Projet - Printemps 2020

Jeudi 9 - Vendredi 10 - Samedi 11 - Dimanche 12 Avril

Zagora - Hassi Labied

308 km

4 h 10


Rissani

voir la palmeraie et faire les courses. On trouve peu de commerces à Merzouga. Tandis qu'à Rissani, le marché est ouvert tous les jours.

 

RISSANI    الريصاني

Ville de 21 000 habitants située dans une importante palmeraie au centre de Tafilalet, à 17 km au sud d’Erfoud, dans les vallées de Ziz et de Rheris.

Centre agricole avec production de fruits et de dattes, en train de devenir, avec Erfoud et Merzouga, un centre de tourisme d’aventure et de désert.

Bien desservi par les bus et les taxis avec le reste du Maroc et Merzouga.

C’était l’une des bases des anciennes caravanes qui traversaient le Sahara vers Tombouctou.

La Ville

A l’entrée se trouvent les ruines d’adobe de l’ancienne Sjilmassa, fondée au VIIe siècle, qui faisait partie des routes des caravanes vers le Mali, le Niger et le Ghana, reconstruites par Muley Ismail. Elle a été détruite par les tribus berbères de l’Ait Atta.

Entourant les ruines, par une promenade, nous arrivons à l’entrée de la ville, joliment décorée avec une porte monumentale.

Lieu de naissance de l’actuelle dynastie Alaoui, on vénère la tombe visitable de son fondateur Moulay le Chérif, située dans une grande place, à sa droite, le Ksar Aber, forteresse du XIXe siècle.

Avec une porte monumentale en céramique verte et couronnée d’un dôme, on trouve dans la salle la tombe du grand Moulay le Chérif, premier fondateur de la dynastie alaouite.

L’enceinte sacrée contient un grand jardin, une cour et une mosquée pittoresque. Chaque année, la ville sainte de Rissani et le mausolée Mi Ali Cherif attirent de nombreux visiteurs nationaux en pèlerinage.

Ksars

A 1 km à droite de la zaouïa, on trouve le Ksar Oulad Abdlhalim, de l’an 1900, anciennement appelé « l’Alhambra du Tafilat », en ruines.

C’est le siège du Centre d’études et de recherches alaouites pour l’étude de l’histoire et du patrimoine du Maroc sous le règne de cette dynastie « (XVIIe siècle à nos jours).

Il y a un musée ethnique dans la Kasbah El Fida restaurée, à environ 4 km au nord-est de la ville. Il date du règne du Sultan Mulay Ismail et fût la résidence du calife de Tafilalet jusqu’en 1965.

Dans la ville, les souks sont nombreux les jeudis, dimanches et mardis.

Nous vous recommandons la Kasbah d’Abou Am et son souk animé, où vous pouvez trouver les délicieuses dattes, de l’artisanat de la région, des bijoux du sud, des objets rustiques, des mouchoirs brodés et une grande variété de fossiles.

La musique Malhun est originaire de la région du Tafilalet, elle naît dans les médinas des villes impériales, dans l’environnement des guildes d’artisans. Poétique au possible, elle chante les plus hautes valeurs humaines et l’amour, tout en évoquant le Prophète.

 

ALENTOURS DE RISSANI

Dans les environs il y a beaucoup de kasbahs d’argile, un reflet du mode de vie des habitants de cette région, qui ont maintenu une lutte continue avec les Touaregs du Sahara.

Parmi elles, la Kasbah de Tighmert en ruines et celles de l’ancien palais Dar Beida. Voir aussi celles de Ouighlane et Thingeras.

Il existe de nombreuses pistes qui traversent la région pour les amateurs de tout terrain.

Il est curieux de visiter les palmeraies et les Rhetaras, ancien système de conduction de l’eau d’irrigation.

En raison de sa proximité, vous pouvez visiter, par la route, dans la journée, les dunes de Merzouga et au nord les vallées de Ziz, et Rheris, avec les villes d’Erfoud et Errachidia.

La Garade Medouar ou la prison portugaise et la montagne creuse sont situées tout près de Rissani, sur la N-12, à environ 5 Km. Il y a un chemin de terre bien marqué qui atteint cet endroit.

L’arrivée à ce lieu surprend simplement, par ses splendides paysages lunaires. C’est une construction près de la colline, isolée dans une grande plaine en forme de U presque parfaite. Son origine semble être l’utilisation comme étang d’eau, cet endroit a été la scène de plusieurs films.

Rissani - Hassi Labied

36 km

0 h 40


Hassi Labied

de tourner à gauche avant la station-service pour aller dans Hassi Labied au camping La Vallée des dunes ( n°15 page 281). Le patron, Ali, est un ami, la vue est magnifique sur l’erg Chebbi. Possibilités de faire des balades en 4×4 dans le désert et d’escalader l’erg à pied ou à dos de chameau pour assister au coucher du soleil.

camping de n° 11 page 279 à n° 25 page 285

Merzouga

Aux portes du grand désert rouge…

Avis aux voyageurs en quête d’aventure ! Merzouga et l’erg Chebbi constituent une des principales curiosités du sud-est marocain. Dans ce désert ocre, les dunes monumentales se déplacent et se déforment au fil des vents, offrant au voyageur un spectacle aussi lumineux que coloré. Le paysage devient de plus en plus sauvage au fur et à mesure que l’on se dirige vers l’est. En famille, en couple et ou même en solo, c’est un voyage idéal !

