Aubagne

Le Camping du Garlaban*** 

1915 Chemin de la Thuilière
13400 Aubagne

 

GPS : N 43.297699, 5.536560

 

Nombre de place(s)

66

 

Ouvert du 16 Mars au 7 Novembre

Bus n° 15 rejoignant la gare d’Aubagne

 

Tarif 24 € L'emplacement

 

SITE INTERNET

Le Camping du Garlaban*** est idéalement situé aux portes de Marseille et Cassis. Au coeur d’une pinède de 7ha, au pied du Garlaban, vous trouverez chez nous des emplacements de camping intégrés en pleine nature et de nouveaux hébergements uniques dans la Région. Avec nos 66 emplacements, nature et équipés pour camping-cars, caravanes et tentes.

 Séjours à la nuitée ou pour plusieurs jours.

Partez à la découverte de Marseille, du Parc National des Calanques ou du massif du Garlaban. Découvrez également les authentiques villes et villages provençaux situés aux alentours: Aubagne, Cassis, La Ciotat et les fameux villages de Pagnol à Marseille.

 

 

MARSEILLE

Télécharger
PLAN DU RESEAU TRANSPORTS DE MARSEILLE
rtm_plan_reseau.pdf
Document Adobe Acrobat 7.3 MB
Télécharger
PLAN RESEAUX CENTRE VILLE
rtm_plan_centreville.pdf
Document Adobe Acrobat 1.3 MB

LE CENTRE VILLE
LE CENTRE VILLE
PLAN DU METRO
PLAN DU METRO

Pour visiter Marseille, je vous conseille de prendre le city pass. Valable pour 24h, 48h ou 72h, il inclus notamment:

  • Un accès gratuit à tous
    • les musées dont le MuCEM
    • L’accès gratuit et illimité aux transports en commun: bus, métro et tram
    • Un circuit en petit train touristique au choix entre Notre-Dame de la Garde ou le Vieux Marseille
    • Le bateau pour le Frioul ou le château d’If
    • Des réductions pour les excursions en bateau dans les calanques
    • Des remises dans certaines boutiques.

La Canebière

On poursuit cette session de tourisme à Marseille par la Canebière.

L’avenue emblématique de la ville relie l’église des Réformés au Vieux-Port sur près d’1 km. Cette longue rue commerçante est bordée de magasins, restaurants et cafés.  On peut également y admirer plusieurs monuments historiques comme l’Opéra ou l’Hôtel Noailles, un hôtel hyper luxueux aujourd’hui transformé en commissariat.

L’office de tourisme de Marseille se trouve aussi sur la Canebière.

Un petit bémol tout de même car la Canebière est souvent citée comme un lieu à voir absolument à Marseille, mais franchement c’est loin d’être très propre et de sentir bon… 

Le Vieux-Port

Impossible de manquer le Vieux-Port lors de votre séjour à Marseille.

Symbole de la ville (avec la Bonne Mère!), c’est ici qu’ont débarqué à l’Antiquité, les Phocéens qui ont fondé Massalia. Depuis, le port n’a cessé de voir son activité se développer jusqu’à devenir le deuxième port de France au 19 ème siècle.

De nos jours, l’activité industrielle a été transférée dans le nouveau port de la Joliette et le Vieux-Port accueille des bateaux de plaisance.

Les quais du Vieux-Port, récemment réaménagés, sont devenus un lieu incontournable où se promener à Marseille. Ils sont bordés par une enfilade de cafés et de restaurants et les Marseillais aiment s’y rassembler lors des manifestations sportives ou culturelles.

C’est également là que se tient, tous les matins, le marché aux poissons de Marseille.

Le MuCEM

 

Si vous avez prévu de visiter Marseille et que vous aimez les musées, Le MUCEM est fait pour vous ! C’est le premier musée consacré aux civilisations de la méditerranée au XXIème siècle. Construit dans le cadre de Marseille Provence – Capitale européenne de la culture, le musée ouvre ses portes le 7 juin 2013.

Il est aujourd’hui l’un des musées de Marseille les plus visités avec près de 2 millions de visiteurs par an.

Entre le Fort Saint Jean et la cathédrale de la Major, vous bénéficiez d’une vue imparable sur la ville par son front de mer. Une passerelle de 115 mètres relie le J4 au Fort saint Jean, forteresse indissociable de l’histoire de Marseille. Tandis qu’une seconde passerelle de 70 mètres fait la jonction avec l’église saint Laurent figure du quartier du Panier.

Le MUCEM : trois parties dédiées aux civilisations

Le musée est réparti en 3 sites distincts : le J4, le Fort St Jean et le dernier site, situé à la Belle de Mai : le Centre de conservation et de ressources (CCR). Avec ses 3 sites, il vous offre près de 40 000 m2 d’espace dédié aux civilisations du bassin méditerranéen avec près d’un million d’œuvres.

