Laruns (64)

1 Avenue de la Gare

GPS : N 42.988400,  E -0.425141

 

Nombre de place(s) 22

Prix des services : inclus

Prix du stationnement : 7.20€ les 24h

Ouverture/Fermeture : Ouvert toute l'année

 

Au centre du village à proximité de toutes les commodités. 

un peu en pente, goudronné. Il est bien indiqué près de la borne de services gratuits de ne pas rester brancher en électricité mais il y a toujours des non respectueux qui s'accaparent des deux prises à disposition en continu sans se soucier des autres.


Au coeur de la vallée d'Ossau, Laruns est un des villages les plus importants par sa taille - près de 25 000 ha sur plus de 35 km de long, soit la plus grande du département - par sa population, mais aussi par ses activités.

Vous pourrez y visiter l'église afin d'y découvrir un bénitier de marbre blanc du XVIe siècle alors que face à son portail figure le buste du maréchal des logis, Guindey qui tua le prince Louis de Prusse à la bataille de Saafeld.

Elle comprend également la station thermale des Eaux-Chaudes, la station de ski d'Artouste ainsi que les hameaux de Goust, Gabas, Fabrèges, le pic du Midi, tout en longeant l'Espagne par le Pourtalet.

Maison du Parc National

16, avenue de la Gare 

La Maison du parc national est un passage plus que conseillé lorsque vous êtes à Laruns avant toute aventure ossaloise. Vous êtes au cœur de la vallée d'Ossau et une information précise sur ce fabuleux territoire protégé est souvent nécessaire pour le savourer à sa juste valeur. A l'intérieur, il y a plusieurs axes de visite. 


L'accueil d'abord qui apporte nombre d'informations sur la nature locale (faune, flore, espaces naturels, réserve naturelle de vautours) présentée sur deux étages d'interprétation, à partir de différentes thématiques sur les oiseaux, l'ours, les isards, l'eau… Chaque pôle comporte des tiroirs, des fenêtres que l'on peut ouvrir, étudier à sa guise et de manière ludique pour découvrir le monde fascinant du parc pyrénéen. En été, vous trouverez également des expositions temporaires en lien avec le patrimoine culturel et naturel. La salle de cinéma assure, elle, la projection gratuite de films, à choisir selon vos désirs et ils sont à volonté. L'essentiel est expliqué en peu de mots, géologie, eau, marmottes, isards, rapaces : avant d'entamer seul ou accompagné par les agents du parc national une visite il est bon de les découvrir pour bien les respecter.

Circuit découverte de Laruns

La municipalité a créé à Laruns des itinéraires de découverte dans le village et dans les alentours immédiats de la commune.

Suivre ces petites boucles est une manière de visiter la nature autour de la ville.

Courtes, faciles, elles sont idéales pour de petites sorties en famille, pour tous les âges et tous les niveaux. 

Pour partir à la rencontre de l'histoire du village, mais aussi de ses richesses, le circuit historique d'une heure et demie vous mène de la place de la Mairie à l'église, en flânant dans le quartier des Granges où les maisons anciennes et leurs linteaux conservent un charme typique.

Le circuit du belvédère des Sémoun vous offre notamment une vue à couper le souffle sur Laruns.

Au passage, vous pourrez observer la Fontaine du Curé, les Granges des Cinq-Monts ainsi que les vieilles maisons de la rue du Bialé, le lavoir, l'abreuvoir et la fontaine du Bialé.

De la cascade de Séris à la grotte des Eaux-Chaudes,

sept balades sont proposées au total, vous vous immergerez totalement dans les Pyrénées ossaloises !

Cascade de Séris

à 787 mètres d’altitude, au pied du ravin de Sieste, sur la commune de Laruns, Pyrénées-Atlantiques

Cette randonnée assez courte et accessible au plus grand nombre vous conduira, depuis le village de Laruns, jusqu’à la cascade de Séris. Vous en profiterez ainsi pour découvrir cette jolie commune de la vallée d’Ossau avec ses ruelles typiques.

Randonnée faite le 17 aout 2020

Altitude: 787 mètres.

Dénivelé: 250 mètres.

