PROJET

La Nuit de Sologne


Jeudi 29 Août

Saint Laurent d'Olt

132 km - 2 h 07


(N° 12798)

 

D 988

Parc naturel des Grands Causses

Camping municipal les Galinières 

12560 SAINT LAURENT D'OLT

Latitude : (Nord) 44.43985°  Longitude : (Est) 3.10089° 

 

Tarif : 2017

Stop accueil : 8 €

Emplacement : 5,50 €

Adulte : 2,50 €

Électricité : 2,50 €

Taxe de séjour : 0,30 €

Services C-C de passage : 2 €

Type de borne : FLOT BLEU

Services : 

Lave-linge

Autres informations : 

Ouvert du 15/06 au 15/09

35 emplacements, gravillonnés, ombragés

Tél +33(0)565 474 110

mairie.saintlaurentdolt@orange.fr

http://www.saintlaurentdolt.fr/


Église Notre-Dame d'Estables  Inscrit MH (2008)5 du xve siècle.

 

Château de Saint-Laurent-d'Olt: séminaire des Pères blancs (1920).

Le château est connu sous le nom de château des Ormeaux (devenu château des Hermaux). L'édifice actuel date du xviiie siècle et du début du xixe siècle. C'est un bâtiment allongé, encadré de deux pavillons quadrangulaires. Un étage est enterré à flanc de montagne et comporte un escalier pour monter au premier étage. Il arbore des fenêtres ovales, une grande porte dans le même style, avec sur la clé de voûte un motif sculpté en forme de palmes (chambranle de grès rouge), s'encadrant dans la façade du pavillon central, surmontée au niveau du toit d'un fronton triangulaire dans lequel s'ouvre une petite fenêtre. Il est bâti à l'emplacement de l'ancien château féodal de Saint-Laurent, dont quelques vestiges subsistent dans les parties basses de l'aile en retour, face à l'ouest (salle de plonge actuelle), ainsi qu'une petite tour ronde appartenant jadis, aux défenses de la porte principale de l'enceinte.


Vendredi 30 Août

Tulle

194 km - 2 h 52


(N° 30424)

Avenue du Lieutenant Colonel Faro

L'Auzelou

19000 TULLE

 

Latitude : (Nord) 45.27977°  Longitude : (Est) 1.78549° 

 

Tarif : 2019

Stationnement, services, électricité :6 €

Type de borne : Plateforme

Services : 



Autres informations : 

Ouvert toute l'année

6 emplacements

https://www.tourismecorreze.com/fr/tourisme_detail/aire_d_accueil_de_camping-cars_de_tulle.html



Samedi 31 Août

(N° 26257)

Lac de Saint-Pardoux 

Camping de Fréaudour ****

87250 SAINT PARDOUX

 

Latitude : (Nord) 46.048561° Longitude : (Est) 1.279007° 

Tarif : 2016

Stop accueil hors juillet / août

C-C, 2 personnes, services : 14 € 

C-C, 2 personnes : 14,60 à 18,90 €

Personne + 10 ans : 5,10 à 5,15 €

Enfant - 10 ans : 2,75 à 3,95 €

Animal : 1,50 €

Taxe de séjour + 13 ans : 0,45 € 

Type de borne : Autre

Services : 

Accès handicapés

Machine à Laver

Sèche linge

Piscine

Snack-bar

Autres informations : 

Ouvert du 09/03 au 08/11

107 emplacements

Accès direct à la plage du lac

Tél : +33(0) 555 765 722

camping.freaudour@orange.fr

http://www.aquadis-loisirs.com/camping-de-freaudour/


Lac de Saint Pardoux

Situé à environ 25 kilomètres au nord de Limoges, le lac de Saint-Pardoux est l'une des destinations les plus visitées du département de la Haute-Vienne, en région Limousin.

Le lac est de taille importante, avec une surface couvrant plus de 300 hectares, et offre une large gamme d'installations et d'activités pour les visiteurs en période éstivale.

Commencez votre visite au Site de Santrop, à l'entrée principale du lac. Ici vous pourrez trouver un bon choix d'activités en plein air: promenades tranquilles aux bords du lac, canotage sur l'eau, plages ou accrobranche.

