PROJET

La Nuit de Sologne


Saint Flour

189 km - 2 h 33


Vendre 30 - Samedi 31 Août - Dimanche 1 Septembre

(N° 884)

Cours Chazerat 15100 SAINT FLOUR

 

Latitude : (Nord) 45.03417° Longitude : (Est) 3.08744°

Tarif : 2017 Stationnement gratuit

Services : 2 € Paiement par monnayeur

Type de borne : AIRESERVICES

Services : 

Commerces à proximité

 

Autres informations :

Parking ombragé, bruyant,

en ville haute

Borne mal située


(N° 885)

Place de L'Ander  15100 SAINT FLOUR

Latitude : (Nord) 45.03576° Longitude : (Est) 3.0984°

Tarif : 2012

Stationnement : gratuit

Services : 2 €Paiement par monnayeur

Services : 

Commerces


Du haut de son éperon rocheux d’origine volcanique, la ville de Saint-Flour, unique site labellisé “Pays d’art et d’histoire” dans le Cantal, concentre, grâce à une histoire aussi riche que mouvementée, de très nombreux monuments et édifices exceptionnels.

À la croisée des chemins de la  Margeride, des Monts du Cantal et des gorges de la Truyère, ses attraits naturels et son caractère montagnard, prisés par les amateurs de sports nature, composent des paysages saisissants. À mi-chemin vers le grand Sud, Saint-Flour est aussi  une  ville étape privilégiée et animée.

 

Pour faciliter votre visite

·         Le circuit du centre historique  permet de déambuler en découvrant les édifices de la cité : cathédrale, halle aux bleds, hôtels particulier, main de St-Flour…

·         Le circuit remparts met en avant la cité et ses remparts naturels, il conjugue le côté visite patrimoine & balade nature. Idéal pour tous les âges en famille.

 

Lieux et monuments

Maison du Gouverneur, qui fait l'objet d'une inscription au titre des Monuments historiques depuis le 27 décembre 194649

·         Remparts et anciennes portes médiévales

·         Pont de la Recluse

·         Roueyre possède une place, une fontaine et un four à pain

·         Orgues basaltiques, témoignant de l'ancienne activité volcanique auvergnate

·         La Main de Saint-Flour, légende du passage entre les roches de Florus

·         Le Chemin des chèvres permet de relier à pied la ville haute aux anciens faubourgs de la ville

·         La place d'Armes

·         Le Monument Georges-Pompidou, en l'honneur du président de la République originaire de l'arrondissement

·         Le Pont Vieux, sur l'Ander, en ville basse et son histoire liée à la Recluserie, qui fait l'objet d'une inscription au titre des Monuments historiques depuis le 14 octobre 1946

·         Hôtel de Lasti

 

Bâtiments religieux

 

·         Cathédrale Saint-Pierre  : cathédrale gothique du xv e siècle, symbole de la capitale religieuse de la Haute-Auvergne qu'est Saint-Flour. On peut y découvrir un Christ noir, des vitraux présentant l'histoire de Florus, les Fresques de l'Enfer et du Purgatoire, des orgues.

La cathédrale Saint-Pierre fait l'objet d'un classement au titre des Monuments historiques depuis le 30 octobre 190652.

·         Halle aux bleds : collégiale gothique du  xiv e siècle  ayant servi de halle pour le commerce des grains de la Planèze au  xixe  siècle. Elle a été réhabilitée entre 2005 et 2008 : depuis une rosace impressionnante attire tous les regards, dessinée par le sculpteur Francesco Marino Di Teana, qui réalise également la porte en bronze et tous les vitraux.

·         Eglise Saint-Vincent  : de style gothique, elle reflète l'importance de la religion au Moyen Âge à Saint-Flour et a été un lieu privilégié dans la ville, en témoignent ses diverses utilisations : couvent des Jacobins puis tribunal, temple maçonnique et monastère de la Visitation.

L’église Saint-Vincent fait l'objet d'un classement au titre des Monuments historiques depuis le 7 juin 1960. Des fresques d'une grande importance historique datant du  xve  siècle ont été découvertes et restaurées par Yves Morvan, spécialiste des peintures murales médiévales. Ces fresques représentant sainte Anne sont un hommage des dominicains à la mère de la Vierge Marie

·         Eglise Sainte-Christine


Lundi 2 - Mardi 3 Septembre

Montluçon

194 km - 2 h50


(N° 541)

Place de la Fraternité  03100 MONTLUÇON

 

Latitude : (Nord) 46.35535° Longitude : (Est) 2.58686°

 

Tarif : 2015

Stationnement, vidanges gratuits

Eau : 5 € /150

Electricité : 2,50 € /10 h

Paiement par carte bancaire

Type de borne : EURO-RELAIS

Services : 