Sur l’ancien môle portuaire, le J4 accueille dans ses 15 500 m² un espace d’exposition, un auditorium, une librairie, un restaurant panoramique. C’est d’ailleurs l’un des restaurants de Marseille avec la plus jolie vue !En son cœur, 3600 m² d’espaces d’exposition sur deux niveaux pour présenter les grands événements du MUCEM.

Le premier niveau est consacré au monde méditerranéen, à sa diversité et sa complexité. Le second niveau comporte 2000 m² pour les expositions temporaires.

Le Fort Saint Jean quant à lui date du XIIème siècle et a été entièrement rénové. Il est relié au J4 par une passerelle et vous offrira une vue magnifique sur toute la ville. Parmi les activités à Marseille, c’est sûrement l’une de celles qui offrent la plus belle vue ! Vous pourrez ainsi vous promener dans le jardin aménagé, admirer la Cathédrale de la Major, et pourquoi pas profiter de spectacles en plein air et d'évènements à Marseille. Un café et une boutique ont également été aménagés. Le quartier du Panier est également relié au Fort Saint Jean grâce à une passerelle. Le Centre de conservation et de ressources vous amènera dans les coulisses du musée.

Vous pourriez ainsi mieux comprendre comment sont conserver les œuvres.

Visiter le MUCEM

Le MUCEM est le lieu parfait pour découvrir une exposition à Marseille.

Le MUCEM est ouvert tous les jours sauf le mardi.

Les horaires d’ouverture sont modifiés selon les périodes de l’année :

Du 5 novembre au 30 avril : 11h – 18h

Du 2 mai au 6 juillet : 11h – 19h

Du 7 juillet au 2 septembre : 10h – 20h

Du 3 septembre au 4 novembre : 11h – 19h

Pensez à prendre vos billets pour le MUCEM à la billetterie afin de vous éviter les files d’attente. Les tarifs sont de 9,50€ et 5€ en tarif réduit.

La cathédrale de la Major

Autre site touristique à Marseille: la cathédrale de la Major, également appelée « cathédrale Sainte-Marie-Majeure ».

Elle est située en bordure du quartier du Panier et non loin du MuCEM.

Construite au 19 ème siècle, cette imposante église de style byzantin est l’une des plus grandes de France. Et pour cause ses dimensions se rapprochent fortement de celles de la Basilique Saint-Pierre de Rome.

De l’extérieur, avec sa façade en marbre blanc et vert, elle rappelle beaucoup les magnifiques cathédrales de Florence et de Sienne. Et l’intérieur, avec ses arcades, ses statues et ses mosaïques vaut vraiment le coup d’œil.

L’entrée est gratuite.

Le Panier

Le Panier c’est le quartier incontournable à Marseille.

Visiter le Panier, ce n’est rien de moins que découvrir le plus vieux quartier de la ville. Il a longtemps souffert de sa mauvaise réputation, mais la tendance s’est aujourd’hui inversée et c’est devenu un passage obligé d’un circuit à Marseille.

Et la célèbre série « Plus belle la vie » n’y est pas vraiment étrangère puisque le quartier du Mistral est très largement inspiré du Panier et que de nombreuses scènes extérieures y sont tournées.

Se balader dans les ruelles étroites et raides du Panier permet aussi de découvrir des boutiques artisanales et de nombreux petits bistrots.

Quoi voir dans le quartier du Panier, à Marseille:

  • La place de Lenche et sa vue sur la Bonne Mère
  • La place des Moulins où se trouvaient plusieurs moulins
  • La vieille Charité, un ancien hospice qui abrite aujourd’hui 4 musées
  • La place des Pistoles, idéale pour déjeuner en terrasse
  • La rue du Panier
  • Le street art

Le palais Longchamp

S’il y a un endroit que je vous recommande à voir absolument à Marseille, c’est le palais Longchamp.

Son architecture est vraiment impressionnante et c’est pour moi l’un des plus beaux monuments de la ville. Il a été édifié en 1862 pour célébrer l’arrivée des eaux de la Durance à Marseille et on y trouve donc une fontaine monumentale représentant l’abondance et la fertilité.

Le palais Longchamp est constitué de 2 ailes qui abrite le musée d’histoire naturelle et le musée des Beaux-Arts.

En empruntant l’escalier qui rejoint le haut de la fontaine, vous pourrez accéder au jardin du palais Longchamp qui est l’un des plus beaux parcs de la ville. C’est l’un des meilleurs endroits où aller à Marseille pour se promener.

Vous y trouverez notamment le jardin de l’observatoire qui abrite le musée de l’astronomie, et le jardin zoologique. Ce dernier accueillait auparavant des animaux comme des girafes, des lions et même un éléphant (la vedette du zoo) qui ont aujourd’hui été remplacés par des statues colorées grandeur nature.

Les musées sont gratuits avec le city pass marseille et l’entrée au parc Longchamp est libre.

Le Cours Julien

Je poursuis par un autre quartier emblématique: le Cours Julien.

