Pour avoir un panorama complet du Jura et ne pas passer à côté de l’essentiel, les sites incontournables qui suivent doivent absolument faire partie de votre programme. D'Ouest en Est, le Jura s'offre à vous : Dole - ville d'art et d'histoire, Lons-le-Saunier – la préfecture, Salins-les-Bains – ville de sel, Arbois – cité de Pasteur et des Vins du Jura, Château-Chalon – berceau du vin jaune, la reculée de Baume-les-Messieurs...

Les lacs de Vouglans, Clairvaux et Chalain, les Cascades du Hérisson, Nozeroy – plus petite ville de France, Champagnole – ville porte du Parc naturel régional du Haut-Jura, la Haute Vallée de la Saine, les Hautes-Combes, Saint-Claude – capitale de la pipe et du diamant, la Station des Rousses…

Projet Septembre 2020


D'Alès au saut du Doubs

Alès


Dimanche 13 Septembre

Laudun ou Chusclan

Hommage

à notre amie

Marie Christine


Laudun

(N° 7502)

 

Avenue du Général de Gaulle

Le Caveau des Vignerons

30290 LAUDUN L'ARDOISE

 

Latitude : (Nord) 44.10391°  Longitude : (Est) 4.66385° 

 

Tarif : Gratuit

Type de borne : Autre

Services :


Autres informations :

Aire privée

20 emplacements limités à 3 jours

Tél : +33 4 66 90 55 20

http://www.laudun-vignerons.com


Chusclan

(N° 1539)

 

Route d'Orsan

Aire privée de La Cave des Vignerons

30200 CHUSCLAN

Latitude : (Nord) 44.14546°  Longitude : (Est) 4.677° 

Tarif : Gratuit

Type de borne : Artisanale

Services :

Tables de pique-nique

Commerces divers

Autres informations :

Ouvert toute l'année

6 emplacements



Hauterives

162 km

2 h 30


(N° 3151)

 

Près de la D538

26390 HAUTERIVES

Latitude : (Nord) 45.254971°  Longitude : (Est) 5.030219° 

Tarif : 2018

Stationnement, services : 3 à 6,80 €

Type de borne : Artisanale)

Services :

Poubelles

Autres informations :

Parking à partager avec les voitures

et cars de tourisme

passerelle d' accès direct au Palais Idéal du Facteur Cheval ( tarif 6.50€

)


Thoirette

148 km

2 h 22


(N° 5008)


Grande Rue, D936

39240 THOIRETTE

Latitude : (Nord) 46.26924°  Longitude : (Est) 5.53529° 

Tarif : 2013

Stationnement, services : 6 €

Type de borne : Artisanale


Services :



Autres informations :

Ouverte toute l'année

7 emplacements

Tél mairie : +33(0)474 768 071

Tél communauté des communes :

+33(0)384 480 478



Les Bouchoux

Cascade du Moulin

37 km

0 h 40


L'Ain prend sa source à Conte, à 700 m d'altitude. L'eau y surgit sous forme d'exsurgence. Source aux milles visages changeants d'une saison à l'autre, d'une météo à l'autre, et d'apparence tranquille, les eaux, alimentées par des rivières souterraines, peuvent parfois être tumultueuses.

Par temps sec, la source se tarit et offre aux spéléologues la possibilité de s'engouffrer 28 mètres sous terre pour atteindre un plan d'eau souterrain permanent.

Que ce soit sous la pluie ou sous le soleil, la visite vaut le détour. Votre balade sera agrémentée de tables de lecture qui vous livreront les secrets de cette source.


Septmoncel

Gorges du Flumen

15 km

0 h 30


Au fond d'une vallée dominée par des sommets de plus de 1 000 m, les cascades du Flumen vous laisseront un souvenir inoubliable. Provenant des eaux du lac de Lamoura et des Hautes-Combes, le Flumen (fleuve en latin), s'infiltre dans les roches fissurées et après un parcours de 4 km, rejoint le Tacon.

Les cascades tombent côte à côte dans un cirque sombre et sauvage.

Ce site classé comme patrimoine naturel d'intérêt national réunit quatre circuits : trois sont de difficulté faible à moyenne, le quatrième est sportif. Vous aurez le choix entre le tour de la Cluse, la promenade des Cascades, le belvédère de la Roche Blanche et enfin sur les Grès du chapeau de Gendarme.

Laissez-vous guider par le chemin balisé et partez à la découverte des magnifiques paysages jurassiens.

L'accès aux cascades se fait par un sentier unique et vous amène, après 1 h de marche, au pied de la cascade principale qui plonge à plus de 20 m de haut dans un bassin de pierres et de verdure. N'hésitez pas, le long de votre balade, à faire un arrêt pour admirer la faune et la flore riches en ce lieu.