Ce sont les diverses activités à faire sur les plages qui sont les plus appréciées des familles, tandis que les adolescents sportifs pourront profiter de la 'descente en rappel' à travers les eaux du lac.

Les amateurs de sport voudront essayer le «Parcours de Santé», une série comprenant 4 routes entre 700 mètres et 1,3 km de long qui comprennent divers exercices d'équilibre, des murs d'escalade et autres défis - un moyen idéal pour aider les enfants à depenser leur surplus d'énergie (toujours sur le site de Santrop).

Le deuxième site principal au Lac de Pardoux est le site de Chabannes, où vous trouverez toutes les activités nautiques et de navigation, ainsi qu'un parcours de VTT, un mur d'escalade et des terrain de tennis.

Si vous restez ici quelques jours, la plupart des logements se trouvent au niveau du site de Fréaudour, où un petit village de gîtes s'est développé.


Dimanche 1 Septembre

Bessine sur Gartempe

120 km - 1 h 15


(N° 2949)

 

Rue d'Ingolsheim

Place du champ de Foire

87250 BESSINES SUR GARTEMPE

 

Latitude : (Nord) 46.10933° Longitude : (Est) 1.37038°  

Tarif : 2018 

Stationnement, électricité gratuits

Services : 2 €

Type de borne : RACLET

Services : 

Services indisponibles en période de gel

Commerces à 100 m

Autres informations : 

Ouvert à l'année (sauf du 29/09 au 10/10, le WE du 14 juillet pendant les Bandafolies et les 11 de chaque mois : foire)

2 emplacements matérialisés

Parking à partager

Tél Mairie : + 33 (0)555 760 509

commune.de.bessines@orange.fr

http://www.tourisme-ambazacbessines.fr/Ou-dormir/Aires-de-camping-car/fre-FR/Aire-d-accueil-camping-car 


Châteauponsac

Surplombant un méandre de la rivière Gartempe, la petite cité de caractère de Châteauponsac invite ses visiteurs à découvrir son église romane Saint-Thyrse, son pittoresque quartier historique aux maisons anciennes et ses jardins en terrasses dominant la vallée.

Dédié aux arts et traditions populaires, le musée René Baubérot, installé dans un ancien prieuré bénédictin, abrite des reconstitutions d'intérieurs limousins, ainsi que des collections d'archéologie.


Le Musée des Arts et Traditions Populaires René Baubérot :

Venez à Châteauponsac et effectuez un voyage dans le temps. Comprendre le Limousin, c'est pénétrer dans son histoire en visitant ce musée.

Installé dans un ancien prieuré bénédictin du XIVe siècle, le premier musée ethnographique du Limousin présente en 24 salles (900 m²) des collections riches et variées de la vie quotidienne en Limousin en 1900 : cuisine limousine, chambres de petites filles, atelier de menuisier, de vannier, de forgeron… Les différentes reconstitutions très soignées et vivantes avec mannequins et décors vous séduiront à tout âge, et vous feront découvrir les racines de la mémoire limousine. Chaque année, une nouvelle exposition ethnographique est présentée dans l'annexe du musée : la Maison du Terroir.

Ouvert de 14h à 18h, tous les jours du 1er juin au 30 septembre et pendant les vacances scolaires.

Hors saison : ouvert le mercredi, le samedi, le dimanche et les jours fériés.

 

L'église Saint Thyrse et le Musée René Baubérot : Classée Monument Historique, c'est au XIe siècle que l'église Saint Thyrse a été édifiée. Elle forme un ensemble avec le prieuré du XIVe siècle remplaçant celui qui avait été bâti dès le XIe siècle. Il accueille aujourd'hui le musée des arts et traditions populaires René Baubérot. Forts d'un passé riche et mouvementé, ces deux édifices vous dévoilent les secrets de l'Histoire. Le trésor de l'église conservé au musée comporte un phylactère remarquable remis par l'Ordre de Grandmont.