Le quartier des artistes est célèbre pour son street art avec de nombreux graffitis recouvrant les façades entre le Cours Julien et la place Jean Jaurès.

 

Très vivant et d’ambiance bohème, le cours Julien, c’est également de nombreuses boutiques d’artistes et de créateurs locaux, des friperies, des bouquinistes et des brocanteurs.

En fonction du jour de la semaine, y sont aussi organisés plusieurs marchés comme le marché des paysans ou le marché bio.

L’ Abbaye Saint-Victor

Fondée au V ème siècle, l’Abbaye Saint-Victor est un très bel édifice classé monument historique. 

A l’intérieur, vous pourrez visiter la crypte (2€) qui est constituée de plusieurs chapelles et contient de nombreux sarcophages paléochrétiens. 

Depuis la terrasse située en face de l’entrée de l’Abbaye, vous pourrez profiter de la vue dégagée sur le Vieux-Port et le MuCEM.

 

Jute à côté de l’Abbaye, dans la rue Sainte se trouve la plus ancienne boulangerie de Marseille « Le Four des Navettes ». Fondée au 18 ème siècle, c’est ici que fut crée le biscuit emblématique de Marseille: la navette.

Vous savez maintenant où aller pour les goûter!

La Basilique Notre-Dame de la Garde

On commence par l’un des lieux d’intérêts de Marseille le plus connu: la Basilique Notre-Dame de la Garde.

Surnommé la Bonne Mère, ce monument emblématique de Marseille, construit sur une colline à 150 mètres d’altitude, domine toute la cité phocéenne. Depuis l’esplanade de Notre-Dame, vous pourrez contempler un panorama à 360° sur la ville et la mer.

Haut lieu de pèlerinage depuis 800 ans, la basilique est dédiée à Marie, dont la statue qui se trouve au sommet du clocher est la protectrice de la ville et des marins. Recouverte d’or, elle pèse plus de 9700 kg!

L’intérieur de la basilique, tout en marbre blanc et rouge se visite gratuitement. Vous pourrez y admirer de très belles mosaïques de style byzantin.

Pour rejoindre Notre-Dame de la Garde, vous avez plusieurs options:

  • A pied: de nombreux chemins rejoignent le sommet de la colline mais il faudra pousser un peu sur les mollets!
  • En voiture: parking payant à côté de la basilique
  • En bus: la ligne 60 vous dépose devant l’entrée
  • En petit train touristique.

Le vallon des Auffes

Lors de votre voyage à Marseille, ne manquez pas de passer par le Vallon des Auffes.

Ce petit port est très pittoresque avec ses cabanons de pêcheurs et les bateaux de pêche typique de Marseille: les pointus. Une ambiance authentique et typique loin de l’agitation du centre-ville.

Vous pourrez en plus vous régaler d’une excellente cuisine traditionnelle dans l’un des restaurants réputés qui s’y trouvent. Pour une pizza, on peut citer « Chez Jeannot » et pour le poisson tout frais péché le jour même ou la bouillabaisse, direction « Chez Fonfon », une institution du Vallon des Auffes!

Et pour ceux qui ont un peu plus de budget et veulent se faire plaisir avec une cuisine gastronomique et un cadre exceptionnel, je vous conseille de tester le restaurant « L’Epuisette ».

Réservation recommandée car manger au vallon des Auffes est vraiment incontournable à Marseille!

La Corniche JF Kennedy

La Corniche Kennedy est une longue promenade aménagée longeant le bord de mer.

Elle part de la plage des Catalans et passe notamment par la plage du Prophète, le vallon des Auffes et se termine au niveau des plages du Prado. Le lieu est très prisé par les marseillais qui viennent y faire du vélo, de la trottinette ou courir.

En empruntant la corniche à pied, vous pourrez profiter de jolis points de vue sur les îles et le château d’If. Je vous conseille également de monter au parc Valmer pour contempler le panorama.

 

Si vous ne voulez pas marcher, le bus 83 part du Vieux-Port et longe toute la corniche jusqu’au Prado.

Découvrez le point zéro de l’altitude en Europe,

Découvrez le point zéro de l’altitude en Europe, bien caché dans Marseille

Saviez-vous que le marégraphe de Marseille, installé en 1883 au numéro 174 de la Corniche à Marseille, marque le point zéro de l’altitude en Europe ? Et oui, toutes les mesures partent de ce point. Le Mont-Blanc et ses 4 810 mètres, la tour Eiffel et ses 324 mètres, ou la Bonne Mère et ses 162 mètres ne seraient rien sans le marégraphe. C’est quand même une drôle d’histoire !

Envie d’en savoir plus ? Découvrez notre reportage vidéo du marégraphe de Marseille en cliquant ici.


Vous êtes forcément passé devant cette petite maison qui n’en n’est pas vraiment une, située à quelques encablures du restaurant Petit Nice Passédat, une fois que vous avez dépassé l’anse de la Fausse Monnaie. Et vous vous êtes surement demandé ce que c’était ? Et bien c’est ici le point zéro. Signalé par un petit rivet de bronze.

