Porto Vecchio - Rondinara - Bonifacio

40 KM

0 h 53


Baie de Rondinara

(N° 24144)

Route de la Plage

Camping la Rondinara ***

 

Latitude : (Nord) 41.4731° Longitude : (Est) 9.2629° 

Tarif : 2016

Electricite : 4.00 €

Emplacement : 6.70 € à 9.50 €

Adulte : 6.60 € à 9.50 €

Enfant : 3.40 € à 4.90 €

Animal : 2.50 € à 3.50 €

Type de borne : flot bleu

Restaurant - Piscine

Wifi gratuit : oui

Autres informations :

 

Ouvert du 15-05 au 30-09

Tel: +33 4 95 70 43 15

reception@rondinara.fr

http://www.rondinara.fr/

libre service

Services :


 

Cette baie est en partie connue pour sa fameuse plage du même nom, parmi les plus belles de France ! Ses eaux transparentes et son sable fin en font un lieu paradisiaque pour poser sa serviette de bain. La baie, parfaitement circulaire, est bordée de roches rouges et de maquis.

Bonifacio

(N° 11529)

T 40

 

Latitude : (Nord) 41.3922° Longitude : (Est) 9.16545° 

Tarif : 2019

Electricite : 2.80 € à 3.00 €

Emplacement : 9.00 € à 9.50 €

Campingcar : 9.00 € à 10.80 €

Adulte : 8.00 € à 9.00 €

Enfant : 4.00 € à 4.50 €

Type de borne : artisanale

Services :

Restaurant - Transport En Commun

Wifi gratuit : oui

Plein d'eau : >200 l

Autres informations :

Ouvert du 01-04 au 23-10

42 emplacements

Moyen de payment : CarteBancaire

Tel: +33 4 95 73 02 96

camping.araguina@wanadoo.fr

http://www.camping-araguina-bonifacio.com/


C’est une adresse que l’on ne présente plus, et pourtant. Pour une journée, un séjour ou quelques heures, Bonifacio est un incontournable d’un voyage en Corse.

Ville magnifique à ne manquer sous aucun prétexte.

Une simple promenade dans la citadelle et ses ruelles vous émerveillera.

Offrez-vous également une balade sur le port.

Et si vous disposez du temps nécessaire, n’hésitez pas à prendre un bateau pour visiter les îles Lavezzi.

C’est une adresse que l’on ne présente plus, et pourtant. Pour une journée, un séjour ou quelques heures, Bonifacio est un incontournable d’un voyage en Corse.

Si la petite ville connait une forte empreinte touristique, ni le temps ni le monde ne semble avoir d’impact sur sa splendeur.

  • Ses falaises,
  • sa vieille ville,
  • son cimetière marin,
  • son « grain de sable » ,
  • ses miradors à couper le souffle
  • l’escalier du Roi d’Aragon…

Tous ses charmes lui conjurent une certaine authenticité. De celles qui en font toute sa beauté.

Lieux et monuments

  • Citadelle de Bonifacio Propriété publique, la citadelle est inscrite au titre des Monuments historiques.
  • Ancien ermitage de la Trinité.
  • L'oratoire de la Trinité se situe à trois milles de Bonifacio et à un mille du port de Paraguano, emplacement présumé de l'antique Palla. Élevée sur une légère esplanade, à mi-hauteur du mont de la Trinité, avec une croix à 219 m, l'église est couronnée par de majestueuses cimes, et l'admirable vue du haut des rochers, près de la croix, embrasse les deux mers.
  • Le site aurait été occupé avant l'époque chrétienne, comprend :
  • l'église de la Très Sainte Trinité dite l'Ermitage, datée du xiiie siècle,
  • Escalier du roi d'Aragon Taillé par l'homme directement dans le calcaire et composé de 187 marches, l'escalier du roi d'Aragon aurait, selon la légende, été creusé en seulement une nuit par les troupes du roi d'Aragon lors du siège de Bonifacio de 1420. Plus probablement creusé sur une durée plus longue par les moines franciscains pour accéder à la source Saint-Barthélémy située dans une grotte au pied de la falaise, il est inscrit au titre des Monuments historiques.
  • Falaises de Bonifacio Les Falaises de calcaire et son pittoresque « Grain de sable », gros bloc isolé se dressant à quelques dizaines de mètres dans les flots, sont l'œuvre remarquable de la nature.