Poubelles

Jardin public à proximité avec aire de jeux

Centre Leclerc sur la gauche du jardin public

Autres informations :

Ouvert toute l'année

15 emplacements sur sol goudronné,éclairés, ombragés, bordés de platanes

Stationnement interdit le jeudi de 6 à 15 H pour le marché, limité 72 H


Montluçon, ville clé, porte d'entrée de l'Auvergne, a su, tout en gardant son prestigieux passé de l'époque des Bourbons, prendre le tournant de la révolution industrielle avant d'entrer délibérément dans le nouveau siècle. Montluçon est marquée du sceau des Bourbons, dominée par le château de Louis II de Bourbon. Après une riche période médiévale, l'ère industrielle s'y est développée peu à peu avec son architecture typée.

Le visiteur n'oubliera pas d'aller contempler le château de la Louvière, pastiche du Petit Trianon de Versailles, qui accueille des expositions temporaires.

MONTLUÇON, CITE  MEDIEVALE

Du haut de l'esplanade du château des ducs de Bourbon, le voyageur peut contempler l'ensemble de la ville. Il y verra lovée dans les boucles du Cher, la vieille ville pleine de trésors anciens. Elle a gardé son identité de cité médiévale où l'on peut découvrir en flânant une quinzaine d'édifices classés ou inscrits au patrimoine des monuments historiques. Surplombant la ville, le château des ducs de Bourbon a été construit en 1370.

Montluçon a également conservé de remarquables témoignages du mécénat des ducs de Bourbon dans ses églises. Elle mérite à ce titre son label de « ville d'Art ». Le quartier Saint-Pierre, ses maisons à pans de bois, son église, édifice roman du XIIe siècle, ou la remarquable Maison des Douze Apôtres, nous transportent quelques siècles en arrière.

Lieux et monuments

Patrimoine religieux - Monuments classés

 

L'église Notre-Dame de Montluçon du xve siècle, a été classée à l'inventaire des monuments historiques en 1987. Cette église gothique a été reconstruite par le duc Louis II de Bourbon dès la fin du xive siècle à l'emplacement de l'ancienne église romane dont elle reprit la même orientation est-ouest. La plupart de l'édifice date du xve siècle et xvie siècle même si certaines parties sont plus anciennes comme l'absidiole nord datant de la fin du xiie siècle et d'autres plus récentes comme la porte de la façade occidentale (xviie siècle)

 

 Eglise Saint Pierre de Montluçon

L'église Saint-Pierre de Montluçon du  xiie  siècle, a été classée à l'inventaire des monuments historiques en 1978. Le début de la construction de l'édifice date du  xiie  siècle et elle se termine au x viie  siècle. Le clocher actuel date du  xviiie  siècle et les piliers qui le soutiennent dans la croisée du transept ont été renforcés au  xiiie  siècle.

 

 

L'église Saint-Paul de Montluçon du xixe  siècle, a été classée à l'inventaire des monuments historiques en 1987. La construction de cette église remonte au xixe  siècle entre 1863 et 1869. Elle a été construite par l'architecte Louis-Auguste Boileau dans le nouveau quartier près des usines Saint-Jacques. Elle a principalement été construite avec les nouvelles méthodes de l'époque et en particulier avec le métal.

L'ancienne chapelle Saint-Louis  du  xiiie  siècle ; église primitive des chanoines du chapitre de Saint-Nicolas, datée de 1260 a été inscrite à l'inventaire des monuments historiques en 1926.

 

Monuments non classés

Le temple de l Eglise réformée de France à Montluçon, de style néo-gothique, a été construit en 1888 par maître Hartmann. Il a été bâti à partir de calcaires provenant de régions différentes. La dernière restauration du monument remonte à 1951

La chapelle de la Croix Verte, où repose le corps de Louise-Thérèse de Montaignac. Cette religieuse, qui a contribué à l'entretien de cette chapelle, est morte en 1885 et a été béatifiée par le pape Jean-Paul II.

D'autres monuments font également partie du patrimoine religieux :

les églises Sainte-Thérèse de Montluçon, Saint-Martin de Montluçon, Sainte-Jeanne d'Arc de Montluçon.

Patrimoine civil

 

Le Château des ducs de Bourbon, qui est propriété de la commune depuis 1913, est l'emblème de la ville. Le site était déjà occupé dès l'époque magdalénienne. Le château actuel date du  xve  siècle et a été construit par le duc Louis II de Bourbon. Ce château a été restauré pendant l'entre-deux-guerres. Il accueille actuellement les réserves du musée des musiques populaires

Le château de Bien-Assis est une demeure féodale du  xve  siècle qui a été inscrite à l'inventaire des monuments historiques en 1926. Ce château a conservé des portes à panneaux et des ferrures de l'époque.

