Projet balade Mars

Alès - Espalion

186 km

2 h 51


(N° 7174)

 

Avenue Pierre Montheil

12500 ESPALION

Latitude : (Nord) 44.52157° Longitude : (Est) 2.76921° 

Tarif : 2020

Stationnement, services, électricité : 10,56 à 11,88 €

Parking 5h + services : 5,50 €

Taxe de séjour : 0,40 €

Automate de paiement

Type de borne : EURO-RELAIS

Services : Tous

Autres informations :

Ouvert toute l'année

25 emplacements

8 prises électriques 6A

Tél : +33 1 83 64 69 21

contact@campingcarpark.com

https://campingcarpark.com/shop/occitanie/12-aveyron/espalion-aire-espalion/


Espalion


Espalion - Rodez

 km

2 h 33


Estaing

42.939098

-0.178375


C’est au cœur de la vallée du Lot que se trouve le village d’Estaing, entre coteaux verdoyants et rivière que vous descendrez en canoë.

Avec son beau château trônant au milieu du village, lorsque vous déambulerez à travers ses ruelles, vous ne serez pas étonné qu’Estaing soit classé « Plus Beaux Villages de France »  

LE CHÂTEAU D’ESTAING

La visite de l’imposante demeure vous plongera dans l'histoire de la célèbre famille d’Estaing.

Classé monument historique en 1945 et racheté en 2005 par l’ancien Président de la République Valéry Giscard d’Estaing, il fut construit au XIIIe siècle autour d’un donjon pentagonal. 

Au sommet du donjon on trouve cinq tourelles et une couverture en forme de lanterne ainsi qu’une terrasse. Si vous faites une visite guidée du château, votre ascension de la tour sera récompensée par des vues imprenables sur le Lot.

 

LE VILLAGE, L’ÉGLISE ET LA SAINT-FLEURET

Pendant votre balade dans le village d’Estaing vous pourrez admirer les belles façades datant des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles comme l’hôtel Cayron (actuellement la mairie) ou l’ancien collège.

Vos pas vous mèneront aussi vers l’église qui abrite les reliques de Saint-Fleuret. Construite au XVe siècle, elle est classée monument historique tout comme la croix en pierre sculptée qui se trouve sur son parvis et qui nous rappelle que nous sommes sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle

 

LE VIGNOBLE ET LA MAISON DE LA VIGNE D'ESTAING

Alors qu’à quelques kilomètres de là on trouve les hauts plateaux de l’Aubrac, le climat plus clément de la vallée a permis à Estaing d’avoir l'un des plus petits vignobles de France. Si les versants nord sont consacrés à la châtaigne et au bois, les versants sud sont réservés à la vigne.

En 1965, le vignoble a reçu l’OVDQS (Origine Vin Délimité de Qualité Supérieure) et une dizaine de producteurs travaillent à l’amélioration de son vin.

En 1997, ils créent la plus petite cave coopérative de France, la Coopérative des Vignerons d’Olt.

En 2003, ils construisent la Maison de la Vigne, du Vin et des Paysages d’Estaing, où vous pourrez tout apprendre sur le savoir-faire des vignerons et déguster les vins rouges, blancs et rosés d’Estaing qui ont obtenus l'A.O.C (Appellation d'Origine Contrôlée) en 2011.

Visitez la maison de la vigne, du vin et des paysages d'Estaing

LE PONT ET SA CROIX

Le pont gothique qui enjambe le Lot est classé au patrimoine mondial de l’Unesco au titre des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Chaque année, il est emprunté par les pèlerins se rendant à Saint-Jacques. En le traversant, ils peuvent admirer une croix en fer forgé, symbole de l’Aveyron. Cette croix inspira l’orfèvre Henri Lesieur qui en fit un célèbre bijou en or. En face, la statue de François d’Estaing, évêque de Rodez, accueille les pèlerins.

Béssuéjols

44.526468

2.728866


SAINT-PIERRE DE BESSUÉJOULS

Le village abrite une superbe église qui possède une chapelle haute. Ensuite, une montée assez abrupte attend le marcheur. Ce dernier arrive sur le causse du Briffoul avec une vue splendide sur la vallée du Lot. On remarque l'architecture caussenarde. Le chemin descend en fin de plateau vers Beauregard.

La discrète église en grès rouge, recèle de véritables trésors artistiques.