 

La chapelle Notre Dame de Toute Bonté : Lieu de pèlerinage, dont la fête est le lundi de Pentecôte, cette chapelle existait déjà au XIIIe siècle. On venait y prier la Vierge pour les enfants malades, les nerveux mais aussi pour la paix et l'entente des ménages. Profanée et brûlée, elle fut restaurée et agrandie aux XVIIe et XVIIIe siècles. Son clocher en bardeaux de châtaignier a été rénové à la fin du XXe siècle.

 

Vestiges de la commune : Châteauponsac trouve les fondements de son histoire depuis l'époque préhistorique. L'époque gallo-romaine, puis le Moyen-âge ont laissé leurs empruntes : la voie romaine et le pont dit romain dans le bourg, plusieurs mottes castrales et quelques ruines du château de Ventenat (XVe siècle).

 

Le quartier historique de Châteauponsac est le Faubourg du Moustier, anciennement appelé "Sous le Moustier", c'est à dire, en bas du monastère, qui date du XIVe et était bénédictin. Actuellement ces bâtiments abritent le très riche musée d'art et culture "René Baubérot". Le Moustier est le quartier le plus ancien de Châteauponsac ; la maison la plus ancienne date du XIe siècle et est la maison natale de la doyenne qui a 101 ans. Une visite du Moustier s'impose !

Les passionnés de patrimoine, les amoureux de la nature et les amateurs du travail bien fait seront comblés. En effet, le paysage de la commune de Châteauponsac est jalonné de trésors qui ont su traverser les siècles, on peut les découvrir au détour d'un sentier de randonnée ou au bord de la route, encore faut-il les trouver car ils ne s'offrent pas au premier abord. Les artisans ont aussi le plaisir d'ouvrir les portes de leurs ateliers afin de faire découvrir leur passion et leur art.

Artisanat : tournage d'art sur bois, sculpture-émail, broderie-cartonnage.

 

La souterraine

Étape sur la route de Saint-Jacques de Compostelle, la cité médiévale de La Souterraine, au passé riche d'histoire, recèle un beau patrimoine, avec son église en granit, ses fortifications et ses vieilles demeures.

Construite du XIe au XIIIe siècle par les moines de l'abbaye Saint-Martial de Limoges, l'église Notre-Dame mêle les styles roman et gothique. Sa crypte, ancienne nécropole gallo-romaine, peut être visitée aux mois de juillet et août.

À proximité de l'église se dresse la monumentale porte Saint-Jean datant du XIIIe siècle, un vestige des anciens remparts.

Ne pas manquer également d'aller voir, à quatre kilomètres du centre historique, l'imposante tour de Bridiers, donjon d'une ancienne forteresse, et ses jardins médiévaux. 


Lundi 2 Septembre

Châteauroux

88 km 0 h 54


(N° 843)

 

17 avenue du Parc des Loisirs

Base de loisirs de Belle Isle

36000 CHÂTEAUROUX

 

Latitude : (Nord) 46.82381°  Longitude : (Est) 1.69493° 

Tarif : Gratuit 

Type de borne : RACLET

Services : 

Aire de loisirs

Autres informations : 

Ouvert d'avril à octobre

9 emplacements Services : 

 



Mardi 3 Septembre

Châteauroux


Lieux et monuments

 

Château Raoul (xe siècle) : le château domine les bords de l'Indre, il appartenait aux seigneurs de Déols. Il fut reconstruit au xve siècle, et restauré au xixe siècle.

 

Château du Parc ou château Balsan

 

Couvent des Cordeliers (xiiie siècle) : ancien couvent franciscain du xiiie siècle, il héberge aujourd'hui une partie de l'école des beaux-arts et des expositions d'art contemporain (par exemple la biennale internationale de céramique de Châteauroux). Situé dans la partie historique de la ville et dominant la vallée de l'Indre, c'est un lieu de promenade agréable.

 

Centre paroissial Saint-Jacques : construit en deux temps entre le milieu des années 1970 (logement de fonction + première chapelle, actuelle salle de réunion) et le début des années 1980 (chapelle actuelle), le centre paroissial Saint-Jacques est implanté au cœur du quartier du même nom (Saint-Jacques / le Grand Poirier). Son architecture est représentative des centres paroissiaux construits à cette époque dans les nouveaux quartiers en périphérie des villes. Dépend de la paroisse des Saints-Apôtres.

