1994 ;

L'hôtel de ville qui a été inscrit monument historique en 1965 et son portique ;

La place de la République prolongée à l'est par la 

Cathédrale Saint-Jean-Baptiste.

Cet édifice de 83 mètres de long est classé monument historique depuis 1840 et inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO dans le cadre des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Elle a été édifiée aux xiiie et xive siècles sur le modèle des grandes cathédrales gothiques du nord de la France.

La cathédrale a été dévastée en grande partie par les Huguenots, mais les portails, le plus bel exemple statuaire de Gironde, ont été épargnés.

Le portail central est consacré au jugement dernier et à l'histoire de saint Jean-Baptiste. L'intérieur de l'édifice est remarquable par la perspective de la nef étroite et longue ;

Sur la place de la République également, au no 23, la maison dite de l'Astronome protégée par inscription en tant que monument historique en 1990 ;

Ancienne église Notre-Dame-du-Mercadil (ou Notre-Dame dou Mercadilh en gascon), datant des xiiie et xive siècles, dont certaines parties de façades ont été classées en 1923 à l'inventaire des monuments historiques et l'église inscrite dans sa totalité en 2008 ;

Ancien hospice Saint-Antoine, inscrit monument historique en 2003, qui abrite la plus grande et la plus complète apothicairerie de France ;

Maison, 12 rue Bragous.

Hôtel de Bourges

Palais de justice du xixe siècle dit aussi ancien présidial, faisant office de tribunal d'instance, fermé depuis le 1er janvier 2010 à la suite de la réforme de la carte judiciaire. Aujourd'hui le bâtiment du palais de justice abrite le bibliothèque-médiathèque de la ville, le Polyèdre. 

Hôtel de La Psalette, rue de la Taillade, construit au xvie siècle, maison noble de chanoines de la cathédrale où logeait la manécanterie de la cathédrale ; la particularité de ce bâtiment est d'avoir une fenêtre à meneau en angle à chaque étage visible depuis la rue ;

Couvent des Ursulines du xviie siècle ;

Hippodrome du xixe siècle ;

Une douzaine de maisons à colombages ;

Église Saint-Michel dans un lieu-dit au nord de la ville.

Villandraut

Lieux et monuments

Le château de Villandraut est classé monument historique depuis 1886.

Ancien pont ferroviaire construit par Gustave Eiffel.

L'actuelle église Saint-Martin, au cœur du village, est de style néo-gothique et a été construite vers 1850-1860.

Musée municipal.