Remaniée au XVIe siècle, elle a conservé intacte larchitecture romane (XIIe siècle) de son clocher-tour.

Il faut attribuer la construction de l'église et surtout du clocher-porche à labbaye Saint-Victor de Marseille, à laquelle le prieuré de Bessuéjouls fut uni en 1082.

À l'époque gothique, la nef et le choeur ont été remaniés et couverts dune voûte en berceau brisé. Trois chapelles ont également été ouvertes.

Ce lieu est dédié au culte. Nous vous remercions den respecter la quiétude.

Rodez

44.354622

2.566407



Rodez - Bruniquel

 km

2 h 33


St Antonin Noble Val

44.151699

1.751150


En plus d'être une charmante ville, Saint-Antonin-Noble-Val est bien placé pour explorer le paysage impressionnant de la région et se trouve à proximité des spectaculaires Gorges de l'Aveyron.

Saint Antonin Noble Val a ses origines dans un monastère bénédictin construit au 8ème siècle. Certains des bâtiments de la place principale et les rues environnantes datent de la première moitié du 12ème siècle- notamment plus âgés que la plupart des 'villages médiévaux'. La ville était historiquement un point d'arrêt sur le chemin de pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle.

Saint-Antonin-Noble-Val tourisme

C'est la partie médiévale de Saint-Antonin qui est d'intérêt pour les visiteurs, et il y a beaucoup à découvrir dans les ruelles médiévales de la ville: commencez votre visite avec un regard sur les bâtiments autour de la Place de la Halle.

Parmi les points forts de la place sont la halle médiévale sur ses 'piliers' de pierre solide, et le point culminant du grand architecte de la ville - l'Hôtel de Ville du 12ème siècle avec son beffroi (l'Hôtel de Ville abrite aujourd'hui un petit musée de la préhistoire).C'est le plus ancien bâtiment civil de toute la France et il est vraiment tout à fait magnifique. La Place de la Halle est un endroit idéal pour s'asseoir et prendre un café ou une bière entouré par la superbe architecture de la ville.

Il y a aussi de nombreuses petites rues et ruelles à explorer dans le centre de Saint-Antonin-Noble-Val, bordées de belles maisons qui regorgent d'éléments historiques fascinants - un petit pont, une statue, ou une fenêtre ornée - qui font une exploration très enrichissante.

Parmi les maisons les plus remarquables du Moyen Age sont

  • la maison du Roi, la partie inférieure dans la pierre et avec les fenêtres ornés, et l'étage supérieur à colombages;
  • la Maison de l'Amour; 
  • la Maison de l'Ave Maria, bien que vous allez découvrir beaucoup d'autres que vous explorez.

Plusieurs des bâtiments de Saint-Antonin sont classés monuments historiques y compris la mairie; les arcades de la "Maison d'amour”;

  • la “Maison Fonsagrives-Muratet" 
  • le Moulin à huile de noix.

Il y a aussi une ancienne tannerie du 14ème siècle à voir et l'office de tourisme est situé dans le joli couvent des Genovefains du 18ème siècle.

Bruniquel

(N° 28926)

D964

82800 BRUNIQUEL

Latitude : (Nord) 44.053892° Longitude : (Est) 1.660577° 

Tarif : Gratuit

Type de borne : Plateforme

Services : eau - vidange - vidange WC

Table de pique-nique



Bruniquel - Lauzerte

61 km

1 h 03


Bruniquel

A la limite du Quercy et du Rouergue, à la fin des Gorges de l’Aveyron, Bruniquel surveille du haut de ses châteaux, les vallées de l’Aveyron et de la Vère. Une de nos fierté, le village est classé parmi les plus beaux villages de France.

Dès la fin du XII° siècle, le village sera entouré d’une première enceinte de fortification

qui suit approximativement le tracé de la rue Droite. Il en subsiste encore des éléments ainsi que des maisons du XV° et XVI° siècle dont la maison Payrol qui fut une hostellerie cistercienne dépendante de l’Abbaye de Beaulieu en Rouergue, certains éléments d’architecture en portent la trace.

Les châteaux de Bruniquel situés dans l’un des« plus beaux villages de France »,sont perchés sur un éperon rocheux dominant les vallées de l’Aveyron et de la Vère.

Avec près de 33000 visiteurs par an, chiffre en constante augmentation, les châteaux font l’objet de campagnes de restauration par étapes.