Bonifacio - Roccapina - Sartène

52 KM

0 h 55


Roccapina

Le site de Roccapina se caractérise par ses rochers (le Lion de Roccapina), sa petite baie (Cala di Roccapina), sa plage de sable fin et sa tour génoise. À 22 km au sud de Sartène sur la route de Bonifacio. 

 

La tour de Roccapina.

La tour génoise date du xviie siècle et est inscrite Monument historique. Son édification est projetée dans le document de 1573, qui dresse le programme de la dernière tranche de construction des tours du littoral. La tour n'était plus gardée au début du xviiie siècle. Cette tour circulaire s'élève sur trois niveaux traditionnels : base aveugle, étage percé d'une porte, et terrasse. Les mâchicoulis de la couronne sont remplacés par des bretèches. À l'intérieur, la pièce du premier étage est couverte d'une coupole. Un puits descend dans la citerne. Sur la terrasse, la guérite d'escalier a disparu.

 

À l'endroit où la route nationale 196 franchit le col de Roccapina (Bocca di Roccapina), un promontoire dont l'extrémité est surmontée d'une tour génoise, attire l'attention par un rocher de granit rose dont la forme sculptée par l'érosion fait penser à un lion couché. Selon la légende, un seigneur surnommé "le Lion" par les barbares se serait retrouvé pétrifié après avoir, lors d'un jour de chasse, invoqué la mort devant une jeune femme qui se refusait à lui.


Sartene

(N° 25942)

Avenue Jean-Jaurès

 

Latitude : (Nord) 41.61991° Longitude : (Est) 8.9695° 

Tarif : 2014

Emplacement : 11.00 €

Services :

 

Autres informations :

 

Date d'ouverture inconnue

Nuit très calme.

 

La rue pour accéder au parking est en côte.

 

Effectivement , vu la pente , on n'a pas ose s'engager (porte scooter ), mais il y a un parking plus haut à droite à coté de "simply"(supermarché ne fonctionnant plus ) à 11 euros également (Gratuit au moment ou l'on est passe, pas de barrières).

Tres pratique pour visiter la ville et y passer 1 ou 2 nuits.


 

 Sartène est un village pittoresque possédant des racines médiévales.

La minuscule commune présente un aspect rural magnifique, avec des rues étroites et une myriade de belles petites places à explorer. Ajoutez à cela un vin et un patrimoine culinaire remarquable, et Sartène apparaît comme une destination de premier choix en Corse.

Lieux et monuments

  • Le monument aux morts se dresse sur la place de la Libération, ancienne place Porta.
  • L'échauguette de Sartène est le symbole de cette ville très pittoresque. Située place de Guardiola, elle date de la fin du xvie siècle. Elle était le seul élément du bastion de défense constitué par le quartier Pietraggio. Elle est inscrite au titre des Monuments historiques.

 

Quartier Pietraggio

« Le vieux quartier du Petraghju semble glisser vers la vallée ... Les maisons se bousculent, liées entre elles par des arcades. Séparées par d'étroites ruelles, elles montent vers la lumière, se transformant au fur et à mesure des étages ... et des siècles : ici, la pierre est différente entre le premier et le second niveau. Là, cette tourelle est postérieure à son support. Parfois, on tombe sur les ruines de l'ancien rempart. »

