Projet - Printemps 2020

Mardi 21 Avril

Marrakech - Cascades d'Ouzoud

195 km

3 h 05


Cascades d'Ouzoud

Camping n° 9 page 206

faites un détour pour aller voir les cascades d’Ouzoud considérées comme les plus belles du Maroc.


Le meilleur moment pour voir les cascades d’Ouzoud Cascades se situe entre la mi à la fin de l’après-midi. Souvent, des arcs en ciel apparaissent, ce qui rend les cascades encore plus remarquables et de fournir aux photographes des photos de qualité. 

Les cascades ont une chute de 100 mètres et sont uniques car ils ont une série de plongeons rares qui vont de large pour se réduire. 

La plupart des plongeons de chute d’eau vont étroite à large. Au fond de la goutte, il ya une magnifique piscine d’eau de rivière pour nager. La piscine parmi les cascades est rafraîchissante au milieu de la chaleur de l’été cependant, puisque les chutes peuvent être très froide apporter une veste légère. 

Une baignade rafraîchissante dans les cascades au cours de la mi-soirée ou sous la lune est encore plus magique.


Mercredi 22 - Jeudi 23 (Ramadan) Vendredi 24 Avril

Cascades d'Ouzoud - Meknès

320 km

5 h 40


Meknès

il n’y a plus de camping. En revanche, il est possible de passer la nuit sur certains parkings mais ils sont assez bruyants. Sinon, en prenant l’autoroute, à 5 km avant d’arriver à Fez, il y a le Diamant vert, complexe touristique avec camping.

Parking surveillé N 33.89069 W 5.56422

Parking surveillé N 33.89055 w 5.56606

MEKNÈS AU MAROC, L’UNE DES VILLES IMPÉRIALES DU ROYAUME

Meknès est l’une des villes impériales du Maroc. Située dans le nord du royaume, entre Fès et Rabat, cette ville mérite une visite ! Au moins pour le temps d’une journée, je vous recommande visiter Meknès lors de votre séjour au Maroc. En effet, les lieux d’intérêt à Meknès sont assez nombreux pour y passer une bonne journée 

Meknès (مكناس en arabe) fait partie des villes impériales du Maroc, au même titre que Rabat, Fès et Marrakech. La ville de Meknès se situe dans le nord du Maroc, entre Rabat et Fès.

La ville de Meknès a été fondée en 711 par une tribu amazighe (berbère) qui portait le nom de Meknassas, qui est donc à l’origine du nom de la ville.

Désormais, Meknès est la troisième plus grande ville du Maroc. Sa population est proche du million d’habitants.

Même si Meknès attire des visiteurs, comparée à des villes comme Fès ou Marrakech, elle est plutôt oubliée par les touristes. Pourtant, et nous le verrons ici, la ville ne manque pas de lieux d’intérêt touristique …  

La Médina De Meknès

 

Comme ailleurs au Maroc, à Meknès, la médina est un vrai labyrinthe de ruelles étroites. Un plaisir de s’y balader et contrairement aux villes plus touristiques du pays, on n’y est pas trop sollicité. D’ailleurs, dès lors que l’on quitte les 2/3 ruelles proches de la place Lahdim, on ne voit plus beaucoup de boutiques destinées aux touristes.

Pas de conseils particuliers pour profiter de la médina de Meknès. Ici comme ailleurs, il suffit de s’y perdre et de se balader sans but réel pour s’imprégner de l’ambiance de la vieille ville de Meknès

Madrassa Bou Inania De Meknès

 

C’est le lieu d’intérêt à ne pas rater dans la médina de Meknès. Si vous passez par d’autres villes du Maroc, vous aurez certainement la possibilité de voir d’autres médersas (école coranique).

Les médersas sont souvent très belles mais avouons le, il y a tout de même assez peu de différence …

Néanmoins, si vous comptez visiter Meknès, il faut aller voir la madrassa Bou Inania. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est possible de monter sur le toit de l’édifice. Depuis le toit, la vue sur la grande mosquée de Meknes est superbe !