Découvrez les secrets de ce monument historique et scientifique en vidéo. Visite du marégraphe avec Franck Vergne de l’IGN.

À quoi sert ce marégraphe ?

Le marégraphe de la Corniche a été installé à cet endroit dans le but de déterminer une origine des altitudes françaises. En effet, il faut bien une référence universelle pour savoir que le Mont-Blanc culmine à 4810 mètres. Le bâtiment a été rénové après des actes de vandalisme en 1997. Depuis, il est protégé par de solides grilles sur toutes les entrées.

Comment fonctionne-t-il ?

L’eau de mer pénètre dans le marégraphe en suivant un chemin sinueux qui permet d’atténuer les effets des vagues. Dans ce puits, un flotteur suit les mouvements verticaux de la mer. Ces mouvements sont transmis à un appareil enregistreur : le marégraphe. Le marégraphe mécanique permet d’enregistrer sur des rouleaux de papier les courbes de variation du niveau de la mer en fonction de la météo (c’est le marégramme).

Pour la petite anecdote, la Suisse qui, comme chacun sait n’a pas de littoral, utilise le point zéro du marégraphe de Marseille pour déterminer ses altitudes. Depuis le 1er août 1998, le marégraphe de Marseille abrite également une station de navigation par satellite qui alimente notamment le réseau GPS, en données.

Comment est né ce projet ?

L’histoire du marégraphe de Marseille débute à Berlin en 1864 quand les instances européennes de l’époque décident que le calcul des altitudes se ferait désormais, pour chaque pays, à partir d’un point zéro clairement établi. La France choisit Marseille et la Méditerranée en raison de la faible amplitude des marées.

Depuis 2002, le lieu est classé Monument historique.

Le parc Borely

Le parc Borely est un immense parc de 18 hectares situé à proximité des plages du Prado.

On y trouve un lac, des aires de jeux pour les enfants, une roseraie et un jardin botanique.

 Le week-end c’est le parc de Marseille le plus fréquenté: pique-nique, promenade, roller, vélo ou parties de foot, il y a de quoi s’occuper! Il est très sympa, bien aménagé et c’est l’endroit parfait pour une balade en dehors de la ville.

Le parc Borely est célèbre depuis longtemps car Marcel Pagnol le mentionne dans son livre « La Gloire de mon père », et plus récemment la série « Plus belle la vie » investie régulièrement les lieux pour y tourner des scènes.

Le parc propose un service de locations de rosalies, de vélos et de barques. Vous y trouverez aussi un café et le château qui abrite le musée des Arts décoratifs. 

Entrée gratuite au parc Borely / 3€ pour le jardin botanique.


Les autres monuments à voir à Marseille

En plus des lieux d’intérêts principaux de Marseille, il y a quelques autres beaux monuments à ne pas manquer:

  • La bibliothèque Alcazar, une ancienne salle de spectacle très réputé nommée en référence à l’Alhambra de Grenade
  • L’arc de triomphe, classé monument historique
  • L’Opéra de Marseille
  • Le palais des Arts
  • L’Hôtel-Dieu, le principal hôpital de la ville à partir du Moyen-Age. Aujourd’hui transformé en hôtel de luxe 5*: l’Hôtel Intercontinental.

La statue de David

Un peu d’histoire

Peu de gens savent que cette statue, que tout le monde appelle communément « Le David », est la réplique de la célèbre œuvre de Michel Ange. Datant du XVIème siècle, elle a été faite en marbre de Carrare. Vous pourrez d’ailleurs admirer l’originale à l’Académie des Beaux-Arts de Florence, en Italie.

Cette statue diffère des représentations habituelles de David. Il est couramment représenté avec Goliath pour symboliser leur célèbre combat. Il est raconté dans la Bible, dans le livre de Samuel, pour illustrer la victoire d’un simple berger qui, grâce à sa foi et à son courage, a battu un géant impitoyable de plus de 3 mètres. La sculpture immortalise ici David avant son combat, avec le fameux lance-pierre dans sa main. La statue a été sculptée et offerte à la ville par le marbrier et sculpteur Jules Cantini en 1903. Elle ne sera cependant installée à sa place actuelle que dans les années 50.Marseillais, il n’est pas le seul de sa famille à avoir baigné dans l’art et la sculpture. Son père, maçon d’origine italienne avait réalisé la démolition de l’aqueduc de la Porte d’Aix et son frère Pierre a son propre atelier de sculpture décorative rue des Beaux Arts. Après le décès de son frère, il reprend l’atelier de son frère et reçoit de nombreuses commandes. Son talent est vite reconnu et il sera amené à participer entre autre aux chantiers de Notre Dame de la Garde et de la Cathédrale de la Major.

