D'Alès au Cap Ferret

Rodez

Flavin > Rodez : 10 KM


(N° 3387)

Rue de Salelles

12000 RODEZ

Latitude : (Nord) 44.35733°  Longitude : (Est) 2.59385° 

Tarif : Gratuit

Type de borne : Plateforme

Services :

 

Pas de service en période hivernale Proche de la rivière et d'un circuit pédestre

 

Ouvert toute l'année

6 emplacements délimités

Tél Office du Tourisme : +33 565 757 677

SITE INTERNET


Lieux et monuments

La plupart des édifices importants de la ville sont situés dans ce que l'on appelle le Vieux-Rodez. De plus, de nombreux édifices, maisons, places, lieux de cultes, châteaux sont inscrits et protégés par l'État.

Depuis le 3 février 2012, le piton ruthénois est classé parmi les « Grands Sites d'Occitanie ». Rodez a également reçu le label Villes et Pays d'art et d'histoire et une commission de pilotage prépare la candidature de Rodez pour une éventuelle inscription au Patrimoine mondial de l'UNESCO.

Édifices religieux

  • La cathédrale Notre-Dame de Rodez, place d'Armes, est le principal édifice religieux du département. Brûlée, endommagée au cours des siècles, la cathédrale de Rodez constitue un remarquable condensé des styles architecturaux du xiiie au xviie siècle : gothique, Renaissance et éléments de décoration intérieure baroques. Elle possède des dimensions imposantes ; la nef centrale, assez étroite, se développe sur 102 m de long et possède une élévation particulièrement gracieuse (30 mètres). L'édifice est doté d'un superbe clocher, véritable dentelle de pierre de grès rose, repérable de loin, dominant le sommet de la cité de ses 87 mètres, qui en fait le plus haut clocher plat de France. 400 marches sont à gravir pour accéder à la statue de la Vierge (situé en haut du clocher) et au magnifique panorama de la ville. La nuit, elle est illuminée de l'intérieur.
  • Palais épiscopal L'ancien palais épiscopal du xve siècle, se trouvait entre le transept de la cathédrale actuelle et le rempart de la ville. Paul-Louis-Philippe de Lezay de Lusignan est nommé évêque de Rodez en 1684. Il entreprend la construction du palais actuel dès son arrivée, elle se terminera en 1694. Le palais a été édifié dans le style Louis XIII avec un escalier rappelant celui du château de Fontainebleau.
  • L'Église Saint-Amans, rue de la Madeleine, fut bâtie au xiie siècle, elle fut entièrement reconstruite de 1758 à 1761 avec les matériaux récupérés de l'ancien édifice. L'extérieur est de style baroque mais l'intérieur a conservé la pureté du roman. La coupole fut décorée au xviiie siècle par Salinier. Des tapisseries du vie siècle ornent le chœur et représentent les miracles de saint Amans. On y conserve une pietà du xve siècle, une statue de la Trinité (xvie siècle) et un coffret reliquaire en émail de Limoges.
  • L'église du Sacré-Cœur, avenue Tarayre, dont la construction fut inspirée de l'Abbatiale Sainte-Foy de Conques avec des influences notables des grandes églises périgourdines.
  • L'ancien collège des Jésuites, place Foch, est un ensemble de bâtiments historiques constituant le lycée Foch. De ce collège subsistent une chapelle, un bâtiment et une fontaine, la fontaine de Vors de Denys Puech, placée contre le mur extérieur de la chapelle.
  • Le haras national de Rodez, rue Eugène Loup, a été installé de 1809 à 2017 dans cet ancien monastère construit par les chartreux au XVIe siècle.

Édifices civils

Hôtel de la préfecture

L'hôtel a été bâti dans la première moitié du xviiie siècle par François Le Normant d'Ayssènes, conseiller du roi et son receveur dans l'élection de Rodez. Il abrite aujourd’hui la préfecture de l'Aveyron. 