Bab Mansour

Bab Mansour ou Bab Mansour el-Aleuj pour sa dénomination complète est l’une des portes de la ville de Meknès. C’est la porte (bab signifiant porte en arabe) qui marquait l’entrée du palais impérial.

Impressionnante, c’est aussi la plus grande porte du Maroc. Elle se situe juste en face de la place Lahdim, vous ne pourrez donc pas la rater lors de votre visite de Meknès. D’ailleurs, si vous rejoignez la médina de Meknès en taxi, il suffit de lui demander de vous déposer à Bab Mansour. C’est l’endroit le plus courant pour se faire déposer à proximité de la médina (zone piétonne).

Place Lahdim

 

La Place Lahdim se situe entre Bab Mansour et la médina de Meknès. C’est l’un de mes endroits préférés à Meknès.

Cette vaste place en bordure de la médina regroupe quelques restaurants et le marché couvert se trouve juste à côté (n’hésitez pas à y faire un tour, il se trouve juste derrière les restaurants de la place).

Dès la fin d’après-midi et pendant la soirée, la place Lahdim s’anime et devient une place Jemaa el Fna en miniature, sans les arnaques et dizaines de rabatteurs …

 

Si vous passez une nuit à Meknès, c’est ici qu’il faut passer la soirée ! Les restaurants de la place ne sont pas particulièrement remarquables mais on peut y manger pour pas cher et profiter de l’animation de la place Lahdim … Après une journée passée à visiter Meknès, profiter de l’animation de la plage Lahdim est un bon moment de détente.

Prison De Kara

La prison de Kara également orthographiée prison de Qara se trouve à proximité du mausolée de Moulay Ismaïl, derrière l’enceinte qui borde Bab Mansour. Elle est surnommée la prison des chrétiens.

Cette prison a été construite sous le règne de Moulay Ismaïl. On dit qu’elle pouvait abriter jusqu’à 40 000 prisonniers.

Cette visite n’est pas indispensable mais mérite tout de même le détour selon moi. Entrée payante à 10 Dh. Attention, les horaires de la prison sont parfois fluctuants … Elle est parfois fermée le midi.

Heri Es Souani Ou Greniers De Meknès

Les greniers de Meknès ou greniers de Moulai Ismaïl méritent également une visite. Ils sont un peu plus éloignés des autres lieux d’intérêt de Meknès. Néanmoins, si vous comptez visiter Meknès, sachez qu’il est assez simple de s’y rendre depuis la médina de Meknès. Soit à pied, soit avec un court trajet en petit taxi.

 

On y trouve un ancien grenier datant du XVIIIème siècle mais aussi les ruines de écuries de Moulai Ismaïl.

 

Juste en face se trouve le bassin Souani, un grand bassin d’eau. Les environs du bassin sont très fréquentés, surtout par les jeunes. Un endroit agréable pour se poser entre 2 visites à Meknès.

Mausolée De Moulay Ismaïl

 

 

 

 

 

Magnifique mausolée ! C’est mon endroit préféré à Meknès. Si vous comptez visiter Meknès, surtout ne ratez ce mausolée …

 

 

Chose plutôt rare au Maroc, tout le mausolée peut se visiter, y compris la salle où se trouve la tombe de Moulay Ismaïl et où les fidèles viennent prier ou se recueillir.


Samedi 25 - Dimanche 26 - Lundi 27 Avril

Meknès - Fèz

103 km

2 h 10


Volubilis

S’arrêter pour voir les ruines de Volubilis. Normalement, il est possible de passer la nuit sur le parking mais attention aux… aboiements des chiens.

 

L’un des symboles de Volubilis est l’arc de Caracalla. Cette arche plutôt bien conservée mesure 8 mètres de hauteur et plus de 20 mètres de longueur. Sa hauteur initiale était de 14 mètres !

Il faut également citer la porte de Tingis, le Decumanus maximus, la Basilique ou encore le Capitole. Ruines phares de la cité romaine, vous ne pourrez pas les manquer lors de votre visite de Volubilis.

Le site est assez étendu, il faut compter au minimum 2 heures pour visiter Volubilis.

Volubilis était l’une des plus grandes villes romaines d’Afrique. Le site est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Située à proximité de Moulay Idriss Zerhoun, les ruines de Volubilis sont les plus belles ruines romaines du Maroc. Elles figurent également parmi les principales ruines romaines en Afrique.