La statue de David : point de ralliement des marseillais David prend plus précisément la pose, dans le 8ème arrondissement de Marseille, sur le rond point du Prado, au carrefour entre la promenade Georges Pompidou, l’avenue Pierre Mendès France et l’avenue du Prado. Du haut de ses 4 mètres de haut, il est le point de ralliement parfait.

A Marseille, on se donne rendez-vous au David. Placée au Prado, non loin des plages, c’est le repère qui annonce la mer, la plage, la baignade mais aussi les sessions de surf…

la Place Castellane

Histoire de la Place Castellane

Située dans le 6ème arrondissement de Marseille, la Place Castellane forme le rond-point du même nom, qui se trouve géographiquement entre les quartiers du Vieux Port et du Prado. C’est un des centres névralgiques de la Cité Phocéenne. Construction de la Place Castellane

L’histoire de la Place remonte au XVIIIème siècle, à l’Époque de Louis XIV. Le Roi Soleil souhaite en effet aligner la Porte d’Aix avec la Porte de Rome dans les anciens remparts de la ville. Pour répondre à la demande du Roi, on prolongea la rue de Rome, qui s’arrêtait au niveau de la Préfecture actuelle, jusqu’à l’actuel emplacement de la Place Castellane. Ce terrain appartenait au Marquis Henri-César de Castellane-Majastre qui en fit don à la ville en 1774 afin de permettre la réalisation des travaux. Dans sa générosité, il proposa à la municipalité de financer les travaux d’aménagement de la Place. Ainsi, en 1798, une première fontaine trônait au milieu de la place ainsi qu’un lavoir. Puis, en 1811, à l’occasion de la naissance du fils de l’Empereur Napoléon 1er, on y plaça un obélisque.

En 1882, l’éclairage électrique est testé expérimentalement sur la Place avant d’être étendu à la Canebière en 1888. L’obélisque resta sur la Place jusqu’en 1911, date à laquelle on le transfère dans le quartier Mazargues.La fontaine CantiniLa place Castellane, outre son importance dans la vie marseillaise, est surtout connue aujourd’hui pour la fontaine posée en son centre : on l’appelle la fontaine Cantini. C’est en effet à une commande de Jules Cantini, un célèbre marbrier marseillais, qu’elle fut réalisée par l’artiste toulonnais André Allar entre 1911 et 1913. Elle représente les trois cours d’eau de la Provence, à savoir : la Durance, le Gardon et le Rhône ainsi que la Mer Méditerranée. La statue de Marseille, tournée vers la mer, domine l’édifice et l’on retrouve sur son socle les étapes du Rhône, de sa source jusqu’à la mer. Chaque sculpture est inspirée d’une œuvre d’un artiste connu. Ainsi, André Allar rendra hommage dans son œuvre à La Fontaine de Trévi, à Lorenzo Bernini, à François Rude ou encore Raoul Larche. Il fait donc un clin d’œil à ces artistes dont il admirait tant les œuvres. Pour remercier le sculpteur, la ville de Marseille le nomme Correspondant de l’Académie de la ville. Du haut de ses 25 mètres en marbre de Carrare, ce bijou architectural est visible de loin et donne au rond-point de Castellane toute sa prestance. Elle est l’une des plus belles fontaines de Marseille et témoigne de l’Histoire de Marseille. La fontaine présente en outre la particularité d’être alignée avec la Porte d’Aix qui se trouve à l’entrée Nord de la ville.

La Place Castellane de nos jours Pour vous y rendre Les deux lignes du métro marseillais se croisent à la Station Castellane et c’est également le terminus de la ligne 3 du Tramway, ce qui rend le déplacement plus que facile pour vous y rendre et visiter Marseille. Vous pourrez également observer ce monument de Marseille en remontant à pied la rue de Rome depuis le Vieux Port.

Autour de la Place Castellane

Un petit tour à la Place Castellane le temps d’un apéro ou d’une visite c’est le meilleur moye De nombreux commerces se trouvent à proximité. Le matin, le marché du Prado qui rassemble plus de 80 exposants qui vous proposeront des fruits et légumes, des fleurs, des produits locaux… Et de nombreux bars et restaurants ainsi que deux cinémas qui vous offriront de quoi vous détendre et échapper au bruit d’une circulation assez dense. Un petit tour à la Place Castellane le temps d’un apéro ou d’une visite c’est le meilleur moyen de se plonger dans la vie animée de ce quartier emblématique de Marseille.

le Pavillon Daviel

Bâti au milieu du 18ème siècle, le pavillon Daviel se dresse sur la place Bargemon à côté de l’Hôtel de ville, en lieu et place de l’ancien Palais de justice de la ville, détruit car trop étriqué. Situé dans le quartier du Panier, prenez le temps d’y faire une halte pour admirer sa très belle architecture.