 

Six églises sont réparties dans la commune : 

Saint-Martial, Saint-André, Notre-Dame, Saint-Joseph, Saint-Thérèse et Saint-Jean.

Chapelle Saint-Martin

 

Monument aux morts de la guerre de 1870


Mercredi 4 Septembre

Vierzon

60 km - 0 h 41


(N° 27999)

 

Camping

115 route de Bellon

18100 VIERZON

 

Latitude : (Nord) 47.20901° Longitude : (Est) 2.07993° 

Tarif : 2016

Emplacement, C-C : 4,20 €

Personne + 10 ans : 3,20 €

Enfant - 10 ans : 1,50 €

Électricité : 3,50 €

Animal : 0,80 €

Taxe de séjour : 0,55 €

Type de borne : Plateforme

Services : 

Bar et restauration rapide

Lave-linge

Autres informations : 

Ouvert du 01/05 au 30/09

95 emplacements

Tél +33(0)248 754 910 ou +33(0)248 530 614

ot-Vierzon@wanadoo.fr



Jeudi 5 Septembre

Vierzon


Quartier médiéval : Musée des Fours Banaux :

Vestiges de deux fours banaux du XVe siècle, unique en Région Centre-Val de Loire.

Présentation de l'histoire médiévale de Vierzon avec une maquette de la ville au Moyen Âge. Statues des quatre Saints Evangélistes, en bois polychrome, du XVesiècle, classées Monument Historique. Vestiges découverts lors de fouilles : dessus de tombeau, statue féminine... Présentation des deux horloges restaurées du Beffroi (XVe et XIXe siècles).

Adresse : 7 rue du Château.

Ouvert en été, les mardi, mercredi et vendredi, de 15h à 18h. Le reste de l'année, sur rendez-vous.

Renseignements : Service Culture : 02 48 52 65 45.

Visites commentées : Office de Tourisme : 02 48 53 09 32.

 

 

Beffroi, du XIIe siècle :

Anciennement porte d'accès entre le château seigneurial et la cité médiévale, ce bâtiment a également servi de prison et d'asile de nuit aux XIXe et XXe siècles.

Belle fenêtre à meneaux Renaissance en façade.

Non visitable de l'intérieur.

 

Adresse : Rue du château.

 

Église Notre-Dame :

Première église en pierre construite au XIIe siècle correspondant à l'actuelle nef. Clocher-porche rajouté au XIIIe siècle. Bas-côté nord et sud rajoutés au XVesiècle.

Grand'Orgue classique restauré au XXe siècle.

Vitrail de la crucifixion du XVe siècle, classé Monument Historique.

Chapelle de Sainte Perpétue, Sainte Patronne de Vierzon.

Tableau de Jean Boucher, peintre berruyer, représentant Jean-Baptiste, début XVIIe siècle, restauré en 2000 et classé Monument Historique.

Belles pièces mobilières du XVIIIe siècle restaurées et classées Monument Historique : chaire à prêcher et banc d'oeuvre.

Cuve baptismale du XIe siècle.

Visite commentée sur rendez-vous : Office de Tourisme : 02 48 53 09 32.

 

Square Lucien Beaufrère :

Jardin de style Art déco classé Monument Historique, construit entre 1932 et 1935 par l'architecte statuaire Eugène Henry Karcher. Il se compose d'un monument aux morts pacifiste, d'un bassin, des grilles de la paix en ferronnerie, d'une exèdre avec bancs pour le repos et pilastres surmontées de lanterneaux.

L'un des premiers jardins publics à accueillir l'électricité.

A l'entrée : un kiosque-lavoir.

Dans le prolongement, le jardin romantique composé d'essences arborées variées issues des cinq continents (séquoia d'Amérique, cèdres, marronniers d'Inde, ormes champêtres).

Adresse : Place Fernand Micouraud.

Visite commentée sur rendez-vous : Office de Tourisme : 02 48 53 09 32.

Site Société Française :

Esplanade la Française, mettant en valeur les façades restaurées des anciennes Halles de Fonderie de la Société Française, fabricant de matériels agricoles (Inscrites Monument Historique).