Durée: 03H00 aller retour à titre indicatif pauses comprises.

Difficultés: Aucune. Sentier assez raide surtout dans la deuxième partie.

Période conseillée: Toute l’année.

64 - Béost

Eglise Saint Jacques le Majeur

64440 Béost

Datant à l'origine du XIIe siècle avant d'être reconstruit au XVe, cet édifice se compose d'une abside romane en hémicycle reliée à une nef gothique, d'un bas-côté en croisée d'ogives et de deux chapelles.

Il possède des chapiteaux historiés, une pietà et un bénitier du XVe siècle et à l'extérieur un clocher quadrangulaire. Cette église est remarquable par son portail en marbre et son tympan sculpté.

Daté du XVe siècle, il est de style néoroman. Les reliefs des claveaux formant la voussure supérieure représentent le Christ, entouré des douze apôtres et de deux anges musiciens aux extrémités. Au-dessus, la figure de Dieu le Père est placée dans une niche. 

Au XVIe siècle, ce monument est fortifié pour être employé comme poste de tir.

Au XVIIe siècle, les seigneurs de Béost prennent le titre d'abbé laïc, leur château était probablement relié à l'église.

A noter : les modillons au-dessus du portail sont hérités du Haut Moyen Âge, d'après leurs formes naïves typiques. Par ailleurs, l'église possède une deuxième porte réservée aux cagots, parias de la société médiévale.

Enfin, elle est la seule église dédiée à saint Jacques en vallée d'Ossau, pourtant située sur une des routes de Compostelle.

Château de Béost

Attenant à l'église Saint-Jacques-le-Majeur, le château de Béost ressort du paysage grâce à sa tour.

Il s'agit d'une abbaye laïque, inscrite aux monuments historiques.

Etape pour le pèlerin de Saint-Jacques-de-Compostelle au XIIe siècle, il devient au XVIe siècle une demeure seigneuriale lorsqu'il est acheté par Bertrand d'Espalungue.

Aujourd'hui, ce site appartient à l'association Los Auzelets qui se charge de sa restauration et de son entretien depuis 1951 à travers des chantiers de jeunes bénévoles, ainsi qu'avec des groupes de jeunes en situation sociale difficile et des scouts de France.

Tout l'édifice est encore marqué par l'histoire : ancienne maison forte, il conserve sa tour carrée du XIIe siècle, ainsi que quelques éléments d'une grande salle ; par la suite, les fenêtres à meneaux ont été ajoutées ainsi que des ailes autour de la tour, une porte cochère et un jardin en terrasse joliment arrangé.

Vous pourrez visiter ce site en contactant l'association et ainsi découvrir l'histoire de ce bâtiment typique de la région.

64 - Aste-Béon

Falaise aux Vautours

RD290 

La Falaise aux Vautours vous dévoile la vie des grands rapaces des Pyrénées.

Sur ce site de 400 m², vous pouvez observer au plus près le quotidien des vautours fauves, du percnoptère d'Egypte et du gypaète barbu, sans jamais les déranger.

Grâce à des caméras installées sur la falaise, tout près des nids, à 1 000 mètres d'altitude, il est possible d'assister à l'éclosion des œufs de vautours fauves et à la vie des poussins dans le nid.

Les images sont retransmises en direct sur écran géant avec des images commentées par un animateur nature menant la visite. Avec 100 couples de nicheurs et 22 jeunes à l'envol, les instants saisis sont magiques.

Ils proposent une visite guidée adaptée aux âges et aux niveaux scolaires des enfants.

La visite guidée débute par une partie commentée abordant les différents rapaces, leurs aspects, leurs spécificités puis évoquent l'implantation des vautours sur la falaise, leur développement ainsi que l'histoire de la création de la réserve naturelle.

Ensuite vous assisterez au cinéma des vautours où des images uniques sur la vie des rapaces, l'éclosion, leur croissance et le premier envol, vous seront présentées...

Puis un guide vous commente les images du direct, grâce à une caméra installée sur la falaise à proximité des nids.