Le bâtiment tient son nom de Jacques Daviel, connu à l’époque comme ophtalmologue et chirurgien du roi Louis XV. Il est construit en pierres roses venues des carrières de la Couronne. Sur la façade se trouve un fronton allégorique juste au-dessus de l’écusson de la ville. Des sculptures également, qui représentent la Justice personnifiée. L’étage est orné d’un très beau balcon en fer forgé.

Le Pavillon Daviel a d’abord fonctionné en tant que palais de justice pendant près de 120 ans. Devenu trop petit à son tour, un autre est construit place Monthyon. Les locaux du Pavillon Daviel servent alors à abriter l’école de médecine. Actuellement, ce sont des services annexes de la mairie qui s’y trouvent. Le bâtiment surplombe d’ailleurs l’Hôtel de Ville et la place Bargemon qui abrite la salle du Conseil municipal.

Les indiscrets et les bons plans

C’est au pied du Pavillon Daviel, sur la place du même nom, qu’autrefois les condamnés à mort par guillotine étaient exécutés. C’est même depuis le balcon de l’édifice qu’étaient rendues les sentences révolutionnaires. D’ailleurs, la rue située juste derrière s’appelle rue de la Prison !

Sur le parvis de l’Hôtel-Dieu trône un buste en bronze de Jacques Daviel.

Le bâtiment est construit en pierre rose des carrières de la Couronne (Côte bleue).

ADRESSE

Place Daviel, 13002 Marseille

COMMENT ALLER AU PAVILLON DAVIEL ?

 

En métro

-  Station Colbert (ligne 1)

-  Station Vieux-Port (ligne 1)

En tramway

-  Station Sadi Carnot

la Maison Diamantée de Marseille

n’est pas une simple demeure : c’est le plus ancien bâtiment du patrimoine communal de Marseille. Elle se dresse juste derrière l’Hôtel de Ville, à deux pas du pittoresque quartier du Panier.

Difficile de dater exactement l’âge de la Maison Diamantée, située dans le 2ème arrondissement de Marseille. Certains disent qu’elle aurait été construite en 1570 à la demande de riches commanditaires italiens et espagnols, d’autres considère qu’elle n’a été bâtie que bien plus tard, entre 1593 et 1620.

Ce qui est sûr, c’est que la Maison Diamanté a été habitée par de grandes familles marseillaises comme celle du Premier Échevin de la ville, Pierre de Saboulin-Bolléna. Elle servit même de refuge aux travailleurs du port et aux immigrés italiens à la fin du 19ème siècle.

Le bâtiment se trouvait presqu’en ruine à l’aube de la Première Guerre mondiale et lors de la Seconde Guerre, il a échappé aux destructions des vieux quartiers ordonnées par les autorités allemandes. En 2013, il a été le siège de l’association organisatrice de Marseille Provence 2013, Capitale Européenne de la culture.

Les indiscrets et les bons plans

Son nom lui vient de sa façade recouverte de pierres taillées en pointes. Dans le jargon, cela s’appelle un « bossage en pointes de diamants ».

ADRESSE

3 Rue de la Prison, 13002 Marseille

HORAIRES

Du mardi au dimanche de 11h00 à 18h00

COMMENT ALLER À LA MAISON DIAMANTÉE ?

 

En métro

-  Station Vieux-Port (ligne 1)

En tramway

-  Station Sadi Carnot

Le Palais de la Bourse

Érigé au pied de la Canebière, le Palais de la Bourse, où siège la Chambre de Commerce et d’Industrie de Marseille, domine par sa prestance. L’édifice est colossal et dispose d’une architecture remarquable.

Depuis toujours, le Palais de la Bourse de Marseille abrite le siège de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la ville. Il a été inauguré en 1860 en présence de Napoléon III lui-même et de son épouse, l’Impératrice Eugénie. Malgré cela, ses finitions prirent 20 ans à être entièrement exécutées.

De par ses dimensions (47 mètres de long, 30 mètres de hauteur et 68 mètres de profondeur), le Palais de la Bourse dépasse en tous points celles du Palais Brongniart, la bourse de commerce parisienne. Il est considéré comme l’un des plus parfaits exemple du style Seconde Empire en France.

Sur sa façade côté Canebière, on distingue cinq portes monumentales surmontées de dix colonnes de 12 mètres de haut. Au-dessus encore, l’attique est orné en son centre d’une horloge construite par Henry Lepaute, horloge de l’Empereur et de la ville de Paris. Son mécanisme a été détruit lors d’un incendie pendant la Seconde Guerre mondiale qui détruisit également des archives de la ville. Pour les 150 ans d’existence du bâtiment, en 2010, les 6600 m² de la façade ont été entièrement rénovés.

Les indiscrets et les bons plans

La construction du Palais de la Bourse sous le Second Empire a été le point de départ de la vague de construction des édifices publics à Marseille. Suivront, entres autres, les Docks, le Palais Longchamp, le Palais du Pharo ou encore la Cathédrale de la Major.

ADRESSE

9 la Canebière, 13001 Marseille

COMMENT ALLER AU PALAIS DE LA BOURSE ?