Accessible en toutes saisons, la cascade est grandiose après une averse et magique l'hiver, quand elle se pare de son habit de gel.

Durée : de 1h à 6h30 selon le parcours.

Accès depuis Saint-Claude :

Sortir de la ville en direction de Genève. Au lieu-dit Rochefort, tourner à droite direction Septmoncel, puis prendre une petite route qui descend sur la droite en direction du camping du Martinet. Vous passez alors un premier pont, puis un deuxième. Après ce deuxième pont à gauche, vous trouverez une fontaine et le départ du sentier du Flumen.


Saint Claude

(N° 15043)

 

Rue du Plan du Moulin,

39200 SAINT CLAUDE

 

Latitude : (Nord) 46.38553° Longitude : (Est) 5.86228° 

 

Autres informations :

Plat et ombragé

Tous les parkings de Saint Claude

sont autorisés pour le stationnement

nocturne des camping-cars


Nichée au creux des Montagnes du Jura, Saint-Claude évoque la fabrication de la pipe de bruyère et la taille du diamant. Berceau des corporatismes et ambassadrice de la « Jurassienne touch », la protégée de Voltaire cultive ses atouts avec un savoir-faire millénaire et ses monuments historiques. Ici, nature et culture sont en harmonie pour vous offrir un séjour inoubliable.

Labellisée « Villes et Métiers d’Art », Saint-Claude n’est pas seulement la capitale de la pipe de bruyère : héritière de longues traditions artisanales, la sous-préfecture du Jura a également su se forger une réputation méritée dans la tournerie et la taille du diamant et des pierres précieuses. Pelotonnée au fond de sa vallée, la ville s’apprécie pour son environnement naturel chaotique et ses atouts patrimoniaux résolument originaux comme l’ancienne cathédrale du diocèse et le musée de l’Abbaye, tout nouveau carrefour des amateurs d’art moderne…


 

 Saint-Claude, capitale de la pipe

Vous vous demandez peut-être pourquoi Saint-Claude est la capitale de la pipe. Pour le comprendre, il faut se plonger dans l’histoire de Saint-Claude. En effet, la ville a acquis sa réputation de capitale mondiale de la pipe de bruyère de manière inattendue, ce bois ne poussant même pas dans la région. Fondée par des moines au Ve siècle, la cité devient un centre de pèlerinage au VIIe siècle et voit petit à petit se créer un commerce d’objet de piété tournés en bois. C’est ainsi que s’y développe l’art de la tournerie : d’abord religieuse, cette technique est peu à peu étendue aux objets usuels. Lorsque l’usage du tabac se répand au XVIIIe siècle, c’est tout naturellement que les tourneurs de Saint-Claude se mettent à fabriquer des pipes.

Selon la légende, au siècle suivant, un Sanclaudien aurait eu vent des propriétés et de la résistance de la bruyère par un marchand méridional, avant de la tester lui-même et d’en importer. Même si personne ne peut véritablement prouver comment la bruyère a été introduite dans la cité, c’est à partir de cette époque que cette activité croît et que la ville de Saint-Claude devient la capitale de la pipe ! Des entreprises et ateliers de pipiers perdurent aujourd’hui, sous le signe d’une haute qualité. La pipe redevient aussi un accessoire de mode.

Visiter Saint-Claude

Pour tout connaître sur la pipe de Saint-Claude, commencez votre visite par l’Atelier des savoir-faire à Ravilloles (à 15 minutes de Saint-Claude), véritable conservatoire de l’artisanat et des savoir-faire jurassiens. Vous pourrez ensuite reprendre votre périple dans la cité, à la découverte du musée de l’Abbaye : si les lieux témoignent de la vigueur de la ferveur religieuse à Saint-Claude et dans le Jura du IXe au XVIIIe siècle, le musée abrite aussi de belles collections contemporaines, sur la période du XXe siècle.

Cascade de la queue de cheval


C'est une des plus belles cascades du Haut-Jura. Le torrent effectue, dans le fond de cette combe, deux sauts dans le vide. Ces sauts, d'une trentaine de mètres à chaque fois, sont spectaculaires en période de pluie. Il est possible de passer sous la cascade très facilement par la rive droite.

 

Accès depuis le village de Chaumont (RD 304) :

Parking sur votre droite en haut d'une petite côte, le chemin commence ici.

Circuit aller/retour : Durée : 1h - Distance : 2,5 km -  Dénivelé : 110 m.