L’histoire de Volubilis représente parfaitement les multiples influences culturelles du Maroc. La ville porte les marques de plusieurs civilisations.

Volubilis a été fondée au IIIème siècle avant J-C. C’était alors la capitale de la Maurétanie. La Maurétanie était alors le territoire des berbères. Volubilis fut donc à la base une ville berbère.

La ville se développa rapidement lorsqu’elle fut contrôlée par les romains. A son apogée, Volubilis compte entre 10 000 et 20 000 habitants selon les historiens. La ville vivait essentiellement du commerce de l’huile d’olive. Les plaines qui avoisinent Volubilis restent d’ailleurs couvertes d’oliviers !

Volubilis sera abandonnée par les romains vers la fin du IIIème siècle après J-C. Elle fut ensuite habitée par une communauté chrétienne. Plus tard, à l’arrivée de l’Islam au Maroc, la ville sera musulmane et habitée jusqu’au XIème siècle.

La ville fut alors abandonnée et très bien conservée jusqu’au XVIIIème siècle, où un gros tremblement de terre endommagea sérieusement Volubilis.

A l’heure actuelle, Volubilis reste un site romain majeur et bien conservé.

Les ruines romaines de Volubilis sont très intéressantes à visiter car elles sont particulièrement bien conservées pour une ville datant de 2000 ans !

Après le tremblement de terre qui endommagea la cité non habitée de Volubilis, plusieurs objets et statues furent pillés ou exposés dans des musées. Des blocs de pierre ou de marbre furent utilisés pour des constructions dans les environs, voire même jusqu’à Meknès.

Néanmoins, le site de Volubilis reste digne d’intérêt. On y trouve de splendides mosaïques, de nombreuses colonnes sculptées, des pressoirs à huile mais aussi divers édifices que l’on retrouve dans la plupart des villes romaines.



Moulay Idriss Zerhoun

 

 

 

En allant à Volubilis, je vous recommande de prendre le temps de visiter Moulay Idriss Zerhoun.

Cette ville de 10 000 habitants environ.

 

Moulay Idriss Zerhoun est une ville spirituelle importante au Maroc car elle abrite le mausolée d’Idriss Ier également appelé Moulay Idriss. Il est le fondateur du royaume idrisside qui est considéré comme l’origine de la nation marocaine.

 

Moulay Idriss est également le fondateur de la ville de Fès.

 

Enfin, la petite ville de Moulay Idriss Zerhoun a été construite sur un piton rocheux. Les ruelles de la ville offrent des beaux points de vue sur le reste de la ville ou sur la vallée. Bref, une ville qui mérite d’être découverte !

Fès

  • au Diamant vert, n°4 page 173 vous pouvez commander un taxi pour visiter la médina, sinon, si vous y allez en camping-car. Garez vous sur la place Bab-Boujloud en haut de la médina, des guides vous proposeront leurs services. Ils sont pratiquement incontournables, vu la taille de la médina (attention aux faux guides!).
  • Parking gardé de la porte Bab Guissa (34.070294 - -4.976088) (2012)

Deuxième ville la plus peuplée du Maroc, Fès a été à plusieurs époques la capitale du pays. De par sa médina, qui est l’une des plus anciennes et l’une des plus grandes du monde, Fès attire tous les ans de nombreux touristes en quête d’authenticité et de culture. C’est parti pour découvrir ce qu’il y a à faire à Fès.

Jour 1 : Que voir à Fès ? La visite de la médina

Fès est réputée pour sa trépidante médina. Alors autant commencer la visite de Fès par une journée complète dans la médina. La médina de Fès est une ville dans la ville où vivent plus de 200 000 personnes et travaillent 55 000 artisans. Elle a été construite à la fin du VIIIème siècle et son état de conservation est très impressionnant. La médina de Fès se parcourt uniquement à pied. Les véhicules motorisées y sont interdits. On utilise des des ânes pour transporter les marchandises

La médersa Bou Inania et son minaret dans la médina

 

 