Enfin, vous découvrirez l'espace muséographique et vous pourrez tester les différents supports présents (images d'oiseaux en vol au ralenti, jeux, quizz, séquences d'images des vautours dans le monde, caméra à piloter, bornes interactives).

TARIFS INDIVIDUELS 6€ / adulte

Espace naturel du lac de Castet

Quartier Ayguelade, D 934 64260 Bielle

 

Avec ses 20 hectares, l'espace naturel du lac de Castet est un compromis parfait entre la pleine nature et le parc urbain. Au cœur de la Vallée d'Ossau, vous trouverez à la fois des zones très sauvages, des parcours découverte de l'environnement, de la faune et de la flore et en même temps des aires de jeux et des zones de pique-nique. Il offre ainsi différents espaces pour satisfaire tout le monde.

Des activités d'eau d'un côté, des promenades très agréables dans un cadre paisible de l'autre et des espaces pour se reposer. Un circuit de randonnées vous permet de faire le tour complet du site et deux circuits VTT y font également une étape rafraîchissante. Il y a de quoi passer une belle journée quelle que soit la saison.

Par ailleurs, vous pouvez vous restaurer à la maison du lac où a également été installé un espace muséographique dédié à l'eau, à la faune et à la flore.

L'accueil est excellent et en saison estivale, de la location d'ânes au kart en passant par la pêche, les activités y sont multiples et agréables.

Ce site de promenade du milieu de la saligue est un vrai bol d'air pur, à savourer en famille ou entre amis..


Le tour des lacs d’Ayous

 (42.86847 - -0.44806) 


bivouac interdit

C’est la balade incontournable de la vallée d’Ossau, le tour des lacs d’Ayous. Une succession de lacs jalonne l’itinéraire jusqu’au lac Gentau à proximité du refuge d’Ayous. Là-haut, c’est un peu la plage à la montagne. De verts pâturages entourent ce plan d’eau bleu azur dans lequel se reflète l’Ossau. Mais mieux vaut pousser un peu plus haut et rejoindre un chapelet de laquets, à l’écart de la foule, conseille Patrick Nuques, chef de l’unité territoriale Béarn. L’endroit est idéal pour observer le desman des Pyrénées, petit animal nocturne, mais que l’on peut apercevoir à cet endroit en plein jour.

Entre verdure et montagnes, les lacs d’Ayous semblent tout droit sortis d’une carte postale

Le refuge d’Ayous

Le refuge d’Ayous surplombe le lac Gentau et offre une vue imprenable sur le Pic du Midi d’Ossau  © Crédit photo : Laurence Fleury

Accessible à tous, c’est un but de balade à lui tout seul. Le refuge d’Ayous propose cet été des soirées d’échanges et de rencontres sur le patrimoine naturel des Pyrénées, sur les thèmes de la géologie, des plantes sauvages comestibles, du Parc national, et même un stage de yoga-rando encadré par une professeure diplômée. L’accès y est facile, même pour les enfants, le paysage accueillant, et la montagne tout autour n’a rien d’austère. (4h aller-retour).

bivouac interdit

C’est la balade incontournable de la vallée d’Ossau, le tour des lacs d’Ayous. Une succession de lacs jalonne l’itinéraire jusqu’au lac Gentau à proximité du refuge d’Ayous. Là-haut, c’est un peu la plage à la montagne. De verts pâturages entourent ce plan d’eau bleu azur dans lequel se reflète l’Ossau. Mais mieux vaut pousser un peu plus haut et rejoindre un chapelet de laquets, à l’écart de la foule, conseille Patrick Nuques, chef de l’unité territoriale Béarn. L’endroit est idéal pour observer le desman des Pyrénées, petit animal nocturne, mais que l’on peut apercevoir à cet endroit en plein jour.

Entre verdure et montagnes, les lacs d’Ayous semblent tout droit sortis d’une carte postale

Le refuge d’Ayous

Le refuge d’Ayous surplombe le lac Gentau et offre une vue imprenable sur le Pic du Midi d’Ossau  

Accessible à tous, c’est un but de balade à lui tout seul. Le refuge d’Ayous propose cet été des soirées d’échanges et de rencontres sur le patrimoine naturel des Pyrénées, sur les thèmes de la géologie, des plantes sauvages comestibles, du Parc national, et même un stage de yoga-rando encadré par une professeure diplômée. L’accès y est facile, même pour les enfants, le paysage accueillant, et la montagne tout autour n’a rien d’austère. (4h aller-retour).