Le  Château jaune  est une ancienne demeure du  xve  siècle qui a été détruite en 1965.

Le  château des Etourneaux  datant du  xve  siècle a été inscrit à l'inventaire des monuments historiques en 1974. Ce château a été construit au x ve  siècle par le duc Jean II de Bourbon qui en a fait don à un de ses enfants en  1484.

Plusieurs maisons du vieux Montluçon ont reçu la distinction « Monument historique » :

- l'ancienne maison du doyen du chapitre de Saint-Nicolas comportant une fenêtre du  xiiie  siècle a été classée en 1926,

- la maison des Condé classée en 2003 et plusieurs maisons à pans de bois situées rue des Serruriers,

- 1 et 14, rue des Cinq-Piliers,

5 place Saint-Pierre,

25, 40  et 56  Grand'Rue,

2 rue Porte Saint Pierre,

1 rue Porte Bretonnie,

1 rue Porte des Forges ainsi que sa tour qui est un reste d'une des portes de la ville, datant du  xve  siècle et  xvie  siècle.

Le passage du doyenné est une voûte sur croisée d'ogives  datant du  xiiie  siècle qui a été inscrite à l'inventaire des monuments historiques en 1926

Un édifice civil de la ville moderne est inscrit à l'inventaire des monuments historiques autant pour son intérêt historique que pour sa valeur architecturale :

la Maison communale, voulue par le maire Jean Dormoy  pour être la maison du peuple et construite (entre 1897 et 1899) en face de l'église Saint-Paul par l'architecte Gilbert Talbourdeau, dans le quartier de la Ville-Gozet, urbanisé au moment du développement industriel rapide de la ville. De la veille de la Première Guerre mondiale à 1940, l'architecte Pierre Diot construit plusieurs centaines de bâtiments publics et de villas et immeubles privés qui marquent fortement le paysage urbain de la ville moderne.


Mercredi 4 - Jeudi 5 Septembre

Bourges

92 km - 1 h 25


(N° 2812)

Rue Jean Bouin  18000 BOURGES

 

Latitude : (Nord) 47.07586° Longitude : (Est) 2.39933°

 

Tarif : Gratuit

 

Type de borne : RACLET

Services : 

Navette gratuite pour rejoindre

le centre ville

Autres informations :

Ouverte toute l'année

4 emplacements

Aire goudronnée, éclairée, ombragée, Pas de stationnement pendant les foires ou le printemps de Bourges

Tél Office du Tourisme

+33(0)248 230 260


(N° 29079)

Rue du Pré Doulet   18000 BOURGES

 

Latitude : (Nord) 47.08296° Longitude : (Est) 2.38314°

 

Tarif : 2018

Stationnement gratuit

100 litres d'eau ou 10 minutes d'électricité : 2,50 €

Paiement par Carte Bancaire uniquement

Type de borne : Autre

Services : 

Autres informations :

Ouvert toute l'année

20 emplacements

limités à 48 heures


Incontournable Cathédrale !

Edifiée à partir de 1195, elle devient la première et la plus grande Cathédrale située au sud de la Loire. Implantée au coeur du centre historique de Bourges, elle impressionne par ses mensurations hors normes mais néanmoins harmonieuses.

Chiffres et particularités

Elle fait 120 mètres de long pour 41 mètres de large (ce qui en fait la plus large de France). Sa plus haute tour (la Tour de Beurre) culmine à 65 mètres.

L’édifice présente aussi quelques particularités. En effet, la Cathédrale de Bourges ne dispose pas de transept et possède 5 portails.

À ne pas manquer

·         La visite des cryptes en sous-sol (où l’on retrouve plusieurs sépultures et gisants, mais aussi les vestiges du jubé de la cathédrale)

·         L’ensemble de vitraux parmi les plus impressionnants au monde

·         L’horloge astronomique, la plus ancienne de France

·         Gravir les 396 marches de la Tour de Beurre et avoir une vue à 360° de Bourges

·         Essayer de trouver la  paire de fesses  sculptée par un ouvrier facétieux !

Un personnage incontournable

À Bourges, impossible de passer à côté de Jacques Coeur. Au moyen-âge, ce berruyer avait le vent en poupe ! Il est devenu en quelques décennies l’homme le plus riche du royaume et l’un des plus influents conseillers du roi de France Charles VII.

Pour asseoir son statut et sa fortune, il se fit construire une « Grand Maison » à Bourges. Malheureusement, il tomba en disgrâce à cette période et n’a jamais pu habiter ce Palais…

Le Palais Jacques Coeur

La construction du Palais a duré moins de 10 ans (1443 – 1451), une prouesse pour l’époque ! De style gothique flamboyant, il est construit sur le rempart gallo-romain de la ville.