La visite de Fès débute par un lieu à ne pas manquer dans la médina qui est la médersa Bou Inania; une ancienne école coranique édifiée en 1355 qui a la particularité d’être pourvue d’un minaret. En fait, la médersa Bou Inania servait également de mosquée le vendredi. La médersa Bou Inania se trouve au Nord de la médina près de l’entrée Bab Boujloud et l’entrée coûte 10 MAD (0.9€).


la médersa Attarine

 

La visite de Fès se poursuit à travers la médina dans une deuxième médersa : Attarine. Plus ancienne que la médérsa Bou Inania, mais plus petite, la médersa Attarine est également très bien entretenue. Les murs revêtus de mosaïques, d’écritures et de plâtre sculpté sont magnifiques. La médersa Attarine se trouve au cœur de la médina juste à côté de la mosquée et université Qaraouiyine. La médersa Attarine est ouverte au public tous les jours de 8h à 17h et son entrée coûte 10 MAD (0.9€).


La mosquée et université Qaraouiyine

 

 

 

 

est le bâtiment le plus important de la médina de Fès. C’est un lieu de culte et d’enseignement. Il s’agit de la plus ancienne université au monde, encore en activité. Malheureusement, l’entrée dans la mosquée et université Qaraouiyine est interdite aux non-musulmanx. Il faut se contenter de quelques points de vue pour admirer ce bâtiment qui doit faire partie intégrante de votre visite de Fès.


Dans la médina, il y a également quelques musées dont le Musée Nejjarine dédié au bois, des hammams et bains publics et surtout de très nombreux artisans en tout genre. Chaque métier à son quartier ou son secteur, ainsi il y a un secteur pour la nourriture, pour les babouches, pour le bois, pour les poteries et même pour l’électronique. Il est très agréable de se promener dans ces différents secteurs pour découvrir l’artisanat local et pour acheter des souvenirs typiques et authentiques. Notre conseil : comme partout au Maroc, il ne faut pas oublier de toujours marchander les prix.


Puis, la tannerie Chouara

S’il y a bien un lieu qu’il ne faut pas manquer dans votre visite de la médina de Fès, c’est la tannerie Chouara, la plus intéressante des 3 tanneries de Fès et la plus ancienne (elle date du moyen âge). Pour visiter la tannerie, il y a 2 choses à faire : aller au cœur des bassins de tannage et prendre de la hauteur sur la tannerie.

Pour aller au cœur de la tannerie, il est nécessaire (bien que non obligatoire normalement) de payer un droit d’entrée à un « gardien » afin de pouvoir circuler et prendre des photos dans la tannerie. Un bon prix est 10-15 MAD (0.9€). Ne vous laissez pas impressionner par les rabatteurs et allez directement à l’entrée de la tannerie 


sinon vous risquez de devoir payer bien plus. Gardez à l’esprit que vous êtes sur un lieu de travail alors ne commencez pas à déranger les travailleurs et surtout faites attention car ça glisse, c’est sale et parfois ça ne sent pas très bon :).

Depuis les différentes terrasses donnant sur la tannerie, on se rend compte de la grandeur du lieu. Et on distingue aisément les différents cycles du travail du cuir : lavage, teinture, séchage. Là encore pour monter sur les terrasses, c’est (normalement) gratuit; au pire on vous demandera de regarder quelques produits. La visite de la tannerie Chouara est un des incontournables à Fès !


Jour 2 : Que faire à Fès ? Découvrir une valeur sûre de Fès : ses artisans !

Pour commencer cette deuxième journée de visite de  Fès, direction l’un des quartiers les plus authentiques et les plus bruyants de la médina : le quartier des dinandiers.

D’abord, le quartier des dinandiers

Organisé autour de la place Seffarine (à 2 pas de la tannerie Chouara), de nombreux artisans travaillent le cuivre, l’étain ou encore le fer-blanc. Les dinandiers et chaudronniers sont regroupés autour de cette place et dans les rues adjacentes. N’hésitez pas à admirer le travail de ces artisans qui pour certains martèlent d’énormes chaudrons dans la rue.