Propriété de la municipalité depuis 1987, celle-ci est aidée par l’état, la région, le département et l’Europe dans le cadre de ces projets.

Un peu d’histoire : On attribue à la reine mérovingienne Brunehaut ou Brunehilde (vers l’an 600), la fondation du village et d’un premier château sur l’emplacement déjà occupé à l’époque romaine par un castrum (camp fortifié).

Sur les ruines de ce premier château a été construit l’actuel «château vieux», au 13ème siècle. Propriété des comtes de Toulouse, il est habité par les vicomtes de Bruniquel.

Au milieu du 15ème siècle, le vicomte en querelle avec son fils, décide de vendre les terres situées à l’est de son château à un cousin, Maffre de Comminges. Après quinze années de procès qui opposeront le père et le fils, le cousin pourra enfin acheter les terres afin d’y construire son propre château entre 1485 et 1510. C’est pourquoi il existe sur le même site deux châteaux : le vieux et le jeune.

Pendant trois siècles les deux branches de la famille ne cesseront de se quereller. Le «château vieux» porte encore aujourd’hui la trace de ces différentes attaques, notamment la salle dite des chevaliers. A la fin du 18ème siècle, le vicomte du «château vieux» décide de racheter le «château jeune». A la même époque un impôt prélevé sur les ouvertures incitera le vicomte à murer toutes les portes et fenêtres de sa nouvelle acquisition.

Seul le «château vieux» continuera à être habité jusqu’en 1980, année de la mort de la dernière vicomtesse de Bruniquel. Le «château jeune» sera laissé à l’abandon pendant deux siècles et sera donc paradoxalement le plus abîmé des deux lorsque la municipalité se portera acquéreur en 1987. Classés «Monuments Historiques» en 1840 par Prosper Mérimée, les deux châteaux nous offrent quelques raretés telles que le donjon du 12ème siècle, une cuisine du 17ème équipée d’un magnifique et très rare potager (ancêtre du fourneau) à neuf trous, la salle d’apparat réaménagée au 17ème siècle, une chapelle transformée en cuisine, une galerie surplombant la rivière Aveyron à 90 mètres de hauteur…   

A l’extérieur des châteaux, de très beaux jardins en terrasse offrent une halte agréable à toutes les saisons.

 

MASQUE OBLIGATOIRE

 

Les châteaux sont ouverts au public de début mars à mi novembre

Horaires d’ouverture :

Mars : Tous les jours de 10 h à 17 h.

Avril à Juin : Tous les jours de 10 h à 18 h.

Juillet et Août : Tous les jours de 10 h à 19 h.

Septembre et octobre : Tous les jours de 10 h à 18 h.

Novembre : Jusqu’au 13 novembre, tous les jours de 10 h à 17 h.

Tarifs:

Visite audio guidée : 4.00 €

Visite libre adulte : 3.50 €

Lauzerte

(N° 507)


Route de Moissac

Place du Foirail

82110 LAUZERTE

 

Latitude : (Nord) 44.25425° Longitude : (Est) 1.13677° 

Tarif : Gratuit

Type de borne : Artisanale

Services : Tous

Tous commerces

Espace propreté Poubelles

Autres informations :

Aire ouverte toute l'année près d'un lavoir

A 500 m du cœur historique de la Cité Médiévale

Tél : +33(0)563 946 194

http://www.lauzerte-tourisme.fr


(N° 522)

 

D2 / D953

Vignals

82110 LAUZERTE

 

Latitude : (Nord) 44.26715° Longitude : (Est) 1.14083° 

Tarif : Gratuit

Type de borne : Artisanale

Services : Tous

Poubelles

Tables de pique-nique

Aire de jeux pour enfants

Tous commerces et services à 2 km.

Autres informations :

Aire paisible, non excentrée, située auprès d'une rivière.

lauzerte.tourisme@quercy-blanc.net

http://www.quercy-blanc.net/installez/

Office du Tourisme du Quercy-Blanc Pays de Serres

Place des Cornières


A l’origine, la colline de Lauzerte était un oppidum gaulois. Son nom actuel date des environs de l’an Mil. Tiré du latin “lucerna”, lampe, il désigne une position idéale, visible de loin comme une lumière. A la fin du XIIe siècle, le comte de Toulouse reçut la colline en don afin d’y bâtir un castelnau, une cité protégée par un château.