Le petit train d’Artouste

dans le Béarn qui a permis de monter des matériaux pour la construction d’un  barrage et qui promène maintenant les visiteurs jusqu’au lac. Vous avez la possibilité de partir en fin de matinée et de rester manger au bord du lac; un moment de calme et de repos dans un paysage de toute beauté.

Vous pourrez admirez pendant le trajet les vols de différents rapaces et regarder s’ébattre au soleil les marmottes, emblèmes des zones montagneuses et si vous avez de la chance vous pourrez apercevoir des isards sur les pentes rocailleuses.

Attention le temps est limité et vous devez choisir l’heure de départ qui entraine obligatoirement l’heure de retour. Mais petit plaisir supplémentaire vous prenez des « œufs » pour atteindre la petite gare

Il ne faut pas avoir le vertige et un bon conseil, prenez une petite laine ou un coupe vent car il peut faire frais en altitude même en plein été.

Sa particularité, c’est sa taille; un modèle réduit qui a limité le creusement des tunnels au minimum et a permis la création d’une petite voie le long des précipices.

Bord du lac de Fabrèges (station), Interdit la nuit

 

GPS : N 42.877399, E -0.394992

Nombre de place(s) 2

Hauteur limitée : 3.00 m

Prix des services : 5€

Prix du stationnement : gratuit

Ouverture/Fermeture : Ouvert toute l'année

 


Télécabine + Train A/R

avec 1h20 d’arrêt sur le site en haute saison (3h30 minimum) et 1h40 d'arrêt en basse saison.

La télécabine au départ du lac de Fabrèges (1250m) vous mène à la gare de départ des trains (1950 m) en 15 mn

Trajets en train 55 mn aller et 55 mn retour

Temps d’arrêt 1h40  la balade sur sentier vers le Lac d’Artouste : 30 mn de marche aller-retour

Descente avec télécabine pour le retour 15 mn

Basse Saison (Du 12 Juin au 2 juillet et du 01 septembre  au 3 octobre)

De 10h à 15h avec un départ de train toutes les heures

Adultes : 25 €

Et pour compléter cette journée :  

En haut de la télécabine, balade vers la table d’orientation du Pic de la Sagette pour profiter d’un beau point de vue (1h30 AR)


1 jour

64 - Oloron Sainte Marie

Attention point W négatif !
Attention point W négatif !
3.5 Km d'Oloron Sainte Marie
3.5 Km d'Oloron Sainte Marie

 

AIRE CAMPING CAR

49-61 Rue Adoue

 

GPS : N 43.183899, E -0.608502

 

aire de services avec parking 7 emplacements ombragés, accès étroit, de nombreux endroits réservées aux camping-cars dans la ville.

 

aire de services avec parking 7 emplacements ombragés, accès étroit, de nombreux endroits réservées aux camping-cars dans la ville.


magasin d'usine Lindt

2 Avenue Mal de Lattre de Tassigny, 

Dans le Chocolat Bar du magasin d’usine LINDT, vivez une expérience chocolatée en savourant boissons chaudes ou frappées en saison, milkshakes et glaces confectionnées à partir de chocolat LINDT, à déguster sur place ou à emporter. Les Chocolats Bars LINDT sont la destination idéale pour découvrir et explorer le plaisir ultime du chocolat LINDT. A deux pas de la chocolaterie sur la commune d’Oloron Sainte-Marie, le magasin d’usine vous propose un large choix de chocolats irrésistibles, crées avec passion par nos Maîtres Chocolatiers . Venez y découvrir des offres de « déstockage usine », des exclusivités disponibles uniquement en boutique, de nombreuses offres promotionnelles mais aussi une vaste gamme de chocolats au poids pour composer vous-même votre assortiment et des coffrets cadeaux. 