Des poteries marocaines bleu de Fès

En continuant à descendre vers le Sud de la médina, se trouve le quartier des Potiers. Le souk des Potiers est l’un des souks les plus actifs de la médina. Les poteries de Fès sont réputées pour faire partie des plus belles céramiques du Maroc. On les reconnait grâce à leur bleu de Fès, un bleu particulier dont la recette est tenue secrète. Les poteries faites à la main sont un beau souvenir à ramener de ce séjour à Fès.

Près du quartier des potiers, se trouve le quartier des bouchers puis celui de l’électronique. C’est d’ailleurs dans le quartier de l’électronique que nous avons eu le plus de mal à avancer. Dans la ruelle des revendeurs de téléphone portable, on se serait cru un jour de braderie de Lille. C’est pour dire !


Ensuite, le palais al-Glaoui

La médina de Fès abrite quelques personnalités connues comme Abdou le gardien du palais al-Glaoui et le descendant d’une famille berbère. Le palais al-Glaoui est une magnifique demeure construite au début du XIX siècle ouverte au public (25 MAD / 2€). Le palais est réparti en 17 maisons, il y a deux grands jardins, de nombreuses fontaines, un cimetière, deux hammams, un moulin à huile et une école coranique. Malheureusement, la famille d’Adbou n’a pas les moyens de rénover ce palais et certaines pièces sont vraiment très abimées. Abdou est un artiste peintre réputé, il expose régulièrement ses tableaux hors du Maroc. Il sera d’ailleurs à l’honneur d’une exposition à l’institut du monde arabe à Paris.


Jour 3 : Que visiter à Fès ? Sortir de la médina

Pour ce dernier jour de visite de Fès, direction l’extérieur de la médina avec le palais royal, le quartier juif, les tombeaux Mérinides, le jardin Jnane sbil et la partie moderne de Fès.

Le palais royal de Fès

Le palais royal de Fès (Dar el Makhzen) est l’un des symboles de la ville et même du Maroc. Il a d’ailleurs été à la une du Lonely Planet Maroc 2014 c’est pour dire ;). A l’intérieur du palais royal, se trouvent des palais, des places d’armes, une mosquée, une médersa et des jardins. Mais impossible d’y entrer :il faut se « contenter » de la façade extérieur de la porte principale. Le palais royal est situé sur la place des Alaouites à 15-20 minutes de marche de la médina dans le quartier el Jedid.

Juste à côté du palais royal, vous visiterez l’ancien quartier juif (Mellah) qui abrite la Synagogue Ibn Danan, de


nombreux magasins et des maisons à l’architecture particulière. Ce quartier assez peu touristique, permet de découvrir une très belle architecture, différente du reste des quartiers de la ville. Le cimetière juif (hors du quartier juif) mérite également un coup d’œil pour ses tombes éclatantes de blancheur (entrée 10 MAD / 0.89€).

Puis, les tombeaux Mérinides

Prenons ensuite de la hauteur sur la ville, en rejoignant en taxi les tombeaux Mérinides. Les tombeaux Mérinides ont été construits au XIVème siècle et ont depuis été pas mal abîmés, il ne reste plus grand chose. Ils sont situés sur une colline au nord de la médina qui surplombe Fès. Depuis les tombeaux Mérinides, la vue sur quasiment toute la ville est superbe. Le dimanche, les habitants aiment y venir pour faire du sport, jouer ou encore se reposer.  Pour y aller,  je vous conseille le taxi, bien qu’il soit possible d’y aller à pied depuis la médina, et de négocier dès le départ un tarif aller/retour. Bon plan : sachez qu’aux pieds des tombeaux Mérinides les taxis sont rares, mieux vaut prévoir dès votre départ de Fès. De mémoire, nous avons payé 80 MAD (7.50€) pour 5 personnes.


Le jardin Jnane sbil

A deux pas de la porte Nord de la médina (Bab Boujloud), entrez dans l’un des jardins publics les plus beaux de la ville : le jardin Jnane sbil. Cet espace vert est le plus ancien jardin public de la ville. Il est très agréable de se balader dans le jardin Jnane sbil surtout autour du lac et des fontaines.