  • Place de la Libération Au centre de la cité se trouve la place de la Libération, anciennement Place Porta (lieu très convivial où les habitants se retrouvent pour discuter, de politique principalement). « Là se dressait la guillotine. Là discutaient les hommes de « bonne naissance », les sgio. Au pied de l'église, dès l'aube, les ouvriers agricoles attendaient les offres de travail. » Cette place ombragée, fort animée avec son marché et ses cafés, est orientée dans un axe sud-ouest/nord-est. Elle est dominée au nord par la mairie, ancien palais du gouverneur sous l'occupation génoise, et Sainte-Marie, église caractéristique de la Corse (avec son clocher à trois niveaux munis de baies et surmonté d'un dôme). À son extrémité méridionale est accolée une esplanade, la Piazza Pasquale Paoli où trône le buste du Babbu di a patria depuis le 8 décembre 2006.
  • Pont de Spina-Cavallu sur le Rizzanèse Ce pont pisan puis génois des xiiie siècle et xve siècle sur le Rizzanese, est appelé A spin'a cavallu (littéralement, « en forme de dos de cheval »). Il serait l'œuvre de l'architecte Maestro Maternato. Long de 64 m et large de 2,60 m, il s'élève à 8 mètres au-dessus de l'eau et c'est l'un des plus célèbres ponts de Corse, trait d'union entre les pièves de la Rocca et de Sartène. Il offre à admirer une architecture au bel équilibre. Classé Monument historique en 1992. Restauré en 1995 après la crue du Rizzanese et du Fiumicicoli, c'est un pont pisan typique.
  • Le fortin ruiné de Tizzano défendait l'entrée de la Cala di Tizzano, un petit port abri pour les pêcheurs locaux. Cette petite place forte s'est déployée dans la deuxième moitié du xviiie siècle à partir d'une tour génoise du xvie siècle. Il est inscrit au titre des Monuments historiques.
  • Alignements de statues-menhirs dénommés Rinaiu et I Stantare C'est sur le plateau de Cauria que sont situés le dolmen de Fontanaccia, l'alignement de Stantari et celui du Renaju. Ces alignements de statues-menhirs sont classés au titre des Monuments historiques.
  • Église paroissiale Sainte-Marie L'église a été bâtie dès 1766 en remplacement de la précédente qui s'était effondrée l'année précédente. La construction du clocher a démarré deux années plus tard. L'édifice religieux est inscrit au titre des
  • Monuments historiques
  • Église de l'Assomption, Couvent San Damiano, de style néo classique, édifiée en 1766.

 

Autres sites

  • Vallée de l'Ortolu : Souvent comparée au Jardin d'Éden, située sur la commune de Sartène (en direction de Bonifacio, vers le sud), elle est accessible par une route sinueuse en surplomb. Ce lieu est dominé par l'« Omu di Cagna », homme de pierre au sommet d'une chaîne de montagne rocailleuse.

Sartène - San Gavino di Carbini

20 KM

0 h 25


San-Gavino-di-Carbini    -   Alta Roca

L'Alta Rocca est une région naturelle de Corse située dans l'arrière-pays de Sartène. Elle culmine au Monte Incudine à 2 134 mètres d'altitude et a pour capitale Levie.

San-Gavino-di-Carbini,

Campo Guardato

GPS : 41.721001, 9.149540

Prix des services : 3 € la machine à laver

Prix du stationnement : 16€ pour 1 CC avec électricité

Ouverture/Fermeture : 15 mai to 15 octobre

 

 

Camping municipal, le camping-car à l'ombre des pins et des chênes. Très bon accueil. Réfrigérateur et machine à laver disponible ainsi que barbecue et Wi-Fi. note 5/5.


Une région aux paysages très divers : forêts de châtaigniers, montagnes escarpées et vallées profondes. C’est aussi l’un des lieux les plus anciennement peuplés de l’île. Pour s’en convaincre, direction les nombreux sites archéologiques dont le plus visité est celui de Cucuruzzu-Capula. Les aiguilles de Bavella valent elles aussi le détour et vous offriront des randonnées accessibles à tous.

San Gavino di Carbini - Propriano

21 KM

0 h 24


Propriano

26 Lotissement I Caseddi 2

20110 Viggianello, Corse-du-Sud

Camping "Tikiti"

 

GPS :  41.680000, 8.922550

 

Camping Tikiti***. Très bel accueil pour ce 3 étoiles avec piscine et jolie vue. Vous vous garez ou vous voulez. Le camping est assez ombragé et surtout très très grand. Reste à voir les sanitaires... À suivre.

 

 

Adulte : 9.00 €

Camping Car : 7.00 €

Electricité : 4.00 €

remorque : 3 .00 €

taxe de séjour : 0.60 €

 

Camping "Tikiti"

Pian Di Leccia

20110 Viggianello

Camping Milella

 

GPS : 41.684200, 8.923080

Super accueil nous sommes arrivé alors que la réception était fermée entre midi et 15h30 mais on nous a gentillement proposé de nous installer en attendant, le camping et les sanitaires sont très propres et bien entretenu le personnel au bar et très sympa et les prix sont plus que raisonnables. Je recommande vivement.

