D'Alès à  Lamotte Beuvron


Alès


Saint Flour

CAMPING CAR PARK (N° 33621)

 

Camping de mon Village de Saint-Flour, Les Orgues

17 Avenue du Docteur Mallet

15100 SAINT-FLOUR

Latitude : (Nord) 45.03303° Longitude : (Est) 3.08218° 

Tarif : 2021

Forfait Service Et Plein Deau : 5.50 €

Forfait Emplacement Electricite : 12.00 € à 14.00 €

Taxe De Sejour Par Personne : 0.44 €

Type de borne : plateforme

Services :

 

 

 

Electricité : 6 ampères, 24h, 78 prises

Wifi gratuit : oui

Plein d'eau : >200 l

 

Autres informations :

Ouvert A l'année

76 emplacements

Moyen de payment : AutomatePayment

Tel: +33 1 83 64 69 21

@MAIL

SITE INTERNET

 

Mode camping du 1/06 au 30/09 : sanitaires disponibles


PERCHÉE SUR UN PROMONTOIRE VOLCANIQUE, SAINT-FLOUR, CITÉ D’ART ET D’HISTOIRE, CULTIVE SON CARACTÈRE MONTAGNARD AVEC AUDACE ET MODERNITÉ.

Du haut de son éperon rocheux d’origine volcanique, la ville de Saint-Flour, unique site labellisé “Pays d’art et d’histoire” dans le Cantal. La cité concentre, grâce à une histoire aussi riche que mouvementée, de très nombreux monuments et édifices exceptionnels.

À la croisée des chemins de la Margeride, des Monts du Cantal et des gorges de la Truyère, ses attraits naturels et son caractère montagnard, prisés par les amateurs de sports nature, composent des paysages saisissants. À mi-chemin vers le grand Sud, la ville de Saint-Flour est aussi une ville étape privilégiée et animée.

Une cité médiévale, fortifiée souvent assiégée, jamais conquise

Saint-Flour naît au IVe siècle grâce à Florus, évêque venu évangéliser la région. Au XIVe siècle, la ville connaît son apogée. L’importance de la cité s’accroît. Cette promotion lui confère le titre prestigieux de capitale religieuse de la Haute-Auvergne. Le pouvoir civil et religieux se disputeront longtemps la suprématie. En témoignent les nombreux édifices remarquables au cœur du centre historique.

Campée sur ses remparts volcaniques, protégée par une enceinte défensive et plusieurs portes fortifiées, Saint-Flour sera souvent convoitée au Moyen-Âge mais finalement jamais prise.

DE SURPRISES EN SURPRISES

Le jeu à Saint-Flour, c’est de décider quelle ruelle emprunter. Des surprises guettent les promeneurs à chaque recoin : une statue de Sainte-Barbe par-ci, une porte entrebâillée sur une cour intérieure par-là. Une promenade des plus agréables au royaume du minéral. 

Nous ne manquons par un détour par l’impressionnante Halle aux Bleds (prononcez « blés »). Si sa taille est impressionnante, l’histoire a quelque peu chahuté cette collégiale : après avoir accueilli des moines, elle a été transformée en grenier, en marché, on y a même creusé des boutiques. Peu entretenue, elle a menacé de s’effondrer jusqu’en 2005, lorsqu’un projet lui offre une renaissance bien méritée.

Grâce à l’artiste italien Marino di Teana, l’édifice est transformé en superbe salle de concert à l’acoustique remarquable. Plus étonnant encore, l’association de l’art moderne et de l’iconographie religieuse. Un mélange très réussi qui vaut le coup d’œil. 

Cathédrale Saint-Pierre de Saint-Flour

Monument emblématique de la ville de Saint-Flour, la cathédrale Saint-Pierre avec ses tours massives et son austère couleur basaltique évoque davantage une forteresse. A l'intérieur, l'esprit gothique est bien présent et le mobilier mérite le détour.

PARTAGE :

Au premier regard, la cathédrale Saint-Pierre peut sembler austère. Mais pour qui saura s’attarder sur son histoire et son architecture, l’édifice se découvrira sous un autre jour.