Le Jardin médiéval

Quartier Sainte-Croix, 52, rue Dalmais 

Agencé derrière la maison du patrimoine, il suit le plan d'un jardin de cloître et comme lui représente le paradis. Sa forme carré représente la terre, les quatre parcelles, les saisons, elles-mêmes divisées en neuf carrés (divisible par trois en référence à la Trinité). Cette architecture très précise est typique du Moyen Age, elle suit des calculs de symétrie très élaborés pour arriver à l'équilibre parfait. Les plantes présentes ici sont citées dans le capitulaire de Charlemagne. Elles permettent de savoir comment on se soignait et on se nourrissait à cette époque. Les moines les employaient entre autres pour apporter des soins aux pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle et pour se nourrir. Le potager était indispensable à la vie de la communauté. En tout ce sont 23 variétés de plantes différentes qu'on peut y observer. Aujourd'hui, à côté du jardin, a été aménagé un espace pour le repos et la méditation avec une banquette (réalisée aussi selon des plans médiévaux) surmonté d'un portique où grimpent des rosiers.

Eglise Sainte Croix

Place Abbé Manjoulet 

Installée dans ce quartier médiéval de Sainte-Croix (créé en 1080) et classée au titre des Monuments historiques en 1846, l'église Sainte-Croix a été édifiée à la fin du XIe siècle dans la cité vicomtale. L’édifice de pur style roman présente une remarquable coupole nervurée en forme d’étoile à huit branches d’inspiration hispano-mauresque, rappelant la mosquée de Cordoue. Ce dôme mozarabe est unique en France avec celui tout proche de l’église de l’Hôpital Saint-Blaise, en Soule. Cette église a fait l'objet de gros travaux depuis une quinzaine d'années et tout récemment ce sont les peintures du chœur qui ont été revues ainsi que les chapelles attenantes et les bras du transept, une coupole soutenue par des nervures disposées en étoile, à 8 branches, avec un décor en trompe l'œil représentant des coquilles de Saint-Jacques, un élément architectural, presque unique en France ainsi que le retable restauré à la feuille d'or.

Le symposium de sculptures

Sculptures situées aux parcs Pommé et Bourdeu, allées du Fronton, à la Promenade Bellevue, rue de Revol. 

Quand on a un patrimoine qui illustre un si riche passé, l'époque contemporaine se doit d'être à la hauteur ! Niveau art, à Oloron-Sainte-Marie, elle n'a pas à rougir, bien au contraire, et une simple balade dans les rues et les parcs de la ville vous en convaincra très vite.

Sur différents sites, l'inspiration autour de Saint-Jaques-de-Compostelle se dévoile à travers tant de sculptures que c'est un véritable symposium qui berce vos pas. Œuvres abstraites, conceptuelles, figuratives, de bois, en couleur ou semblants inachevées, c'est un véritable musée à ciel ouvert qui vous attend.

Signées par des artistes internationaux, dont le Vénézuélien Cruz-Diez, une des figures de l'op-art, ces créations mettent l'art à portée de tous.

La ville s'est dotée de nouvelles sculptures, dont un Faune et un Hercule Farnèse au jardin du Séminaire et un cadran en pierre, à l'intérieur de la cathédrale. Les suivre est une façon originale de découvrir la ville, notamment ses parcs.

Cathédrale Sainte Marie et son Trésor

Quartier Sainte-Marie, Place de la Cathédrale

Des trésors, Oloron n'en manque pas, mais avant d'explorer celui de la cathédrale, difficile de ne pas la considérer elle-même comme une merveille. Classée monument historique en 1939 et inscrite au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO en 1998 au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France, son architecture époustouflante en fait le joyau de la ville épiscopale.

Sa construction commence en 1102 à la demande du Vicomte de Béarn Gaston IV le Croisé.

Son portail roman fait à lui seul la renommée de l'édifice, œuvre de deux maîtres sculpteurs du XIIe siècle, son tympan notamment représente sur trois voussures la descente de la Croix, Daniel dans la fosse aux lions, l'ascension d'Alexandre, les vieillards de l'apocalypse, et rapporte la vie des paysans.