  • Hôtel de Bonald
  • Hôtel du Cheval Noir[
  • Hôtel Séguret
  • Maison d'Armagnac

Pont de Layoule

Château de Saint-Félix

Viaduc de la Gascarie

Ponts ferroviaires du xixe siècle, dont le Viaduc de la Gascarie.

Parcs et jardins

  • Jardin public du Foirail
  • Square François Fabié : ce petit square présente un point de vue très étendu sur toute la partie sud du pays ruthénois.
  • Rodez a été récompensée par trois fleurs155 du concours des villes et villages fleuris, la 1re ayant été décernée en 1996, et la 3e en 2007 ainsi que Rodez le label « Ville amie des enfants » par l'UNICEF.
  • Le Parc de loisirs de Combelles, situé sur la commune du Monastère, à quelques kilomètres du centre-ville est au cœur d’un parc de 120 hectares. C’est un lieu consacré aux activités de son centre équestre et de l’hébergement de son village-vacances.
  • Le parc de Vabre propose des activités pour les enfants avec des jeux de plein air.

Lavardac

(N° 29940)

 

9 Laprade

47230 LAVARDAC

Latitude : (Nord) 44.18216° 

Longitude : (Est) 0.2957° 

Tarif : Gratuit

Type de borne : Autre

Services :

 

Aire de pique nique

Pêche

Poubelles

Autres informations :

Ouvert toute l'année

4 emplacements

Tel mairie : +33 553 974 151

SITE INTERNET


Les origines de Lavardac se perdent dans la nuit des temps. La ville, située à l'orée de la forêt landaise, au confluent de la Gélise et de la Baïse est à égale distance de Toulouse et de Bordeaux. Du XVe au XVIIIe, centre d'entrepôt et de transit, plaque tournante entre le Bordelais, l'Armagnac et le Périgord : tout le commerce en gabarre passait par la Baïse. Les axes de communication ont toujours été le point fort de la ville. De nombreux vestiges disséminés dans la campagne attestent de l'existence d'une cité gallo-romaine. Il convient de découvrir le parc de la mairie avec ses arbres de légende, ses allées ombragées et son kiosque à musique.

Histoire

Lavardac est une bastide fondée vers 1256 par Alphonse de Poitiers. En 1841, Lavardac absorbe la commune voisine d'Estussan, sur la rive gauche de la Baïse.

Lieux et monuments

Place Centrale, où se situe un magnifique kiosque.

Monument aux morts de la Première Guerre mondiale, réalisé en 1922 par le sculpteur Daniel Bacqué.

Église Notre-Dame.

Église Saint-Pierre d’Estussan.

Temple protestant de Lavardac.

Maison à colombages dans le centre historique de Lavardac

 

Maison éclusière de Lavardac.

Nérac

Édifices religieux

  • Église Saint-Nicolas, place Saint-Nicolas.
  • Église Notre-Dame, place Saint-Marc .
  • Église Notre-Dame de Bréchan.
  • Église Saint-Jean-Baptiste d'Asquets.
  • Église Saint-Jean-Baptiste du Puy Fort Éguille.
  • Temple protestant de Nérac, allée d'albret, construit en 1858 d'après les plans de Victor Baltard.