La partie moderne de Fès appelée aussi « nouvelle ville » n’a pas énormément d’intérêt pour nous les touristes. Cette partie de la ville ressemble à n’importe quelle ville classique avec son grand centre commercial (Borj Fez), ses enseignes occidentales (Burger King, Mac Do, Europcar, Ibis…), ses banques et sa belle gare ferroviaire.


Ensuite, la visite guidée dans la Médina de Fès

Si vous souhaitez découvrir la Médina de Fès avec un guide, je vous conseille de passer par le site Get Your Guide et de réserver votre visite avant d’arriver à Fès. Avec l’activité Médina de Fès : visite guidée de quatre heures, vous découvrirez la médina (les tanneries, la médersa Bou Inania, le musée Nejjarine et plus encore) accompagné d’un guide local professionnel. De plus, il viendra vous chercher (et vous ramenez) à votre hôtel ou riad. Vous n’aurez alors qu’à vous laisser guider et à admirer la médina.


Mardi 28 Avril

Fèz - Chefchaouen

196 km

3 h 38


Chefchaouen

la ville bleue: allez directement au camping Municipal Azilan n°4 page 103. Pour se rendre en ville, prendre un taxi, sinon descendre à pied en traversant le cimetière. Il semble que cela ne soit plus le cas mais, avant, ce chemin n’était pas recommandé. Baladez-vous dans la ville aux murs blancs et aux boiseries bleues. Nous sommes dans le rif. Dans cette très belle ville, ainsi que sur les routes, il n’y a plus de vendeurs de kif venant vous harceler.

La quasi-totalité des points d’intérêts de Chefchaouen, aussi appelée Chaouen, se situent dans la médina.

La médina est assez petite et les ruelles sont très belles, colorées et agréables pour se balader. On est très loin des médinas surchargées de Marrakech ou Fès. Ici, on peut se balader calmement, à son rythme sans devoir esquiver mobylettes ou ânes chargés de peaux!

Vous aurez donc la possibilité d’emprunter la plupart des rues de la médina de Chefchaouen.

En points clés à ne pas rater, je placerai en tête de liste la principale place de la médina, la place Uta el-Hammam. Véritable coeur de la médina, c’est un point de rendez-vous, un lieu de discussion et l’endroit où se poser dans la médina grâce aux très nombreux cafés.

Sur cette place, on retrouve la grande mosquée de la ville et la kasbah que l’on peut visiter. Les jardins de la kasbah sont très agréables. Lorsque l’on souhaiter visiter Chefchaouen, c’est un peu un passage obligatoire !

Au nord est, en bordure de la médina, on trouve la source Ras el Ma et l’on peut voir des femmes en train de laver leur linge, à l’ancienne. Coin très calme, apaisant et avec un petit café bien sympa, au bord de l’eau!

Enfin, chaque recoin de la médina offre une vue magique sur les ruelles de la ville ou sur les montagnes à qui entourent la médina. Visiter Chefchaouen c’est aussi prendre son temps et s’imprégner du mode de vie des habitants de Chefchaouen, bien différent du rythme effréné des grandes villes du Maroc ! Comme pour toutes les médinas du Maroc, visiter Chefchaouen c’est avant tout se perdre dans les ruelles de la ville et se balader sans but précis. Juste ouvrir les yeux et attendre les rencontres.

Le restaurant Al Mokhtar. C’est une sorte de cantine. Le cadre n’est pas top mais on y mange très bien et pour presque rien! Le restaurant est situé en dehors de la médina mais accessible à pied en moins de 5 minutes!

 

Le second, le restaurant Casa Hassan, situé dans la médina cette fois! Le cadre est bien plus agréable mais les tarifs sont plus élevés. C’est un restaurant assez classique au Maroc, destiné aux touristes mais où l’on mange très bien. Vous y trouverez les grands classiques de la cuisine marocaine, notamment avec un menu harira / couscous ou tajine / fruits ou pâtisseries. Une excellente adresse à Chefchaouen.

 

Enfin, pour boire un verre et faire une petite pause, n’hésitez pas à vous poser en terrasse d’un des nombreux cafés de la place Uta el-Hammam, véritable coeur de la médina de Chefchaouen. L’endroit idéal pour siroter un bon thé à la menthe ou un petite verre de Hawaï en observant l’activité de cette place.