La nef, le chœur et le déambulatoire sont d’époque gothique, XIVe et XVe siècles.

Son trésor est constitué d'un riche mobilier, d'une collection d’orfèvrerie, d'un imposant chapier avec vêtements sacerdotaux des XVIIe-XVIIIe siècles et met en lumière le généreux saint Gratus, sanctifié pour sa bonté et à qui la fête locale rend hommage. Un lieu chargé d'histoire et unique en Béarn.

La Tour de la Grède

50, rue Dalmais 

Illustration magistrale du charme qui ponctue les balades olorononaises grâce à un patrimoine préservé, il suffit de poser les yeux sur une petite colline pour qu'en plein cœur du quartier médiéval surgisse un monument exceptionnel comme l'est la tour de Grède.

Avoisinant les 20 mètres de haut, cet édifice a vu le jour au XIIe siècle avec seulement un rez-de-chaussée.

Jusqu'au XVIe siècle, il prendra de l'ampleur avec deux étages supplémentaires pour affirmer le rang social de ses propriétaires.

Site probablement dédié au commerce, il présente deux grandes entrées ogivales et abrite désormais un atypique musée consacré à la faune pyrénéenne où monsieur l'ours trône sans complexe ! Cerise sur le gâteau, ses 113 marches vous permettent de gagner son sommet biseauté et son belvédère d'où la vue à 360° offre un panorama envoûtant.

Classée monument historique en 1947, la tour de Grède, également désignée comme tour Oustau-de-Poey, fait partie des visites incontournables.

Eglise Notre Dame

Quartier Notre-Dame, Place Gambetta 

La construction de l’église Notre-Dame n’a pas été simple et la première pierre ne fut posée qu’en 1869, après la destruction de trois maisons et durera jusqu'en 1893.

Financée par les paroissiens, construite en pierres dures de Louvie, de style néo-gothique par l’architecte des palais impériaux, Joseph-Auguste Laffollye, elle lui vaudra par ailleurs une médaille à l'Exposition Universelle de 1878.

Avec un clocher-tour qui culmine à 52 mètres, elle est magnifique avec à l’intérieur un retable du XVIIIe et un décor qui date de la fin du XIXe siècle, hormis un autel de bois doré du XVIIe.

La partie instrumentale de l’orgue de Vincent Cavaille-Coll est classé au titre d'objet et l’ensemble des fresques et des tableaux remarquables ornant le chœur et le transept a été réalisé par Paul Delance, grand prix de Rome, élève de Gérôme.

Bel héritage du XIXe siècle, l’église Notre-Dame a rejoint l’inventaire des Monuments historiques en 2006 et sa crypte est un lieu atypique où un véritable petit musée d'art sacré est exposé.

Ces vestiges d'un savoir-faire ancestral offrent un lieu propice à la méditation et complètent ce site. Une vraie belle découverte à Oloron !

La crypte de l'église Notre Dame

Sous l'édifice romano-byzantin, l'éclairage subtil de la crypte et sa fraîcheur sont propices au silence qu'induit la contemplation.

Ici, les objets d'art liturgique des sept églises de la commune sont rassemblés, c'est un petit musée dédié aux XIXe et XXe siècles.

Vous y trouverez une collection rare dans quatre salles qui débute par un chemin de croix central, sous une voûte majestueuse. Chasubles, vases et chandeliers mènent jusqu'à un autel de marbre décoré du Sacré-Cœur.

Dans la crypte aux morts se trouvent trois tableaux exceptionnels, le plus étonnant étant celui d’Henri Gervex de 1887, La Première Communion de la Trinité, mais aussi la Pietà de Joseph Castaing et Saint Joseph de Paul Montaut.

Plus loin, une sacristie avec livres et tableaux, enfin une salle d’exposition temporaire.

L'église de style néogothique, construite entre 1869 et 1893, abritait déjà la crypte où les jeunes paroissiens se retrouvaient pour la messe, mais aussi leurs leçons de musique et de catéchisme.

Sa rénovation est une magnifique réussite, à la fois atypique et riche par les collections présentées. Un incontournable d'Oloron-Sainte-Marie et du patrimoine béarnais !