Lieux et monuments

  • Mosaïques romaines de Nérac.
  • Ruines romaines de Nérac
  • Commanderie d'Argentens.
  • Ruines du vieux château de Nazareth au bout du parc de la Garenne.
  • Château de Nérac Le château-musée des Albret.
  • Maison des Conférences.
  • Pavillon des Bains du Roi.
  • Maison de Sully. (Maximilien de Béthune (duc de Sully))
  • Hôtel des Présidents.
  • Maison Fallières, 65 rue Gambetta
  • Maison Darlan, 59 rue Gambetta.
  • Hôtel du xviie siècle, 25 rue Puzoque.
  • Hôtel de Brazalem du xvie siècle, 22 rue Puzoque.
  • Centre Haussmann, 10 place Armand Fallières.
  • Pont-Vieux.
  • Pont Neuf.
  • Quais de la Baïse.
  • Promenade de la Garenne.
  • Fleurette de Nérac, statue de Daniel Campagne (1896, parc de la Garenne de Nérac).
  • Vieux Nérac.
  • île près du Pont Vieux.
  • Belvédère.
  • Monastère Sainte-Claire, fondé en 1358. La communauté de clarisses a été restaurée en 1935.
  • Couvent.
  • Rue Puzoque.
  • Mairie actuelle et la rue de l'ancienne Mairie.
  • Mairerie de Nérac, ancienne maison commune.
  • Gare terminus du Train touristique de l'Albret, ligne Nérac-Mézin57.
  • Statue d'Henri IV.
  • Statue en bronze du physicien Jacques de Romas, inventeur du principe du paratonnerre58.
  • Pont de Tauziète.
  • Établissement de Puy Fort Éguille.
  • Château de Lagrange-Monrepos.
  • Château de Hordesse.
  • Château de Douazan.
  • Château de Bournac.
  • Château de Seguinot
  • La salle des Conférences : salle où a été signée l'édit de Nérac en 1579.
  • Minoterie de Nérac, ancien moulin, quai de Lusignan.

 


Grignols

(N° 33219)

aire privée

Lotissement de Mutin Sud

33690 GRIGNOLS

Latitude : (Nord) 44.3834° Longitude : (Ouest) -0.0395° 

Tarif : 2021

Forfait Emplacement Service Et Plein D'eau Et Electricite : 10.00 €

Eau : 2.00 €

Type de borne : plateforme

Services :

Boulangerie Ou Depot - Restaurant

Randonnee - Supermarche - Commerces

Electricité : 16 ampères, 24h, 6 prises

Wifi gratuit : oui

Plein d'eau : 150 l

 

Ouvert A l'année

 

6 emplacements

Durée maxi: 7 jour(s) ou plus

Moyen de payment : Especes

aerg@orange.fr

Pour les vidanges de passage c'est gratuit 


Lieux et monuments

Château de Grignols, ancien château féodal au nord du bourg, à l'origine des xve-xvie siècles, restauré au xixe siècle : donjon carré, logis flanqué de tourelles, chapelle.

Halle reconstruite en béton et verre et en 1939. 

Le monument aux morts au début des allées Saint-Michel (sept. 2012).

La commune ne compte pas moins de six églises ;

du nord au sud :

  • église Notre-Dame-de-Sadirac, dans un écart au nord du territoire communal, en limite du département de Lot-et-Garonne, près de la route de Cocumont ;
  • église Saint-Michel-de-Campin, également au nord du territoire communal, en limite de la commune de Sigalens ;
  • église Saint-Martin-de-Campot, au nord-est, également en limite du département de Lot-et-Garonne, non loin de la route de Romestaing, sans clocher et quelque peu à l'abandon ;
  • église Saint-Loubert-de-l'Outrange, au centre du territoire communal, entre Cauvignac et Romestaing ;
  • église Saint-Jean-Baptiste-d'Auzac, en direction du nord-est depuis le bourg, en ruines et dont trois chapiteaux datant du xiie siècle ont été sauvegardés au Musée d'Aquitaine à Bordeaux.

Auros

Grignols - Auros : 15.7 km


Lieux et monuments

L'abbaye Sainte-Marie du Rivet,

nichée au cœur de la forêt, est une abbaye cistercienne qui a été classée monument historique par arrêté en 192628.

L'église Notre-Dame

date du xiiie siècle ; elle est remaniée en 1858 et 1878 par un architecte bordelais en style néogothique, mais conserve les murs gouttereaux de l'ancienne église paroissiale. Son chevet est plat ; elle comporte trois travées et deux chapelles latérales et une ancienne chapelle castrale des xiie et xve siècles où étaient inhumés les anciens barons d'Auros et abrite des stalles de l'ancienne abbaye du Rivet.