(Distance de Saint-Claude au début du parcours : 3 km . Durée : 6 min en voiture)

Accès depuis Saint-Claude :

Se rendre au Stade de Serger, laisser sa voiture sur le parking et prendre la rue de la fontaine aux oiseaux, puis le chemin qui monte.  Après 10 min de marche, vous pourrez apercevoir sur votre droite, la cascade de la Queue de l'Ane.

Circuit aller/retour : Durée : 2h30 - Dénivelé : 165 m - Distance : 5 km.

(Distance de Saint-Claude au début du parcours : 2 km.  Durée : 3 min en voiture)

Gorges de l'Abime

10 km

0 h 20


Au cœur du Haut-Jura, dans le secteur de Saint-Claude, l’Abîme est un torrent tumultueux creusant dans la roche des gorges étroites et spectaculaires. Par endroits, le lit du torrent est découpé par l’érosion en nombreuses marmites de géants, souvent emboîtées les unes dans les autres. Ce torrent a plusieurs sources. La plus impressionnante est le trou de l’Abîme, puits noyé de 45 m profondeur.

Cette petite balade de 2 km permet de découvrir l'un des plus beaux sites du Jura, les Gorges de l'Abime. Au pied du Cirque de Vaucluse, ce sentier de découverte, entièrement aménagé, permet de parcourir les étroites gorges dessinées par le torrent tumultueux de l'Abime. A l'aide de passerelles pour être au plus près des eaux vives, vous enjamberez les marmites de géants avant de rejoindre l'une des sources de ce torrent, la plus spectaculaire, le trou de l'abime, puits noyé de 45m de profondeur, et ses eaux turquoises...

Attention, le parcours est très glissant et dangereux pour les enfants de moins de 8 ans, les personnes âgées, et n'est pas recommandé aux personnes ayant le vertige.


La Chaux-du-Dombief

Pic de l'Aigle

38 km

0 h 40


Belvédère des Quatre Lacs

3 km

0 h 10


Visiter le Jura, c’est aussi prendre le temps de le parcourir à pied, pour aller à la rencontre de ses sites naturels les plus grandioses. En empruntant les chemins de randonnée menant au Pic de l’Aigle ou au Belvédère des 4 Lacs, vous découvrirez des panoramas et des paysages splendides. L’occasion d’une journée au grand air ou d’un séjour pour vous ressourcer dans les décors naturels des plateaux jurassiens.

Découvrir le Pic de l’Aigle

Ce sommet culminant à 993 mètres est un site exceptionnel qui domine la vallée des 4 lacs composée du plateau du Frasnois et de ses célèbres 4 lacs et du lac de Bonlieu. Aussi, vous aurez un point de vue magnifique sur tout le Jura des plateaux, la Vallée du Hérisson, le Grandvaux et vous pourrez même admirer le Mont Blanc par temps clair. Une table d’orientation aménagée au sommet vous permettra de lire le panorama à 360°. L’accès au Pic de l’Aigle se fait par un sentier qui part du village de La Chaux-du-Dombief, sur une distance de 2km et un dénivelé de +90m.

Randonner au Pic de l’Aigle

Pour vous rendre au Pic de l’Aigle, plusieurs possibilités de randonnées s’offrent à vous :

Balade Pic de l’Aigle : aller/retour en 1 h.

Balade Pic de l’Aigle et Belvédère des 4 Lacs : aller/retour en 2h30.

Balade du Pic de l’Aigle et Belvédère des 4 Lacs, en descendant vers les lacs d’Ilay et du Maclu : 9 km formant une boucle. Comptez 3 h et un niveau moyen à dur.

Le départ de ces randonnées se trouvent au parking du pic de l’Aigle à Chaux-du-Dombief.

 

IMPORTANT !

Il est conseillé d’être bien chaussé et de ne pas quitter les sentiers balisés ! Des lieux sont identifiés pour le stationnement : pensez à les utiliser pour ne pas déranger les nombreuses espèces sensibles présentes sur le site !


Les Planches-en-Montagne

Cascades et Gorges de la Langouette

10 km

0 h 15


Les Gorges de la Langouette, située dans la Haute Vallée de la Saine et à proximité de Champagnole, impressionnent par leur étroitesse et leur profondeur.

 

Depuis le pont de la Langouette, profitez d’une très belle vue sur ce long serpent de rivière encastrée et venez vous plonger dans l’atmosphère particulière de cet endroit.  Vous cheminez durant une heure, le long d’un sentier accueillant et ludique dans l’un des sites inscrits comme le plus pittoresque du Jura.