 

En métro

-  Station Vieux Port (ligne 1)

-  Station Noailles (ligne 2)

la Préfecture 

La Préfecture de Marseille est un très bel édifice de style Napoléon III en plein cœur du centre-ville. N’hésitez pas à le découvrir avant ou après vous attablez à une terrasse de la place Félix Barret qu’il domine.

Construite dans les années 1860 sous l’impulsion du sénateur et préfet des Bouches-du-Rhône Charlemagne Émile de Maupas, l’Hôtel de Préfecture des Bouches-du-Rhône s’inspire très largement du Palazzo Vecchio de Florence en Italie. L’ancienne préfecture se trouvait dans l’actuel lycée Montgrand dans lequel le préfet s’y sentait mal logé.

La Préfecture est constituée de deux ailes et d’un pavillon central, de deux cours intérieures et d’un jardin. Elle a été conçue dans le style Napoléon III que l’on reconnaît à ses espaces de réception et de résidence pour le préfet, sa famille et ses collaborateurs.

De nombreuses statues parent les façades du bâtiment. Elles représentent des Provençaux célèbres comme le Roi René, Pierre Puget, Monseigneur de Belsunce ou encore le Chevalier Roze. Auparavant une sculpture équestre de Napoléon III était installée dans le corps central de l’édifice, mais elle fut détruite à la chute de l’empire en 1870 comme tous les autres symboles de l’époque.

Les indiscrets et les bons plans

C’est Eugène-Louis Lequesne, à qui l’on doit la statue de la Vierge de Notre-Dame de la Garde, qui a réalisé les quatre statues de la façade principale de la Préfecture.

ADRESSE

2 boulevard Paul Peytral, 13006 Marseille

COMMENT ALLER À LA PRÉFECTURE DE MARSEILLE ?

 

En métro

-  Station Estrangin Préfecture (ligne 1)

Les Docks de la Joliette

Les Docks de Marseille sont devenus le bâtiment le plus branché et le plus attractif du nouveau quartier d’affaires de la Joliette. Ils constituent aujourd’hui un emblème fort du renouveau de la ville et de son dynamisme économique retrouvé grâce à ses nombreux commerces qui ouvriront au public en octobre 2015 et aux sièges des grandes entreprises de la région qui s’y sont installés. Sans oublier son architecture industrielle qui ne vous laissera sans doute pas indifférent.

L’entrée du bâtiment se fait côté centre-ville par la place de la Joliette face au nouveau centre commercial ultra tendance des Terrasses du Port

Les Docks : une façade industrielle au milieu des bâtiments de bureaux

C’est sur un terrain de dix hectares vendu par l’État que la ville de Marseille a décidé de construite des Docks qui seront ensuite confiés à une société privée. Nous sommes au 19ème siècle et Marseille connaît une croissance économique telle que ses infrastructures portuaires ne sont plus adaptées. La construction des Docks a pour objectif de palier aux problèmes d’encombrement du Vieux-Port et de sa trop faible capacité d’accueil en l’étendant vers le nord.

C’est donc la Joliette qui va devenir le centre économique de la ville dès 1847. Les Docks ne sont achevés que 20 ans plus tard et sont, à l’époque, les plus grands d’Europe. Leur architecture imposante est directement inspirée des docks anglais de Londres et Liverpool. Ils servent de stockage des marchandises du port qui sont ensuite expédiées par voie ferrée et ce jusqu’à l’arrêt de leur activité industrielle en 1988.

De nuit, le bâtiment est aussi magique

Dès les années 1990, des travaux sont entrepris pour restaurer les Docks et en faire des immeubles de bureaux. Ils sont au cœur du projet Euroméditerranée qui vise à créer un quartier d’affaires à la Joliette. Environ 200 entreprises ont investi ses salles et plus de 3 000 personnes y sont employées.  Au rez-de-chaussée, des commerces et des restaurants se sont installés. Juste en face des Docks se trouve le centre commercial des Terrasses du Port qui assure encore plus de dynamisme au quartier.

Le futur des Docks commence en 2015

Les indiscrets et les bons plans

L’intérieur des Docks est aussi beau qu’atypique. Les cinq bâtiments de briques sont séparés par quatre atriums qui constituent de vraies loggias entre des murs de 30 mètres de haut.

Retenez facilement les chiffres clés des Docks de Marseille :

§  365 mètres de long : le nombre de jours dans une année,

§  52 portes : le nombre de semaines,

§  7 niveaux : le nombre de jours dans une semaine,

§  4 cours (les fameux atriums) : le nombre de saison.

Découvrez encore bien d’autres anecdotes et des images d’archives insolites par ici

ADRESSE

10 Place de la Joliette, 13002 Marseille

HORAIRES

Du lundi au dimanche de 10h00 à 19h00

COMMENT ALLER AUX DOCKS ?