HEURES ARRIVÉES ET DÉPARTS

Les heures d’arrivée sont normalement prévues entre 16h00 et 19h00.

En dehors de ces horaires, merci de nous en avertir au

06 21 24 89 75 avec confirmation par mail : leovacances@sfr.fr

 

Adulte : 5.80 €

Camping Car : 6.00 €

Electricité : 3.50 €

remorque : 2.50 €

taxe de séjour : 0.60 €

Ouverture/Fermeture : ferme le 1er week-end d'octobre

 

Camping Milella


Propriano est une petite ville portuaire située sur la rive sud du golfe éponyme, sur la côte sud-ouest de la Corse et au nord de l'embouchure du Rizzanese.

 

Propriano accueille chaque année plus de 60 000 visiteurs : l’endroit est touristique. La raison ? Les montagnes rocheuses, couvertes de maquis, qui tombent dans l’eau turquoise de la Méditerranée, les belles plages de sable fin (Porto-Pollo, Campomoro, Baracci) et un arrière-pays fabuleux. Propiano sera une étape agréable pour alterner entre plages et montagnes ou bronzette et promenade.

Lieux et monuments

  • Église Notre-Dame de la Miséricorde
  • Le port "Portu Valincu"

Propriano - Ajaccio

70 KM

1 h 20


Ajaccio

(N° 28014)

 

Route d'Alat

Camping les Mimosas

 

Latitude : (Nord) 41.93727° Longitude : (Est) 8.72831°

Attention n'accepte pas les chiens

C-C : 7 €

Personne + 7 ans : 6 €

Enfant - 7 ans : 3 €

Électricité : 3 €

Aire de services : 8 €

Épicerie de dépannage - Dépôt de pain

Lave-linge - Sèche-linge

Autres informations :

70 emplacements

Tél +33 (0)495 209 985

campingmmosa@wanadoo.fr

http://www.camping-lesmimosas.com/

Services :


La capitale de la Corse est la porte d’entrée de l’île et du département de Corse-du-Sud. Abritant près de 65 000 habitants, Ajaccio est une petite ville très dynamique. Sur place,

 

« Cité impériale » et autrefois « cité du corail », la capitale corse est connue pour être la ville de naissance de Napoléon Bonaparte ainsi que pour avoir été la première ville française libérée durant la Seconde Guerre mondiale, le 9 septembre 1943.

vous ne manquerez pas

  • la maison de naissance de Napoléon Bonaparte,
  • la Cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption fin 16ème,
  • la citadelle
  • et pour les plus gourmands,
  • le marché de la ville, riche en découvertes.

Profitez notamment d’une excursion en bateau pour une balade de trois heures à la découverte de la faune et de la flore locale. Au programme, plusieurs escales dans les plus belles criques de la côte Ouest. Et n’oubliez pas : masque et tuba sont de rigueur pour profiter pleinement du voyage…

Lieux et monuments

 

La citadelle du xvie siècle est l'œuvre du maréchal de Thermes et de son successeur, Giordano Orsini. Elle fut édifiée pour l'essentiel de 1554 à 1559. Les fortifications avec fossés, fermées au public, sont inscrites au titre des Monuments historiques70.

« La citadelle jolie, régulière, fut élevée par le maréchal de Thermes, conquérant plus heureux qu'illustre, chevalier bien effacé par ses deux barbares lieutenan[t]s le montagnard corse Sampiero et le corsaire Dragut, amiral de Soliman alors allié de la France. L'inscription trouvée dans une ancienne maison voisine de la citadelle porte : Henri II, par la grâce de Dieu roi de France et seigneur de l'île de Corse, l'an de grâce 1554. »

 

De nombreux monuments sont consacrés à Napoléon :

  • Monument commémoratif de Napoléon et de ses frères.
  • La maison dans laquelle il naquit et vécut, est maintenant un musée national : le Musée de la Maison Bonaparte.
  • La chapelle impériale abrite les sépultures de ses parents, ainsi que de ses frères et sœurs.