Le Vaudioux

Cascade de la Billaude - Saut Saint Claude

9 km

0 h 10


 

 

Les cascades de la Billaude ou Saut Claude Roy sont un des sites les plus pittoresques du Jura, au fond de la vallée encaissée de la Lemme.

 

Deux chutes successives totalisant 28 m de hauteur jaillissent d'une fissure étroite au milieu des falaises.


Bourg-de-Sirod

Les pertes de l'Ain

13 km

0 h 20


 

Les pertes de l'Ain sont une gorge très étroite dans laquelle s'engouffre la rivière d'Ain sur 12 mètres.

Près de la centrale EDF, on aperçoit l'Ain qui jaillit en cascade (17m) après un cheminement souterrain dans les Pertes.

Quand les eaux sont très fortes, elles surgissent en un sourd bouillonnement.

Le trop plein de la chambre d'eau donne alors naissance à une splendide cascade en forme de Queue de cheval.


Malbuisson

Source Bleue

 45 km

1 h 00


La source bleue de Malbuisson est une source karstique / résurgence, une cascade et un ruisseau de Malbuisson, qui se jette dans le lac de Saint-Point, dans le massif du Jura 

Depuis le 27 décembre 1913, la source fait partie des sites classés du Doubs pour son eau bleu-vert / turquoise translucide.

La source a une couleur naturelle bleu-vert / turquoise hors du commun, conséquence de la décomposition naturelle de la lumière du jour (diffraction du spectre visible) dans une eau translucide (phénomène également connu dans d'autres exsurgences karstiques). Le gouffre profond de 6 m, accentue ce phénomène optique particulier.

Une très cruelle et tragique légende locale explique que tout ce bleu de la source viendrait des larmes des yeux bleus de Berthe de Joux, pleurant la mort de son amant au xiie siècle. Son jeune mari, le seigneur croisé Amauri III de Joux (famille de Joux du fort de Joux voisin), longtemps passé pour mort durant les croisades, revient contre toute attente quelques années plus tard, et découvre sa jeune épouse qui se croyait jeune veuve, avec un nouvel amoureux, le chevalier Amey de Montfaucon (famille de Montfaucon), revenu lui aussi des croisades. Ivre de rage et de douleur, Amaury tue l'amant et fait cruellement enfermer son épouse à vie dans un minuscule cachot de son fort de Joux, avec vue sur la dépouille de son amant.


Le saut du Doubs

53 km

1 h 00


(N° 15888)

 

Rue Pierre Bercot

Les Terres Rouges

25130 VILLERS LE LAC

Latitude : (Nord) 47.05632° Longitude : (Est) 6.67092° 

Tarif : 2019

Stationnement : 8 €

Eau : 3,50 €

Taxe de séjour : 0,50 €

Type de borne : AIRESERVICES

Services :

Grand parking ombragé

Départ des bateaux pour les croisières au Saut du Doubs

Autres informations :

Ouvert d'avril à la Toussaint

Tel : +33 381 681 325

info@sautdudoubs.fr

http://www.sautdudoubs.fr/


Le Saut du Doubs est une chute de 27 mètres de hauteur sur le Doubs située sur la frontière franco-suisse, et pour partie dans la commune de Villers-le-Lac côté français, pour partie dans celle des Brenets côté suisse.

Le Saut du Doubs fut créé, il y a 12 000 ans, par l'éboulement (provoqué par un séisme ?) des deux versants de la vallée (à l'époque les gorges du Doubs commençaient à l'ouest de Morteau). L'éboulis créa un grand barrage naturel, provoquant le remplissage des gorges en amont de l'éboulement, ce qui créa le paléo-lac de Morteau (long de 15 km), dont le lac de Chaillexon (lac des Brenets) (long de 3,7 km) est le vestige. La chute se créa lorsque le niveau du lac fut assez élevé pour permettre au flot de contourner l'éboulement. Le saut lui-même correspond à l'endroit où le Doubs, dévié par l'éboulement, saute la falaise correspondant à l'ancienne rive droite de la gorge pour en rejoindre le fond

Le barrage naturel du Saut du Doubs n'est pas entièrement étanche, ce qui explique les variations de niveau assez importantes observées dans le lac de Chaillexon (lac des Brenets). L'éboulement est en effet constitué d'une accumulation perméable de fragments de roche calcaire. On totalise ainsi une évacuation de 3 m3 d'eau par seconde à travers la roche de l'éboulement, ce qui cause un abaissement continu du lac lors des étiages. En 2001, des travaux de colmatage d'une partie des pertes sont réalisés, pour limiter les bas niveaux du lac et favoriser sa navigation. Ces travaux ont permis de réduire notamment l'effet provoqué par les sécheresses