 

En métro

-  Station Joliette (ligne 2)

En tramway

-  Station Joliette

-  Station Euroméditerranée Gantès

Et pourquoi pas...

Le Mémorial de la Marseillaise

Comme son nom le laisse deviner, c’est bien l’hymne national français qui est à l’honneur au Mémorial de la Marseillaise. Situé dans le quartier de Belsunce, le bâtiment servait auparavant pour le Jeu de Paume, comme théâtre, comme siège du Club des Jacobins et désormais, depuis 2011, comme musée. C’est de cet endroit que partirent les Fédérés marseillais pour le Palais des Tuileries à Paris en 1792, entonnant le chant de l’Armée du Rhin qui deviendra ensuite La Marseillaise. Le musée propose un « parcours-spectacle », basé sur des décors et des artifices du multimédia et du théâtre, afin de vous plonger dans un voyage dans le temps et dans l’espace.

Tarifs (billet couplé avec le Musée d’Histoire de Marseille et le Musée des Docks romains) : 5€ / tarif réduit 3€

Ouvert les mardis et vendredis de 10h00 à 15h. La visite est libre, sans réservation, après s’être acquitté du billet d’entrée auprès du Musée d’Histoire de Marseille.

23-25 rue Thubaneau, 13001 Marseille

le Fort Saint-Jean

Lest l’un des plus vieux monuments de Marseille, il marque l’entrée du Vieux-Port et offre un panorama exceptionnel sur la ville. Il fait partie du nouveau MuCEM inauguré en 2013 dont il est relié par une imposante passerelle ultra moderne qui surplombe la mer. Sa partie jardin se visite gratuitement et promet de vous faire vivre de très beaux instants. Il vous faudra en revanche payer l’entrée du musée pour accéder aux salles d’expositions à l’intérieur du fort et du MuCEM.

L’histoire du Fort Saint-Jean est marquée par sa perpétuelle construction, commencée au 12ème siècle et achevée au 17ème siècle. Le site a d’abord été occupé par la commanderie des Hospitaliers de Jérusalem qui s’en servait comme point de départ vers la Terre Sainte. À l’ancienne chapelle présente, ils ajoutent une église, un hôpital et le Palais du Commandeur.

Le 15ème siècle voit s’édifier la Tour Carré, également appelée Tour du Roi René en référence au comte de Provence qui voulait améliorer la défense du fort. Deux siècles plus tard, l’autre tour, la Tour Ronde, est construite et sert de tour de vigie. Elle est si haute qu’elle serait visible des navires de commerce à plus de 20 km de la rade de Marseille.

Les citadelles sont dressées au 17ème siècle par Louis XIV après la rébellion des Marseillais contre le pouvoir royal. C’est d’ailleurs lui qui ordonne la construction du fort après avoir chassé les Hospitaliers. Par la suite, il conserve un rôle strictement militaire jusqu’à devenir, à la Révolution, une prison d’état.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est utilisé par les Allemands comme dépôt de munitions. Ces dernières explosent en août 1944 détruisant une grande partie des constructions. Il faudra attendre la fin des années 1960 pour que des travaux soit engagés et de nouveaux locaux édifiés. Aujourd’hui, le Fort Saint-Jean fait partie intégrante du MuCEM avec le nouveau J4 dont il est relié par une passerelle de 130 mètres. Il y accueille des expositions permanentes et temporaires.

ADRESSE

Quai du Port, 13002 Marseille

HORAIRES

-  Horaires de printemps (2 mai – 3 juillet) : 11h-19h

-  Horaires d’été (4 juillet – 31 août) : 10h-20h

-  Horaires d’automne (1er septembre – 31 octobre) : 11h-19h

-  Horaires d’hiver (1er novembre – 30 avril) : 11h-18h

-  Nocturne le vendredi, du 2 mai au 31 octobre : jusqu’à 22h

TARIFS

Billet MuCEM : tarif plein 8 € / tarif réduit 5 €

COMMENT ALLER AU FORT SAINT-JEAN ?

En métro

-  Station Vieux-Port (ligne 1)

-  Station Joliette (ligne 2)

En tramway

-  Station Joliette

-  Station Sadi Carnot

les marchés de Marseille

Je vous propose maintenant de faire un tour dans l’un des marchés de la ville pour vous imprégner des odeurs et des saveurs de la Provence.

Niveau odeur, vous serez servis avec le marché aux poissons qui se tient tous les matins sur le Vieux-Port. Le meilleur endroit pour acheter du poisson frais pêché du matin!

Chaque quartier de Marseille dispose de son marché dédié:

  • La Castellane: marché alimentaire et de l’habillement, on y trouve un peu de tout et c’est l’un des plus populaires
  • Les Capucins pour les fruits et légumes
  • Le marché paysan de la Friche de la Belle de Mai
  • Le marché aux fleurs sur le Boulevard Chave
  • Le marché bio du Cours Julien
  • Le marché aux puces du dimanche aux Arnavaux.