La cité fera édifier l’actuelle cathédrale au XVe s. Au XIXe siècle, d’importantes interventions lui donnent son aspect actuel de style gothique. Parmi les pièces maîtresses : le «Beau Dieu Noir », les peintures murales, les vitraux, le mobilier liturgique contemporain oeuvre de l'orfèvre Goudji...

• Ouverte toute l’année tous les jours de 9h à 18h.

MUSÉE D'ART ET D'HISTOIRE ALFRED-DOUET

Maison Consulaire, 17, place d'Armes 15100 Saint-Flour 

Le musée Alfred Douët, est un enchantement. Le lieu n'est autre que l'ancienne maison consulaire, chef-d'œuvre de la Renaissance, occupée par les hauts magistrats de la ville entre 1354 et 1760. Au début du XXe siècle, Alfred Douët, notable de la ville et collectionneur avisé, décide de rendre le bâtiment aux Sanflorains en le transformant en musée pour présenter ses collections. La visite, au fil des salles richement décorées permet de comprendre l'éclectisme des goûts du mécène.

LE QUARTIER HISTORIQUE DE LA VILLE HAUTE.

Labellisée "Pays d'art et d'histoire" et Site clunisien, la ville, perchée sur un éperon rocheux, est l'un des sites les plus remarquables d'Auvergne. Toutes les rues convergent vers la place d'Armes, sur laquelle trône la cathédrale Saint-Pierre. Au fil des rues, vous pourrez admirer quelques monuments comme la Halle aux Bleds ou l'église Saint-Vincent, la maison consulaire et sa façade Renaissance, celle du gouverneur mais aussi de beaux hôtels particuliers.

MUSÉE DE LA HAUTE-AUVERGNE

Le Musée de la Haute-Auvergne est installé dans l'ancien palais épiscopal, édifié au XVIIe siècle juste à côté de la cathédrale. Consacré à l'art et à la vie populaire en Haute-Auvergne, il possède l'une des plus belles collections de mobilier domestique en France. Mais il présente aussi des collections archéologiques issues des recherches dans la région. Il présente dans la salle de réception des anciens évêques des chefs-d’œuvre de la statuaire religieuse du XIIe au XIXe siècle.

LA HALLE AUX BLEDS

Construite au XVe siècle, la Halle aux Bleds fut au fil des époques une partie de la collégiale Notre-Dame, une halle aux grains, puis une salle de réunion avant d'abriter l'arrière-boutique des commerces adjacents. Très fortement endommagée, un programme de restauration, dans les années 2000, a permis de mettre en valeur cet édifice remarquable. La voûte gothique est en bois. Les vitraux, au dessin contemporain, sont l’œuvre de l'artiste italien Marino di Teana. En hiver, elle sert de marché couvert. En été, elle accueille spectacles et expositions.


Saint Pourçain sur Sioule

(N° 3450)

 

Rue de la Moutte

03500 SAINT POURCAIN

Latitude : (Nord) 46.31222° Longitude : (Est) 3.29666° 

Tarif : 2022

Electricite : 4.00 €

Vidanges : 4.00 €

Type de borne : flotbleu

Services :

 

 

Electricité : 10 ampères, 4h, 2 prises

Plein d'eau : 10 mn

 

Autres informations :

Ouvert A l'année

73 emplacements

Durée maxi: 7 jour(s) ou plus

Moyen de payment : Especes

Tel: +33 4 70 45 35 27

Tel: +33 7 61 52 33 72

 

SITE INTERNET


En bord de Sioule, la petite cité viticole de Saint-Pourçain-sur-Sioule charme ses visiteurs par son accueil chaleureux, ses événements conviviaux, ses bonnes adresses… et ses bons vins !

C’est sur les bords de la Sioule, cet affluent sauvage et préservé de l’Allier, que se dresse Saint-Pourçain-sur-Sioule.

Jolie ville de fondation médiévale, elle compte quelques 5 000 habitants, tous garants d’une tradition de partage, de convivialité et d’accueil.