Jardins de la Française.

Façade de la maison d'habitation de Célestin Gérard.

Passerelle reliant autrefois les ateliers.

Musée de Vierzon :

Adresse : 11 Rue de la Société Française.

Entrée gratuite.

Tél. : 02 48 71 10 94.

Du 1er octobre au 30 avril : du mardi au vendredi, de 14h à 17h30 et samedi, de 10h à 12h et de 14h à 17h30. Du 2 mai au 30 septembre : du mardi au vendredi, de 14h à 18h, samedi, de 10h à 12h et de 14h à 18h, dimanche, de 14h à 18h. Fermé en janvier et février.

 

Circuits d'interprétation du patrimoine : 25 stations pour découvrir Vierzon et son patrimoine. Cette promenade vous mènera notamment à la découverte du quartier médiéval, de son jardin Art déco unique, du site industriel de la Société Française et du canal de Berry.

Île Marie à Vierzon (Conservatoire du patrimoine Naturel de la Région Centre Val de Loire).

Sentier de la Salamandre (Office National des Forêts) en forêt de Vierzon.

Golf de la Picardière.

Mennetou-sur-Cher

Cité médiévale de la vallée du Cher, Mennetou-sur-Cher est une petite ville pleine de caractère avec ses maisons anciennes, ses portes fortifiées, ses remparts et ses rues pavées fleuries. Une halte fort appréciable en vallée du Cher !

Petit bourg du Loir-et-Cher de 900 âmes, mi-berrichon, mi-solognot, Mennetou est un havre de paix pour qui s'y arrête.

Situé en vallée du Cher entre Vierzon et Tours, Mennetou-sur-Cher n'est qu'à 2 heures de Paris, 1 heure d'Orléans et de Tours, 30 minutes de Blois.

Au carrefour de plusieurs routes historiques - la route des Châteaux de la Loire, la route des vins, la route de la Porcelaine et la route Jacques Coeur - Mennetou-sur-Cher est au centre d'une région où histoire et gastronomie s'associent volontiers pour le bonheur du plus grand nombre d'entre nous.

Commune rurale où l'agriculture est encore fortement ancrée, elle possède toutefois un solide réseau d'artisans et de commerçants, d'industriels et de professions libérales. En plein développement économique et touristique, grâce à l'échangeur de l'autoroute A85 situé à 8 km, Mennetou-sur-Cher est le point de rencontre des esprits novateurs.

Misant sur le développement des activités liées au tourisme, Mennetou-sur-Cher, Cité Médiévale, se refait une beauté : pavage de l'ensemble des rues de la vieille ville, création de jardins médiévaux, manifestations liées au Moyen-Âge (fêtes médiévales, visites aux flambeaux…). Que vous décidiez d'y passer un moment ou d'y rester pour toujours, Mennetou-sur-Cher ne vous sera aucunement indifférent. Prenez le temps de le découvrir ou de le redécouvrir.

Le canal du Berry - Mehun sur Yèvre

Construit au XIXe siècle, de 1810 à 1840, ce canal d'une longueur de 320 kilomètres totalise 116 écluses. Le canal de Berry est aujourd'hui un lieu propice à la pêche et aux balades.


Vendredi 6 - Samedi 7 Septembre

La Motte Beuvron

43 km - 0 h 41


N 47.598816 - W 2.017491

Patrimoine architectural et urbain

 

Le château et le domaine de Saint-Maurice

Parc équestre fédéral.

 

Le château et le domaine de Saint-Maurice.

On ne sait rien [évasif] du château primitif construit sur la motte féodale. La forteresse médiévale lui ayant succédé est remaniée au xive siècle. Elle est rasée au xviie siècle, quand son propriétaire l'archevêque de Bourges Anne de Lévis de Ventadour décide de faire construire un château de plaisance à son emplacement. Dans son état actuel, le château de Lamotte-Beuvron se compose de trois éléments :

au centre, une partie construite en 1567 par le seigneur du lieu, Gilbert de Lévis de Ventadour ;

à gauche, une partie construite au milieu du xviie siècle par Anne de Lévis de Ventadour, qui possédait la seigneurie de Vouzon-Lamotte par héritage familial, et non en raison de son titre d'archevêque de Bourges ;

à droite, une partie construite sous le Second Empire, époque où le domaine appartient à Napoléon III, d'abord à titre personnel, puis comme dotation de la couronne.