Lieux et monuments

La ville est perchée sur son promontoire, ouvrant ses fenêtres sur un panorama généreusement offert depuis la Barbacane ou la promenade de l'Éveillé.

On peut y voir, dans la vieille ville, des maisons du xiiie siècle, à façades de bois et fenêtres géminées, d'autres de la Renaissance à fenêtres à meneaux, d'autres encore formant rempart ; colombages et pierres blanches, et des rues descendantes bordées d'histoire.

  • Un chemin de ronde incliné mène à la place des Cornières aux couverts marchands ; des esplanades plus récentes offrent 
  • La chapelle de l'hospice Reconstruite vers 1830, elle accueillait pèlerins et mendiants sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.
  • L'église des Carmes - À la sortie du faubourg d'Auriac, elle garde le nom de l'ordre religieux du Carmel qui fonda ici un couvent au xive siècle. Elle a un chevet plat et une nef unique, reconstruite en 1673. On y voit la Vierge remettre le rosaire à saint Simon Stock et à sainte Thérèse d'Ávila ; et dans les niches latérales, le prophète Élie et saint Jean de la Croix. Elle possède un retable.
  • L'église Saint-Barthélemy - Dans la ville haute, elle possède un clocher carré très sobre. Elle présente deux façades des xive et xixe siècles. Elle a été agrandie et voûtée d'ogives de 1591 à 1654 : abside à cinq pans, large nef unique à trois travées flanquée de six chapelles, clocher rectangulaire. À l'intérieur, le Christ en cuir est l’œuvre d'un prisonnier en échange de sa libération. Elle possède un retable en bois doré consacré à la Vierge, véritable chef-d'œuvre de l'art baroque.
  • Le monastère des capucins - Monastère de moines mendiants, fondé au xiie siècle, il fut occupé par ces capucins jusqu'en 1789. S'étant fait chasser du monastère par les révolutionnaires français, ces derniers se dispersèrent à travers la France.
  • La Place des Cornières - Une légende relate que, depuis cette date, le père Calixte, revient tous les soirs de Noël au douzième coup de minuit. Ayant entendu parler de cette tradition de revenant, l'entrepreneur ayant réalisé la restauration du monastère, désireux de vérifier si elle était fondée, vint se poster dans la cellule du père Calixte le 24 décembre 1972 peu avant minuit, accompagné de sa fille. Installés en silence dans une obscurité complète, ils virent apparaitre juste après minuit, non pas le moine dans sa robe de bure, mais une lumière douce sur l'âtre de la cheminée, de la forme et de la dimension d'une assiette, éclairant l'ensemble de la pièce. Le phénomène ne dura que quelques secondes puis se reproduisit quelques instants plus tard avant de disparaitre définitivement.

Le monastère a reçu le trophée de La Tour D'or en 1980, pour la restauration de ce lieu.


Lauzerte - Bergerac

99 km

1 h 34


Bergerac

(N° 23525)

Rue du Coulobre

Aire municipale du Parc de Pombonne

24100 BERGERAC

 

Latitude : (Nord) 44.87106° Longitude : (Est) 0.50347° 

Tarif : 2020

Stationnement 2 personnes : 5,05 à 12,12 €

Eau : 2,02 €

Paiement par carte bancaire

Type de borne : AIRESERVICES

Services :

6 emplacements gratuits limités à 24h

15 emplacements payants limités à 72h

Autres informations :

Ouvert toute l'année

21 emplacements

Tel : +33 5 53 74 66 66

https://www.pays-bergerac-tourisme.com/fr/diffusio/aires-de-camping-cars_bergerac/aire-de-pombonne_TFOACCAMAQU0240004N



Bergerac - Lamarque

129 km

2 h 16


Lamarque

(N° 31160)

 

18 route du Port

33460 LAMARQUE

 

Latitude : (Nord) 45.09929° Longitude : (Ouest) -0.69582° 

Tarif : 2019

Stationnement, services : 8 €

Services seuls : 2 €

Type de borne : AIRESERVICES

Services : Tous les services

Réservation possible

Autres informations :

Ouvert toute l'année

16 emplacement éclairés et limités à 72 h

16 prises électriques 16A

Borne extérieure pour service de passage

Tél : +33 298 537 858

contact@aireparkreservation.com 

https://www.aireparkreservation.com/aires-camping-cars/nouvelle-aquitaine/gironde/lamarque


balade dans le médoc