La visite des lieux nous permet de mieux nous imprégner du destin extraordinaire de cet homme qui fut l’un des premiers à commercer avec le Moyen-Orient. On y découvre de nombreux signes de richesse, mais également d’ingénieuses astuces d’aménagements intérieurs que votre guide saura vous expliquer. Enfin, les références à la couronne de France ne manquent pas non plus, preuve de l’influence de ce personnage auprès de la cour royale.

À ne pas manquer

·         L’impressionnante charpente en coque de bateau renversée dans les combles,

·         La grande salle d’apparat (ou salle des festins) avec sa cheminée monumentale et tribune réservée aux musiciens,

·         Sa célèbre devise “À vaillant coeur, rien d’impossible”,

·         La magnifique chapelle qui regorge de couleurs,

·         Un splendide vitrail représentant l’un des bateaux de Jacques Coeur,

·         Les nombreuses frises et décors sculptés que l’on retrouve un peu partout,

Des jardins remarquables

Quand on dit Parcs et Jardins à Bourges, on pense incontestablement à ceux de l’Archevêché et des Prés-Fichaux.

Le premier cité jouxte la cathédrale. Reprenant les codes du jardin à la française, il offre de nombreux bancs et loisirs. Jeux pour enfants et carrousel entourent un joli kiosque où se produisent quelques musiciens les dimanches de la belle saison. Au coeur du jardin, un café permet de s’y sustenter aux beaux jours.

Le second, dit des Prés-Fichaux, a été labellisé « Jardin Remarquable » par le ministère de la culture. Le soin porté à ses buissons et arcades en fait une étape incontournable pour tout amateur de botanique. L’endroit idéal pour se promener en famille ou rêvasser sur un banc.

Et aussi…

Pour ceux qui préfèrent les grands espaces, alors direction le Val d’Auron que l’on peut rejoindre depuis la Trouée Verte.

Repère préféré des joggeurs et des familles, cet espace se déploie autour d’un lac artificiel où se développent quelques loisirs nautiques (aviron, planche à voile).

De grandes esplanades, plages, terrains de tennis, boules ou volley en font un lieu prisé l’été.

Berruyers de naissance, d’adoption et visiteurs d’un jour s’accordent tous sur un point, Bourges est une belle ville… Et cela, elle le doit en grande partie à son centre historique.

Rues pavées et pans de bois

Il fleure à Bourges, comme un air médiéval quand on se promène dans ses rues. Le décor original de ses plus de 400 maisons à pans de bois et ses rues pavées y sont pour beaucoup. Ils magnifient à merveille nos joyaux du Patrimoine mondial et français que sont la  Cathédrale  et le  Palais Jacques Coeur.

Notre conseil ? Perdez-vous autour des rues  Bourbonnoux, Mirebeau, Coursarlon, Porte Jaune et des places Gordaine et George Sand  !

Une pause nature en plein cœur de Bourges, ça vous dit ? Alors direction les Marais, un véritable petit paradis de verdure, jardins potagers et d’eau fraîche !

À deux pas du centre-ville

Initialement destinés à assurer une protection à la ville, ces anciens marécages traversés par l’Yèvre ont été reconverti en jardins ouvriers. Avec ceux d’Amiens et de St-Omer, c’est l’un des derniers marais maraîchers de France.

Aujourd’hui  classés et protégés, les Marais de Bourges s’étendent sur 135 ha et sont cultivés par un certain nombre de berruyers qui animent et embellissent avec passion ce lieu magique

Au fil des saisons et des plantations, le lieu change et évolue. On aime ainsi le redécouvrir en s’y promenant à pied ou à vélo.

Infos pratiques

Accès libre via la rue de Babylone, le Quai des Maraîchers, le Chemin des Prébendes.

Pour vous restaurer, vous trouverez 2 restaurants au coeur des Marais :

·         La Courcillière – Rue de Babylone – 02.48.24.41.91

·         Le Caraqui – Chemin de Caraqui – 02.48.50.37.00


Vendredi 6 - Samedi 7 Septembre

La Motte Beuvron

71 km - 1 h 06


NUITS DE SOLOGNE - Un évènement unique en région centre !

Vous avez été nombreux pour la quinzième édition des  NUITS DE SOLOGNE  sur le nouveau site du Parc Equestre Fédéral à Lamotte-Beuvron et nous vous en remercions. Nous vous convions à la seizième édition qui aura lieu le 

 samedi 7 septembre 2019.

Alors venez nombreux assister à une nouvelle soirée de rêve, de lumière et de féerie avec   « Carmen ».