Autres monuments commémoratifs :

  • Monument commémoratif du premier Consul.
  • Monument commémoratif du Général Abbatucci.
  • La statue du commandant L'Herminier (devant la gare maritime), commandant du sous-marin Casabianca qui participa activement aux combats pour la libération de la Corse dès septembre 1943.
  • Monument commémoratif du cardinal Fesch
  • Monuments aux morts et plaques commémoratives.

Patrimoine religieux :

  • Cathédrale, ou cathédrale Santa Maria Assunta, de la Renaissance, dépendant du diocèse d'Ajaccio, dans laquelle Napoléon a été baptisé, avec son orgue de Cavaillé-Coll.
  • Église Saint-Roch, néoclassique sur projet de l'architecte ajaccien Barthélémy Maglioli (1885).
  • Église Saint-Erasme, rue Forcioli-Conti.
  • Baptistère paléochrétien de Saint-Jean.
  • Chapelle Saint-Antoine de la Parata.
  • Chapelle des Grecs (Chapelle Notre-Dame-du-Mont-Carmel).

Patrimoine civil :

  • La vieille ville et le Borgu sont typiquement méditerranéens avec leurs rues étroites et pittoresques.
  • Le palais Fesch-musée des Beaux-Arts abrite une très importante collection de peintures italiennes de la Renaissance85.
  • Le musée A Bandera Musée d’Histoire Corse Méditerranéenne86.
  • La bibliothèque municipale conserve de nombreux incunables des xve et xvie siècles.
  • Le palais Lantivy, sur le cours Napoléon, palais italien siège de la préfecture de Corse.
  • Le quartier dit « des étrangers » comporte nombre d'anciens palaces, de villas et de bâtiments autrefois construits pour les hivernants anglais à la Belle époque, comme l’église anglicane ou le Grand Hôtel Continental. Certains des bâtiments sont en mauvais état de conservation et très dégradés, d'autres ont été détruits pour l'édification d'immeubles modernes. Le quartier conserve tout de même une belle architecture et reste très agréable à visiter.
  • Bibliothèque municipale.
  • Hôtel de ville.
  • Le square Pierre-Griffi (devant la gare ferroviaire), héros de la Résistance corse, l'un des membres de la mission secrète Pearl Harbour, première opération lancée en Corse sous l’occupation pour coordonner la résistance.
  • Ancien hôtel de luxe du xixe, le Cyrnos Palace (sur le cours Grandval), célèbre palace de la belle époque dans le quartier des étrangers, aujourd'hui transformé en logements sociaux.
  • L'ancien Grand Hôtel Continental est construit entre 1894 et 1896 sur les plans de l'architecte Barthélémy Maglioli. Hôtel de luxe situé cours Grandval, il comporte cent chambre avec salle de bain, des colonnades en trompe-l’oeil, une salle à manger monumentale et un parc de 12 000 mètres carrés. L'écrivain Victorien du Saussay le décrit comme « le palais moderne de la ville ». Le gotha européen s'y presse et on compte parmi les clients l'empereur d'Autriche François-Joseph et sa femme Sissi, le duc de Saxe Georges II ou encore l'écrivain Joseph Conrad. Il accueille de nos jours le siège de la Collectivité territoriale de Corse.
  • Phare des îles Sanguinaires aussi appelé Phare du golfe d'Ajaccio.
  • Ancien Lazaret d'Aspretto.

Patrimoine naturel

Archipel des Sanguinaires :

La route des Sanguinaires longe toute la côte sud-ouest de la ville, après la plage Saint-François. Elle est bordée de belles villas et de criques et plages. En bordure de la route se situe le cimetière d'Ajaccio, avec la tombe de Tino Rossi.

Au débouché de la route des Sanguinaires se situe la pointe de la Parata avec à proximité l'archipel des Sanguinaires et son phare.

 

Le sentier des Crêtes, qui part du centre-ville permet une randonnée facile et offre de splendides panoramas sur le golfe d'Ajaccio. Les rives de ce dernier sont parsemées d'une multitude de plages et petites criques idéales pour la baignade et la plongée sous-marine.

De nombreux petits sentiers à travers le maquis maillent le territoire de la commune.

Ajaccio