Merzouga est un petit village saharien situé dans le sud-est du Maroc, aux pieds des dunes de l’erg Chebbi, dans la vallée du Tafilalet. Depuis des siècles la région constitue un véritable carrefour entre les civilisations du désert africain. De nombreuses auberges-kasbah bordent l’erg Chebbi. Certaines sont tenues par des familles berbères qui vous feront découvrir toutes les facettes de leur culture et de leur gastronomie.

Excursions à Merzouga

Nous vous proposons de nombreuses excursions au départ de Merzouga.

Nous vous conseillons de rester au moins 3 jours sur place sous peine de rater l’essentiel !

Partez au plus profond de l’erg, à la découverte des dunes, à pied, à cheval, en dromadaire, en VTT ou en 4×4. Dépaysement garanti !

La région de Merzouga est aussi idéale pour le bivouac. Vous pourrez faire l’expérience d’une nuit à la belle étoile dans le désert : vous n’aurez qu’à vous laisser fasciner par la voute céleste, et par son océan d’étoiles.

  • Ne manquez pas le spectacle sublime des levers et couchers de soleil sur le désert. L’ombre et la lumière qui glissent alors sur le sable révèlent au voyageur des formes et des couleurs surprenantes. Un moment de profonde sérénité.
  • Laissez-vous aller à la promenade à travers les riches jardins de Merzouga, à la rencontre de ces oasiens qui ont su garder leur culture ancestrale.
  • L’arénothérapie (bain de sable) : les sables de Merzouga sont très réputés pour leurs propriétés thérapeutiques, notamment pour le traitement des rhumatismes.
  • Au printemps, il est fréquent d’assister à l’apparition de lac saisonnier, au nord-ouest de Merzouga en particulier : ne manquez pas le site de DAYET SRJI qui attire chaque année de nombreux flamants roses et autres oiseaux d’eau douce.
  • Faites un petit détour par l’oasis du Tafilalet, la plus grande palmeraie du monde. La plantation de palmiers-dattiers présente un grand intérêt, mais vous devez surtout voir sa forêt d’acacias, dans la plaine où se rencontrent les oueds Ziz et Gheris. Absolument superbe !

Les dunes de l'Erg Chebbi

Cette région, localisée près de la frontière algérienne, concentre les plus hautes dunes de sable du Sahara. Un lieu unique aux paysages majestueux qui séduira les amoureux de nature et de grands espaces. Certaines de ces dunes atteignent jusqu’à 150 mètres de hauteur, et les couleurs vues d’en haut sont saisissantes, en particulier au moment du lever et du coucher de soleil. Les trekkings et expéditions pour explorer cette merveille de la nature partent du village de Merzouga. Emmené par un guide expérimenté, la première option (et la moins dégradante pour cet environnement fragile) est de s’y rendre à dos de dromadaire. Plus sportif, on peut également louer un quad, un buggy ou encore un 4X4, mais attention à passer entre les dunes pour ne pas les abîmer ! Pour un émerveillement de jour comme de nuit, il est vivement conseillé d’y passer une nuit en bivouac ou à la belle étoile, à contempler la voie lactée.


Lundi 13 - Mardi 14 Avril

Hassi Labied - Gorges du Dadès

256 km

4 h 00


Erfoud

‘ La capitale des dattes

 

En voyage dans le sud marocain, partez à la découverte d’Erfoud et de ses palmeraies ! En plein cœur du désert, ce charmant petit village sommeille aux pieds du Haut-Atlas, sur la route des mille kasbahs. Le site d’Erfoud est un point de départ idéal explorer le désert marocain, où vous découvrirez des paysages extraordinaires !

Ce sont les Français qui s’établirent les premiers à Erfoud, afin de surveiller les tribus rebelles du Tafilalet. La ville prospéra ensuite grâce au commerce florissant de son marbre et de ses dattes. Elle est également réputée pour ses curieux fossiles marins (goniatites enroulées, orthocères, trilobites, etc.), vieux de 360 millions d’années.

Se balader à Erfoud

De passage à Erfoud, il faut absolument visiter les marbreries ! Nombreuses dans la région, elles sont spécialisées dans l’extraction et le polissage de pierres fossilisées. À 15 km au sud-est se trouvent les carrières de Goniatite, un marbre noir très précieux constellé de fossiles.