Mercredi 29 Avril

Chefchaouen - Tanger

127 km

2 h 47


Tétouan, « La colombe blanche »

Avant de reprendre le bateau à Tanger Med ou à Ceuta, vous pouvez vous arrêter au camping Al Boustane

Parking Bab Tout gardé jour et nuit 35°34.350  05°22.450 page 100

Accrochée aux flancs du jebel Dersa, cette belle cité arabo-andalouse domine la vallée fertile de l’oued Martil. Derrière ses imposants remparts, Tétouan abrite une grande médina clairsemée de terrasses et jardins au charme simple. Le dédale de ses ruelles sinueuses contraste à merveille avec l’architecture hispano-mauresque de la ville-nouvelle. Fière de son histoire et de son artisanat florissant, la cité blanche mérite que l’on s’y attarde.

Visiter la médina de Tétouan

Commencez la promenade par la Place Hassan II, sur laquelle trône l’ancien palais du khalifat de Tétouan (Dar El Makhzen). Cette immense esplanade est la plus animée de la ville.

Les souks sont à deux pas : prenez la rue Mexuar et enfoncez-vous dans la médina. On s’égare avec plaisir au fil des ruelles et des arcades, dans une atmosphère mystérieuse et envoûtante. Vous vous repèrerez facilement dans les souks, chaque rue est consacrée à une activité artisanale ou commerciale particulière : dinandiers, ébénistes, nattiers, artisans du cuir ou marchands d’épices… Découvrez tous les secrets du savoir-faire rifain !

Près de la Place Hassan II, prenez le temps de découvrir le Mellah de Tétouan : ce vieux quartier juif abrite plusieurs boutiques traditionnelles. Parcourant les ruelles étroites vous observerez de belles façades, portes et fenêtres ornées de céramiques colorées et d’élégantes ferronneries. (Depuis la Place Hassan II prenez la rue de la Luneta).

Un artisanat florissant

  • Amateurs d’art et d’esthétique, ne manquez surtout pas la visite de l’école artisanale de Tétouan. Différents métiers y sont enseignés, notamment le travail du cuir, du bois, de la céramique, du tissu et de la laine. Familiarisez-vous avec l’artisanat de la région, vous saurez alors exactement quoi ramener dans vos valises ! (Depuis la place Hassan II, prenez la rue Ach Ahmed Torrès et continuez tout droit jusqu’à la porte Est de la médina, Bab el Okla).

L’architecture coloniale espagnole à Tétouan

Au cœur de la ville-nouvelle, laissez-vous surprendre par ces balcons imposants, ces fenêtres et ces portes démesurées serties de fer forgé : tout rappelle aux yeux du voyageur les couleurs de l’Andalousie. Bâti sur la montagne pelée, ce quartier offre un beau panorama sur la montagne et sur les contreforts du Rif.

  • L’avenue Mohammed V, qui relie la Place Hassan II à celle de Moulay Idriss, est bordée d’édifices surprenants : les façades colorées et les loggias, qui datent du début XXème, témoignent avec élégance du passé espagnol de Tétouan. Une promenade très agréable, qui vous conduira jusqu’à la superbe mosquée Hassan II.
  • Le musée archéologique est à visiter absolument : il recèle tous les secrets du nord-ouest marocain de la Préhistoire jusqu’au XVIIème siècle. Les galeries consacrées à l’Antiquité romaine, aux Phéniciens et à la civilisation punique sont particulièrement intéressantes. (Près de la Place Al Jalal et de l’avenue Mohamed V)
  • Promenades et excursions à Tétouan

Ne manquez pas les ruines de la cité antique de Tamuda : le peuplement et le développement commercial de la région remonte à l’ère phénico-punique (IIIème siècle av. J-C). Le site connaissait une grande prospérité.

Les plages du croissant rifain : entre Tétouan et Ceuta, détendez-vous sur les sites balnéaires de Martil,

Tanger

Tanger est une ville économique et touristique du Maroc, voisine de Ceuta, petite enclave espagnole et à 45 minutes en bateau par le détroit de Gibraltar de l’Espagne.