Au nord-ouest du village, sur une route menant à Brouqueyran, se trouve l'église Saint-Germain, ancienne église paroissiale qui date des xie et xiie siècles ; dévastée par les calvinistes en 1577, puis par les frondeurs au xviie siècle, le service religieux fut transféré dans la chapelle du château qui devint l'église paroissiale Notre-Dame ; l'église a été entièrement restaurée, en particulier les cloches refondues en 1887.

Bazas

Grignols - Bazas : 15.7 km


(N° 5025)

 

Rue du 11 novembre 1918

Cours Gambetta

33430 BAZAS

Latitude : (Nord) 44.43389° 

Longitude : (Ouest) -0.21509° 

Tarif : Gratuit

Type de borne : RACLET

Services :



Autres informations :

Ouvert toute l'année

Stationnement interdit du lundi au vendredi

de 7 h à 19 h 30

L'eau est coupée en période de gel

Grand parking sur place bordée d'arbres

sol goudronné


Lieux et monuments

Le jardin du chapitre avec ses vestiges du xve siècle ;

Le jardin du Sultan et sa roseraie ;

La poterne de la Brèche et la porte du Gisquet ainsi que divers vestiges de l'enceinte de Bazas, rue de Pontac, rue Bragous, place de la Taillade et allée de Tourny qui ont été inscrits en tant que monuments historiques en 1994 ;

L'hôtel de ville qui a été inscrit monument historique en 1965 et son portique ;

La place de la République prolongée à l'est par la 

Cathédrale Saint-Jean-Baptiste.

Cet édifice de 83 mètres de long est classé monument historique depuis 1840 et inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO dans le cadre des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Elle a été édifiée aux xiiie et xive siècles sur le modèle des grandes cathédrales gothiques du nord de la France.

La cathédrale a été dévastée en grande partie par les Huguenots, mais les portails, le plus bel exemple statuaire de Gironde, ont été épargnés.

Le portail central est consacré au jugement dernier et à l'histoire de saint Jean-Baptiste. L'intérieur de l'édifice est remarquable par la perspective de la nef étroite et longue ;

Sur la place de la République également, au no 23, la maison dite de l'Astronome protégée par inscription en tant que monument historique en 1990 ;

Ancienne église Notre-Dame-du-Mercadil (ou Notre-Dame dou Mercadilh en gascon), datant des xiiie et xive siècles, dont certaines parties de façades ont été classées en 1923 à l'inventaire des monuments historiques et l'église inscrite dans sa totalité en 2008 ;

Ancien hospice Saint-Antoine, inscrit monument historique en 2003, qui abrite la plus grande et la plus complète apothicairerie de France ;

Maison, 12 rue Bragous.

Hôtel de Bourges

Palais de justice du xixe siècle dit aussi ancien présidial, faisant office de tribunal d'instance, fermé depuis le 1er janvier 2010 à la suite de la réforme de la carte judiciaire. Aujourd'hui le bâtiment du palais de justice abrite le bibliothèque-médiathèque de la ville, le Polyèdre. 

Hôtel de La Psalette, rue de la Taillade, construit au xvie siècle, maison noble de chanoines de la cathédrale où logeait la manécanterie de la cathédrale ; la particularité de ce bâtiment est d'avoir une fenêtre à meneau en angle à chaque étage visible depuis la rue ;

Couvent des Ursulines du xviie siècle ;

Hippodrome du xixe siècle ;

Une douzaine de maisons à colombages ;

Église Saint-Michel dans un lieu-dit au nord de la ville.


Villandraut

Base nautique parking ? N 44.45940 W -0.36934

Lieux et monuments

Le château de Villandraut est classé monument historique depuis 1886.

Ancien pont ferroviaire construit par Gustave Eiffel.

L'actuelle église Saint-Martin, au cœur du village, est de style néo-gothique et a été construite vers 1850-1860.

Musée municipal.


Lège Cap ferret