Le Borj Est : du haut de ce rocher qui domine à la fois la ville et les oasis alentours, la vue est absolument superbe ! La palmeraie de Tizimi s’étend à perte de vue le long des oueds du Ziz et du Rheris. Au loin on distingue les premières dunes de sable, teintées de rose lorsque le soleil se couche. Un moment de pure magie et de profonde sérénité…

En excursion dans les environs d’Erfoud

  • Aventurez-vous dans la plaine de Marha, à quelques kilomètres de l’oasis de Fezna. En plein désert, vous y découvrirez l’Escalier céleste, la Spirale d’Or et la Cité d’Orion, trois œuvres monumentales de l’artiste allemand Hannsjoerg Voth. Le spectacle est indescriptible !
  • Depuis Erfoud, partez vers le nord sur la N13 en direction du ksar Maadid, un charmant petit village fortifié sur la route des mille kasbah. Non loin de là se trouve la source Aïn Al Ati, une incroyable fontaine en plein désert !

Gorges du Todra - Gorges du Dadès

Camping n°13 à 15 page 224 - 225

 

s’y rendre en campingcar car assez loin des campings qui sont plutôt du côté de la grande route.

Pas de commentaires sur ces gorges grandioses: à voir absolument.

 

À 110 km à l’Est de Ouarzazate se trouve le Grand Canyon marocain : Les gorges du Dadès. Formées par l’oued éponyme, ces gorges vertigineuses atteignant près de 300 mètres de profondeur sont le terrain de jeu parfait pour les amateurs d’escalade et de rafting. Sur la route des gorges, les paysages alternent entre plaines verdoyantes plantées de vergers, et terrains montagneux rougeoyant sous les rayons du soleil. Près du village de Boulmane, une curiosité géologique attend les visiteurs : d’étonnants pitons rocheux dressés vers le ciel, surnommés « les doigts des singes ». Plus loin, les gorges de Sidi Boubkar marquent le point de départ de sentiers de randonnée menant jusqu’à des piscines naturelles. De quoi profiter d’un moment de détente et d’évasion dans ce lieu paradisiaque.


Mercredi 15 Avril

Gorges du Dadès - Ouarzazate

132 km

2 h 05


Ouarzazate

Camping Ouarzazate Quartier Sidi Daoud près du complexe touristique (famille Ayoub) n°6 page 216

 

pas grand intérêt sauf qu’il s’agit de l’entrée du Sud pour ceux qui arrivent directement de Marrakech et pour nous qui justement arrivons du Sud, il y a dans la grande rue, côte à côte: Chez Dimitri, petit supermarché avec vente d’alcool, une boutique de souvenirs aux prix affichés et une très bonne pâtisserie. On peut y visiter l’ancien ksour et à la sortie de la ville et en direction de Marrakech, éventuellement, les studios de cinéma.

Histoire de Ouarzazate

La région de Ouarzazate servait de voie de passage aux caravanes qui transportaient les marchandises depuis Sijilmassa, vers le nord de l’Atlas (Marrakech/Fes) et vers Tlemcen. C’était le cœur commercial du Maroc.

À ses débuts, seule la Kasbah de Taourirt existait. Il s’agissait du centre politique qui permettait de contrôler la région et elle était entourée de plusieurs villages situés sur des terres fertiles.

Avec l’arrivée des Français, le bastion militaire de Ouarzazate s’est construit à côté de la Kasbah, créant la ville nouvelle.

Après l’indépendance, le développement touristique a commencé à se faire et des studios de cinéma s’y sont installés. Au cours de ces dernières années, des champs de production d’énergie solaire ont été installés.

La ville d’aujourd’hui

Ouarzazate est aujourd’hui une ville qui connaît un grand développement touristique. Elle constitue une base pour les voyages et les excursions dans le désert et possède de grands hôtels, des terrains de golf ou de courses hippiques, un palais des congrès, une coopérative artisanale, un aéroport, etc.

C’est la capitale du désert et de la zone sud du Haut Atlas, dans laquelle nous pouvons apprécier les traditions, l’artisanat et les arts populaires de cette zone. Sa musique impressionne, ainsi que les danses folkloriques au cours desquelles les femmes et les hommes, vêtus de costumes voyants, dansent au rythme des tambourins et tambours.

L’envers du décor

Situés à 3 kilomètres à l’ouest de Ouarzazate, les studios de l’Atlas sont une activité intéressante pour les cinéphiles. Même si le site nécessite un petit coup de pinceau et un relooking, cela reste impressionnant de voir les décors de films aussi connus que Astérix et Obélix: Mission Cléopâtre et deux films mémorables de Ridley Scott: Gladiator et Kingdom of Heaven.

«Le tournage des films à Ouarzazate est à l’origine de la création de milliers d’emplois. On considère que près de 100 000 personnes, figurants, techniciens mais également hôteliers, commerçants ou artisans vivent directement ou indirectement de l’industrie du Cinéma. Les Studios Atlas (Atlas Corporation) furent créés en 1983.»*

Horaires de visite Studios Atlas – Octobre – Février : 08h15 – 17h15

Horaires de visite Studios Atlas – Mars – Septembre : 08h15 – 18h45

Site internet : www.studiosatlas.com