Napoléon III veut faire de ce domaine un exemple pour la Sologne sur le plan agricole. Des « fermes modèles » y sont établies et de grandes manifestations agricoles (expositions, démonstrations de matériel moderne) s'y déroulent, notamment en 1858 et 1864.

Après la chute de l'Empire, le domaine de Lamotte-Beuvron est dévolu au ministère de la Justice, qui y fait établir en 1872 un centre de rééducation pour jeunes délinquants, appelé « Domaine de Saint-Maurice » par son premier directeur, un ecclésiastique. Sous des appellations diverses (la dernière étant celle d'« Internat Professionnel d'Éducation Surveillée »), ce centre fonctionnera jusqu'en 1993.

En 1993, devant la forte progression de ses licenciés, le Poney Club de France Poney cherche un site pour y établir fixement les championnats de France, alors organisés chaque année dans des sites éphémères. Le site de Saint-Maurice, appartenant en partie au ministère de l'Agriculture, présente les qualités requises pour accueillir cette manifestation (place disponible, facilité d'accès via l'A71, placé au centre de la France...), qui s'y déroule (entre autres manifestations) chaque année depuis 1994. Après plusieurs années d'un franc succès, le site devient le Parc Équestre Fédéral de la Fédération Française d'Équitation.

 

La ville de Lamotte-Beuvron dispose alors d'une des infrastructures d'équitation les plus évoluées de France : manèges de 4 000 m2, des carrières de saut d'obstacles, un spring-garden, un cross national, cinq rectangles de dressage, des terrains de horse-ball et de polo, un rond d’Havrincourt, plus de 500 boxes permanents, trois parkings, un restaurant de 300 personnes, des salles polyvalentes de réunion, des locaux techniques équipés, un bâtiment administratif de 2 200 m2, des hébergements, quatre blocs sanitaires, une sonorisation générale permanente. La Fédération française d'équitation y installe son siège social en 2008 à la suite de la modification de ses statuts. Elle est installée à l'emplacement des anciens bâtiments du centre pénitentiaire juvénile, en ruines depuis de nombreuses années et restauré pour l'occasion. Le château en cours de restauration accueillera un musée.

 

Eglise Sainte Anne

édifiée en 1859, est inscrite au titre des monuments historiques depuis 1986.

L'église de Lamotte-Beuvron conserve, en provenance de l'église antérieure, l'épitaphe en marbre noir indiquant la sépulture du cœur d'Henri de Durfort, fils du seigneur de Vouzon-Lamotte, décédé aux armées, en Flandre, en 1697 à l'âge 26 ans. Elle possède également celle du corps de sa mère, Marguerite-Félicité de Lévis de Ventadour, décédée en septembre 1717.

Le clocher possède quatre cloches fondues par Bollée 

 

L'hôtel de ville.

Construite de 1860 à 1862, la mairie présente une façade évoquant celle d'un château-médiéval. Sa construction fut largement financée, comme l'église, par une forte participation personnelle de Napoléon III[réf. nécessaire]. Les plans primitifs prévoyaient la réalisation d'un ensemble administratif complet comprenant mairie, salle de justice de paix et école, mais la chute du Second Empire en septembre 1870, en mettant fin à la générosité impériale, fit abandonner ce projet ambitieux qui se limita à la construction de la seule mairie

NUITS DE SOLOGNE - Un évènement unique en région centre !

Vous avez été nombreux pour la quinzième édition des  NUITS DE SOLOGNE  sur le nouveau site du Parc Equestre Fédéral à Lamotte-Beuvron et nous vous en remercions. Nous vous convions à la seizième édition qui aura lieu le 

 samedi 7 septembre 2019.

Alors venez nombreux assister à une nouvelle soirée de rêve, de lumière et de féerie avec   « Carmen ».