Aujourd’hui, Saint-Pourçain est surtout connu pour son vignoble, qui produit des vins rouges, blancs et rosés, labellisés AOC depuis 2009.

Les premières traces historiques de Saint-Pourçain remontent au Ve siècle, avec la fondation d’un petit monastère. À l’origine de cette communauté religieuse se trouvait un esclave affranchi nommé Porcianus : c’est lui qui a donné à la cité son nom. C’est sous Charles V (XIVe siècle) que cet établissement, devenu prieuré, a permis à la ville de se développer autour d’un atelier monétaire royal et la culture de la vigne. Le monastère a fermé ses portes lors de la Révolution Française et la ville a continué à développer son activité économique, s’étendant petit à petit en direction des villages de Louchy-Montfand et Montord.

Avec son ambiance légère et conviviale, Saint-Pourçain-sur-Sioule est une petite ville agréable qui invite aux flâneries, à la découverte des monuments historiques et des points d’intérêts locaux parmi lesquels...

- Le beffroi, aussi appelé la « Tour de l’Horloge », domine la ville avec son horloge à cloche installée depuis le XVe siècle. Point culminant de la ville, il est souvent considéré comme l’un des emblèmes de Saint-Pourçain.

- L’église Sainte-Croix, classée Monument Historique, qui marque les esprits par sa statue de l’Ecce homo (réalisée en pierre polychrome à la fin du XVIe siècle), son chœur désaxé ainsi que son portail occidental.

- Les bords de l’Allier, dont on peut profiter au niveau de l’île de la Ronde, là où la rivière se sépare en deux bras. Sur place, il y a une petite aire de jeux pour les enfants, des tables de pique-nique ainsi que des postes de pêche adaptés aux PMR. Le parcours des Cordeliers permet de longer la rivière sur 2,5 km.


La Charité sur Loire

Camping n° 27002

La Charité-sur-Loire, cité historique sur la Loire

Escaliers pittoresques, esprit médiéval et mots peints sur la pierre, votre découverte des bords de Loire vous a mené à La Charité-sur-Loire ! Les curieux et les amoureux des livres tomberont forcément sous le charme de cette ville atypique entourée de remparts. Quant aux pélerins, leur expérience spirituelle prendra force au sein du prieuré, étape incontournable sur le chemin menant à Saint-Jacques-de-Compostelle.

En arpentant la ville, on croise de nombreuses petites ruelles pavées, on aperçoit le clocher du prieuré clunisien trônant fièrement au dessus des vieux toits des maisons charitoises. Et l'ambiance est à la littérature. La Charité est d'ailleurs surnommée « ville du livre ». Les murs des rues sont peints de citations d'auteurs et de personnalités historiques et de nombreuses vitrines exposent des livres (parfois poussiéreux) anciens !

Une jolie histoire est à l'origine de cette spécialité : Dans les années 1990, un libraire de Paris quitte la capitale trop chère et trop chargée pour venir s'installer à la Charité-sur-Loire. Puis il crée une foire aux vieux livres et aux vieux papiers. Et plus les années sont passées plus son succès a attiré de nombreux autres libraires qui se succèdent comme si la légende était à conserver. C'est ça la fibre magique de la Charité-sur-Loire!

On retrouve tous les mois des marchés au livres et bien plus l'été lors du festival du Mot et des lectures animées sur le parvis de l'église... Ce sont de très belles occasions de laisser libre cours à l'imagination. De temps en temps il y des expositions de peinture, photographies, bande dessinée ... dans une partie du monastère.

Et comme son nom l'indique, on a les pieds dans l'eau. La Loire coule à la Charité comme une gigantesque fontaine perpétuelle et mobile, frôlant les quais et les ponts de pierre lors des hautes eaux et laissant une jolie plage de sable rosé lorsqu'il fait plus chaud.