Tanger fut par le passé une capitale culturelle pour un grand nombre d’artistes.

Beaucoup d’investisseurs viennent de l’Europe sur Tanger et maintenant les chinois aussi investissent sur cette région.

La Kasbah

 

La Kasbah représente l’un des plus importants attraits de Tanger. Elle a été construite sur les hauteurs de la ville de Tanger, avec des remparts datant du 13ème siècle.

La kasbah possède des anciens palais dont le plus important "Dar el Makhzen".

la Kasbah vous propose de découvrir ses ruelles traditionnelles, que les photographes apprécierons.

La Kasbah offres une vu magnifique sur le port de Tanger et la ville, par beau temps vous apercevrez l’Espagne.

La médina

Tanger possède une médina contenu par les murs d'une forteresse portugaise du 15ème siècle, bien que la plupart des bâtiments soient en fait relativement jeunes pour une médina marocaine.

 

Les rues étroites et sinueuses sont bordées de maisons de styles variés de jolies maisons avec des portes colorées typiques et décorées.

 

Il existe également de nombreux centres commerciaux et le souk traditionnel marocain.

La café Hafa

 

Ce café est l'un des lieux mythiques de la ville de Tanger. Construit sur une falaise, le café HAFA vous offre une vuesplendide sur l'océan et l’Espagne.

 

Il fut longtemps le lieu adulé des peintres, des écrivains et des stars de la musique.

 

Aujourd’hui Il attire une jeunesse populaire avide de rêves et de liberté, en prenant un thé à la menthe.

Le jardin de la Mendoubia

 

Le Jardin de la Mendoubia est un des nombreux espaces vert que possède la ville de Tanger.

 

Des arbres centenaires, les figuiers et les palmiers côtoient les canons - des armes du XVIIème siècle désormais uniquement décoratifs.

 

Le Jardin de la Mendoubia est un lieu magique pour une petite balade pour faire son jogging, ou pour lire un livre en paix.

La place de France

 

Toujours animée, la Place de France est un lieu incontournable de Tanger.

 

C’est un immense jardin avec un bâtiment qui vous fera peut-être oublier que vous êtes en plein centre-ville.

 

Cette place regroupe le consulat français, des banques, des boutiques, et des cafés renommés tels que le Grand Café de Paris connu pour avoir été fréquenté par des artistes du monde entier.

La corniche

Un paysage d'une grande beauté entre deux mers et deux continents, une ville antique et magique.

 

La corniche, s'étend de la crique de Merkala, à côté de la vieille montagne, jusqu'au cap Malabata, où se termine la baie de Tanger où la mer Méditerranée commence avec son mélange de forêts, de falaises et de plages de sable fin.

 

La Corniche est l'endroit idéal pour savourer la cuisine des nombreux restaurants sur plus de cinq kilomètres de long.

Les grottes d'Hercule

un site archéologique rempli de mystère, font certainement partie des endroits les plus beaux et le plus énigmatiques du Maroc, beaucoup d’histoire romancé sur ce lieux.

Il s'agit de grottes naturelles calcaires ouvertes sur la mer, dans lesquelles cette dernière pénètre à marée haute., vous pourrez y faire des photos superbes.

A l'intérieur de ces grottes, un couloir principal conduit vers plusieurs salles. Des ouvertures aux formes caractéristiques se découpent dans les parois et permettent d'apercevoir l'océan.

les grottes d'Hercule sont un haut-lieu touristique du Maroc, c'est parce que le site renferme les traces d'une occupation préhistorique ainsi qu'un mystère archéologique, un lieu à voir absolument si vous passez par Tanger !

La grande Mosquée

 

 

Vers le Souk Dakhel.Dans la rue de la marine, la grande mosquée s'inscrit dans la tradition architecturale des mosquées alaouites.

 

Le minaret à décor de faïence verte avec motifs géométriques complète l’ensemble. La porte monumentale est décorée d’entrelacs, de mosaïque et de faïences.La cour (Sahn) est bordée de part et d'autre de deux nefs.


Ferry

Jeudi 30 Avril 2020

20 : 30

Tanger


Samedi 2 Mai 2020

17 : 00

Sète