Ce beau village vaut le détour, et en plus de son ambiance surprenante c'est une étape du fameux trajet pour Saint-Jacques-de-Compostelle. Si vous êtes dans le coin n'hésitez pas!

 le faubourg, un petit quartier de La Charité sur Loire édifié sur une île. Il faut croire que cette île offre une bonne assise - alors que les îlots sableux abondent dans le cours du fleuve à cet endroit - puisqu'elle héberge des constructions.

Au nord du faubourg se trouve le camping municipal, bien agréable, et au sud on voit une digue construite afin de diriger le courant vers la rive droite, vers l'ancien port de la ville. C'est au sud que va ma préférence : on peut pique-niquer et se promener en direction de la digue.

Du faubourg on a les plus belles vues sur La Charité et son front de Loire dominé par les clochers.

COMME ACTEURS

Des moines bénédictins

La Charité-sur-Loire s'est développée au pied d'un monastère du nom de Seyr construit au VIIIe siècle. Important centre de négoce, un pont de pierre est construit pour enjamber la Loire. Des remparts sont édifiés pour fortifier et protéger la cité prospère.

Aujourd'hui, il fait bon flâner dans les ruelles pavées typiques de la ville qui accueillent artistes et artisans d’art. Votre regard est attiré par une vitrine colorée entre les pierres d’une maison d’époque ? Ce lieu de tous les délices c’est la confiserie du prieuré, le repère des gourmands !

Et si la nature vous manque tendez l'oreille, les bords de Loire et la forêt des Bertranges non loin, vous appelle.

COMME DÉCOR

Un site clunisien majeur

Le prieuré, fondé en 1059 par le puissant ordre de Cluny, est le noyau autour duquel la ville va se développer. Epargné des destructions postrévolutionnaires, il est restauré dans les années 2000. Ce site majeur de l’art roman bourguignon est un lieu incontournable chargé d’histoire.

Créée au milieu du XIe siècle, l’Eglise Notre-Dame du Prieuré de la Charité est inscrite depuis 1998 au patrimoine mondial de l’UNESCO comme étape majeure sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Son évolution au fil des siècles

Le Prieuré de La Charité a vécu de nombreux évènements qui ont façonné le site au fil des années, notamment la Guerre de Cent ans, puis les Guerres de religion, La Charité étant un lieu stratégique sur la Loire entre la Bourgogne et le Berry.

En 1559, un gigantesque incendie va précipiter la ruine du monastère, ravageant la totalité de la nef, une grande partie du prieuré et de la ville. La place actuelle où se trouve l'office de tourisme, était en fait l'entrée de l'église !

Suite à la Révolution, il sera vendu comme Bien National, ce qui explique la présence de l’Office de Tourisme, de maisons voire de commerces là où vivaient et priaient jadis les moines bénédictins.

Un site sauvé

En 1840, le projet de la route nationale 7 prévoit de traverser la nef, c'est-à-dire de détruire l'église Notre-Dame !

Grand amoureux des édifices et des pierres, Prosper Mérimé se dresse contre ce plan. Devenu Inspecteur des Monuments Historiques, il classe l'église et la sauve de la démolition.  


La Motte Beuvron

2 Septembre

Dès 17h

Avec restauration rapide, buvettes, exposants et animations musicales.

Dès 20h30

une animation sur scène vous permettra de patienter en attendant la nuit.

À 21h30

Premier spectacle de feux

« 20 000 LIEUES SOUS LES MERS »

Pendant une quarantaine de minutes, l’association NUITS DE SOLOGNE vous fera rêver la tête dans les étoiles.

Nos professionnels de la pyrotechnie, du son et de l’éclairage vous émouvront en vous présentant cette œuvre majestueuse et connue de tous qu’est «20 000 LIEUES SOUS LES MERS » de Jules VERNE.

Un rendez-vous à ne pas manquer dans le ciel de la Sologne !

Deuxième partie :

« Symphonie Pyrotechnique 2023 »

Pour la grande joie des spectateurs, NUITS DE SOLOGNE proposera sa nouvelle Symphonie Pyrotechnique, parfaite harmonie entre musique et art pyrotechnique, un spectacle toujours grandiose mêlant beauté, sensibilité avec la puissance subtile des feux.